Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de gege38 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Temps mort Temps mort
Harlan Coben   
J'adore j'adore! Merci à ma soeur qui m'a fait découvrir cette série de livre . Myron Bolitar est charmant, drôle, perspicace ...sauf dans sa vie amoureuse! Non mais franchement qu'est ce que c'est que cette Jessica!!!
Ce tome là est plus sombre, et je me suis même fendu d'une petite larme et si vous voulez savoir pourquoi, précipitez-vous sur le livre!

par subzero
Téméraire, Tome 6 : Langues de serpent Téméraire, Tome 6 : Langues de serpent
Naomi Novik   
Encore un autre tome superbe à lire !
L'auteur a réussi à créer une série dont l'histoire ne s’essouffle pas. Habituellement, après 4 ou 5 tomes, on commence à se lasser d'une série car trop répétitive, toujours les mêmes personnes... Mais avec Téméraire, c'est tout le contraire.
On est toujours heureux de retrouver d'anciens personnages, même Rankin, qui a beau être une tête à claque, apporte une certaine saveur à l'histoire... et les nouveaux sont toujours aussi intéressants à rencontrer.
Ce changement de décor fait aussi du bien, jamais Laurence et Téméraire ne se sont retrouvés dans un endroit aussi sauvage et esseulé... Et les descriptions qui sont faites de l'Australie nous plonge dans une atmosphère quelque peu onirique tellement les décors peuvent parfois sembler surréalistes et pourtant si beaux.

J'ai vraiment hâte de lire la suite même si à chaque tome, on se rapproche un peu plus de la fin de leurs aventures.



par DeadlySin
Faux rebond Faux rebond
Harlan Coben   
Comme tous les livres d'Harlan Coben, il était incroyable. Bon livre policier, facile à lire qui maintien l'intrigue jusqu'à la fin.

par Hrader
Le Trône de fer, Tome 13 : Le Bûcher d'un roi Le Trône de fer, Tome 13 : Le Bûcher d'un roi
George R. R. Martin   
Que dire... L’œuvre est fabuleuse, comme les 12 tomes précédent. On retrouve avec plaisir dans ce tome certains personnages que l'on avait plus vu depuis longtemps.
Du grand George R.R. Martin.
Les seules critiques sont destinés à Pygmalion. Encore une fois ils ont découpés le livre unique original en plusieurs tomes. En plus casser le rythme, ça fait un sacré trou dans le budget (18€ par livre...).
Autre regret, le changement de traducteur. Jean Sola fait place à Patrick Marcel. C'est peu visible, certes, mais on perd tout de même un peu en richesse lexical pour gagner en fluidité. On aime ou on aime pas. C'est affaire de gout.

par Aquila
Le Trône de fer, Tome 12 : Un festin pour les corbeaux Le Trône de fer, Tome 12 : Un festin pour les corbeaux
George R. R. Martin   
bon alors la franchement cette histoire c'est un agrégea d'intrigue politique d'un complexité qui renvoie la saga de prequelles de STAR WARS au niveau bac à sable avec une petite fessée humiliante au passage (clac!!)
aller on reprends notre sérieux 5 minutes :
alors on a brienne toujours dans son odyssée mais avec a chaque passage un putain de rebondissement et pour finir une rencontre qui sent bien mauvais du cul pour elle et on est là à lire avec le filet de bave qui descend sur le menton tellement il y a de suspense et on se dit que [spoiler]martin ne va pas la tuer et bin nan comme avec ned stark ou son fils martin nous le met bien profond dans l'anus et en plus le fait tourner dedans [/spoiler] bon maintenant cersei est vraiment énorme a chaque fois qu'elle apparaît elle est soit en train de comploté soit d'envoyer quelqu’un au casse pipe ou de s'envoyer en l'air sans prendre aucun plaisir ou de picoler si c'est pas tout ça en même temps (non non je déconne pas) mais [spoiler]bim elle se reprends tout en pleine tronche mais une tarte dans la gueule de compétition là avec la lèvre fendu la mèche qui part sur le côté et la trace rouge sur la tronche parce qu'elle se fait avoir à son propre piège [/spoiler] et en plus on l'a vraiment pas vu venir et c'est vraiment super. jaime est toujours sympa et en plus devient un assez bon joueur au jeu des trônes et non plus un pion là je dit respect il a une évolution vraiment sympa en s’émancipant de sa sœur ce qui est prouvé par la dernière phrase de son chapitre et qui laisse pas mal de suspense tout en finesse. Arya est en pleine transformation et là encore à la toute dernière phrase met un bon suspense bien ficelé. Sa m est enfion arrivé à vielleville ou on fait la connaissance de nouveau personnage sympa et de découvertes de nouveau truc sur la magie et encore un autre personnage qui part trouver daenerys pour l'aider cette fois (non se marier avec ou voler ces dragons ce qui est une évolution). Sansa est encore une fois manipulé par littlefinger et là encore à la toute dernière page on a une belle révélation de son plan. tout ça pour dire que c'est vraiment une saga superbe quui peut largement concurrencer sans rougir les grands de ce monde (seigneur des anneaux, star wars) et que j'aime beaucoup

par zebi
Spring Girls Spring Girls
Anna Todd   
Très grosse déception avec la lecture de ce livre. Avant de me lancer j’avais eu vent de quelques critiques négatives à son encontre mais voulais à tout prix me faire ma propre opinion. Voilà c’est fait. Et on ne peut pas dire qu’elle soit élogieuse.

En l’absence de leur père, actuellement en mission en Irak, les quatre filles de l’officier Spring passent Noël avec leur mère. Un Noël un peu triste de par l’absence de leur père mais aussi à cause de difficultés financières qui viennent entacher la fête.
Alors que Jo, la sœur cadette se lie d’amitié avec le nouveau voisin, l’ainée des filles Spring, Meg, attend impatiemment le retour de son petit ami et espère qu’il la demande en mariage. Mais le retour de son ancien amoureux va venir perturber la jeune fille et ses ambitions. Amy, le plus jeune des sœurs, se plaint de l’absence de cadeaux quand, Beth, la benjamine, fait tout son possible pour aider leur mère dans les tâches du quotidien.
Les quatre sœurs sauront-elles faire face à cette période un peu compliquée ? Comment vont-elles réagir aux difficultés qu’elles ont devoir affronter, que ce soit des difficultés financières, des amours contrariées ou des amitiés trahies ?

Qui n’a jamais entendu parler du livre Les Quatre filles du Dr March. Même sans avoir lu l’original (honte à moi), j’étais curieuse de découvrir cette version modernisée de ce célèbre roman. Malgré plusieurs critiques peu avenantes, je voulais me faire ma propre opinion. Après tout, je n’avais pas de point de comparaison, d’attente ou d’appréhension par rapport à ce livre, juste la curiosité de découvrir l’histoire sous un nouveau jour. Grand mal m’en a pris. Non seulement, je n’ai pas aimé ce roman mais en plus il m’a coupé toute envie de lire la version originale ou de me jeter sur le prochain livre de l’auteure.
Plusieurs raisons à cela. Premièrement, une histoire plate, sans relief avec beaucoup trop de descriptions. L’auteure se perd dans des longueurs de texte qui nous font décrocher. Par exemple, l’une des sœurs Spring pose une question à une autre et il faut attendre trois voire quatre pages avant d’avoir la réponse. Entre temps, l’auteure divague sur des éléments sans rapport direct et franchement, on a le temps d’oublier l’objet de la question quand enfin arrive la réponse. En tout cas ce fut mon cas. Obligée de remonter en arrière pour me souvenir. Donc niveau fluidité et accroche du lecteur c’est pas top et même un gros flop.
Ensuite, bien que l’histoire soit censée se dérouler à notre époque, impossible pour moi de m’y identifier. Malgré les nombreux rappels autour de la modernité (internet, films cultes, chanteurs célèbres…), je gardais en tête la période originale de l’histoire. J’imaginais chaque personnage comme dans Louisa May Alcott les avait conçu. Un décalage qui a aussi largement contribué à pénibiliser ma lecture.
En plus de ce décalage, j’ai trouvé que le scénario manquait d’équilibre. Certains aspects de l’histoire font l’objet de plusieurs chapitres et se perdent dans des longueurs inutiles alors que d’autres sont survolés ou simplement mis de côté. Je n’ai pas toujours réussi à bien comprendre la chronologie souhaitée par l’auteure.
Et pour finir, trop de questions sans réponse, une fin presque bâclée ou en tout cas pas suffisamment approfondie.
Niveau personnage, pas grand-chose à en dire si ce n’est qu’Anna Todd a conservé les principaux traits de caractère de chacune des sœurs. En revanche, le fait qu’elles appellent leur mère par son prénom m’a dérangé. Aucune des quatre sœurs ne m’a plus enthousiasmée ou conquise qu’une autre. J’avoue que parfois leurs attitudes m’a révolté.
Comme je l’ai dit en préambule, je n’ai pas lu l’histoire originale et ne peut donc certifier si cette dernière est aussi fade que sa version moderne ou non. Mais j’ose espérer que face au succès qu’elle a rencontré depuis sa sortie, elle soit de bien meilleure qualité. Malheureusement, je ne pense pas trouver l’envie de le découvrir par moi-même tellement je suis dégoutée par cette version modernisée.
Déjà déçue par les derniers livres écrits par Anna Todd (Landon et Before), je crois que je vais arrêter là les frais avec cette auteure. Mes dernières lectures ne m’ont procuré aucun plaisir, juste la sensation d’avoir perdu mon temps.
Le Trône de fer, Tome 10 : Le Chaos Le Trône de fer, Tome 10 : Le Chaos
George R. R. Martin   
Très bon démarrage pour ce 4e volume en version originale "A Fear for Crows".

Je regrette l'absence de Tyrion qui apportait beaucoup d'humour et de Daenerys[spoiler]qui est complètement absente dans ce tome-ci ![/spoiler] ainsi que du Chevalier Oignon.

Avec George R.R Martin on est prévenu, aucune concession ne sera faîte pour nos personnages. [spoiler]Il suffit de d'avoir lu les "Noces pourpres" pour le savoir ![/spoiler], l'auteur privilégie avant tout le bon déroulement de l'intrigue, quitte à devoir sacrifier certains personnages ou à se séparé d'eux durant une longue période pour en suivre de nouveaux !
J'espère qu'on les perds que pour mieux les retrouvé par la suite .. J'ai hâte de les revoir et cela me motive à poursuivre ma lecture pour en savoir d'avantage !
Téméraire, Tome 3 : Par les chemins de la soie Téméraire, Tome 3 : Par les chemins de la soie
Naomi Novik   
Dans ce troisième tome, Laurence, Téméraire et leur équipage doivent traverser tout un continent pour mener à bien la mission qui leur a été confiée. Mission qui s'avère plus délicate que prévu ! Cependant, les épreuves ne s'arrêtent pas là pour les deux amis...
On découvre cette fois les dragons sauvages, les dragons de l'empire ottoman et ceux de l'empire prussien, et on fait la connaissance d'une petite dragonne (présentée en couverture) qui est un véritable souffle d'humour à elle toute seule ! ET, bien évidemment, c'est toujours aussi bien !!

par Funambule
Le Trône de fer, Tome 14 : Les Dragons de Meereen Le Trône de fer, Tome 14 : Les Dragons de Meereen
George R. R. Martin   
J'en redemande, on reste sur sa faim tellement on est captivé par l'aventure! J'aurai voulu voir les dragons en oeuvres et savoir comment Tyrion s'en tirerait, comment Daenerys allait récupérer son trône et Arya et Bran??? Vraiment un livre captivant!
Le Trône de fer, Tome 8 : Les Noces pourpres Le Trône de fer, Tome 8 : Les Noces pourpres
George R. R. Martin   
Une nouvelle évolution dans la saga

La force de la saga Trône de fer, et surtout vu le nombre de tomes à lire, c’est la faculté qu’à GRR Martin de faire évoluer ses pions, voire parfois de les supprimer pour le bien de son œuvre. Et cela ne doit pas être facile du tout car ses personnages sont des plus aboutis et l’on s’attache vraiment à leur vie et à leurs intrigues.

Alors qu’avions-nous là ? Nous quittions les Sept Royaumes dans un état plus que déplorable avec à sa tête le roi Joffrey, espèce de cancrelat répugnant que l’on a envie qu’il meurt (dans d’atroces souffrances) tant il incarne la cruauté doublée d’incompétence. C’est le roi qui nous rappelle les Targaryens et nous n’avons pas du tout envie qu’il rende le royaume exsangue. De sa famille, nous voyons l’évolution plus qu’intéressante de son père/Oncle : Jaime. C’est vraiment l’évolution dans les personnages qui m’a le plus marquée et le plus intéressée je dois dire. Son autre Oncle, Tyrion, continue sur le chemin de la Noblesse. Il tente de réparer ses tares familiales et nous ne pouvons que saluer son caractère, sa finesse d’esprit et sa ligne de conduite. Du côté des Starks, le roi du Nord qui a perdu le Nord tente de rattraper ses erreurs de jeunesse. Mais nous sentons chez lui une possibilité de faire un bon roi. C’est le fils digne de Ned Stark. Sa mère tente toujours de l’épauler dans sa tâche, même si on sent qu’elle n’aspire qu’à pleurer les siens qu’elle a perdus. Cette femme est tout ce que nous souhaiterions être plus tard. Quant à Sansa, elle est la digne fille de sa mère, une vraie Tully qui s’est endurcie (peut être trop d’ailleurs) et qui tente de survivre dans sa prison Lannister. Arya poursuit son bonhomme de chemin en tentant de retrouver les siens. Quant à Bran et Rikkon, ils poursuivent leur ascension vers le Mur, Bran prenant le pli d’être un grand mystique. Il me tarde de voir l’étendue de ses pouvoirs. Et Jon, lui, sauve le Mur comme il peut, tout en étant amoureux de sa belle sauvageonne. Quant à Stannis, je me demande toujours à quoi il sert, vulgaire pantin dangereux de Mélisandre. Enfin, Daenerys se retrouve à la tête d’une armée et je trouve qu’elle se débrouille très bien.

Les tactiques se poursuivent.
C’est d’ailleurs ce que l’on apprécie ici. Les deux tomes précédents nous servaient à placer les pions patiemment, et maintenant, nous voyons les effets produits. Et comment vous dire : c’est explosif ! Je ne m’attendais pas du tout à ces revirements et je trouve toujours la saga pleine de jeunesse, de souffle, et plus je la lis, moins je m’en lasse. Comme je vous l’ai dit plus tôt, on a hâte de voir les personnages évoluer (ce que je trouve dingue, j’aimerai être petite souris pour voir la préparation que l’auteur se fait pour chaque épisode) et l’on se demande quand le nœud d’intrigues prendra fin. Et le pire, c’est que l’on se demande constamment ce qu’il va pouvoir bien se passer. On ne soupçonne jamais l’ampleur de chaque changement. Et je n’ai qu’une chose à vous dire : vivement La loi du régicide !

En conclusion : je suis vraiment contente d’avoir fini mon année 2012 avec cette lecture. Cela m’a permis de finir l’année sur un brio monumental. Et j’espère pouvoir finir la saga pour 2013 (eh, j’ai fait plus de la moitié des tomes publiés, cela devrait pouvoir se faire !)

http://labibliodekoko.blogspot.fr/2012/05/game-of-thrones-de-george-r-r-martin.html

par Kore