Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Gilles777 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
L'Échiquier fabuleux L'Échiquier fabuleux
Lewis Padgett   
Un merveilleux livre tout à fait original. On cherche à rendre fou un savant pour l'empêcher de trouver une solution qui mettrait fin à la guerre. Un début inoubliable : "Le bouton de porte ouvrit un oeil bleu et le regarda".

par Gilles777
Fulgur, tome 4 : Le Fulgur gris Fulgur, tome 4 : Le Fulgur gris
Edward E. Smith   
Du space opéra à l'état pur, la guerre des étoile à coté c'est de la rigolade :)

un cycle dont j'ai lu tous les tomes, il tres addictif

par gilnoumea
Terminus les étoiles Terminus les étoiles
Alfred Bester   
Un des deux chefs d'oeuvre écrit par Alfred Bester, le premier étant l'homme démoli. Un genre de réécriture, dans un contexte de science-fiction, du comte de Monte Cristo d'Alexandre Dumas. Savoureux !

par Gilles777
Hypérion Hypérion
Dan Simmons   
Ce livre exige de prendre un peu de recul pour pouvoir écrire un commentaire. Il est fascinant !

La Planète Hypérion est sous la menace de l’invasion des Extros, des humains qui ont évolué au fil des siècles à force de vivre dans l’espace sans gravité. Ces humains combattent l’Hégémonie, sorte de gouvernement multi-planétaire regroupant les « vrais » humains. C’est à ce moment-là que des pèlerins que tout oppose et qui ne se connaissent pas s’embarquent vers Hypérion, afin d’atteindre les Tombes du Temps où réside le Gritche, un monstre très mystérieux et particulièrement effrayant…

Ce premier volume est l’occasion de connaître le passé de ces pèlerins qui racontent eux-mêmes leur histoire et ce qui les a poussé à entamer ce pèlerinage. Certaines de ces histoires sont étranges, fascinantes, extra-ordinaires, prenantes…

L’auteur a mis la barre très haut pour le premier volume de cette tétralogie, j’espère qu’il tient ses promesses dans les volumes suivants ! Questionnement sur le temps qui passe, la religion, la violence, la création artistique, l’intelligence artificielle, la rapacité de l’homme sur l’environnement… Tant de sujets abordés !

Un mot à l’attention de ceux qui souhaitent le lire en VO : la plupart des pages sont relativement aisées, mais il y existe de temps en temps des exceptions avec des paragraphes qui d’un coup ont un vocabulaire plus relevé. Et les descriptions de batailles ou de bagarres avec le vocabulaire associé me sont passées par-dessus la tête… C’est sans doute parce que j’ai aucune appétence pour ce type de scène. Cela n’enlève rien au haut niveau du roman.

par FeyGirl
La peste grise La peste grise
Dean Ray Koontz   
Un mélange de science-fiction et de thriller. Une démonstration réaliste de "Le pouvoir corrompt". Un roman qui fait frémir et qui joue sur les zones d'ombre. Un excellent roman.

par Gilles777
Blake et Mortimer, Tome 7 : L'Énigme de l'Atlantide Blake et Mortimer, Tome 7 : L'Énigme de l'Atlantide
Edgar P. Jacobs   
Quand Jacobs s'attaque au mythe de l'Atlantide cela donne un nouveau chef d'oeuvre mâtiné de civilisation grecque et pré-colombienne.
On se souviendra longtemps de ces cavernes monstrueuses dans les Açores et du raffinement de la civilisation atlante, de la sagesse du Basileus et de la fourberie de Magon.On retrouve bien sur Olrik qui lui aussi se retrouve entrainné bien malgré lui dans cette aventure. Bien entendu il s'adapte très vite pour rallier la cause des comploteurs...
Jacobs est au summum tant au niveau du graphisme, de la créativité, et du suspense.
Les plus qu'humains Les plus qu'humains
Théodore Sturgeon   
Comme mon/ma collègue "Nath56", ce roman m'a sidéré, chamboulé, laissé pantois.
Quelques quarante ans plus tard j'en garde le souvenir cuisant.
Le mot allemand "Gestalt" est intimement associé au roman.
Il est maintes fois repris par le traducteur et restitue parfaitement cette idée de communauté d'esprits.

Sturgeon a exploité à différentes reprises ce filon de la supériorité de l'esprit sur la matière. Dans Killdozer, je me souviens d'une entité spirituelle prenant possession d'un engin de chantier. C'est un autre livre qui laisse une trace ineffaçable

PS: Le mot allemand "Gestalt" est traduit par « forme » (ainsi Gestalttheorie signifie « théorie de la forme »), mais il s’agit en réalité de quelque chose de beaucoup plus complexe, qu’aucun mot ne traduit exactement dans aucune autre langue. Aussi, a-t-on conservé ce terme de "gestalt" aussi bien en français, qu’en anglais, en russe ou en japonais.

par Biquet
Le Cycle de Dune, Tome 1 : Dune Le Cycle de Dune, Tome 1 : Dune
Frank Herbert   
Que dire, sinon que Dune est à la SF ce que Le Seigneur des Anneaux est à la Fantasy. Un imaginaire riche (cela pourra en perturber certain(e)s) et une intrigue qui peut paraître classique, entre trahisons et complots, mais qui alimente le fabuleux monde de Franck herbert.
À découvrir ou à redécouvrir.
Côté adaptation cinématographique, comme je regrette que le projet d'Ajejandro Jodorowsky n'ait jamais abouti. Fan des illustrations de Chris Foss.

par Lektor75
Le Maître des Paxwax Le Maître des Paxwax
Phillip Mann   
Les humains dominent et ont quasi exterminé les extraterrestres. Mais ceux-ci préparent leur vengeance. Un excellent roman d'un auteur australien (britannique d'origine) peu connu, avec des extraterrestres vraiment différents. L'histoire se poursuit dans "La chute des familles".

par Gilles777
La rose La rose
Charles L. Harness   
Un monde où la science brandit la menace d'une terrifiante Arme Ultime. Et dans ce monde, une poignée d'individus sur le point d'accomplir un pas de géant dans l'échelle de l'évolution : un pas qui fera d'eux des plus qu'humains.
La Rose est un roman légendaire, un « classique enfoui » de la science-fiction moderne, unique en son genre par les perspectives originales qu'il ouvre. « Il baigne (écrivait le magazine Vector) dans une atmosphère onirique et surréaliste où les détails, comme dans les toiles de Dali ou de Bosch, ont l'air plus vrais que le réel. La vie décrite ici est aussi éloignée du naturalisme que l'histoire d'Arlequin et de Colombine ; et pourtant tel est l'art de l'auteur qu'elle semble prendre une portée aussi universelle que la physique nucléaire. »
Outre La Rose, le présent volume contient également un autre récit de Charles L. Harness : La nouvelle réalité.



par x-Key