Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de gebus : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
L'Assassin Royal - Première époque, tome 1 L'Assassin Royal - Première époque, tome 1
Robin Hobb   
Quand j'ai débuté la série, le titre m'évoquait une intrigue s'associant à ce qu'on trouve de plus récurrent dans la thématique des assassins. Or, l'univers est plus terre-à-terre que ce à quoi je m'attendais et bien que je ne sois généralement pas attiré par les livres écrits à la 1ère personne, il n'y a rien à dire ici tant Robin Hobb maîtrise son art. L'écriture est parfaite, l'intrigue est captivante, l'immersion est quasi-immédiate, les personnages sont attachants et rien que le 1er intégrale a su m'arracher plus de larmes qu'un livre ne m'ait jamais tiré.

[spoiler]Je n'ai jamais été autant bouleversé que durant le passage où Fitz réclame sa mère, alors qu'il se croit abandonné par Umbre. [/spoiler]

Pour conclure, je dirais que l'intégral est impressionnant non pas par sa masse, mais par son contenu. Robin Hobb est incontestablement un prodige de l'écriture.


par Lain_se
Dune, suivi de Le Messie de Dune Dune, suivi de Le Messie de Dune
Frank Herbert   
Je ne jurais que par Tolkien mais l'univers de Dune est tout aussi complet et additif.
Le Cycle de Dune, tome 1 : Dune 1 Le Cycle de Dune, tome 1 : Dune 1
Frank Herbert   
Dans ce tome il faut planter la toile de fond de cet univers, et quelle toile !
Dans un système malgré tout féodal, les nobles Maisons s'affrontent au jeu du profit et du pouvoir.
Des organisations repoussent les limites des capacités humaines; la Guilde sonde le temps et l'espace, l'ordre féminin des Bene Gesserit sonde les limites du corps et de l'esprit, les Ixiens exploitent la technologie.
Les religions sont maniées comme de subtiles armes de pouvoir.
Les dialogues sont à double fond.
Une planète concentre les enjeux; Dune, source de la matière la plus précieuse et irremplaçable de l'Univers. Planète sculptée par le manque d'Eau.
La famille des Atréides sera le catalyseur de toutes les légendes.
Style. Récit. Un vocabulaire du désert et de sa mystique, envoûtant, évocateur, parfois emprunté à l'arabe.
Éblouissant.

par Paraffine
Le Cycle de Dune, tome 2 : Dune 2 Le Cycle de Dune, tome 2 : Dune 2
Frank Herbert   
Un roman puissant dans la lignée du tome 1 dans lequel on ne s'ennuie pas une seule seconde. L'histoire est époustouflante, accompagnée d'un univers qui se développe sous nos yeux comme si on y était. C'est vraiment une chouette saga, et j'ai hâte de démarrer la suite.

par Djulaie
Le Cycle de Dune, Tome 2 : Le Messie de Dune Le Cycle de Dune, Tome 2 : Le Messie de Dune
Frank Herbert   
Excellent.
Une œuvre que l'on ne présente plus.
Difficile de passer à côté, tant l'histoire emporte, tant l'univers décrit est riche et cohérent.
Ne pas lire les deux premiers volumes serait se priver d'un classique de la science-fiction.

par Gambit
Le Cycle de Dune, Tome 3 : Les Enfants de Dune Le Cycle de Dune, Tome 3 : Les Enfants de Dune
Frank Herbert   
Mon dieu ! Enfin fini !
Bon, j'exagère peut-être, mais pas tant que ça.
J'ai trouvé le livre long. Très long. Pourquoi ? parce que la grande majorité des chapitres sont ou bien intégralement des dialogues, ou bien intégralement des introspections. Et quels dialogues/introspections ! Quand on doit se farcir des pages entières de Leto ou autre pré-né, pleines de mysticisme incompréhensible...
Bon, je me calme.
Bien sûr, que je reconnais la qualité indéniable du livre. Bien sûr, qu'il est très bon, et qu'on ne peut rien lui reprocher, que ce soit au niveau de l'histoire, de l'univers, des réflexions qu'il fait naître et de sa profondeur politique et sociale. Je ne fais que souligner ce qui m'a déplu à moi, par rapport à mes goûts et attentes.
Voila donc, il ne se passe pas grand chose, durant ce tome. Et les choses qui se passe sont plutôt rapides et ponctuelles. Une rencontre, un déplacement, une action particulière... mais on en revient à ces pensées ésotériques de pré-nés surhumains auxquelles je ne parviens pas à rester accroché.
Pour tout dire, j'ai failli abandonner ma lecture. Mais j'ai persisté, au prix de plusieurs passages lus en diagonale.
Et je ne le regrette pas, car la fin est très appréciable. Mais je vais faire une pause, pendant cette ellipse (oui, j'ai vu qu'il y avait une ellipse), ce temps mort, et lire autre chose. Car il m'a fallu bien plus longtemps pour lire ce livre, qui parfois, après un ou deux chapitres, me donnait juste envie de dormir, tellement je n'arrivais pas à garder ma concentration sur des réflexions relatives aux visions pré-nées, aux traditions fremens, à la philosophie zensunni, aux innombrables passés et aux futurs infinis dont on ne sait jamais clairement ce qu'il en est, et quels sont les plans des protagonistes. Tout est, pour le lecteur, à deviner, à déchiffrer, à percer, à comprendre à partir d'indices, de pensées obscures, de réflexions philosophiques fragmentaires...
Bref, un livre pas reposant, et qui demande beaucoup d'efforts. Les précédents étaient bien plus appréciables.
Le Cycle de Dune, Tome 4 : L'Empereur-dieu de Dune Le Cycle de Dune, Tome 4 : L'Empereur-dieu de Dune
Frank Herbert   
À la suite de sa décision, il y a environ 3 500 ans, de mener l’humanité vers le Sentier d'Or, Leto II Atréides est devenu un dieu vivant tyrannique, qui poursuit sa mutation en ver géant au fil des siècles. Sa prescience et sa mémoire génétique quasi illimitées lui permettent de maîtriser totalement les différentes organisations qui se partageaient auparavant l’univers, et qui tentent à présent tant bien que mal de survivre à l’immense pouvoir de l’Empereur-Dieu, qu'ils surnomment le « Tyran »

par BMT33
Le Cycle de Dune, Tome 5 : Les Hérétiques de Dune Le Cycle de Dune, Tome 5 : Les Hérétiques de Dune
Frank Herbert   
Prix obtenus
*Cosmos 2000, [sans catégorie], 1986*
Il ne faut pas chercher à retrouver dans cette suite la fresque haute en couleurs du début, mais se laisser porter par le récit. Et alors, la lecture des Dune redevient intéressante, ne serait-ce que par l'apparition, dans ce cinquième volume, d'une captivante jeune fille, Sheeana, qui a le pouvoir de commander aux vers des sables.
Le Cycle de Dune, Tome 6 : La Maison des mères Le Cycle de Dune, Tome 6 : La Maison des mères
Frank Herbert   
Ayant adoré les cinq premiers tomes, je me suis lancé avec délectation sur celui-ci qui fut le dernier de la série.
Malheureusement je n'ai pas aimé ce texte qui m'a semblé bien loin de l'univers original. Le gohla Duncan Idaho n'est qu'une pâle incarnation de son "ancêtre", les sœurs du Bene Gesserit ont perdu leur dimension mystérieuse, les "furies" ne sont pas à la hauteur des promesses qu'elles apportaient pour le récit, la fin bien que surprenante est peu compréhensible, ou mériterait un autre développement... De plus, je ne sais pas vraiment l'expliquer, mais ce dernier tome m'a laissé un vrai sentiment de malaise, quand les autres procurent un réel enthousiasme.

par ETARCOS
Le Joueur d'échecs Le Joueur d'échecs
Stefan Zweig   
un livre magistral...
on se laisse emporter par le récit du 'joueur', par la description de la manière dont il en est arrivé là...
Zweig explore les limites et les dépassements du cerveau humain; au final on ne sait même plus si on doit plaindre ou envier cet homme!

par victoire
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3