Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Gattina : Liste d'argent

Karpathia Karpathia
Mathias Menegoz   
Voilà une formidable fresque historique, sombre et violente, avec des personnages imparfaits, voire négatifs, qui nous emmène dans la Transylvanie de la première moitié du XIXe. En arrivant en terrain conquis dans un territoire morcelé et rongé par les rivalités sociales, ethniques et culturelles, un jeune aristocrate qui se rêve en seigneur féodal provoque un terrible incendie. Une découverte.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2014/12/un-reve-de-pierre-de-fer-et-de-sang.html
Toute passion abolie Toute passion abolie
Vita Sackville-West   
Très beau livre racontant l'histoire d'une vieille dame qui à la mort de son époux, choisie de devenir libre. C'est en fait l'histoire d'une femme plus moderne qu'il n'y parait et qui a décidée d'aller à l'encontre des valeurs de la société londonienne au 19ème siècle et de sa famille.

par zoya
Le Château Le Château
Franz Kafka   
La librairie. J'avais déjà repéré ce bouquin sans plus, sur le point de passer à côté. J'avoue que j'ai très souvent peur d'être déçue après avoir lu un/des très bon/s livre/s d'un écrivain. Je le prend tout de même, feuillette. Je ne peux m'empêcher de lire un petit passage qui m'accroche complètement. Je tombe amoureuse de ce roman en lisant la dernière ligne!
Nul doute que, n'ayant vérifié son écrit [spoiler](la fin: était-ce à cause de sa mort imminente ou doute de sa publication?)[/spoiler], les phrases peuvent sembler un peu brouillonnes; mais d'une part ça me plaît de trouver le mieux dans ma tête, ensuite, j'adore les écrits non finis des auteurs publiés, et enfin, il n'y a pas mieux que ce plaisir pour voir plus ou moins clairement une personnalité de l'auteur. Je tiens tout de même à indiquer que j'ai lu la Lettre au père et que ce roman ne peut que m'être plus agréable à lire encore!
Les Vagues Les Vagues
Virginia Woolf   
De roman, cet ouvrage n'en a que la dénomination — qu'on y accole généralement le terme « expérimental » prouve déjà qu'il s'agit d'un objet difficilement classable ; c'est en réalité une succession de soliloques, parfois interrompue par des interludes non pas musicaux mais idylliques : est brossé le tableau d'un rivage à différents moments de la journée (où les vagues travaillent le littoral et se retirent continuellement).
C'est un long poème en prose récité par six personnages qui se disent amis (Bernard, Neville, Louis, Jinny, Rhoda et Suzanne) et qu'ils dédient parfois à un septième, muet mais bien présent : Perceval. Ils sont du reste davantage une conscience que des personnages, une conscience qui réfléchit sur l'individualité et la communauté au travers d'idéaux et d'angoisses propres à chacun. L'action est très rare (puisqu'ils pérorent incessamment), à l'instar de la distinction d'une temporalité d'habitude si définie dans les textes : ici peuvent s'écouler quelques années entre deux prises de parole suivies.
Ainsi, les personnages vagues (ou éphémères — mot que l'auteur a un temps pensé donner comme titre à l'œuvre) traversent l'enfance et l'adolescence jusqu'à la vieillesse en l'espace de trois cents pages à peine. D'eux, nous ne savons et n'apprenons que ce qu'ils dévoilent chichement alors qu'ils épanchent leur cœur dans des considérations le plus souvent empreintes de mélancolie. Ces monologues intérieurs rendent tout en lyrisme le processus de pensée de chaque personnage ; les images poétiques sont partout — elles échappent quelquefois à la compréhension, et « [teignent] en rouge, en vert, en violet, de mille couleurs » les confidences des parleurs. La traduction par Marguerite Yourcenar de cet ouvrage singulier est sublime, c'est à mentionner.

par Hillja
L'Amant de la Chine du Nord L'Amant de la Chine du Nord
Marguerite Duras   
Un roman qui me m'a marqué dans mon adolescence et que je trouve d'une beauté époustouflante. j'apprécie de le lire et le relire assez souvent
La Nouvelle rêvée La Nouvelle rêvée
Arthur Schnitzler   
J'ai lu La Nouvelle rêvée au début de l'été et je n'ai hélas pas réussi à écrire une chronique sur la lancée.
Je sais que je ne dois jamais faire cela.
Entre deux, il y a eu plusieurs livres, plusieurs ambiance, plusieurs émotions.
Et me voilà en ce jour d'août, perplexe devant mon écran, à tenter de faire remonter les souvenirs de ma lecture à la surface...
Et c'est compliqué...
En voici des bribes : Carnaval, masque, femme, fantasme, rêve, désir, Carnaval encore, rue sombre, trouble, fantasme encore...
Je me souviens avoir apprécié cette histoire d'un autre temps mais sans débordement d'émotions.
Eyes Wide Shut... Je ne l'ai pas vu. Peut-être qu'en découvrant Tom Cruise et Nicole Kidman mis en scène par Kubrick, La Nouvelle rêvée se rappellera à moi de manière plus intense.
Madame Bovary Madame Bovary
Gustave Flaubert   
Sans trop en dire, l'auteur dénonce ici le romantisme féminin en y décrivant la vie d'Emma avec le réalisme de sa plume.
Il s'agît de l'histoire d'une femme dont la vie manque de péripéties rythmées par la passion. La vie lui laisse entrevoir un monde luxueux mouvementé dont elle rêve éperdument. Elle se nourrit de chimères, imagine une vie meilleure.
Il s'agît de l'histoire d'un retour brutal à la réalité, d'un désabusement féminin et d'une vie ennuyeuse, et malgré l'apparition de passions amoureuses et de réconfort religieux, les derniers chapitres nous conduisent inévitablement vers une fin tragique.
J'ai apprécié le style d'écriture, cependant les descriptions des lieux sont longues. Le must étant la description des différents personnages... Je n'ai pas d'étude approfondie, mais je suis certain qu'il y aurait beaucoup à analyser dans cet ouvrage. On pourrait parler de Grand Art de Littérature.
Mémoires d'un fou Mémoires d'un fou
Gustave Flaubert   
J'ai beaucoup aimé ce bouquin pour son écriture et l'âme torturée de l'auteur qui couche sur ses pages ses pensées.

par darkness
Trois femmes puissantes Trois femmes puissantes
Marie Ndiaye   
j'ai essayé mais je n'arrive décidemment pas à le lire jusqu'au bout, la première nouvelle, passe encore, mais comme l'a dit si justement lilou, la fin nous "laisse en plan"! Je suis restée bloquée à la deuxième, enlisée dans les "lentes circonvolutions" avec lesquelles l'auteur se plait à décrire l'angoisse du protagoniste.Bon, encore un dernier effort, je vais m'essayer à la troisième...

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode