Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de genim20 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Si je reste Si je reste
Gayle Forman   
Ça faisait un moment que j'avais prévu de lire Si je reste. L'histoire du roman m'intriguait. Jusqu'au jour où je me suis décidée à l'acheter. J'ai été très impressionnée par la façon dont l'auteure décrit les sentiments et émotions de Mia. Elle parvient, avec brio, à nous faire rentrer dans la tête de son personnage, à nous faire nous attacher très rapidement à celle-ci. Outre l'aspect dramatique de l'histoire, c'est sans doute grâce à cette écriture si forte que le roman est si absorbant et tellement poignant. Je l'ai lu en une nuit, ne parvenant pas à en décrocher.

Petite aparté qui concerne mon édition du livre, comme pas mal de gens je crois, j'ai un gros problème avec la petite phrase de ce Erik Feig, qui vient défigurer la couverture par ailleurs. Je me demande si le mec a vraiment lu le livre de Gayle Forman ou s'il sait vraiment ce qu'il produit...

par x-Key
Les Âmes vagabondes Les Âmes vagabondes
Stephenie Meyer   
Les âmes vagabondes est vraiment un livre génial ; c'est l'un des seuls qui a autant joué avec mes émotions, au point de me faire pleurer. J'crois bien que c'est tout simplement LE meilleur de livres que j'ai lu. Bien plus émouvant et beau que l'autre saga à succès de Stephenie Meyer. Son vrai talent, c'est de faire vivre les émotions à ses lecteurs avec l'attachement qu'on porte aux personnages.
Dépassé les premières pages et un début assez difficile à prendre, je le concède, on peut plus lâcher l'histoire en cours de route. Ça serait comme abandonner les Humains aux mains des âmes ^^
On rentre vraiment dans l'histoire à ce moment là, quand Gaby rejoint les humains, et on vit vraiment cette incroyable histoire à travers elle. Alors impossible de s'arrêter, on veut toujours savoir ce qu'il se passe si on tourne la page d'après. Ce livre est vraiment addictif, je crois.
Sinon, toujours les longues descriptions de la part de l'auteur, ce qui nous permet vraiment de bien visualiser le décors, et imaginer les personnages à merveille. Ce livre vaut la peine d'être lu, malgré un début assez difficile. Parce que l'histoire qui suit et si juste, si belle, on se met si facilement à la place de Gaby, l'âme dans un corps humain, mais aussi on comprend tout à fait Mel, coincé dans la tête de son hôte.
Au fur et à mesure que l'histoire avance, Gaby est obligée de faire des choix, décisifs pour son avenir au sein de la petite communauté d'humains avec qui elle vit.
Et quand vient la fin... Ce sont ses amis qui prennent une bonne décision pour elle.
Une fin surprenante, et un second tome attendu avec impatiente... J'espère avec toujours autant d'émotions, et qu'il nous transportera comme le premier à pu le faire. J'espère aussi sincèrement que le film adapté de cette fabuleuse histoire ne sera pas raté, qu'il retranscrira les émotions du livre à merveille et qu'il transposera correctement l'histoire du roman.
Je peux dire que c'est un livre qui m'a vraiment marqué :)

De plus, j'ai acheté la version avec le chapitre bonus, et ça vallait le coup ! [spoiler]On apprend qu'est ce qui se passe dans la tête de Melanie quand elle se retrouve à nouveau seule dans son corps [/spoiler](j'crois que j'en ai trop dit pour ce qui n'avait pas lu le livre, là, non ? :P)

par Marie.
Jane Eyre Jane Eyre
Charlotte Brontë   
Très joli roman. J'ai beaucoup aimé. Charlotte Brontë n'est pas tout à fait dans le même registre que Jane Austen car Charlotte a un univers beaucoup plus sombre que Jane

par marjolen7
Orgueil et Préjugés (Manga) Orgueil et Préjugés (Manga)
Jane Austen    Po Tse   
Je crois que la "scénariste" King Stacy et moi n'avons pas du tout la même vision de l'oeuvre de Jane Austen!
Ici, on dirait qu'elle a tout dramatisé à l'extrême et surtout, SURTOUT, le point de vue/le sens, est très différent de ce qui se dégage de la véritable histoire, selon moi. Un mot de Stacy à la fin de cette version illustrée mentionne le fait que Austen a créé l'une des premières histoires mettant en scène un beau jeune homme qui se rend soudain compte que la fille qu'il trouvait autrefois laide est en fait jolie (et il tombe amoureux d'elle à cause de ça).
D'après moi, dans l'oeuvre originale, Darcy ne tombe pas amoureux de Lizzy juste parce qu'il se rend soudain compte qu'elle est belle! Je pense que c'est principalement la découverte du caractère bien trempé de la jeune fille qui change la vision qu'il a d'elle, vision qui s'était construite justement sur son physique qu'il trouvait tout juste passable.
Dans cette version-ci, il passe de "elle est passable" à "quelle beauté!" lorsqu'il la revoit juste après le premier bal. C'est tellement superficiel!
Certains me diront "c'est normal, c'est un manga, le public visé est jeune, etc etc", mais c'est désagréable de voir un monument comme ça dépouillé de ces petites subtilités qui font tout son charme.
Quant au style du dessinateur Po Tse, je ne suis pas fan. Toutes ces fleurs partout, c'est d'un kitsch pas possible.
Bref, je suis déçue.
(Ne vous méprenez pas, ce manga suit l'histoire de base, je n'aime juste pas du tout la mise en scène et je vous conseille franchement de lire le roman avant le manga!)

par Chess
The Ones The Ones
Daniel Sweren-Becker   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/10/05/the-ones-daniel-sweren-becker-concours/

The Ones est sûrement la dystopie la plus actuelle que j’ai pu lire. A ce titre, le premier chapitre est tout simplement phénoménal et nous met immédiatement dans l’ambiance. De plus, l’auteur ne s’est pas projeté trop loin dans le futur et nous livre une situation qui pourrait bien être celle de demain, tout en faisant écho à celles d’hier et d’aujourd’hui. Bref, dès le départ, The Ones promettait d’être une lecture déroutante…

Et, en effet, dans un monde où certains sont nés différents, pas « comme les autres », Daniel Sweren-Becker a parfaitement réussi à faire ressentir cette peur de l’autre, de l’inconnu. Une peur qui s’adapte cruellement à de nombreuses réflexions faites actuellement dans les médias. Surtout, à l’heure de la génétique actuelle, où l’éthique s’efface tout doucement au profit de l’idéalisation des bébés catalogues, il est très intéressant de lire les réflexions que l’on trouve dans The Ones.

Car ce livre fait réfléchir, incroyablement. Au-delà de l’intrigue, superbement bien amenée et à travers laquelle il est bien difficile de prendre position tant les avis sont partagés et se valent les uns les autres, l’auteur développe une critique que l’on ne peut s’empêcher de vivre. Je me suis révoltée, j’ai vibré devant les injustices que subissent nos personnages. Mais j’ai aussi compris un bon nombre de pensées, j’ai réfléchi autant que je me suis indignée.

En somme, Daniel Sweren-Becker a su dépasser le caractère habituel de la dystopie. Ici, on a véritablement une réflexion sociétale que l’on ne peut s’empêcher de ramener à notre actualité d’aujourd’hui. L’intrigue est aussi rythmée qu’intelligente, on a du mal à savoir qui va s’en sortir indemne ou non. Très rythmée, elle donne une véritable fluidité et un côté addictif à l’histoire. Et quand vient la fin.. Quelle fin !! Elle révolte encore plus et nous laisse sur un sentiment d’impuissance qui ne donne qu’envie d’en lire la suite, tout simplement.

En définitive, j’avais peur que The Ones ne soit qu’une dystopie de plus, mais ce livre se révèle être beaucoup plus que cela. Je me suis régalée, de la première à la dernière page, et j’ai été surprise de découvrir un univers bien plus proche du notre que l’inverse. Mais, surtout, j’ai adoré toutes les réflexions que ce livre amène à se faire. Extrêmement intelligent, vous ne pourrez pas vous empêcher de dévorer cette histoire et d’en ressortir plus grandis encore. Une lecture marquante pour un sujet qui possède bien des échos…

par Kesciana
Jenny Jenny
Fabrice Colin   
Bonjour les lecteurs .....
Pourquoi est-ce que je n'ai RIEN compris à ce livre ?
J'ai eu l'impression que le 4° de couverture ne correspondait en rien à l'histoire !!!
L'histoire débute de façon banale, un couple et ses problèmes, un couple qui s'effiloche.
Tentant une ultime réconciliation, le couple part pour Las Vegas et là April disparaît, volatilisée.
Bradley part d'abord à sa recherche pendant de long mois et puis semble se raisonner à vivre sans elle . C'est à ce moment qu'il rencontre Jenny qui lui montre une vidéo d'April vivante ..
Et c'est à ce moment que tout part en vrille ( pour moi ).. tout se mélange, passé et présent, imaginaire et réalité ...
J'avoue avoir perdu pied en lisant ce thriller et n'avoir pas su tout décoder !
Ma lecture est devenue poussive et j'ai du me faire violence pour terminer le livre
Dommage car l'idée de base était intéressante.
Si un lecteur pouvait éclairer ma lanterne et m'expliquer cette histoire, j'en serais ravie !

par Granny-1
La Voleuse de livres La Voleuse de livres
Markus Zusak   
Un livre parfait selon moi ! À la fois bouleversant, triste, cocasse... je manque de mots pour le décrire ! Un vrai chef-d'oeuvre ! Ceux qui sont intéressés par la Deuxième Guerre mondiale et par les livres seront charmés par ce livre ! Je le recommande à tous. Bonne lecture !

par Pamie
Treize raisons Treize raisons
Jay Asher   
malgré une couverture atroce, ce livre est un petit bijou...
Une histoire de suicide pas comme les autres, sans morale à la fin, sans point de vue sur la question.
Une seule chose résulte : quand quelqu'un se suicide, on a tous eu un rôle à jouer, même celui qui l'a fait. On a le droit de lui en vouloir, de s'en vouloir aussi, mais c'est juste comme ça... De toute façon, il est trop tard...
Bref, ce livre, écrit par un homme à la sensibilité frappante, c'est une belle histoire d'amour, une histoire de vie aussi... ça fout des frissons et ça fait pleurer mais on prend sa revanche sur les salauds qui ont ponctué nos études. Hannah n'a presque rien vécu d'extraordinaire ; elle a juste vécu. Et malgré le fait qu'elle ait abandonné, elle a vécu. Avec courage et ténacité.

par flo0wer
Beautiful Oblivion Beautiful Oblivion
Jamie McGuire   
Pour répondre aux messages un peu plus bas, oui c'est la «suite» de Beautiful Disaster, sur le point de vu de Cami. C'est son histoire d'amour avec Trenton, le frère aîné de Travis. Par contre, l'histoire se déroule en parallèle, au même moment que Beautiful Disaster.
J'ai trouvé l'histoire un peu moins rebondissante que celle de Beautiful Disaster, en sens que Trenton est plus réfléchi et moins explosif et possessif que Travis. Néanmoins, j'ai adoré l'histoire. Trenton a toujours été amoureux de Cami, et Cami a fuit les Maddox toute sa vie. Sauf que lorsqu'un Maddox est amoureux...
Et puis il y a le mystérieux TJ, petit copain longue-distance de Cami...
Bref, des personnages croustillants, un histoire pleine de rebondissement. J'ai adoré :)
Beautiful Sacrifice Beautiful Sacrifice
Jamie McGuire   
FRUSTRATION ULTIME. Comment mais comment est-ce possible de gâcher une histoire à ce point ? A l'heure où j'écris ce commentaire, je suis encore énervée et frustrée suite à cette lecture qui avait énormément de potentiel. Comment est-ce possible d'écrire une histoire géniale pendant la moitié du bouquin et de toute gâcher dans les derniers quarts ? Assurément, je n'ai pas compris les choix de l'auteure mais vraiment pas.

Pour vous dire la vérité, pendant plus de la moitié du bouquin (pendant plus de 200 pages), j'ai adoré ma lecture, j'en ai même été surprise moi même ! Il est vrai que cette série n'est pas la meilleure qui soit mais je passe toujours un bon moment à lire chaque tome. Là, je trouvais vraiment que celui-ci était au dessus de tous les autres et même largement au dessus de "Beautiful Disaster" pour vous dire ! Pourquoi ai-je autant aimé pendant plus de la moitié de l'histoire ?

Tout d'abord, il faut savoir que j'avais fait de Taylor mon chouchou, bien au dessus de ses frères, et un sapeur forestier qui plus est, j'ai craqué pour lui ! Ensuite, j'ai aimé que contrairement au autres tomes, dans "Beautiful Sacrifice", l'action ne se déroule pas qu'à l'Université ou dans des bars. Ici, nous explorons divers lieux et j'en ai pris parfois pleins les yeux lorsque nos protagonistes se trouvaient sur une plage paradisiaque ou en randonnée dans des montagnes rocheuses ! Jamais on avait eu droit à d'aussi beaux paysages dans les précédents tomes dont l'action se limitait aux chaises de bar et aux bras tatoués. En clair : certaines descriptions m'ont fait rêver !

D'autre part, j'ai trouvé nos deux protagonistes très déroutants et ils m'ont fait pouffer de rire à de nombreuses reprises de par leurs répliques acerbes et leur répartie ! Je fonds quand les histoires d'amour commencent par des petites piques, un jeu du chat et de la souris en somme. J'ai beaucoup rigolé et fondu lors des rapprochements. L'un des moments qui m'a fait beaucoup rire d'ailleurs, c'est lorsque Taylor se rend au restaurant où travaille Falyn (comme serveuse) avec deux de ses collèges. Falyn vient prendre leur commande. Les deux amis de Taylor disent "Moi, je veux ça", "Moi je prendrais ça" tout naturellement. Puis Falyn s'adresse à Taylor : "Et toi ? Tu veux quoi ?". Ce dernier de lui répondre : "Je veux qu'on se revoie". Là je me suis dit : Taylor est pas un Maddox pour rien, c'est même un vrai de vrai ! Encore un point bonus pour mon chouchou Taylor.

D'autre part, si j'ai autant aimé cette histoire pendant la moitié du bouquin, c'est parce qu'elle ne se résume pas à une simple histoire d'amour. C'était plus profond que ça car il y a une véritable intrigue autour du secret familial de Falyn. Je peux vous dire que je me suis pris une claque en pleine poire (pardonnez-moi l'expression) lorsque j'ai appris la vérité sur son passé. J'ai été très touché. C'était bouleversant. "Bouleversant". Je n'ai jamais employé ce terme pour les autres tomes ! Jusqu'ici, je me suis dit : Cette histoire a tout pour elle !

Enfin, autre point positif : le fait que toutes les histoires de la famille Maddox finissent par se rejoindre, s'entremêler et que l'on retrouve donc tous nos personnages préférés réunis, c'est magique et ça donne l'impression d'être encore plus proche voire, d'appartenir à cette grande famille !

En soit, que de points positifs me diriez-vous. Vous vous demandez surement : Alors pourquoi tu as été déçue à ce point alors que tu as trouvé ce livre génial ? Il s'avère que je n'ai absolument pas compris les choix de l'auteure dans la dernière partie du roman mais alors PAS DU TOUT. J'ai été en colère, énervée contre elle à me dire : Mais pourquoi tu gâches ton histoire à ce point ? En effet, au lieu de laisser l'intrigue principal à Falyn et à son passé, l'auteure amène en dernière partie, un retournement de situation juste débile (pardonnez-moi encore du terme) concernant Taylor ! J'avais la sensation que l'auteure voulait me faire détester ce personnage que j'ai tant aimé et c'était juste déstabilisant, énervant. J'avais envie de jeter mon livre par la fenêtre ! Ce retournement de situation concernant Taylor m'a complètement aberré, je n'ai pas compris un tel choix alors qu'il y avait matière à développer davantage l'intrigue autour de Falyn et d'Olivia.

Parlons en d'Olivia. Bon sang, pourquoi l'auteure n'a pas développé son personnage ? Pourquoi ne l'a-t-elle pas intégré pleinement dans l'histoire ? Parce que je tiens à signaler que le passage le plus touchant de ce bouquin, c'est un passage où ce personnage s'y trouve !! J'ai été franchement déçue que ce personnage soit si peu exploité au final alors que c'était l'intrigue de base.

L'auteure n'a donc pas exploité son intrigue initiale et a préféré faire un retournement de situation à la mords-moi-le-nœud dans la dernière partie. Je ne sais pas si vous connaissez cette sensation horrible de lire une histoire avec énormément de potentiel et qu'elle soit gâchée par les propres choix de l'auteur. Je ne vous conseille pas de connaitre cette sensation. C'est très frustrant.

Alors, l'épilogue, je ne vous en parle même pas. Là aussi, on apprend quelque chose qui arrive comme un cheveux sous la soupe. Ce n'était absolument pas crédible du tout et je me suis dit "Tout ça pour ça ?" L'auteure ne se justifie même pas ! "Allez mes lecteurs, je vais terminer en beauté en vous mettant un élément complètement what the fuck, pas du tout crédible avec l'histoire de départ et je ne vais pas vous expliquer pourquoi !" Voilà la sensation que j'ai eu.

Cette histoire a, pour moi, été complètement gâchée et j'en suis très triste parce que j'ai vraiment adoré ma lecture pendant la majeure partie du roman. C'est aussi pour ça que je n'ai pas classé ce livre plus bas que la catégorie "Argent". Je vais tâcher d'oublier l'énormité de cette dernière partie et d'en retenir ce qui a fait son charme auprès de moi et m'a fait craquer. Je vais tout de même terminer par du positif en vous donnant une citation de Falyn qui m'a bien fait rire :

"Mon jean ne connait pas suffisamment le tien pour partager une machine."