Livres
486 791
Membres
477 070

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Gargantua



Description ajoutée par Margaux13500 2012-01-06T21:16:03+01:00

Résumé

Qui ne connaît pas Gargantua ? Ne vous a-t-on jamais dit que vous aviez un appétit "gargantuesque" ? Si tel est le cas, soyez heureux. Car Gargantua est un personnage mythique de la littérature française du XVIe siècle. Créé par François Rabelais, Gargantua est un géant truculent dont le nom est passé dans le langage courant pour désigner son appétit énorme et insatiable. Rabelais écrit l'ouvrage en mêlant rêve et réalité. Sous forme de chroniques, on découvre avec plaisir les aventures comiques et magnifiques de Gargantua, de guerres en ripailles. Outre son esprit satirique, Rabelais montre ici un talent de conteur et de portraitiste. Ces pirouettes stylistiques lui permettent d'exprimer sa philosophie en toute liberté malgré la censure et les guerres de religion propres à l'époque de François Ier. Une philosophie faite d'épicurisme souriant et modéré. En prose et en vieux français, ce roman comporte tous les éléments propres aux oeuvres indémodables.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 507 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par NoEtJess 2015-11-07T22:44:47+01:00

Ainsi le Moine resta suspendu au noyer, criant à l'aide et au meurtre et dénonçant une trahison.

Eudémon l'aperçut le premier, et, appelant Gargantua, dit: "Sire, venez voir cet Absalon suspendu !" Gargantua vint, considéra la contenance du Moine et la façon dont il était suspendu, et dit à Eudémon:

"Vous vous trompez en le comparant à Absalon, car Absalon était suspendu par les cheveux ; mais le Moine, qui est tondu, est suspendu par les oreilles.

- Aidez-moi, dit le Moine, par tous les diables ! Est-ce bien le moment de plaisanter ? Vous me faites penser aux prêcheurs de décrétales, qui disent que si l'on voit son prochain en danger de mort, on doit, sous peine d'excommunication majeure, l'exhorter à se confesser et à se mettre en état de grâce plutôt que de l'aider. Aussi quand je les verrai tomber dans la rivière et prêts à se noyer, au lieu d'aller les chercher et de leur tendre la main, je leur ferai un beau et long sermon sur le mépris du monde et la fuite du siècle, et, lorsqu'ils seront raides morts, j'irai les repêcher.

- Ne bouge pas, mon mignon, dit Gymnaste, je vais aller te chercher, car tu es un gentil petit moine.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Un livre assez spécial, pas du tout ce à quoi je m'attendais. Heureusement par contre que j'ai lu la version traduite en "français moderne" parce qu'en voyant celle d'époque, je n'y comprends pas grand-chose. Toujours est-il que si certaines scènes sont drôles, je me demande vraiment comment un livre du même genre serait accueilli de nos jours... Ça n'est pas vraiment ce que j'appelle un roman, même si l'époque où il a été écrit est bien différente de la nôtre, ça n'est pas mon livre préféré. Pourtant, ça n'était pas non plus désagréable à lire. Je le qualifierais juste de surprenant.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je suis en première L, j'ai donc du lire ce livre pour mon bac de français, et je ne veux surtout pas tomber dessus! Je l'ai détesté, c'était lourd, répétitif, pas drôle... Et je sens que je vais avoir du mal à analyser des extraits, vu que je n'ai pas toujours compris la tournure des phrases.

Alors si vous faites partie des gens qui choisissent les programmes pour le bac en France écoutez-moi : RETIREZ-LE! Personne ne l'aime, personne ne veut l'analyser!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Bellerophon44 2020-02-05T20:55:40+01:00
Pas apprécié

Lu comme beaucoup...pour le bac de français en 1977.

Franchement sans intérêt... il y aurai tellement d'autres livres et auteur pour intéressant a lire pour la préparation du bac... comme Herbert George Wells, René Barjavel, Jules Verne, Hervé Basin...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par missbookeuse-26 2020-01-16T22:03:39+01:00
Lu aussi

J'ai eu beaucoup de mal avec cette lecture. cela reste une bonne lecture et très intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miaouss 2019-11-27T20:49:33+01:00
Lu aussi

Quelle galère de lire en vieux français ! Même si le sens et compréhensible, toutes les notes rendent la lecture fastidieuse.

C’est un sacré personnage le Gargantua, resté onze mois dans le ventre de sa mère, Gargamelle, qui a passé sa grossesse à manger comme quatre. Son père, Grandgousier, sur qui il a vite prit exemple donc beuverie, ripaille, crasse et mauvaises manières. Il a eu un peu d’éducation avant d’être envoyé à Paris, je me suis arrêté un peu plus loin quand Ponocrates devient son professeur particulier, pour le restant du livre j’ai lu quelques chapitres par ci par là.

Une grosse migraine avec peu d’intérêt pour l’intrigue, moitié histoire moitié notes qui complique encore plus la lecture et pour finir un langage obsolète. Je n’ai presque rien retenu de ma lecture, dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fleuravril 2019-10-08T19:44:41+02:00
Pas apprécié

Peut-être n'est-il pas nécessaire d'argumenter autant pour exprimer les mérites du savoir, de l'apprentissage, ou simplement les pensées humanistes ? Je conçois que cette œuvre est très intéressante à étudier, mais c'est un vrai supplice de la lire en entier. D'ailleurs, c'est bien la seule que je n'aurai jamais finie.(dans le cadre scolaire)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par quoi-de-neuf-docteur 2019-09-21T18:20:21+02:00
Or

Un beau conte philosophique qui peut être lu à tout âge (si remaniement du texte en français moderne)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Azza9 2019-06-24T14:32:38+02:00
Or

J'avais déjà dû lire ce roman pour la première L, et à ce moment-là, j'avais si peu accroché que j'avais mis quatre mois à le lire (alors que je lis assez rapidement). J'avais dû mal à comprendre où Rabelais voulait en venir, surtout avec ces propos scatophiles et vulgaires. Le cours reçu par la suite nous avait pourtant quelque peu éclairé, mais, en dépit de cela, je m'étais juré de ne jamais replonger dans cette lecture qui était une véritable torture. Aussi, lorsque l'on m'a dit que je devais le relire pour la licence 2 de Lettres Modernes, j'avoue que j'ai beaucoup ronchonné et que je voulais reporter sa lecture au dernier moment. Mais, finalement, je l'ai commencé et là... miracle ! J'ai adoré ! Il est même passé de la catégorie « pas apprécié » à celle de l'or ! C'est vous dire le progrès... C'est d'autant plus surprenant que j'y suis allée à reculons, souhaitant cependant le finir au plus vite pour en être débarrassée. Cette fois-ci, j'ai lu le prologue en premier, ainsi que les notes de Rabelais à l'attention du lecteur, chose que je n'avais pas fait lors de ma première lecture. Et déjà, je peux vous assurer que cela aide énormément, car l'auteur est clair et nous fait comprendre que nous serions stupides de nous arrêter à ces plaisanteries, sans chercher le fond de sa pensée. Cela m'a laissée plus alerte et j'ai entamé un livre des plus intéressants. Certes, si vous ne lisez pas les notes sur la page de droite (celle en ancien français), vous risquez de ne pas trop comprendre les allusions à son époque, au contexte politique entre François Ier et Charles Quint. Vous comprendrez certainement les petites piques, par contre, à l'éducation et à la religion. C'est dans cet ensemble que l'on oublie les moments de frivolité pour se consacrer à chercher minutieusement, sans s'en apercevoir (ce qui est impressionnant), tous les passages « sérieux », qui ne sont pas alourdis par un propos lourd. Non, grâce à l'histoire de Gargantua et de son évolution, on métaphorise en quelque sorte toute cette pensée et l'on prend du plaisir à comparer la situation vécue par le géant avec celle vécue par les gens de l'époque. C'est très agréable et cela donne envie de poursuivre, car l'on veut savoir comment l'un et l'autre ont évolué. Enfin, l'abbaye de Thélème, à la fin, si mythique et pourtant si utopique, rappelle aux souverains ce qui pourrait être réalisé si l'on changeait la politique, la société et les mœurs. Et pourtant, vu que chacun peut voir une fin et une interprétation différente en Gargantua, nous sommes libres de continuer de penser et de réfléchir après notre lecture. Rabelais nous laisse le champ libre, et j'apprécie cette optique. J'espère que j'aurais convaincu les gens qui, comme moi, avaient eu du mal à apprécier ce livre, qui, en fait, demande à être relu au moins une deuxième fois, car il faut apprendre à le lire et à le comprendre. Une fois cela fait, vous pourrez vous apercevoir, je l'espère, que ce livre est un pilier de notre Littérature, et que nous ne pouvons passer à côté. Les amoureux des Lettres le verront, car combien d'auteurs ne mentionnent pas ce chef-d’œuvre ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ledesignerdu29 2019-04-10T19:33:22+02:00
Lu aussi

Un géant qui passe sa vie de manière oisive avant que quelqu'un s'occupe de son éducation, selon la volonté de son père. Une histoire avec des moments plaisants et notamment l'histoire du torche-cul qui m'a fait rire alors que le livre était étudié en classe. Un classique !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AstridJavert 2019-01-27T03:57:21+01:00
Pas apprécié

Je connais pas vraiment la mentalité de cette époque, mais je me permets de qualifié ce livre de "Niochon Académie". Ça frise carrément le débile profond. Faut vraiment être colon pour écrire tout un chapitre de torchecul.

En plus, même la nouvelle traduction est une torture à lire.

En un mot: YARK!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LunaFischback 2018-12-07T15:07:16+01:00
Lu aussi

Une histoire complètement absurde, longue pour ne rien dire si ce n'est que Rabelais fut un humaniste.

Je ne l'ai pas trouvé très attractif mais je dis chapeau aux traducteurs de l'ancien français au français moderne car c'est très différent de notre langage.

Puéril au début puisque le thème principal est, je cite, la merde...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MilieP 2018-11-17T21:59:16+01:00
Argent

J'ai bien aimé Gargantua surtout lorsque je l'ai étudié plus en détails mais je pense préférer Pantagruel malgré tout.

Afficher en entier

Dates de sortie

Gargantua

  • France : 2015-03-18 (Français)
  • France : 2018-06-07 - Poche (Français)

Activité récente

Tomette l'ajoute dans sa biblio or
2020-01-16T17:22:00+01:00
zelig l'ajoute dans sa biblio or
2019-10-03T19:47:51+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 1507
Commentaires 185
Extraits 19
Evaluations 344
Note globale 5.56 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode