Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Gatou2002 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Pandore Pandore
Marge Guyda    Isabelle Haury    Julie Giovannone    Amandine Legal    Morgane    Gabrielle Raphaël Wolf    Mélanie Baranger   
De l'autre côté du livre . Amandine Legal :

Une histoire prenante qui nous emmène au côté d'Alice et d'un vieux manuscrit. Une plume fluide et l'auteure a su me captiver avec cette superbe nouvelle. Un coup de coeur pour moi !

Une porte vers la liberté . Julie Giovannone :

Une nouvelle poignante, écrite avec justesse et sincérité.

Détournement macabre . Gabrielle Raphaëlle Wolf :

Une nouvelle bien sombre d'une auteure qui manie et maîtrise sa plume avec beaucoup de talent !

La rose noire . Isabelle Haury :

Une nouvelle à suspense, qui se lit très bien grâce a la fluidité de la plume.

Collection. Morgane :

Une nouvelle prenante et bien tournée.

La boîte . Mélanie Baranger :

Encore une très belle nouvelle que j'ai trouvé touchante et bien écrite.

Le plus beau métier du monde? . Marge Guyda :

Trop mignonne cette nouvelle, avec une belle plume.


Un recueil rempli de nouvelles très intéressantes, écrites par des auteures de talent !

Chaque nouvelle devait commencer par la même phrase. J'ai beaucoup apprécié ce côté, on constate qu'avec le même début, les histoires sont différentes, le sujet principal varie, et avec lui, notre ressenti.

Des auteures que je connais, d'autres que je découvre, forment dans l'ensemble un super recueil à découvrir!

Les Sœurs de la lune, Tome 1 : Witchling Les Sœurs de la lune, Tome 1 : Witchling
Yasmine Galenorn   
Moi c'est pareil, j'aprécie mais sans plus, le fait que ça change de soeur a chaque tome est pas mal ,et ya pas mal dhumour mais c'est un peu trop fantastique pour moi, jaime assez rester les pieds sur terre. Je préfère les vampires, démons et loup garou que les faes les magiciens dragons et sorcier.
Les Chroniques de Hallow, Tome 1 : Le Ballet des Ombres  Les Chroniques de Hallow, Tome 1 : Le Ballet des Ombres
Marika Gallman   
Ça faisait longtemps que je n'avais pas été autant transporté dans une lecture à tel point d'essayer de lire dès que j'avais du temps devant moi, me couchant a pas d'heures pour dévorer chaque page.

Je connaissais seulement Marika Gallman de nom et pour avoir dans ma PAL son autre série Maeve Regan que je n'ai pas encore lu. Je dois dire que son roman est un vrai COUP DE COEUR ! Je ne pensais pas accrocher autant aux aventures de Abby que j'adore !

La plume de Marika Gallman nous entraîne dans la vie d'une jeune femme de trente ans pour le moins intéressante de par son histoire mais aussi son pouvoir. Elle absorbe l'énergie des gens pour les faire tomber dans les pommes mais aussi de sentir l'énergie des personnes, de voir leur aura et de savoir en une sensation si la personne dégage quelque chose de bon ou non. En plus de ce don peu commun, Abby est une excellente voleuse à la réputation célèbre ayant hérité du nom de l'Ombre.

Abby est le genre de personnage féminin que j'adore par dessus tout. La tête sur les épaules, elle n'hésite pas à se sacrifier et elle ressent des sentiments ! Oui, notre voleuse n'est pas une machine de guerre, une superbe héroine qui connaît toutes les techniques de combats. Non, elle le dit elle même, elle ne sait pas se défendre en dehors de l'utilisation de son pouvoir qui à quelque défaut par moment.... Donc il ne faut pas s'attendre à des corps à corps, des coups de poings et des coups de pieds, des bonnes bagarres où Mademoiselle sort jusque avec un ongle cassé. Non, Abby ne sait pas se battre, Abby a des côtes de cassés, des hématomes et des bleues et surtout Abby a un coeur ! Elle ne veut pas causer de dommages collatérales à des personnes innocentes. Elle est rongée de culpabilité et elle essaie d'avance malgré le boulet du passé qu'elle traîne.

Abby va voir sa vie être chamboulé un lundi matin. C'est ainsi que va entrer en action un personnage absolument génial : Wallace! Marika Gallman va nous décrire cet homme et instauré une petite tension entre lui et Abby jusqu'à faire retomber le souffler. Je crois que comme notre chère voleuse j'ai eu un petit pincement au coeur et je n'ai pu m'empêcher de crier : POURQUOI Marika ???
Oui, dites-moi Pourquoi avoir fait ça !!! [spoiler] Pourquoi lui avoir mis une femme qu'on ne peut pas détester et un fils !!! Pourquoi nous avoir donner cette impression que Abby et lui allaient s'accorder plus que de raison et faire éclater le nuage. Franchement bravo je ne m'y attendais pas [/spoiler]

A cause de ça des protagonistes plus qu'étranges vont entrer ensuite en action. Mystérieux et au caractère particulier, ils vont soulever bien des interrogations pour très peu de réponses. Coup de maître de la part de l'auteure qui réveille notre curiosité et qui nous attire pour lire la suite si on veut découvrir qui se cache derrière Smith, Chapeau melon et McCute..

Une origine d'histoire bien trouvée qui donne vraiment envie de creuser et comme Abby, nos nerfs sont mis à rude épreuves lorsqu'on veut tout savoir et que les renseignements arrivent au compte goutte. [spoiler] Impossible de savoir si Smith et Chapeau melon sont gentils ou méchants, Marika Gallman a la plume énigmatique et captivante [/spoiler]

Autour de Abby, Marika Gallman nous a offert des personnages tout aussi attachants et hauts en couleurs, comme on aime. Mention spéciale pour FRAN que j'aime, que j'adore et que j'espère de tout cœur retrouver dans les prochains tomes. Jana est la meilleure amie exubérante, drôle qu'on ne peut apprécier par son côté plus dynamique que Abby. Harrison le frère qui peste dès qu'on lui demande quelque chose mais qui serait près a tout pour sa soeur. La relation entre eux est profonde, ils n'ont pas besoin de se dire certains mots, on le sent, on le voit. J'espère que Marika Gallman accentuera encore plus le lien entre ses deux là. Je soupçonne Lupita de savoir des choses et d'avoir un rôle bien plus important par la suite....

J'ai vraiment adhéré à la plume de cette auteure qui sait faire passer les émotions, décrire et développer sans s'étaler sur des pages et des pages. Je noterai cependant un tout petit peu plus de dialogue pour dynamiser encore tout ça et ça serait parfait ! L'écriture et fluide et addictive, tantôt plus sombre, tantôt plus légère. La tension peut grimper en flèche pour redescendre un peu et repartir.

Avec Le ballet des ombres, impossible de s'arrêter souffler quelques minutes. C'est tellement captivant et entraînant qu'on est plongés au côté d'une Abby absolument géniale ! Je suis vraiment fan de ce personnage et son caractère me plait énormément.

Bref, un premier tome que j'ai vraiment adoré. J'ai vraiment hâte de lire la suite et de me replongé dans les aventures de Abby qui risquent d'être riches en rebondissement, en action et je l'espère en amour !!

par Vidia
La Trilogie des Joyaux Noirs, Tome 1 : Fille du Sang La Trilogie des Joyaux Noirs, Tome 1 : Fille du Sang
Anne Bishop   
FASCINANT !

Un excellent début pour cette trilogie qui nous plonge dès la première page dans un univers tout à fait envoutant.
Nous découvrons un monde matriarcal où les intrigues et les trahisons foisonnent, où la magie a toute sa place et où le pouvoir trouve sa source dans les joyaux, allant du plus clair au plus foncé.
Une fantasy riche mais pas évidente d'un premier abord, l'atmosphère qui se dégage de ce livre est tantôt sombre, tantôt lumineuse, de nombreux personnages agrémentent ce récit, tous plus étranges et plus fascinant les uns des autres.
J'ai hautement apprécié cette lecture, totalement adhéré à l'histoire et me jette sans attendre dans la suite de cette trilogie.

par ccmars
L'origine des mondes : Une épopée fantastique L'origine des mondes : Une épopée fantastique
France Missud   
Je viens de terminer un roman qui a changé ma vision du monde et surtout va consolider mes petites bases d'écolo frustrée

Soyons patients, je préfère vous parler du commencement : l’auteur n’a pas été très longue à nous présenter le personnage-clé de son histoire. Nous nous heurtons à Eloise, une râleuse , une insatisfaite jeune fille de 19 ans. J’ai vite aimé son caractère trempé. Nous découvrirons son petit frère , l’érudit Martin puis sa meilleure amie Julia. Tout se dit dès le début : sa condition sociale, ses études, la maladie de sa maman, son papa,… Je me suis donc dit que la scène présentée ainsi nous cache une délicieuse suite.

Je n’ai pas eu tort. La suite est juste un mélange de surprises, de découvertes et surtout de rencontres inattendues.

Sur son lit de mort, la maman d’Eloise va lui révéler un secret qui va changer sa vie de fond en comble. Après le décès de sa maman, traqués, Eloise, son frère et son amie, vont rejoindre l’autre monde : le monde natal de ses parents , et d’elle aussi, vu qu’elle n’est pas née sur Terre.

Je ne sais pas si donner des détails va gâcher le cours de votre lecture mais tout cela vous le découvrirez rapidement dans le livre parce que le meilleur est à venir.

Nos trois acolytes vont rencontrer des personnes qui les formeront afin de rejoindre l’autre Monde et savoir se protéger de l’ennemi. Parmi les formateurs, Eloise va recroiser une personne qui a beaucoup compté dans son enfance, une personne qu’elle a cru avoir perdu. Elle va faire connaissance avec des membres de sa famille. Elle va aussi apprendre à gérer sa colère et regarder ce qui se passe autour d’elle : cette jeune fille égocentrique va changer progressivement.

Les terriens , Eloise, Martin et Julia, vont voir ce qu’est l’Essence de la vie, la nature à l’état pur, les animaux et les végétaux dans leur habitat.

"Communiquer avec un animal avait été l'expérience la plus fascinante que j'avais eu à vivre de ma vie entière. J'avais ressenti ce qu'il avait ressenti et par la même occasion des sensations inconnues. Un instinct primitif. Je ne sais pas, quelque chose que les langues n'avaient jamais pu décrire"


Des semaines après, ils sont prêts à rejoindre ce monde pour lequel certains ont sacrifié leur vie, leur famille, leur amour.

Durant tous ces rebondissements, nous assisterons aux affrontements d’Eloise et Raphael qui pimenteront le cours de l’histoire. Joutes verbales, gestes tendres, disputes mais aussi des connaissances à mémoriser, des mots à apprendre, des informations à connaître … Je salue donc France Missud pour la souplesse de son style qui a réussi à me faire ingurgiter un savoir autre que celui du commun des mortels (hahaha)

J’ai lu avec délectation. J’ai savouré chaque passage. Il faut dire que le point fort de l’auteur, en plus de l’originalité de son thème, est la description plaisante des lieux et des personnages. On ne s’ennuie point, on n’a pas envie de sauter les paragraphes descriptifs, c’est tellement beau. D’ailleurs dans les premiers chapitres du livre, nous assisterons au « départ » de la maman d’Eloise et c’est tellement bien décrit que je n’ai pu m’empêcher de pleurer. Quelle émotion. J’aime quand l’auteur me secoue, me fait pleurer ou rire. Un florilège de sentiments enfouis a explosé à chaque émotion ressentie.


Un roman qui bouleverse un peu parce que nous serons spectateurs d’une éventuelle mort de notre planète si chère. Nous découvrirons avec douleur ce que nous faisons subir à la nature sans nous en rendre compte… (voilà ce qui explique la phrase au début de mon avis)

Un roman court certes, mais assez riche pour dire (je le dis) qu’il est dénonciateur.

Répartir le roman en petits chapitres a rendu la lecture plus légère. J'ai aimé cette idée de titrer chaque partie en prélevant une expression de ce qu'on va lire par la suite, j'essayais de deviner : je souriais à chaque fois que je trouvais la phrase dans le texte (fallait que je le dise)

Certains vont juger le vocabulaire un peu trop familier. Il faut dire que le public visé aimera certainement pour mieux se sentir "concernés" ;) En contre partie, il y a du technique, des données scientifiques et de la recherche dans le choix des noms des personnages et des lieux et j'ai dû fouiner un peu partout pour comprendre.

J’ai laissé les personnages sur les lieux. J’ai la chance d’avoir le tome 2 (en épreuve non corrigée) pour découvrir ce qui va se passer quand Eloise comprendra l’importance de sa mission. Et quelle mission!!!!!




Un style souple additionné à une sympathie naturelle que dégage France Missud. En voilà deux ingrédients important pour me plaire :D





par Soffia
Les Dimensions de l'esprit, Tome 1 : Les Lecteurs de pensée Les Dimensions de l'esprit, Tome 1 : Les Lecteurs de pensée
Dima Zales    Anna Zaires   
Un concept original, une histoire entrainante qui promet beaucoup mais j'ai trouvé qu'il y avait trop de longueurs et j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages. Le cliffhanger final est la seule chose qui me donne envie d'en savoir davantage et même avec ça, je pense que le second tome va attendre un moment dans ma PAL.

par Nolany
Jardin d'hiver Jardin d'hiver
Olivier Paquet   
De la SF qui se passe en Europe sur fond de réchauffement climatique, une guerre entre des écoterroristes et des ingénieurs avec au milieu des contrebandiers sur un navire. On rajoute en plus des "deamons " robots et des plantes mécaniques tueuses pour notre plus grand plaisir.

J'ai bien accroché au style d'Olivier Paquet qui se lit très bien, le côté SF est très sympa et l'univers créé par l'auteur est très complet. Malheureusement, je n'ai pas trop accroché aux personnages principaux comme secondaires. Et puis, il y a une petite romance qui n'est vraiment pas convaincante et pas franchement utile pour l'histoire. Je trouve que l'auteur s'est un peu loupé à ce niveau-là.

Donc au final, je suis quand même contente de l'avoir lu pour l'univers et l'originalité du scénario. Je pense que c'est un auteur dont je vais suivre les futures parutions.

par M-a_n_o-n
Les Colmateurs, tome 1 : Cette Terre Les Colmateurs, tome 1 : Cette Terre
Michel Jeury   
« Ils nous emmerdent assez comme ça. Qu'est-ce que ça serait s'ils existaient ! » Mais si, ils existent, et Shriane est des leurs. Rob le lit dans les pensées de la jeune femme :
« Je n'ai jamais eu l'intention de t'infliger l'oubli. Je souhaite que tu rentres chez toi et que tu y révèles l'existence des autres Terres et des brèches qui y conduisent. »
Un jour, toutes les brèches seront colmatées et il n'y aura plus de voyageurs sauvages. Mais que de négligences ! Qu'attend Rakkar pour envoyer les colmateurs ?
La tâche ne sera pas facile. Sur CETTE TERRE, Shriane est trop légère, trop faible, insaisissable. Les mailles de la réalité ne sont pas assez fines pour elle. Est-elle agent double ou triple ? Dieu lui-même l'ignore sans doute.


par x-Key
Au-delà des limbes Au-delà des limbes
Mélanie Baranger   

Merci à la Maison d'Edition Plume Blanche pour ce SP. Merci de m'avoir choisie moi pour cette chronique. Merci d'avoir eu confiance en moi.

GROS COUP DE COEUR <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3

Dans ce sublime roman j'ai appris que chacun débute sa vie avec ce qu'il possède.

C'est un début assez impressionnant. En fait, je dirais plutôt "vachement" impressionnant. Dès les premières pages je me suis mise à pleurer, je le sentais vraiment bien ce livre et j'ai eu raison. Tout le monde sait que je suis sensible et que je pleure beaucoup, mais là, c'était exceptionnel.

En plus il y avait des pompiers hypers mignons, un argument imparable qui donne envie de lire.

Un début vraiment "ouah" à lire. Vraiment extraordinaire. Il m'a fait un peu penser au roman "Si je reste" de Gayle Forman. Quand j'ai lu qu'il y avait des fantômes ma seule réaction a été : "Oh des fatôme, j'adooooooore".

Cette oeuvre est un roman engagé. L'auteure traite des attentats (sujet actuel en plus) avec son avis très négatif dessus. Je suis entièrement d'accord avec elle, c'est pour cela que ce roman m'a particulièrement touchée. Je suis contre toutes formes de violences surtout si c'est sur des personnes innocentes et pour faire entendre son avis vraiment idiot et que l'on pourrait le faire entendre autrement que de tuer des gens.

J'ai pleuré pendant les trois quarts du roman. Ouah, c'était juste Ouah. Je ne trouve pas d'adjectif car aucun ne serait assez puissant pour représenter ce que j'ai vécu. J'en souffre, j'ai mal au coeur. Je suis touchée. C'est une bombe ce livre (sans jeu de mots avec le thème). J'ai le souffle coupé et une boule dans la gorge.

D'habitude je lis de la romance car ce sont ces histoires qui, habituellement, me procurent ces émotions-là. Mais ici, c'est exactement la même chose, les mêmes sentiments, mais dans un tout autre registre d'histoire. Bouleversée, je crois que c'est le mot qui me convient le plus en ce moment, juste après l'avoir terminé.

Quand chacun s'est mis à dévoiler son histoire j'ai pleuré de plus belle. L'histoire de Melissa, celle de Nour, celle de Flora, Charles, Caroline... Elles sont toutes tellement trop tristes. J'ai pleuré encore et encore et ecnore. Je n'en pouvais plus. J'ai même dû m'arrêter de lire. Je ne pouvais plus lire un mot de plus sous peine de me noyer dans mes larmes.

Vous allez découvrir bien des façons de mourir, mais je ne pense pas que c'est tout ce que vous aller voir. Vous allez entrer dans un monde de joie et de peine, de bonheur et de douleur. Vous allez, comme moi, vous poser certainement plein de questions. Vous allez vivre avec tous ces gens et leurs histoires plus merveilleuses les unes que les autres.

Entre-temps, j'ai dormi, j'ai fais une pause dans ce roman. Et le lendemain matin quand j'ai repris, je me suis remise aussitôt à pleurer. Tous ces gens qui meurent trop tôt, c'est horrible d'avoir une famille et de la perdre, ou de perdre un proche. Tout ça, fait réfléchir énormément.

J'ai vécu en même temps que les personnages, et finalement, je n'ai pas eu envie de lire la fin (mon petit défaut que ceux qui nous suivent doivent commencer à connaître).

J'ai beaucoup réfléchi, beaucoup. Si j'étais un enfant mort, je ne partirai pas au paradis, j'attendrai mes parents et partirai quand ils seront avec moi. Et si j'étais une adulte, une jeune maman, j'attendrai mon mari et mes enfants. Mais je laisserai quand même mon mari refaire sa vie. Ce qui est normal.

Avoir ses anciens amis qui reviennent et disent des choses aussi gentilles, j'aimerai que ça m'arrive si je devais être comme Ambre. C'est tellement beau. J'aimerai que tous mes amis se souviennent de moi comme la fille qui a partagé des moments complices de sa vie avec eux. Des moments de rire et de joie.

Je sais que, comme la soeur de Flora, si la mienne venait à me quitter, je ne saurai pas quoi faire de ma vie. Cela n'aurait plus de sens sans elle.

Mais dans toutes ces leçons de vie, ses histoires de famille... il y a aussi une histoire d'amour, entre Ambre et Jérôme. Comme quoi l'amour atteint tout le monde. Mais sur ça, je ne vous en dirait pas plus.

Moi, j'ai toujours eu peur de la mort, c'est un sujet que je n'aborde jamais car j'en ai horriblement peur. Mais dans ce roman, ce thème est vraiment très bien abordé.

Pendant ce livre, j'ai eu envie de hurler, de crier, de leur venir en aide tout simplement. J'avais envie de tout recommencer le livre et de leur redonner leur vie heureuse d'avant.

Comme je l'ai dit, moi je suis plutôt romance, mais là, c'est un gros coup de coeur pour ce roman. Ce n'est même pas l'histoire d'amour qui m'a attirée vers lui, je ne sais d'ailleurs pas ce que c'est, mais ce que je peux vous dire, c'est que je l'adoooooooore.

Le soulagement final m'a libéré d'un poids qui m'opressait un peu. J'ai vraiment passé un bon moment avec ce roman, tous ces personnages, leurs histoires, leur vie, leur mort, leur moment heureux, leur moment tristes...

Je vous conseille vraiment à tous, tous tous, de lire ce roman. Sincèrement, vous n'allez rien rater, pas de perte de temps, pas de lecture inutile. Non, ce roman est vraiment LE roman à lire.

Ma note : 10/10



Passages que j'ai aimés :

{Je suis parfois considérée comme "l'extraterrestre", ou "l'intello", une étiquette que je me suis habituée à porter. Je l'entretiens, même. Je ne suis jalais, je dis bien "JAMAIS", sans un bouquin à la main ; dans le bus, dans la rue, sur les marches de l'entrée de l'immeuble, ou sur un banc à patienter. C'est comme ça, un petit plaisir de la vie}

{Je m'apelle Ambre Thomas. J'ai vingt et un ans. Je vais mourir et mon histoire commence ici }

{Des endroits stratégiques. Une heure d'affluences importante. Un attentat. Voilà comment j'en suis arrivée là ; à cause de personnes stupides, qui ont décidé de tuer des gens pour revendiquer leur façon de penser. Super. Je pense à toutes ces familles, à tous ces blessés, à tous ces morts... Qu'est-ce qui vaut tant de sacrifices ? Encore un acte de haine, réalisé par des fanatiques endoctrinés dans un idéal idiot. Je serre mes poings. Je voudrais pleurer, mais je suis incapable. }

{Personne n'est préparé à un tel choc. Nous n'imaginons pas que cela puisse un jour nous arriver. Nous observons de loin ces événements à la télévision. Nous compatissons à la douleur des gens. On est triste, parfois nous pleurons. Mais cela n'est pas comparable à la souffrance que nous éprouvons quand cela nous frappe de plein fouet : la colère, la frustration, l'incompréhension.

[...]

C'est là que nous découvrons toutes les conséquences de ce genre de drame. Là, où nous comprenons réelement les dommages qu'ils engendrent.}

{Elle ne supporte pas ce qu'elle a fait. Elle se punit d'un accident qu'elle a causé sans le vouloir.}

{C'est comme un pas vers notre retour ! Bientôt, nous serons de nouveau avec nos proches }

{Alors tu vois, ce n'est pas du tout ta faute. Il faut que tu vives pour deux à présent. Il faut que tu réussisses, que tu te battes pour rendre fière ta soeur}

{Flora, pardonne-moi... je n'ai pas réfléchi, tu me manquais tellement.. je m'en voulais trop... je voulais te rejoindre... je te promets de faire attention, de profiter comme tu l'aurai voulu. Tu peux partir tranquille... je t'aime Flora.}



Conseil : Pensez à prendre un paquet de mouchoir avant de commencer ce merveilleux roman <3 <3 <3

En savoir plus sur http://leschroniquesdestia.e-monsite.com/pages/chroniques/au-dela-des-limbes-melanie-baranger.html#AgyjWiLAfXQ8zLHt.99
La proie du Papillon La proie du Papillon
Stéphane Soutoul   
Le ton est donné dès la citation de Choderlos de Laclos (Les liaisons dangereuses) : nous avons ici une histoire de manipulation, avec des personnages machiavéliques.

Judith de Ringis est une femme à qui tout semble réussir : elle est belle, brillante, riche, respectée, son entreprise est la meilleure de New York dans son domaine. Pourtant, nous découvrons vite que Judith n'est pas vraiment heureuse, et surtout, jamais satisfaite. Elle a tout, mais jamais vraiment assez. Elle s'entoure de tout ce qui est coûteux, de toutes les personnes en vue, sans jamais s'attacher. C'est une femme très solitaire, mais qui a provoqué cette solitude : Judith est tellement persuadée de sa supériorité en tout que rien ni personne ne trouve grâce à ses yeux : ni son amie Carole, ni surtout Annie Laurens.

Judith n'a jamais apprécié Annie. À ses yeux, la gentillesse, la spontanéité d'Annie sont de terribles défauts, et que tout le monde aime cette jeune femme agace passablement Judith. Pendant des années, Annie n'a été qu'un insecte, mais depuis qu'elle a monté sa propre entreprise et concurrence directement Judith, parvenant à lui ravir des contrats juteux, l'agacement s'est transformé en colère puis en haine. À tel point que la redoutable femme d'affaire décide d'employer les grands moyens pour mettre à terre sa rivale : elle ne veut pas seulement voir son entreprise péricliter, elle veut rayer Annie Laurens du monde. Une solution extrême, n'est-ce pas ? Extrême est bien le mot qui caractérise le mieux Judith, ou alors excessive : derrière une façade de parfaite maîtrise et de total contrôle, on s'aperçoit à mesure que l'on avance dans le roman que cette femme est folle. Mais une folie maîtrisée, froide, qui est d'autant plus effrayante. Rien ne l'arrête, elle ne craint rien ni personne, fière de sa noirceur et de son absence de limites. Elle transgresse toutes les règles, revendique n'avoir aucune morale.

Une seule personne va parvenir à susciter son intérêt, et même son respect : Marco Di Valto. C'est lui qu'elle engage pour briser Annie. Mais loin de se mettre à sa botte, Marco lui résiste, lui tient tête, la défie. De quoi titiller les instincts prédateurs de Judith. Son obsession pour Annie s'élargit pour englober Marco, dont elle veut connaître les moindres faits et gestes.

De Marco, on ne sait que ce qu'il accepte de livrer à Judith, un passé sombre et tourmenté qui l'a façonné. Il n'est pas seulement incroyablement beau, c'est un homme intelligent, pour ne pas dire rusé, et charismatique. Ce personnage ambigu, tour à tour séduisant et manipulateur, m'a énormément intriguée : je me demandais constamment ce qui pouvait bien se jouer dans sa tête, persuadée qu'il cachait quelque chose. Le face à face entre Marco et Judith est intense et on s'attend à tout moment à une explosion, car aucun des deux ne veut céder devant l'autre. Et au milieu de tout ça, il y a l'agneau du sacrifice...

On se dit forcément que face à ces deux personnages, la charmante Annie n'a aucune chance. Ce n'est pourtant pas une idiote, puisqu'elle parvient à représenter une menace sur la plan professionnel pour Judith, et à sa façon, c'est une battante. Elle est tout ce que n'est pas Judith, et par là-même, elle lui renvoie en pleine figure tout ce qu'elle ne peut pas avoir en dépit de son argent et de sa position sociale, même si pour rien au monde Judith ne voudrait être comme elle...

Le point fort de ce roman est le choix d'un récit à travers les yeux de Judith : un choix surprenant de prime abord, car je me demandais comment nous allions pouvoir suivre l'entreprise de séduction puis de destruction de Marco en n'ayant que le point de vue de la commanditaire, mais c'est un très bon choix, au contraire. D'abord parce que nous découvrons par petites touches la personnalité complexe de Judith, nous suivons pas à pas ses « raisonnements » qui pour elle justifient tout ce qu'elle entreprend, y compris le pire. Ensuite parce que nous découvrons les autres personnages à travers son regard, un regard quelque peu faussé par son arrogance.

J'avoue que je ne serais pas contre un prochain opus sur d'autres Fils d'Eros, un ordre qui reste fort mystérieux, avec des personnages qui font froid dans le dos, mais qui intriguent fortement. Les quelques interventions qu'ils font dans l'intrigue renforcent le mystère qui les entoure.