Livres
541 678
Membres
573 183

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par sapho 2019-06-28T10:19:50+02:00

Il n’a ni femme ni enfant. Sa vie se décompose entre son travail, de rares sorties chez ses amis les plus proches, et lui-même. D’une certaine façon, il envie la force de son assistante qui lui donne le pouvoir de déplacer les montagnes dans les pires situations. Perdre son salaire n’a aucune importance puisqu’elle possède l’essentiel : l’amour des siens.

Pourtant, d’aucuns diront qu’Antoine a tout pour plaire, le physique, l’esprit, la situation professionnelle, et qu’il n’a qu’à tendre la main pour cueillir la femme qui comblera son vide affectif, mais Antoine a eu le cœur brisé à l’âge de vingt ans, et jamais, ô grand jamais, il n’a fait en sorte de recoller les morceaux. Il les a conservés dans une boîte fermée à double tour, avec comme inscription sur le couvercle « Souviens-toi de te méfier », sa citation préférée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sapho 2019-06-28T10:18:49+02:00

Elle a passé les vingt dernières années de sa vie à faire semblant de se complaire dans le rôle de femme de chirurgien coté. Aujourd’hui, elle se sent enfin utile. La relation qu’elle entretient avec chacun de ses petits vieux lui rappelle combien la vie est riche et mérite d’être vécue. Et vivre, c’est tout ce à quoi la jeune femme aspire, désormais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Corinne-116 2021-02-23T18:47:37+01:00

« — Dieu que ça fait du bien !

— Ma chère Annabelle, rire de bon cœur est tout ce dont une femme a besoin pour panser ses plaies, et les vôtres sont bien trop visibles pour être délaissées. Vous avez un rire qui s’envole. Ne cessez jamais de rire, Annabelle. »

Extrait de 

Gâteau d’amour

Sophie Jomain

Ce contenu est peut-être protégé par des droits d’auteur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2019-10-22T08:29:03+02:00

— Comme toi, j’ai vécu ces vingt dernières années en enfer, commence-t-il. Comme toi, je n’ai plus jamais pu ouvrir mon cœur, et comme toi, j’ai appris à me méfier. Mais nous sommes encore debout, encore là, face à face, et nous éprouvons l’un pour l’autre des sentiments qui ont traversé les ans et qui nous dépassent. Je t’aime, Annabelle, et quoi que nous ayons pu faire, ça n’a jamais changé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2019-10-22T08:28:18+02:00

— Comme c’était la tumeur la plus vicieuse, la plus sournoise et la plus difficile à opérer que j’ai croisée dans ma carrière, explique Antoine impassible, j’ai décidé, en hommage, de lui attribuer le surnom que tout l’hôpital te donne, Cédric. À tout seigneur tout honneur, je suis heureux de te confier Tête de Gland. Je te la laisse, entre saloperies, vous devriez vous entendre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2019-10-22T08:26:40+02:00

— Moi je sais que vous êtes un super-héros, murmure ce dernier. Votre pouvoir, c’est de sauver des teignes dans mon genre. Et un super-héros ne faillit jamais à sa mission.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2019-10-22T08:25:36+02:00

Une psychologue qu’elle avait rencontrée il y a des années lui avait dit que c’était la clé de la délivrance. Que moins elle montrerait ce qu’elle ressent, moins elle serait exposée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2019-10-22T08:24:39+02:00

— Eh bien moi, j’ai peur que tu meures.

— Pourquoi ?

Annabelle sourit et lui caresse les cheveux.

— Parce que si tu meurs, tu emporteras la moitié de mon cœur et je ne survivrai pas bien longtemps.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sapho 2019-06-28T10:19:27+02:00

Ne sachant pas trop sur quel pied danser, elle considère Mme Lilas avec le plus grand étonnement et comprend très vite que celle-ci compte pourtant bien sur une réponse. Annabelle se détend et visualise son futur ex-mari dans sa plus triomphante nudité. Elle amorce un sourire en coin, prenant conscience qu’elle détient le pouvoir de se venger sans qu’il le sache, d’attenter à sa virilité toute-puissante, image du mâle absolu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sapho 2019-06-28T10:19:18+02:00

Pendant toutes ces années, il a appris à muscler son indifférence, à paraître plus froid et désintéressé avec elle qu’avec n’importe qui d’autre, même son expert-comptable peut se vanter d’obtenir plus de chaleur de sa part. Mais ça n’a jamais suffi, et les derniers événements ont fait ressurgir des sentiments qu’il aurait préféré avoir oubliés.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode