Livres
547 483
Membres
584 655

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par louloute2594 2020-05-01T10:00:59+02:00

– Tu n’es pas gay tant que tu n’as pas testé !

– Si tu pars de ce principe, alors je peux considérer que tu es possiblement gay aussi, étant donné que tu n’as pas testé non plus ! Et puis, à quoi servent les potes si ce n’est à rendre ce genre de services ? Une pipe de rien du tout… Une pipounette… Ce sera rapide, c’est une certitude. Je suis tellement en attente qu’un rien me ferait partir. IL lève les yeux au ciel en déposant la commande du client sur un plateau.

– Une pipounette ? Que dalle ! Je ne suce personne, c’est un principe.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Velandra 2020-05-03T22:13:49+02:00

- Tu crois qu’Owen se fout de moi ?

Le simple fait de prononcer ces mots me brise le cœur et me donne envie d’aller me réfugier sous ma couette. Si c’est le cas, je vais mourir de tristesse, c’est une certitude.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kochka94 2020-04-24T10:27:56+02:00

- Je ne suis pas désespéré au point de me taper un bouledogue français ! rétorqué-je en grimaçant. Non, mais tu me prends pour qui ?

- Pour un mec qui se cherche. Malheureusement pour toi, je ne suis pas une boussole, désolé. Cherche ailleurs.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lavienlivre 2021-02-19T22:12:35+01:00

Il se racle la gorge alors qu’un malabar en uniforme décide de le peloter partout.

– Oh, tout doux l’ami ! je ne peux m’empêcher de reprendre le mec un peu trop familier qui n’est pas loin de lui tâter l’appareil trois-pièces.

Owen éclate de rire tandis que le collègue de super flic me précise :

– Sécurité Nationale, Monsieur. Nous avons des consignes.

– Des consignes pour peloter les couilles de mon mec ? Elles sont super précises vos consignes !

Owen s’étouffe de rire.

J’ai vraiment sorti une absurdité pareille ? Génial.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lavienlivre 2021-02-19T21:10:23+01:00

Je ne suis rien ! j’arrive à lui expliquer, la gorge nouée par cet aveu. Un étudiant qui vient de perdre tout espoir de devenir quelqu’un. Le seul trophée que je ne brandirai jamais sera sans doute celui du champion de l’année du latte noisette ! Ma vie n’est pas parsemée de luxe et de beaux mecs à mes pieds. Je ne suis pas non plus beau moi-même, et je n’ai même pas d’histoire passionnante à raconter. Je n’ai plus de parents et ma tante est une croyante pratiquante qui ne vit plus vraiment dans le même monde que nous. J’ai grandi dans la crainte que le Seigneur pète un jour une durite et décide d’anéantir l’humanité tout entière sur un coup de tête. Je ne peux rien t’offrir, rien t’apprendre et rien te promettre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lavienlivre 2021-02-18T23:38:09+01:00

Tout aurait été parfait si, dans le lot, j’avais trouvé la cerise sur la pièce montée, j’ai nommé, un mec gay. Sur quatre colocs, l’espoir était permis, non ?

Bon voilà ! Non. Des hétéros. En couple pour la plupart, qui plus est. Des hétéros qui organisent des soirées et m’embarquent avec eux, comme chargés d’une mission divine, à savoir, prendre soin du petit Lou. Lou le timide quand il ne connaît pas les gens, Lou le mec qui rougit dès qu’on lui dit bonjour pour la première fois ou qu’on passe trop près de lui. Lou qui attire toujours la sympathie, certes, mais jamais le sexe.

Afficher en entier
Extrait ajouté par kmrct89 2020-11-12T16:15:43+01:00

- Mais ce n'est pas le sujet, reprend-elle plus sérieusement. Pour répondre à ta question, non, tu n'es pas trop vieux. Je dirais même qu'il serait temps que tu mûrisses sur certains points. Peut-être que tu l'effraies un peu ? Il me semble facilement impressionnable et tellement naïf. L'image que tu renvoies, toi, c'est celle d'un homme sûr de lui et parfait. Cet enfant doit se penser tout l'inverse de ça. Tu sais, tu en impose quand on te rencontre. Ce ne doit pas être évident pour lui.

Afficher en entier
Extrait ajouté par minette467 2020-10-16T15:53:48+02:00

« Parfois, mon homme me semble un peu louche. C’est comme lorsqu’il me regarde dormir.

Enfin, ça, ce n’est pas louche. C’est cool… Parce que, généralement, lorsque je le surprends en pleine contemplation de moi-même, l’histoire se termine en projet X. XX. XXXXXXXXXXXXXX.

Bref, vous avez l’idée. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par minette467 2020-10-16T15:53:12+02:00

« – Alors ne perdons pas de temps. Je n’ai que trois mots à te dire. Je t’aime.

Bon Dieu…

J’ai envie de pleurer.

C’est bon, je chiale !

Son pouce essuie une larmichette ridicule sur ma joue dès qu’elle s’échappe de mes yeux.

– Eh… Je ne voulais pas te blesser, Lou, m’explique-t-il d’une voix tendre.

– Je sais, mais c’était moi qui devais en arriver là le premier à la fin de mon discours ! J’ai l’air ridicule, moi, maintenant !

– Alors commence par la fin…

– Tu crois ?

Il hoche la tête en me souriant. Je me redresse pour poser mes lèvres sur les siennes.

– Je t’aime, Owen Connely. Je veux porter tes bébés.

Un rire de surprise lui échappe avant qu’il laisse passer sa langue pour venir chercher la mienne. Ses bras m’enlacent, il me presse contre son torse, je le laisse me faire chavirer et oublier tout mon discours ridicule. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par minette467 2020-10-16T15:52:47+02:00

« Je ne comprends pas bien comment il fonctionne ni pourquoi il m’attire, mais c’est un fait que je ne peux plus renier. J’ai envie d’en savoir plus, de le percer à jour et… De lui faire des câlins. Plein de câlins. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode