Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de GetOnNerves : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Maybe, Tome 1 : Maybe Someday Maybe, Tome 1 : Maybe Someday
Colleen Hoover   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/04/maybe-someday.html

J'adore les romans de Colleen Hoover, et je pense même d'ailleurs pouvoir dire qu'elle est mon auteure favorite. J'ai adoré la trilogie Slammed, je suis tombée amoureuse de Hopeless (ainsi que de son roman compagnon Losing Hope), et j'attend encore le jour où je serais déçue par un de ses romans. Est-ce que ce jour serait arrivé avec Maybe Someday ? ... Oh que non ! Si vous preniez toute l'adoration que j'ai eu pour Slammed, que vous l'ajoutiez à mon coup de cœur pour Hopeless, et que vous multipliez tout cela par 10, vous atteindriez peut-être l'énorme coup de cœur qu'à été ce roman ! Parce que Maybe Someday c'est une lecture coup de poing et une somptueuse aventure.

Le jour de ses 22 ans, Sydney découvre que son petit ami Hunter la trompe avec sa meilleure amie et colocataire Lori. La jeune femme se retrouve alors à la rue et ne trouve d'aide qu'auprès de Ridge qui n'était jusqu'alors que "le musicien du balcon d'en face". Une étrange amitié s'était liée entre eux alors que le jeune homme jouait de la guitare sur son balcon aux moments où Sydney étudiait sur le sien, s'imaginant ses propres paroles aux mélodies. Face au désarroi de la jeune femme Ridge lui propose de rester dans la chambre habituellement occupée par son frère, alors en tournée avec son groupe Sounds of Cedar, mais en échange il a une petite condition. Puisqu'il est en plein syndrome de la page blanche et que les mélodies ont l'air de tant inspirer Sydney, elle devra accepter de l'aider à écrire les prochaines chansons du groupe...

Une relation entre amitié, attirance palpable, et amour de la musique va se lier entre les deux jeunes gens. Au fil des paroles qu'ils vont écrire pour Sounds of Cedar, ils vont se découvrir et s’apprivoiser sans les habituelles barrières qui sont érigées entre les gens. Forcément, en s'ouvrant cœur et âme dans leurs textes et mélodies, il y a peu de place pour de vrais non-dits... Cependant Ridge a une petite amie, Maggie, et Sydney lutte vraiment pour surmonter la trahison de son ex. Il y a donc bien des obstacles qui se dressent sur le chemin de leur relation que j'ai pourtant adorée. J'ai adoré son évolution, sa douceur, son tragique.

J'ai également adoré Sydney que ce soit dans ses doutes ou ses peurs. La façon dont elle se bat pour surpasser son sentiment de trahison et son attirance naissance pour Ridge ne peuvent que nous parler. C'est un personnage qu'il est très facile d'apprécier et de supporter. On vit toute l'histoire à ses côtés, avec elle, et ses émotions deviennent très souvent les notre. Toutefois au delà de Sydney, j'ai surtout adoré Ridge. Je crois même que je suis un peu amoureuse de lui... et encore "un peu" est un euphémisme.

Il m'est compliqué de réellement trop parler de son personnage sans vous révéler un point fondamental du récit. En effet, Ridge a une particularité qu'il est dur de ne pas évoquer lorsqu'on parle de lui, mais sur laquelle je me refuse de spoiler. Si ce n'est pas un gros secret, et que c'est révélé assez rapidement dans le récit, je ne voudrais gâcher le plaisir de personne et je pense que c'est toujours mieux de garder les petites surprises pour la lecture. Je dirais simplement que c'est une particularité qui forge réellement son personnage et a été un de ces petits plus magique qui est porteur d'énormément de force.

Le fait est qu'au delà des personnages le truc qui fait de Colleen Hoover une auteure si spéciale, c'est qu'elle nous fait tout ressentir avec beaucoup d'intensité. On se prend les personnages et l'histoire en pleine poire, et c'est encore plus flagrant dans Maybe Someday. Ce roman il ne se lit pas, il se vit tout simplement. On est embarqué dans les vies de nos héros et on partage toutes leurs joies et leurs peines comme si elles étaient les notre. Si Ridge a une manière très forte et pure de ressentir la musique dans le roman, c'est avec autant d'intensité et de pureté qu'on ressent ce récit !

Pour tout vous dire, l'immersion est si complète que pour la première fois je n'ai pas réussi à me projeter en avance dans l'histoire. Je ne savais tout bonnement pas qu'elle était la meilleure issue pour ces personnages, ni celle que l'auteure risquait de privilégier. Après tout est-ce qu'une fin heureuse c'est forcément quand les personnages finissent ensemble ? Est-ce que parfois la meilleure fin, la plus satisfaisante, ça ne serait pas autre chose ? Comptez sur Maybe Someday pour remettre toutes vos certitudes à zéro !

En conclusion, Maybe Someday est encore un petit bijou qui nous est offert par Colleen Hoover. Cette auteure a un réel talent pour créer des personnages et histoires captivants et mémorables. J'ai rarement lu des romans qui m'ont autant fait vibrer que les siens, et ce dernier en date atteint réellement une magnifique apogée. A lire absolument !

par Althea
D.I.M.I.L.Y, Tome 1 : Did I Mention I Love You? D.I.M.I.L.Y, Tome 1 : Did I Mention I Love You?
Estelle Maskame   
Ce livre est juste une pépite, une des 10 meilleures que j'ai lues depuis des années ... Ca faisait très longtemps que je n'étais pas tombée sur quelque chose d'aussi magique, merveilleux, qui prend au cœur de cette façon ... Les deux protagonistes sont originaux et tellement attachants, changent beaucoup des clichés, le scénario est très fin, bien écrit, l'intrigue est un vrai suspense... Quand à la romance principale n'en parlons pas ! Le goût de l'interdit dans leur histoire et cette tension amoureuse palpable même pour le lecteur rend ce livre totalement addictif, la réputation ne ment absolument pas. Attendre mai pour le 2ème tome va être une vraie torture !

par Rules23
D.I.M.I.L.Y, Tome 2 : Did I Mention I Need You? D.I.M.I.L.Y, Tome 2 : Did I Mention I Need You?
Estelle Maskame   
il se lit vite, encore une fois. il m'a énervé, encore une fois.
j'ai vraiment pas du tout accroché a l'univers de DIMILY et ce tome-là n'a fait que conforter l'idée que je détestais les personnages.

honnetement, je suis quand meme choquée que l'histoire renaisse "comme ça", a peine arrivé a l'aéroport Eden est déjà en train de parler de Dean comme d'un poids mort dans sa vie qu'elle oublie super vite. franchement ça n'a choqué que moi qu'elle se gene ABSOLUMENT PAS pour partir en vacances chez Tyler alors qu'elle est avec Dean ? et que tout ce qui se passe ensuite soit fait avec le strict minimum de remords et carrément sans respect ?
Même Tyler que je ne détestais pas dans le premier tome m'a gonflé dans celui-ci, surtout pour la scène final qui sonne faux.

ce deuxieme tome est encore une énorme déception, encore plus que le premier tome et me conforte dans l'idée que les personnages de DIMILY sont caricaturaux ou sans aucune morale, détestable au minimum.

par sorello
D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You? D.I.M.I.L.Y, Tome 3 : Did I Mention I Miss You?
Estelle Maskame   
Après avoir lu les deux premiers tomes en français, je ne pouvais pas attendre novembre pour la sortie du troisième, j'ai donc décidé de le commander en VO. Et heureusement ! Bien que je sois triste d'avoir du quitter Eden et Tyler, je suis contente d'avoir pu les retrouver dans ce troisième et dernier tome, et je sais que je les retrouverais en novembre dans la version française.

On retrouve Eden, un an plus tard, toujours en été, puisque c'est la particularité de cette série, les trois tomes sont toujours un an plus tard, et se déroule pendant les vacances d'été. Elle est de retour à Santa Monica après sa première année à l'Université de Chicago. Mais après la révélation de la relation entre elle et Tyler un an auparavant, son père ne lui parle plus, ainsi que Jamie, un des frères de Tyler. Ils n'acceptent pas leur relation, et ne comprennent pas comment ils peuvent faire ça entre demi-frère et demi-sœur. Mais Tyler étant parti à la fin du second tome, Eden a passé un an à supporter toutes les remarques stupides, et elle ne veut plus entendre parler de Tyler, et elle soutient qu'elle n'est plus amoureuse de lui. Mais lorsque celui-ci va débarquer pour quelques jours à Santa Monica, et lui proposer de repartir avec lui pour quelques jours, pour qu'elle comprenne pourquoi il s'est absenté pendant onze long mois, elle ne va plus savoir quoi faire.

Aaaah, j'adore cette série ! C'est frais, c'est jeune, c'est mignon, mais c'est aussi mature, et j'ai juste adoré lire ces trois merveilleux tomes, et j'en redemande encore et encore !

Ce tome possède une vraie fin, on n'est pas emporté cinq, dix, ou vingt ans plus tard comme dans beaucoup d'épilogue, il n'y en a d'ailleurs aucun, mais il y a quand même une fin, et je la trouve magique. Tout n'est pas parfait, mais ça y ressemble pour moi, et j'ai adoré la façon dont Estelle Maskame a terminé cette superbe saga.

On voit la plupart des personnages, Eden, Tyler, leurs parents, les grands-parents de Tyler, Rachael, Snake, Emily, mais aussi la meilleure amie de Portland de Eden que l'on a vite fait connu dans le premier tome, Amelia.

Tout est crédible dans cette série, l'amour que ressentent les protagonistes peut paraître gros, puisque à chaque tome, ils ont eu un an de séparation, mais ça montre aussi que le vrai amour existe, et croyez moi, je suis une grande romantique, mais je ne suis certainement pas le genre de personne à croire au seul et grand amour, ni au prince charmant, mais je crois aux âmes sœurs, je crois au fait que l'on en ait plusieurs, et qu'on les rencontre tout au long de notre vie. C'est comme ça que je vois Eden et Tyler, comme des âmes sœurs.

Et puis cette série m'aura fait visiter plusieurs endroits, tels que Santa Monica, New-York mais aussi Portland. L'auteure les décrit parfaitement.
Quand je pense au premier tome, lorsque Eden arrive à Santa Monica pour la toute première fois, j'ai l'impression que ça fait une éternité alors que je l'ai lu il y a seulement deux-trois semaines. Depuis, il s'est passé trois ou quatre ans dans l'histoire, et j'ai l'impression d'avoir vécu toutes ces années avec eux. Estelle Maskame a fait grandir ses personnages parfaitement, on voit une évolution incroyable entre le premier et le troisième tome.

Je ne m'en rendais pas vraiment compte avant d'écrire cette chronique, mais je me suis vraiment attachée aux personnages et à l'histoire, et tout ça va tellement me manquer ! Ca faisait quelques mois que je voulais lire cette saga, dès que le premier tome est sorti en France, je me souviens avoir voulu attendre novembre pour que les trois soient sortis en français, mais je n'ai pas pu attendre, et j'ai tellement bien fait ! Lorsqu'on est sur d'aimer un livre rien qu'en le voyant, il ne faut pas hésiter une seule seconde.

Je vais finir cette chronique par dire que cette série fut un énorme coup de coeur, et que je la recommande des millions de fois.

Et puis n'oubliez pas... No Te Rindas. ♥


http://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2016/08/dimily-tome-3-did-i-mention-i-miss-you.html

par OLDB
Le Monde de Charlie Le Monde de Charlie
Stephen Chbosky   
Ce livre est la perfection sur papier. Tout simplement. Je viens de le finir et j'en suis nostalgique. Que de personnages attachants sont présents et je me sens comme si je les connaissais. On se sent dans la peau du personnage principal, qui est intriguant tout le long du roman. Toutes les aventures qui lui arrivent pourraient autant arriver à moi qu'à toi, et c'est ce qui rend le tout parfait.

Je l'ai lu en anglais (je suis bilingue), et je crois que toute personne ayant un niveau d'anglais correct, devrait le lire dans sa langue originale. En voyant le résumé français, je sais tout de suite que la version anglaise est mieux écrite.

C'est un roman qu'on ne peut pas ne pas lire. Et il y a une adaptation cinématographique très bientôt (nouveauté ; le film est excellent!) et j'espère qu'il fera honneur au livre et qu'il donnera envie à plusieurs de s'embarquer dans l'aventure d'une vie (ou plutôt, d'une soirée, dans mon cas!!!).

par nin-nin-
Sweet Home, Tome 1 : Sweet Home Sweet Home, Tome 1 : Sweet Home
Tillie Cole   
Je n'ai pas du tout, mais alors pas du tout aimé. J'avais découvert Tillie Cole avec "mille baisers pour un garçon" ou j'avais versé toute les larmes de mon corps - et d'ailleurs en diamant dans ma biblio - mais Sweet Home n'est clairement pas a la hauteur de ce que j'avais déjà lu d'elle.

Déjà Molly bien que mignonne, est une Mary Sue en puissance, orpheline, gentille douce parfaite et tout le tralala. Rome est un stereotype de bad boy finalement pas si bad que ça parce qu'il souffre. je parle meme pas de Shelly, copier/coller des garces habituelles de series B qui a leur dernière année de fac se comporte encore comme les reines de lycée. en fait les personnages que j'ai trouvé les plus intéressant c'était Cass, Lexi et Austin. c'est ceux qu'on voit le moins pourtant.

Je suis vraiment désolée pour ceux qui ont aimé le livre d'avoir un avis si tranché, surtout que je suis non plus mauvais public mais tout était cousu de fil blanc, prévisible a outrance. et surtout, j'ai eu un problème avec rome, il n'est pas seulement dominateur il est surtout irrespectueux, il parle vraiment mal a Molly parfois et ma foi, elle a l'air d'aimer ça. Molly qui d'ailleurs, pour une femme "mature" pique des crises sans avoir toutes les informations ou joue les moralisatrice a tout bout de champ.
l'histoire des parents je l'ai trouvé également un peu grosse aussi, vraiment très drama et à mon sens y avait plein d'autres solutions pour Rome s'il le voulait vraiment, pour échapper à tout ça. et le dénouement final était affreusement prévisible.

j'avais découvert (et aimé) Tillie Cole avec le livre "mille baisers pour un garçon" mais Sweet Home n'est pas a la hauteur de ce qu'elle avait pu écrire, et c'est sans doute la romance inspiré de Romeo et Juliette la moins bien que j'ai lu jusqu'ici,j'ai été très déçue.

par sorello
Step Brother Step Brother
Penelope Ward   
Lorsque j'ai repéré ce bouquin, j'ai souhaité l'acheter sur-le-champ. Et j'ai bien fait de céder à mon caprice. J'ai adoré, une superbe découverte !
Ma lecture fut achevée en une soirée, impossible de m'arrêter. L'histoire ne laisse pas une seconde de répit. Le rythme est excellent, je suis restée scotchée du début à la fin.
La plume de l'auteure est agréable. Le vocabulaire est parfois légèrement cru, ce qui n'est pas pour me déplaire, mais si vous cherchez une romance mielleuse vous serez déçu(e).
Tout oppose nos deux personnages : Greta est une jeune fille douce, généreuse, sérieuse, un brin naïve mais très forte. Quant à Elec, il apparaît provoquant, arrogant, mystérieux, bref un bad boy comme on les aime. Toutefois, l'attirance est immédiate.
Durant la première partie, les personnages se rencontrent, se cherchent, commencent à s'ouvrir l'un à l'autre, à se désirer. Certains passages sont très drôles dans ce jeu du chat et de la souris. Cependant, tout s'enchaîne un peu trop rapidement, cette partie méritait d'être approfondie. C'est pour moi le seul point négatif du roman.
La seconde partie est en revanche sacrément bien construite ! J'ai été prise aux tripes. On découvre également le point de vue d'Elec sur toute l'histoire. C'est très bien écrit, aucune longueur et sensations garanties.
La fin est aussi bien travaillée et complète à mon goût. Bref je suis conquise.
Un livre très addictif, je vous le recommande.

par NekoNara
Sweet Home, Tome 2 : Sweet Rome Sweet Home, Tome 2 : Sweet Rome
Tillie Cole   
Nous retrouvons Rome lors d’un des pires moments de sa vie, et c’est là qu’il se décide à nous raconter son histoire mais surtout leur histoire, à lui et à Molly . Il va nous faire découvrir la face cachée du grand Rome « Flash » Prince… Accrochez vous … c’est parti … !
J’aime avoir l’avis du personnage masculin dans les romans, j’aime savoir ce qu’il pense par rapport à telle ou telle situation. Quand les points de vue sont mêlés, je trouve que cela donne une certaine dynamique à l’histoire. J’ai adoré Rome dans le premier tome, mais j’avais un peu peur que sa version soit une redite arrangée de leur histoire d’amour (j’avais pensé pareil avant de commencer Beautiful Disaster vu par Travis et puis piouffff ^^) et … bien mes craintes étaient infondées ! Je ne pensais pas pouvoir aimer encore plus Rome et bien si ! Tillie Cole nous livre une version plus brute de histoire de Rome et Molly, plus crue car elle est portée par les mots et par l’expérience du jeune homme mais aussi tellement plus émouvante. Dans le volet précédent, à travers  les révélations qu’il fait à Molly, nous savions que sous ses apparences de dur à cuire, se cachait un homme meurtri et blessé. Mais de le vivre en direct, c’est intense … et douloureux. Alors certes l’histoire est la même, certains dialogues aussi mais cela n’est pas gênant car d’avoir ses impressions à lui, apporte une autre dimension aux faits. D’avoir lu le tome précédent il y a peu, j’avais encore tous les événements en tête donc je savais plus ou moins ce qui allait arriver, j’arrivais à me repérer dans la « chronologie » de leur relation, j’ai souri d’avance à plusieurs reprises par anticipation, mais malgré ça, Rome et Tillie Cole ont réussi à me surprendre, surtout par la force des émotions que dégage Rome. Par la même occasion, l’auteur fait la lumière sur certaines zones d’ombre, sur des passages où Rome n’était pas avec Molly ; que ce soit avec ses parents ou avec ses amis à lui. D’ailleurs j’ai trouvé que l’amitié était plus présente dans la vie de Rome que dans celle de Molly. Oui elle a ses amies mais elle les connaît depuis peu et Molly est un peu une solitaire alors que Rome a ses amis depuis longtemps, surtout Austin et Jimmy-Don ainsi que ses coéquipiers.
J’ai adoré re-découvrir Rome… Grâce à cette incursion dans sa tête, nous comprenons ses réactions excessives, ses accès de colère, de possessivité vis à vis de Molly ainsi que ses penchants pour la domination. Nous avions compris que Molly est sa bouée de sauvetage mais elle est plus que cela, elle est l’air qui le fait vivre… A cause de son passé, des abus qu’il a subit, Rome est à fleur de peau, brisé. Il camoufle un manque cruel de confiance en lui sous une attitude prétentieuse. Son mal être nous prend aux tripes et au cœur … c’est bouleversant.
J’ai aimé que l’auteur nous dévoile leur futur, c’est beau et émouvant de voir ce qu’ils deviennent… un juste retour des choses …
En bref, Sweet Rome est aussi un coup de cœur. J’ai aimé cette approche plus virile mais tellement plus poignante. Rome a définitivement sa place dans mon cœur. Tillie Cole esquisse la relation entre Austin et Lexi, qui fera l’objet du prochain tome… A peine celui ci terminé, j’ai déjà hâte de retourner à Tuscaloosa, Alabama ^^
PS : la playlist est vraiment top

Béa - Actu YA

par BeaMars
Softly Softly
Tammara Webber   
Je n'avais pas mis ce livre dans ma PAL lorsqu'il est sorti. La raison ? J'avais toujours trouvé le principe de base de raconter la même histoire du point de vue d'un autre un peu ennuyeux, et pour être franchement honnête, un peu prendre son lecteur pour un idiot, en lui lançant de temps en temps un os à ronger (c'est-à-dire bien souvent une minuscule scène supplémentaire) tandis qu'on copiait/collait la plupart des passages sans s'embarrasser de les approfondir, et qu'on se contentait de pointer des évidences qui pouvaient déjà être déduites depuis le premier tome comme si c'étaient de véritables "révélations", en ôtant ainsi toute part de mystère aux personnages. Et après quelques expériences malheureuses, j'étais bien décidée à ne pas me faire avoir avec celui-là.
Mais voilà, je suis une incorrigible curieuse, et le personnage de Lucas n'était pas assez présent, assez développé à mon goût dans le premier tome. Tel un chien enragé, je mourrais d'envie de connaître ses pensées, et aussi la part de son histoire personnelle qui ne pouvait être racontée dans le tome de Jacqueline.
Et ce fut une immense surprise de lire ce tome. J'ai ADORE ! vraiment, ça doit être la première fois qu'un auteur fait VRAIMENT l'effort de nous fournir une histoire différente de la première, et non pas seulement de changer le point de vue et de décalquer les dialogues. Ce tome n'est pas seulement "l'histoire de Easy du point de vue de Lucas", ce tome est véritablement l'histoire de Lucas, il s'approprie les évènements ; et l'alternance de narration entre Lucas et Landon, entre son passé et son présent, se forme comme un dialogue adressé à lui-même. On est vraiment centré sur lui et personne d'autre. On en découvre TELLEMENT plus sur sa personnalité et ce qu'il désire, comment il en est arrivé là et sa détermination à s'en sortir. Jacqueline, au fond, n'est qu'un personnage secondaire (j'entends par là que ce n'est pas tant elle qui compte, mais plutôt ce que LUCAS pense d'elle, comment LUI la voit et comment il interagit avec elle). J'ai été admirablement surprise du véritable travail fourni par l'auteure, qui se donne la peine de nourrir son personnage avec des révélations jamais évidentes, jamais superficielles. Et au lieu d'atténuer le mystère autour de Lucas, elle est parvenue à l'approfondir et à me faire aimer le personnage encore plus !
Un grand bravo, une performance qui mérite d'être soulignée quand on voit que certains auteurs ne se donnent pas cette peine. On sent vraiment que l'auteure tient à ses personnages, et par cet attachement à eux, elle nous fait les aimer nous aussi. En fait, je pense même qu'elle nous montre tout son respect, parce que son travail reconnaît enfin que ses lecteurs tiennent à ses personnages comme à des êtres vivants, autant qu'elle tient à eux, et que pour cela il faut leur délivrer une performance digne de leurs attentes.

par Jow27
The Ivy Years, Tome 3 : L'Homme de l'année The Ivy Years, Tome 3 : L'Homme de l'année
Sarina Bowen   
L'avis de Galie de Words of love. https://wordsoflovebooks.jimdo.com/2017/07/24/l-homme-de-l-ann%C3%A9e-sarina-bowen/

J'ai découvert la plume de Sarina Bowen fin 2016 et j'ai tout de suite ajouté cette auteure à mes favorites. Depuis, je guette ses parutions en VF. Il était donc évident que je lise le tome 3 de sa série Ivy Years...

Graham est un jeune homme de 21 ans qui joue dans l'équipe universitaire de hockey de Harkness, équipe qu'on connait très bien car Hartley (tome 1) en est le capitaine et Bridger (tome 2) en faisait partie. Tout va bien - en apparence - jusqu'au moment où le Coach présente un nouveau joueur: Rikker. Le Rikker que Graham a rejeté de sa vie 5 ans plus tôt...son meilleur ami...son amant...
Que s'est-il passé pour Rikker depuis ce soir où Graham l'a abandonné à son triste sort dans cette ruelle? Pourquoi débarque-t-il dans son équipe et dans sa vie après tout ce temps? Pourquoi Graham se noie-t-il dans l'alcool et dans la culpabilité?

Sarina Bowen l'annonce d'emblée et avec fantaisie: il s'agit d'une romance entre deux hommes. Pourquoi ce choix singulier? J'ai la réponse : à chaque tome de cette série, elle nous fait partager la vie de jeunes adultes étudiants, se retrouvant liés à l'équipe de hockey universitaire. Mais ensuite, chaque personnage se retrouve face à des problématiques sociales propres mais qui sont pourtant des sujets de société qui peuvent tous nous toucher...le handicap, le deuil, le drame familial...et ici l'homosexualité.
C'est la première romance M/M que je lis et j'étais à la fois curieuse et sceptique. Allais-je apprécier autant que les autres tomes? Arriverai-je à me projeter dans les personnages tout autant? Et bien oui. Tout simplement parce que la plume de l'auteure est sublime. Elle me transmet des émotions fortes via des personnages aux parcours de vie tortueux. On a envie de les aider à avancer, à se battre contre le regard des autres et contre leur démons intérieurs.
Cette romance est empreinte de réalisme. Comment assumer ses sentiments pour un autre homme quand on est dans une équipe de mecs baraqués et qu'on s'est fait accuser de "dégénéré" ? Rikker en a souffert mais ne s'est jamais renié. Graham n'assume pas mais en souffre tout autant. Face à des sentiments si forts, il devient souvent impossible de lutter. Vous allez donc vivre le combat intérieur de Graham et de Rikker en lisant cette histoire du point de ces deux personnages. Quelque soit notre orientation sexuelle, l'amour est bien universelle et nous met tous sur un pied d'égalité.
Vous apercevrez aussi les personnages des tomes précédents. J'aime ce genre de clins d'oeil, sans qu'ils empiètent sur l'histoire en cours. Vous rencontrerez aussi Bella, la manager de l'équipe, qui, derrière son côté sexualité libre, semble également avoir son lot de complexité. On le découvrira prochainement car elle est l'héroïne du tome suivant.