Livres
447 317
Membres
387 633

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

-Merci... transmit-elle en retour. Tu ne trouves vraiment pas ça étrange que je parle à Silveny?

-Tu plaisantes? Si seulement tu pouvais m'apprendre !

Sophie esquissa un sourire.

-Je peux toujours essayer.

-Dites donc, je croyais vous avoir interdit les messes basses, tous les deux? protesta Keefe en s'immisçant entre eux. À voix haute, les conversations, sauf si vous parlez de moi.

Fitz s'esclaffa.

-Keefe est jaloux de ne pas pouvoir t'envoyer de messages secrets.

-Oh pardon, je n'ai pas besoin de vos petits tours de passe-passe, moi! Je peux ressentir les secrets de Foster, et d'ailleurs... (Il se mit à s'éventer de la main.)Je détecte de très fortes émotions en ce moment même.

-Sans doute parce que j'hésite entre t'étrangler et te frapper à coups de chaussure!

Afficher en entier

"Essaie de ne pas mourir en mon absence, d'accord ? Et pas de quasi-décès non plus."

"Je ferai de mon mieux."

Avec un clin d’œil, il présenta son cristal de foyer à la lumière de l'aube et disparut peu à peu dans la clarté.

"Je n'aurais jamais cru dire ça un jour, mais ce Keefe commence à me plaire", marmonna Grady.

- Sophie Foster, Keefe Sencen et Grady Ruewen

Gardiens des Cités Perdues, Exil

Afficher en entier

"Je ne peux pas te laisser cinq minutes sans que tu manques de mourir !"

- Keefe Sencen à Sophie Foster

Gardiens des Cités Perdues, Exil

Afficher en entier

demain, Foster !

Puis Keefe sauta.

- Alors... Keefe Sencen ? fit Grady.

- Quoi, Keefe ?

- Et Dex, alors ?

- Quoi, Dex ?

Son tuteur capitula.

- Peu importe. Nous ferions mieux de rentrer.

Afficher en entier

"C'était ça, la bonne nouvelle ?"

"Pas seulement. La vraie bonne nouvelle, c'est qu'il m'a dit que je pouvais passer autant de temps que je voulais ici... ce qui signifie qu'on va se voir encore plus souvent !"

"Oh... génial."

"Cache ta joie, Foster."

- Keefe Sencen et Sophie Foster

Gardiens des Cités Perdues, Exil

Afficher en entier

Elle était coincée à six mètres du sol, les mains entaillées par l'écorce, et ses forces diminuaient rapidement.

Mais elle était en vie !

- Qu'est ce que ... s'étrangla à moitié Keefe.

- Tout va bien ? transmit Fitz à la jeune fille.

- Ca va, lui répondit-elle, cherchant un moyen de descendre. (Elle refusait d'admettre être coincée tel un chat perché.) J'ai dû surestimer mes forces ...

- Tu l'as dit !

Elle balança les jambes dans l'espoir qu'une position plus stable lui permette de regagner la terre ferme.

Craaaaaaaaaac !

Avant même qu'elle n'ait pu hurler, Fitz cria "je l'ai !" et deux bras vinrent lui entourer la taille. L'élan de son saut les projeta sur le côté. Il parvint tant bien que mal à réorienter leur chute vers l'herbe tendre, où ils atterrirent en faisant un roulé-boulé.

- Rien de cassé ? demanda Keefe en se précipitant vers eux.

- Je ne crois pas .

Sophie n'aurait su dire ce qui, de son corps meurtri ou de sa fierté blessée, était le plus douloureux.

Elle essuya sa joue maculée de boue et ôta les feuilles déchirées de ses cheveux en s'efforçant de ne pas trop penser à sa chemise sale et trempée. Au moins son pantalon paraissait-il épargné. Les traces d'herbe ne se voyaient pas sur le tissus noir.

- Tu aurais dû voir comme tu as bondi pour la rattraper, Fitz ... Et quand vous avez dévié au-dessus de la pelouse. Incroyable !

Fitz s'était relevé et se frottait à présent l'épaule en riant.

- Tu es sûr que ça va ? lui demanda Sophie.

- Oui. Content de t'avoir rattrapée, dit-il avec un sourire.

Le coeur de Sophie battait à tout rompre.

- Moi aussi !

- Quant à toi ! poursuivit Keefe en s'immisçant entre eux. Qu'est-ce que c'est que ce numéro de Foster Volante que tu viens de nous faire ?

Elle se mordit la lèvre. Devait-elle avouer la poussée cérébrale ? La seule fois où ils l'avaient vu faire, lors de son match d'éclaboussures contre Fitz, ils en étaient restés un peu chamboulés.

- J'ai encore du mal à canaliser mon énergie ...

- Non, il y a autre chose. Où as-tu appris à cligner ?

- Pardon ?

- Laisser passer la lumière afin de disparaître. Comme font les éclipseurs, sauf que ça ne dure qu'une seconde, explique Fitz. Rappelle-toi, c'est ce que j'ai fait le jour où je t'ai trouvée, quand tu refusais de croire que tu étais une elfe.

- C'est vrai, j'avais complètement oublié. J'ai failli avoir une attaque grâce à ta petite démonstration.

Fitz s'esclaffa.

- Pareil quand je me suis rendu compte que étais des nôtres.

- Dites, les enfants, vous commencez à m'agacer avec vos souvenirs émus, là. Et puis pardon de le rappeler, mais Foster a volé ! Tout en clignant comme une folle ... Tu ne nous couverais pas un petit pouvoir supplémentaire, quand même ? Franchement, tu pourrais en laisser aux autres !

- En fait je crois qu'elle voulait juste faire diversion pour qu'on gagne, dit Biana en touchant Fitz et Keefe par derrière.

Keefe grogna.

- Si c'était un coup monté, vous êtes les génies du mal.

Afficher en entier

Keefe grogna.

—Les filles et tout ce qui brille...

— Tout ce qui brille est le plus beau, l'informa Biana.

Sophie était bien d'accord.

— Tu ne la trouve pas extraordinaire ? Demanda-t-elle au jeune homme.

— Je préfère les bêtes qui crachent du feu.

— Ou du gaz puant, ajouta Fitz, qui donna un coup de coude à son ami. Ou mieux : les gulons ?

— J'adore les gulons !

Afficher en entier

- Oh, Sophie ! s'émerveilla Della lorsqu'elle l'aperçut. Tu devrais porter cette couleur plus souvent ! Elle met tes yeux en valeur, c'est magnifique. Surtout avec cette coiffure.

- Tu la mets mal à l'aise, maman, dit Biana, qui bouscula ses parents pour entraîner son amie vers un banc en argent ornementé. Mais elle a raison, murmura-t-elle. Le rouge te va vraiment bien.

- Merci ... bredouilla Sophie, qui ne savait plus où se mettre.

Il lui semblait revivre ses premières heures à Foxfire, lorsque Dame Alina avait braqué sur elle un projecteur géant.

- Quoi ? demanda-t-elle quand elle remarqua que Fitz et Keefe ne la quittaient pas des yeux.

- Rien, marmonnèrent les deux garçons.

Afficher en entier

- On va le remettre sur pied, dis ? murmura Keefe à l'oreille de son amie. Aujourd'hui, j'ai vraiment besoin d'y croire.

Afficher en entier

Marella jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule.

- Oh ! Tu as une session en commun avec Fitz Vacker ?

- On dirait bien.

- Fitz Vacker, répéta Marella. Tu vas passer quatre heures par semaine en tête à tête avec Fitz Vacker ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode