Livres
477 527
Membres
458 258

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Gens de Dublin



Description ajoutée par Hillja 2017-07-06T12:44:25+02:00

Résumé

Dans ce livre, Joyce décrit, avec un sens profond de l'observation, les mœurs de la bourgeoisie irlandaise, l'atmosphère trouble et le destin tragique de la société de l'époque. Les thèmes favoris de Joyce, l'enfance, l'adolescence, la maturité, la vie publique sont ici incarnés par divers types d'habitants de Dublin, « ce cher et malpropre Dublin » que Joyce aimait tant.

Afficher en entier

Classement en biblio - 101 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par ReadByMoonlight 2018-11-24T11:53:13+01:00

Deux hommes en pardessus, adossés à la cheminée, parlaient familièrement avec Miss Healy et le baryton. C'étaient les reporters du Freeman et M. O'Madden Burke. Le reporter du Freeman était venu dire qu'il ne pouvait pas attendre le concert, ayant à faire le compte rendu de la conférence d'un prêtre américain, à la mairie. Il dit qu'on n'avait qu'à déposer le compte rendu au bureau du Freeman et qu'il veillerait à ce que cela parût. C'était un homme grisonnant au langage spécieux et aux manières prudentes. Il tenait un cigare éteint d'un l'arôme flottait autour de lui. Son intention n'avait pas été de rester parce que concerts et artistes l'excédaient prodigieusement ; mais il n'en demeurait pas moins appuyé contre la cheminée. Miss Healy debout devant lui bavardait et riait. Il était assez âgé pour soupçonner la raison de cette amabilité, mais encore assez jeune d'esprit pour en faire son profit. La chaleur, le parfum et la couleur du corps de la jeune fille parlait à ses sens. Il se plaisait à penser que la gorge qu'il voyait se soulever et retomber lentement se soulevait et retombait pour lui, que le rire, le parfum, les œillades lui étaient donnés en tribut. Quand il ne put rester davantage, il la quitta à regret.

- O'Madden Burke écrira la notice, expliqua-t-il à M. Holohan, et je veillerai à la faire passer.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Thimalda 2019-11-17T22:46:01+01:00
Lu aussi

Recueil de nouvelle fort sympathique. Le thème globale étant l'Irlande j'ai adoré me plonger dedans et découvrir la plume de l'auteur à travers les nombreuses nouvelles. Je recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ReadByMoonlight 2017-12-14T22:12:45+01:00
Lu aussi

Rapide à lire, certaines sont plus prenantes que d'autres. Je dois avouer que Les morts est vraiment prenante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par only-book 2017-06-17T22:36:25+02:00
Lu aussi

Ce recueil de nouvelles est très facile à lire, je l'ai lu en VO pour mes cours, seulement quelques nouvelles, mais je les ai trouvées très intéressantes et accessibles pour des histoires en anglais. Les histoires sont basées sur la vie de personnages simples venant de milieux différents et leurs descriptions sont faites avec précisions !

Je recommande pour ceux qui voudraient découvrir la littérature irlandaise !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kid_A 2016-11-01T12:01:17+01:00
Bronze

Ce recueil de nouvelles (dans mon cas une version en anglais regroupant 'Araby', 'Eveline', 'The Boarding House', 'A Painful Case' et 'The Dead') racontent ces histoires de Dublin qui semblent finalement assez banales, mais qui donnent une image assez détaillée de ce qu'était la vie à cette époque, dans les différentes classes sociales, à des âges différents.

Dans l'ensemble j'ai trouvé que le tableau dépeint par ces nouvelles était intéressant, avec un style assez fluide malgré le vocabulaire assez soutenu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manyareads 2015-06-26T18:38:33+02:00
Lu aussi

No action whatsoever but I knew what I was getting myself into right from the beginning. I didn't like it, but didn't dislike it neither. I just found it dull...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fanfan50 2014-12-12T21:00:04+01:00
Argent

Je viens de finir la lecture de Dubliners dans la collection de Poche "Lire en Anglais" qui donne une sélection de cinq nouvelles parmi celles réunies dans ce livre par James Joyce : Araby, Eveline, The Boarding House, A Painful Case, The Dead. La nouvelle que j'ai préférée a été A painful case, l'histoire d'une rencontre d'un homme et d'une femme. Au début ils trouvent une sorte de bonheur. Elle souhaite être heureuse mais pas lui. Il décide de revenir à sa solitude. Quatre ans plus tard, un soir, en lisant le journal, il est frappé par une terrible nouvelle : celle qu'il a délaissée a été heurtée par un train et à l'âge de 43 ans est décédée à l'hôpital de Dublin de ses blessures. Le conducteur de train n'est pas en cause car elle a traversé la voie sans précaution et de plus en état d'ébriété. Mr Duffy est choqué et finalement en veut à cette femme des circonstances sordides de son décès. Une histoire simple mais qui pourrait être si vraie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aunbrey 2014-01-20T12:28:26+01:00
Bronze

Livre lu en VO.

Je ne sais jamais trop comment aborder un recueil de nouvelles car ce genre défit tous les codes du roman. Je ne sais pas trop si je dois lire les nouvelles les unes à la suite des autres (ce que j'ai fait pour ce recueil-ci) ou si lire une nouvelle par-ci, une nouvelle par-là n'est pas une meilleure idée. Au contraire du roman, une nouvelle doit transmettre une émotion, un message en très peu de pages. L'auteur doit réussir à donner suffisamment de consistance à ses personnages pour que ces derniers soient crédibles et attachants. C'est un procédé vraiment compliqué et cela demande une grande habilité et maîtrise des mots de la part de l'écrivain.

J'ai eu du mal à réellement apprécier le recueil. Certaines nouvelles sont « obscures » dans le sens où un pan de l'histoire est implicite et sous-entendu, c'est au lecteur de comprendre ce qu'il se passe réellement et qui sont vraiment les personnages. J'étais bien contente de lire un petit résumé de chaque histoire à la fin de chaque nouvelle, sinon j'aurais manqué, plusieurs fois, des éléments importants dans celle-ci. Ce n'est pas que l'anglais soit particulièrement difficile même si certains mots sont un peu vieux, c'est simplement que certaines subtilités du texte demandent une seconde lecture.

Sur la quinzaine de nouvelles présentes dans le recueil, il y en a six que j'ai beaucoup aimé et notamment la célèbre et dernière nouvelle intitulée The Dead. J'ai adoré l'atmosphère de ces nouvelles. Très spécifique de l'époque, avec un côté très chaleureux tout en étant difficile à vivre au quotidien. Le fait qu'on ne se concentre que sur la classe ouvrière m'a énormément plu. D'habitude, je lis des histoires dans lesquelles les personnages sont d'une classe sociale supérieure, issus de famille riche. Ici, j'ai découvert une autre partie de la société où tout semble plus laborieux ; de ce fait, on remarque que les gens apprécient les petits instants de la vie, ceux plus tranquilles et moins pénibles.

J'ai adoré l'évolution des nouvelles. On commence par des narrateurs enfants pour finir par des narrateurs plus âgés et plus matures. On y voit clairement que les préoccupations ne sont pas les mêmes. Là où une adulte s'interroge et réfléchit sur la vie en générale, la mort, les problèmes inhérents à la famille ; les enfants, eux, sont plus inquiets de savoir s'ils vont se faire disputer pour avoir fait l'école buissonnière et pour avoir joué au cow-boy dans les rues de Dublin, on y découvre aussi leur premier amour. Le tout est teinté d'une certaine innocence alors que la vision adulte est plus franche et bouleversante, emplie de réalisme.

J'ai été quelque peu déstabilisée au début de ma lecture car les nouvelles comportent très peu d'action. Elles décrivent le quotidien des gens de la société de l'époque et leurs activités journalières. Ce sont des tâches effectuées chaque jour, on a parfois l'impression qu'il ne se passe pas grand chose dans leur vie et pourtant, ces nouvelles sont un parfait exemple de la vie de l'époque. Une fois qu'on s'est mis cette idée en tête, on apprécie à leur juste valeur le côté documentaire de ces nouvelles.

En conclusion, bien que certaines nouvelles demandent une lecture très attentive pour pleinement apprécier les subtilités de l'histoire, le recueil en lui-même se lit facilement. En quelques pages, on parvient à s'attacher ou tout du moins à comprendre les personnages. L'atmosphère industrielle et en perpétuellement activité de Dublin est vraiment plaisante et donne une impression de constante évolution.

Nouvelles préférées : Araby, Eveline, The Boarding House, A Painful Case, Grace, The Dead.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par linpiao 2013-12-14T18:05:13+01:00
Argent

Une première approche de l'oeuvre de James Joyce. Il s'agit d'un recueil de 15 nouvelles qui nous plongent dans le Dublin du 19ème siècle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nicofontaine 2013-03-17T18:06:12+01:00
Lu aussi

Une nouveauté pour l'époque, un receuil de nouvelles ou l'on revoit les personnages d'une nouvelle dans une autre histoire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mariedemon 2013-03-08T23:26:35+01:00
Or

Un livre un peu compliqué a lire pour certaine nouvelle, mais sinon j'ai vraiment passé un bon moment!

Afficher en entier

Date de sortie

Gens de Dublin

  • France : 1988-11-01 - Poche (Français)

Activité récente

jony l'ajoute dans sa biblio or
2019-09-13T19:48:47+02:00

Titres alternatifs

  • Dublinois - Français
  • Dubliners - Anglais

Évaluations

On en parle ici

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 101
Commentaires 13
Extraits 3
Evaluations 19
Note globale 6.72 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode