Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Geminils : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Les Highlanders, Tome 1 : La Malédiction de l'Elfe Noir Les Highlanders, Tome 1 : La Malédiction de l'Elfe Noir
Karen Marie Moning   
Que c'était pathétique...

Déjà, dès la première page, ça commence fort avec la description du héros par la reine des Faës : "il se dit que sa virilité à peine érigée ferait pâlir d'envie un étalon"... Bon, on sait déjà tout de suite que le héros en a une grosse, une TRES grosse (c'est hyper important) !

Commence donc l'histoire, soit que la reine des Faës adore le gros engin de Hawk, ce qui met en rogne le roi des Faës et son fou... Ceux-ci décident donc de se venger du héros en exauçant le voeu de son meilleur ami (du héros donc), à savoir de trouver une femme qui saura lui résister lui qui est tellement bon au lit et sait tellement bien utiliser son gros engin que toutes les femmes du pays (et même du pays voisin) sont passées par sa couche (environ 5000 d'après les estimations du héros lui-même)...

Alors bien sûr, comme en l'an 1500 et quelques, sa réputation de lover est trop bien installée, pour trouver une femme qui lui résistera, ils vont en... 1997 (époque Titanic, portables, télévisions, voitures, WC, douches, chocolat, etc...). Et ils tombent sur Adrienne, jeune femme désabusée qui s'est jurée de ne plus jamais craquer pour des beaux mecs, car tous des ordures !
Ah ! Et elle est de la Nouvelle Orléans aussi, parce que là-bas, berçant dans la magie et le vaudou (WTF ?!?), toute la populace est hyper ouverte d'esprit et donc Adrienne ne s'étonnera pas du tout de faire un bond de 500 ans en arrière dans le temps... Elle s'adaptera d'ailleurs parfaitement et immédiatement, et préfèrera même cette époque-là parce que dans les années 90, il y a des adultes qui tuent leurs enfants et des enfants qui tuent leurs parents (sic !)... oui parce qu'en l'an 1500, personne ne tuait personne et l'infanticide ou le paricide, ça n'existait ABSOLUMENT pas !
L'autrice pourrait d'ailleurs ajouter quelques cours d'histoire à son emploi du temps... non parce qu'elle fait quand même déclamer du Shakespeare à Hawk alors que Shakespeare n'est... pas encore né !!! (entre autres aberrations)

Adrienne se retrouve donc sur les genoux d'un gros laird dégueulasse qui vient d'assassiner sa fille qui devait épouser le héros (mais ça alors, serions-nous face à un cas d'infanticide flagrant ?!?). Ni vu ni connu, il fera passer la splendide héroïne pour sa fille et elle épousera donc le gars...
Mais Hawk est trèèèèès beau... et Adrienne déteste les hommes trèèèèèès beau (enfin, ça elle le dit mais ça ne l'empêche pas de baver sur n'importe quel beau spécimen qui passe). Elle va donc repousser encore et encore Hawk qui lui est tombé amoureux au premier coup d'oeil et fait tout pour la "conquérir"...

Et nous assistons donc à la méthode de séduction version Néanderthal, où je te dis que je te laisse le choix, mais je te dis aussi que si tu ne me cèdes pas de ton plein gré, alors je te prendrais de force parce que c'est mon droit et que tu es ma femme... Oui... donc Adrienne a le choix entre se faire violer en douceur ou brutalement en fait... Nous avons donc droit à une pétée d'actes charnels forcés qui sont appelés "séduction" par l'autrice... moui... Madame Karen Marie Moning, je vous suggère très fortement de revoir vos définitions de "séduction" et "consentement"...

Bien sûr, Adrienne est trop la méchante parce qu'elle refuse de se faire culbuter alors que Hawk est teeeeelllement gentil avec elle... Oui parce si un mec se comporte correctement et gentiment avec vous, alors il a le droit de vous sauter, c'est une sorte de passe-droit voyez... *ironie ironie*
D'ailleurs, d'après certains commentaires ici-même, il semblerait que cette idée soit répandue... Alors je vais faire bref : à quel moment une personne doit-elle du sexe ? => JAMAIS !

Et quand Adrienne menace de lui échapper, alors il l'enferme, il détruit la reine du jeu d'échec qui lui permettrait de rentrer chez elle et il lui fout une cagoule sur la tête, lui lie les mains et l'emmène dans un endroit tranquille pour pouvoir "l'apprivoiser" à sa manière...

Ne parlons même pas du fait qu'il la baise comme un bourrin dès la première fois alors qu'elle est vierge (je vous rappelle que le gars est supposé être monté comme un cheval hein) !

Je me suis arrêtée après ça, j'en avais eu assez...

Cette histoire était vraiment pitoyable et écoeurante, je n'ai pas d'autres mots.

par Vitany
Chroniques de MacKayla Lane, Tome 1 : Fièvre noire Chroniques de MacKayla Lane, Tome 1 : Fièvre noire
Karen Marie Moning   
Il y a beaucoup de mystères dans cette série, plus on en apprend et plus on se rend compte de l'étendu de notre ignorance. Nous restons beaucoup sur notre faim, mais les personnages sont vraiment intéressants et l'histoire promet.

par jujube
Les Kittymeans - Trilogie des Origines, Tome 1 : La Pesée des Astres Les Kittymeans - Trilogie des Origines, Tome 1 : La Pesée des Astres
MyssKiwy   
Vraiment un grand coup de cœur, c'est frais, disjoncté à souhait et vous savez quoi... j'en redemande !!!! J'attends le tome 2 avec impatience ! Les personnages sont vraiment tous attachants, un peu de répétition mais qui n'enlève pas le plaisir de la lecture ! Pour tous ceux qui connaissent, ça m'a fait pensé à animae et scorpi de Roxane Dambre dont je suis fan avec une touche des croods.... En plus l'auteure est très accessible et sympa, il est certain que je vais continuer de suivre ses futurs écrits ! Merci pour ce très bon moment de lecture !

par caizy
Le Livre sans nom Le Livre sans nom
Anonyme   
Alors voila, je viens de le finir, et bien... Franchement, je m'attendais à mieux. Là à nouveau, le résumé n'y est pas pour rien. Encore un résumé racoleur, bien appétissant, laissant entendre des merveilles... uniquement pour appâter le lecteur potentiel. Alors soit, l'auteur aime parler de films. Mais il n'y a rien de cinéphile là-dedans, juste pas mal de box-office cités ou pris pour exemples, une fois dans le roman, pour des détails, ça ne justifie pas une remarque dans le 4e de couverture. Mais enfin bref.
Ce résumé est donc approximatif, ressemble plus à une énumération de ce pourquoi "ce livre va plaire au plus grand nombre", sans vraiment parler de l'intrigue.
.
L'intrigue est la suivante :
.
Une mystérieuse pierre précieuse a été dérobée à ses protecteurs ; un joyaux qui semble attirer les convoitises. Dans la ville de Santa Mondega, le calme cède peu à peu à une angoisse lourde et muette, à mesure que ses habitants voient se profiler à l'horizon une réitération des horreurs parvenues cinq années auparavant, lorsque le Bourbon Kid est passé. Peu à peu, les acteurs entrent en scène, ici, pas de place pour les lâches ou les pieds-tendres. Cette ville n'a jamais fait de cadeaux aux faibles, et ce qui va s'y dérouler, jusqu'à la prochaine éclipse, aura l'odeur du sang et des tripes.
.
Alors, j'ai trouvé donc, comme le laisse entendre le 4e de couverture, que c'était bien trash et violent. Mais pas dans le bon sens du terme. Rien à voir avec Robert Rodriguez, ou Tarantino. Non, la beauté de la mise en scène, ou l'illustration de la caricature, n'est pas présente. L'écriture est très médiocre, parfois vulgaire sans intérêt, à tel point qu'on a l'impression que cette façon de narrer est inhérente à l'auteur, qui parle comme ça couramment.
Alors le scénario, certes, est d'enfer. On reste accroché, et on n'est pas déçu (sauf par la fin, pour ma part, un peu...) ; le mystère est là, et il y reste jusqu'à la fin. On patauge, on se pose des questions, on réfléchis...
Mais hélas, les personnages sont trop identiques dans leur caricatures, tellement saturés par la coloration de leurs traits de caractère qu'ils en deviennent ridicules. Le réalisme est pourtant là, parfois, et on sent que le récit pourrait être bien mieux rendu. Mais cette envie de donner du sang, de la violence, et du méchant avant tout gâche un peu le plaisir.
.
En bref, rien qui ne soit vraiment exceptionnel. Original, ça oui, très. On ne voit pas un livre comme ça tous les jours, et rien que pour ça, ça vaut le détour. Mais l'intérêt n'est que là ; dans l'exagération caricaturale de tarantinoïsme, et dans le scénario polar-fantastique peu profond, mais bien caché.

(EDIT : le début est clairement pompé sur le film "Desperado")
La Ronde des saisons, Tome 3 : Un diable en hiver La Ronde des saisons, Tome 3 : Un diable en hiver
Lisa Kleypas   
Pour moi, le meilleur de la Saga, voir même le meilleur de tous les Kleypas. Ce livre est sans conteste dans mon top trois. Même encore maintenant, quand je le relis, je me laisse porter par la romance entre Sebastian et Evangeline que j'attendais avec impatience après avoir lu les premiers tomes de la saga. Il faut dire que ce sont deux caractères dissemblables mais qui vont tellement bien ensemble. Le solaire Sebastian se laisse envoûter malgré lui par la force intérieure de la timide Evangeline et sa beauté évidente qui avait été évoquée dès le début dans la description de la jeune femme, même si en dépit de cette dernière les éventuels prétendants se laissaient toujours dissuader par sa timidité et son bégaiement. J'ai aimé suivre l'évolution de leur relation, voir les changements qu'Evangeline provoque chez Sebastian, des changements au final radicaux mais qui sont tellement naturels qu'ils en deviennent tout à fait crédibles. Et j'ai adoré passer un tome entier avec la jeune femme qui en dépit des apparences possède une immense force intérieure dans les épreuves et la vie de tous les jours, qui sait ce qu'elle veut et prendre sur elle pour le dire et l'avoir. Certes, elle est timide mais ce qui la rend très sympathique pour le lecteur et pour le "bon vivant" qu'est Sebastian c'est qu'elle est capable d'aller au delà de cette réserve pour prendre son courage à deux mains et agir pour obtenir ce qu'elle a décidé. Leur relation et son évolution sont fascinantes, les rebondissements ne manquent pas, et la sensualité et l'érotisme de ce tome sont à la hauteur de l'irrésistibilité que l'auteur nous avait vendu en introduisant le personnage de Saint-Vincent. Bref, un petit bijou qui démontre bien le talent évident de l'auteur. A lire et à relire. Vraiment, n'hésitez pas à vous y plonger, si vous ne l'avez pas encore fait, il vaut le détour!

par Geminils
Sous l'emprise du désir Sous l'emprise du désir
Lisa Kleypas   
Pour moi, l'un des meilleurs Kleypas avec "Un diable en hiver". J'ai apprécié que le livre soit dans le monde de l'édition et le fait que tout commence parce qu'Amanda ait décidé de prendre sa vie en mains. Je suis tombée sous le charme de Jack en même temps qu'elle et j'ai aimé voir l'évolution de leur couple. Des deux, Jack est celui qui a le plus d'expérience et pourtant il se trouve qu'il tombe amoureux au point de ressentir une sérieuse dépendance affective vis-à-vis d'Amanda alors que de son côté, la jeune écrivain met plus de temps à rendre franchement les armes parce que justement, elle avait voulu débuter une liaison à cause de son envie de prendre son indépendance. En effet, elle se révolte vis-à-vis de son état de femme célibataire dans une société où les filles de son âge devaient accepter leur sort et leur virginité imposée et j'ai bien aimé le fait que ce soit cela qui ait plu en premier à Jack. Il tombe amoureux de son audace, de son tempérament et je trouve que c'est bien plus beau que les histoires où il n'est question que de physique avantageux. J'ai aussi adoré les rebondissements, la sensualité ambiante, le fait que tout ne soit pas toujours tout rose, même après qu'ils soient ensemble et la manière dont ils finissent en dépit des difficultés à surmonter cela ensemble. Vraiment un très bon moment de lecture que je réitère régulièrement avec plaisir!

par Geminils
One Piece, Tome 1 : À l'aube d'une grande aventure One Piece, Tome 1 : À l'aube d'une grande aventure
Eiichirō Oda   
One Piece est un mange plutôt destiné aux lecteurs amateurs d'actions ! Les personnages sont très attachants et l'on s'amuse énormément à lire ce shonen rire en émotion et en humour ! Luffy et son équipage tantôt loufoque, tantôt sérieux plaira aussi bien au enfants, ados qu'au adultes ! Bonne lecture mais attention, il y a énormément de tomes, donc une fois qu'on commence, on termine !

par poupiiz
Le Retour des Highlanders, Tome 1 : Le Gardien Le Retour des Highlanders, Tome 1 : Le Gardien
Margaret Mallory   
Un livre agréable qui se lit facilement, une histoire dans les règles de l'art : des highlanders ténébreux et butés, une héroïne farouche, un peu de séduction, de suspense et d'action et le tour est joué.
Bien que ces romances se ressemblent toutes et qu'elles soient prévisibles, cela fonctionne, on entre dans le scénario et on enchaine page après page.
Dans celui-ci j'ai apprécié les liens d'amitiés qui unissent les quatre Highlanders ainsi que leur loyauté les uns envers les autres. Sans surprise mais une lecture récréative.

par ccmars
Le Retour des Highlanders, Tome 4 : Le Chef Le Retour des Highlanders, Tome 4 : Le Chef
Margaret Mallory   
De la saga, ce tome est mon préféré avec le premier. Il faut dire que cette romance, je l'attends depuis que j'ai lu le tome 01. J'avais des picotements d'impatience lorsqu'il était question de ces deux persos comme quand je pressens que l'histoire qui en découlera sera passionnante. Et je n'ai pas été déçue! Loin de là! J'ai beaucoup aimé Ilysa. C'est une jeune femme qui sait ce qu'elle a à faire et le fait quitte à attiser la colère de Connor qui a très souvent eu des réactions idiotes mais on les lui pardonne (après tout, ce n'est qu'un homme) et quand il fait des choses intelligentes, il les fait plus que bien! Bref, ce tome est très intéressant, il a comblé cent fois mes attentes. J'étais tellement curieuse de savoir comment Ilysa allait réussir à séduire Connor que j'avoue m'être jetée sur ce livre dès qu'il était sorti en VO et j'avais ensuite tant aimé que je m'étais re-jetée dessus quand il était enfin paru en français. C'est le genre de romance Highlander comme je les aime avec l'ambiance de l'Ecosse et une histoire d'amour sensuelle et drôle (comme quand Ilysa va jusqu'à séquestrer Connor pour l'empêcher de faire une grosse bétise). Pour le coup, j'ai retrouvé les mêmes sensations excitantes qu'en lisant le tome un. Vraiment un plaisir à lire et relire si on aime les histoires des Highlands!

par Geminils
La Toile d'araignée La Toile d'araignée
Agatha Christie   
Un très bon livre, avec beaucoup de suspense et un titre bien choisit. On a bel et bien l'impression que les personnages son pris dans une toile d’araignée, prisonniers sans pouvoir s’échapper.

par Mondaye