Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de gege38 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Calendar Girl, Tome 12 : Décembre Calendar Girl, Tome 12 : Décembre
Audrey Carlan   
http://www.my-bo0ks.com/2017/12/calendar-girl-decembre-audrey-carlan.html

Et voilà. Les aventures de Mia se terminent. Je me souviens encore lorsque je l’ai découverte en Janvier en compagnie de Wes, alias Mister Janvier. Une sacrée évolution au cours de ces mois passés.
Mia m’aura vraiment fait passer par tous les stades. J’ai souvent levé les yeux au ciel, parfois été déçue, mais j’ai également espéré, énormément été surprise et toujours eu hâte de découvrir la suite. Mia est une héroïne assez différente de celles dont on a l’habitude. D’abord par ses choix, devenir Escort, ce n’est clairement pas le rêve de tout le monde, mais aussi et surtout par son indépendance. Au fil des mois, on l’a vu évoluer. Si par moment j’avais envie de la secouer, sur les derniers mois, elle a su être plus réfléchis et voir au-delà de son attirance débordante pour la gente masculine !
J’ai aimé suivre ses aventures, malgré mes quelques grincements de dents. Certains mois m’ont plus marqué que d’autres, comme Janvier, Mars, Août ou encore Novembre où j’ai apprécié l’approfondissement des personnages, la rencontre de nouvelles têtes que l’on retrouve au fil du temps. Une mention spéciale pour Wes et Max, deux personnages forts de l’histoire.
Avec Décembre, la série Calendar Girl se clôture en beauté. Novembre avait déjà pleinement amorcer les choses avec la fin d’année et ses petites retrouvailles avec tout le monde. Décembre est ici à l’image d’un rassemblement familial avec de petites révélations et un bel épilogue.
Ce que j’ai davantage aimé, c’est les choix de Mia dans les derniers chapitres qui ajoutent un côté réaliste à l’histoire. Certes le pardon est de rigueur avec Noël et le nouvel an, mais l’auteure, Audrey Carlan a fait un choix censé pour son héroïne en terminant son histoire sur une note positive mais pas bisounours.
En conclusion, la série Calendar Girl m’a vraiment tenue en haleine du début à la fin. Le principe d’un tome par mois est vraiment très original et tient le lecteur jusqu’au bout, un peu comme les séries que l’on regarde. Il y a un côté addictif à l’histoire avec chaque fois des fins qui relancent l’intrigue. Ravie d’avoir été au bout des aventures de Mia !

par Carole94P
L'évangile des assassins L'évangile des assassins
Adam Blake   
Plusieurs meurtres à différents endroits du monde, presque simultanément pour empêcher que des chercheurs dévoilent le secret des évangiles.
Une communauté secrète, des tueurs, une course poursuite... Un bon livre à conseiller !

par Lacie
Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire, Tome 8 : Panique à la clinique Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire, Tome 8 : Panique à la clinique
Lemony Snicket    Brett Helquist   
Un tome etrange. La pauvre violette!
La fin étant au tome 13 j'espère qu'il y aura des rebondissements d'ici la car l'intrigue commence a être longue et ennuyante.

par Ignis
Éternels, Tome 4 : La Flamme des ténèbres Éternels, Tome 4 : La Flamme des ténèbres
Alyson Noël   
Un quatrième tome de la série Eternels / The Immortals, dans lequel Ever aggrave de plus en plus sa situation sans trouver de remède pour "soigner" Damen. Malgré ses erreurs répétées, celui-ci continuera toujours à pardonner à la jeune fille en la soutenant en permanence.
De son côté, la jeune fille se retrouve de plus en plus isolée : Miles est parti en Italie, Haven ne veut plus la voir parce qu'elle lui préfère Roman, et Sabine sort de plus en plus souvent avec Monsieur Munoz, le professeur d'histoire de Ever (on a d'ailleurs le droit à une scène de dîner "familial" qui prête à sourire.)
Dans ce tome, Damen est laissé de côté, Ever préférant se confier à Jude par peur de décevoir ce premier. Sauf que cela va l'amener à se rapprocher plus du jeune homme, augmentant inconsciemment la compétitivité entre les deux garçons...
Cependant, les personnages restent tout de même assez naïfs, parfois stupides mais surtout très complexe psychologiquement (on pourrait même dire qu'ils sont psychologiquement torturé par l'idée de décevoir l'autre) : Damen avec sa gentillesse infinie, Ever qui manque de réfléxion mais s'angoisse sans arrêt à la pensée de n'être pas aussi parfaite que Damen... Dans ce tome, tous deux pourraient facilement gagner le prix "du personnage qu'on a le plus envie de gifler", inventé par Jasper Fforde dans le troisième tome de sa série Thursday Next, à savoir Le Puit des Histoires Perdues.

par Selenna
La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 2 : Le Prince mécanique La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 2 : Le Prince mécanique
Cassandra Clare   
Comme le premier, comme les Mortal Instruments, quelque chose d'incomparable. Londres, à l'époque des robes et des calèches, des ruelles lugubres et des machines à vapeur : et au milieu de tout ça, des Chasseurs d'Ombres. Les Chasseurs d'Ombres avec leur classe, leur style, leur façon d'être (Les vampires, les fées et les magiciens aussi, bien sûr). Il faudrait décerner à Cassandra Clare un prix juste pour l'ambiance, et pour sa capacité à nous projeter en plein dedans. Pour peut on pourrait toucher les livres de Tessa, le violon de Jem…
Après bien sûr il y a l'histoire. L'histoire tordue comme on l'aime, c'est-à-dire vraiment bien pensée, et pas caricaturale comme (hélas) beaucoup de romans de romans bit-lit qui surfent sur la vague. Parfaitement bien intégrée dans l'époque — je veux dire, on est pas en 1800 et quelques rien que pour les robes et pour voir les ancêtres de personnages de la Cité des Ténèbres (William Herondale vs Gabriel Lightwood, juste, épique). C'est juste que les "clockwork machines" n'auraient eu leur place à aucune autre époque !
Oh, et l'humour (encore une fois, William et Gabriel qui ont eu ma mort à plusieurs reprises). Et le romantisme (encore mieux que pour Jace, Clary et les autres). Cette envie pressante de frapper Will, en même temps que la compassion que l'on éprouve pour lui. [spoiler]Et son changement, tellement bien traité après sa découverte que la malédiction était factice… bon, bien sûr, le drame quand il découvre que Tessa est fiancée avec Jem m'a fait pleurer un bon bout de temps…[/spoiler]
Et aussi l'amitié Jem/Will qui explore le lien entre parabatai, [spoiler]la scène entre Magnus et Will qui explique la réaction de Camille dans City of Fallen Angels…[/spoiler], Charlotte et Henry… Jessamine, loin d'être une poupée de cire en fin de compte…
Des personnages, une intrigue, une ambiance mémorable.
Bref, The Infernal Devices.

(Le tome 3 est déjà commandé depuis belle lurette et mes ongles sont rongés jusqu'à la racine)
Éternels, Tome 2 : Lune bleue Éternels, Tome 2 : Lune bleue
Alyson Noël   
La fin est vraiment cruelle! On ne s'y attend pas bien qu'on se doute qu'un truc cloche. Mais vraiment, c'est horrible !! J'espère que tout rentrera dans l'ordre!^^

par TuathaDé
Les Sœurs de la lune, Tome 7 : Bone Magic Les Sœurs de la lune, Tome 7 : Bone Magic
Yasmine Galenorn   
Un chouia déçu par ce tome;
Certes, le plaisir est immense de retrouver cet univers et les personnages, mais le côté cul m'a dérangé dans ce tome.
Je ne me souvenais pas que camille était aussi branchée à ce niveau-là. certes, je me souvenais que elle était plu slibérée que ses deux soeurs, mais pas qu'elle couchait aussi souvent.
Je ne suis pas prude, loin de là, mais j'avoue que le vocabulaire employé était particulièrement refroidissant. Le "j'aime ta bite", quand elle couche avec Trillian, hem... On est loin de l'érotisme sofistique de JR Ward !
Bon, à part ce léger point, j'ai aimé : l'intrigue, et toute la magie de l'univers.
Vivement la suite !

Les Gardiens de l'Éternité, Tome 4 : Cezar Les Gardiens de l'Éternité, Tome 4 : Cezar
Alexandra Ivy   
Un quatrième tome dans la lignée des précédents.
L'histoire sur Cezar est certes torride et débordante de sensualité, mais c'est surtout l'intégration au scénario de légendes historiques tel que Arthur, Morgane et les brumes d'Avallon qui font de ce tome un livre intéressant.

Le risque avec les romances paranormales est de vite tomber dans le " déjà lu " et de ce fait en perdre tout intérêt.
J'imagine que cela peut être le cas de certains lecteurs mais ce ne fût pas le mien.
J'ai apprécié suivre cette histoire page après page, découvrir la rencontre de Cezar et Anna dans le Londres du XIXe, leur retrouvailles après deux siècles ainsi que l'attraction et la passion qui les consument l'un l'autre.

Le fait que l'auteure n'abandonne pas ses anciens personnages est également très plaisant car au fil des tomes ils forment une famille qui s'agrandit et qui se bat pour les siens.
On s'attache de plus en plus à ces vampires et leurs compagnes sans omettre Levet, notre gargouille Française préférée !
Quant au prochain opus centré sur Jagr, je crois qu'aux vues du personnage difficile et torturé, on peut s'attendre à de belles réjouissances !

par ccmars
Les Désatreuses Aventures des orphelins Baudelaire, Tome 9 : La Fête féroce Les Désatreuses Aventures des orphelins Baudelaire, Tome 9 : La Fête féroce
Brett Helquist    Lemony Snicket   
Celui-là était très bizarre, surtout avec Mme Lulu, qui est d'ailleurs la traîtresse la plus lâche que j'aie jamais rencontrée (XD), et les autres "monstres de foire", qui étaient malgré tout gentils. La répétition est absente dans ce tome-là, ce qui change de tous les autres. Sinon cette série est bien.

par Hogwarts
Les Chroniques de Kane, Tome 1 : La Pyramide rouge Les Chroniques de Kane, Tome 1 : La Pyramide rouge
Rick Riordan   
Je pensais trouver beaucoup de similitude avec PJ, mais même pas en fait, Riordan a vraiment fait en sort de se démarquer de sa série précédente.
Toujours cette idée de mélanger mythes et modernité, avec cette inégalable pointe d'humour en toute situation.
Un début juste génial, et qui promet une suite tout aussi (si ce n'est plus) palpitante.

par Zinthia