Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Gilles777 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Podkayne fille de Mars Podkayne fille de Mars
Robert Heinlein   
Depuis quelque temps, j’ai repris goût aux livres de Robert Anson Heinlein. Avec lui, c’est tout ou rien, soit j’adhère, soit je déteste.

Avant de détailler en profondeur l’histoire, il est bon de fustiger les Édition J’ai lu. Si on passe outre l’immonde illustration, le résumé dévoile entièrement l’intrigue. Heureusement que je l’ai lu après, parce qu’on a la révélation et la fin.

Pour ce qui est de l’histoire, il s’agit d’une petite fille terrienne d’origine qui vit sur Mars. Elle nous narre, presque à la manière d’un journal de bord, son voyage dans le système solaire. Elle sera accompagnée de son petit frère et de son oncle.

Je retrouve l’écriture typique de l’auteur avec ses forces et ses faiblesses. Une des particularités, c’est qu’il aime décortiquer et s’étendre sur certaines choses, ici dans le roman, j’ai relevé un lourd passage sur les radiations, assez ennuyeux.
L’histoire est sympathique. On y suit l’aventure de cette jeune fille amusante sur une croisière spatiale, puis sur Vénus. J’ai bien aimé le frère irresponsable, bien que je l’aie trouvé peu développé.
Au vu de l’évolution narrative, on devine aisément la fin. J’ai ressenti de la lassitude sur la dernière partie du livre.

Il arrive parfois que Robert Anson Heinlein nous dresse une histoire (volontairement) dérisoire, je pense à « Marionnettes humaines », mais essaye de créer un univers riche. Ici, c’est raté, puisque les thèses scientifiques ont balayé celles de l’auteur. Il nous parle de Mars qui était une planète habitée par des êtres humains où l’on trouve des vestiges de l’antiquité, mais aussi de Vénus avec sa faune et notamment des fées.

Malgré ses défauts, « Podkayne fille de mars » est un roman sympathique et agréable à lire, avec quelques passages qui font sourire. Il n’en reste pas moins que c’est une œuvre mineure, presque sans intérêt et ne représente en rien l’immense talent de l’auteur. Par sa laideur et l’incompétence de l’éditorialiste, les Éditions J’ai lu, à défaut d’être professionnel, nous propose un livre pour les collectionneurs de l’auteur.

par Masa50
La Réserve des lutins La Réserve des lutins
Clifford Simak   
Un petit livre très amusant et un peu "fou" de Simak, qui est un auteur que j'aimais bien il y a quelques temps et que j'ai redécouvert agréablement avec cette aventure un peu spéciale.
La Planète aux embûches La Planète aux embûches
Clifford Simak   
Je ne comprend pas le pourquoi de la couverture, je n'ai trouvé cette attaque nulle part dans le roman! simple marketing pour attirer les cochons que nous sommes (les hommes)?
Ingénieurs du cosmos Ingénieurs du cosmos
Clifford Simak   
Les mystérieux Ingénieurs du Cosmos ont averti un petit groupe d'hommes, aux confins du système solaire : une menace, la plus redoutable que l'on ait jamais dû affronter, se dissimule quelque part, dans l'immensité des galaxies. Il s'agit du déchaînement catastrophique des Chiens d'Enfer de l'espace. Et seuls ces hommes peuvent sauver l'Univers d'un tel péril.
Avec intrépidité , les Terriens, dans leurs vaisseaux cosmiques, s'enfoncent au-delà des étoiles connues et inconnues, bravant d'effroyables périls...



par x-Key
Héritiers des étoiles Héritiers des étoiles
Clifford Simak   
A l'abri des remparts de l'Université, Tom Cushing pouvait espérer couler une vie paisible. Mais la découverte d'un curieux manuscrit où il est questions d'un hypothétique « lieu d'où l'on part vers les étoiles » a bouleversé son existence. Plus de repos désormais pour Tom qui, brûlant d'en savoir plus, entreprend un hallucinant voyage à travers une Amérique barbare. Ni les hordes cruelles des banlieues, ni les bandes des territoires sauvages ne l'arrêteront dans sa quête : en cet 'ailleurs' incertain, il en est sûr, réside le salut de l'humanité. Mais qu'espère-t-il donc trouver de mieux qu'une antique base de lancement envahie par la rouille et les ronces ?

par x-Key
Chaîne autour du soleil Chaîne autour du soleil
Clifford Simak   
Parut un après « Demain les chiens », « Chaîne autour du soleil » est un roman ambitieux, puisqu'il traite de nombreux thèmes de la Science-Fiction, que l'on découvrira au fur-et-à-mesure de l'avancée de l'histoire.

Écrit en 1953, Clifford Donald Simak s'imagine un avenir où l'avenir de l'industrie n'a plus sa place, puisque le récit se déroule dans les années 1980. Jay Vickers est le personnage principal de cette histoire. Il exerce le rôle d'écrivain. Sa vie n'est que routine.

L'auteur est un humaniste convaincu. L'après-guerre, il constate avec amertume l'évolution du monde. Il en conclut que si l'on donnait aux hommes ce qu'ils désiraient en quantité illimitée, les guerres n'auraient plus lieu d'exister – une vision naïve, un brin utopiste. C'est ainsi qu'une mystérieuse industrie s'est développée autour des plaisirs masculins, comme ces briquets immortels – qui permettent d'allumer les pipes et cigares de ces messieurs –, ces lames de rasoirs inusables, ces lampes également éternelles et depuis peu, ces automobiles perpétuelles. Seulement, le vice c'est que si ces choses ne se détérioriont jamais, cela met un sacré coup aux millions d'ouvriers. Pour paliers à la pauvreté qu'engendrent le chômage et la baisse de l'économie mondiale, une nouvelle substance synthétique permet de nourrir les foyers de la Terre entière.

Comme je l'ai précédemment énoncé, dans ce roman, Clifford Donald Simak abuse des thèmes de la Science-Fiction. C'est ainsi, qu'autour de la page 100, il nous met en scène un monde parallèle, une Terre utopique où l'homme ne s'y est jamais développée, vierge de toutes impuretés, de défigurations du paysage. Ainsi, l'être humain peut vivre le rêve américain. Une société dirigée par des surhommes où les armes à feu sont prohibées.

Après, les mutants, les mondes parallèles, l'utopie,Dévoiler le texte masqué Bref, une oeuvre s'égare. Si Graham Masterton a parfaitement inclus l'univers de mondes multiples, grâce à des portes physiques (« Les gardiens de la porte »), ici c'est confus, même si un objet ordinaire peut faire voyager.

L'ensemble s'étire sur un récit philosophique, un plaidoyer sur l'humanité. Même si dans l'ensemble j'ai bien aimé, j'ai trouvé ces passages trop nombreux. L'histoire est plaisante, bien qu'elle manque de rythme.

par Masa50
A chacun ses dieux A chacun ses dieux
Clifford Simak   
2185. Quand Whitney commence le journal que poursuivront ses descendants, il ne reste plus sur Terre qu'une poignée d'humains. Que s'est-il passé ? Aucun cataclysme, aucune épidémie, rien ne vient expliquer que plus de huit milliards d'individus aient tout simplement, comme par MAGIE, disparu... Quelques Blancs désemparés, quelques Indiens retournés avec soulagement au mode de vie de leurs ancêtres, essaient de donner un nouveau départ à l'humanité. Il y a aussi les robots : les uns, devenus sauvages, se livrent à des activités OCCULTES, d'autres mènent une vie monastique, maintenant une institution oubliée des hommes...
Pendant ce temps, ailleurs, très loin, au coeur de Ia galaxie, veille un mystérieux « Principe »...


par x-Key
Le robot qui me ressemblait Le robot qui me ressemblait
Robert Sheckley   
Sommaire
1 - Le Robot qui me ressemblait (The Robot Who Looked Like Me), pages 5 à 16
2 - Esclaves du temps (Slaves of Time), pages 17 à 53
3 - Des voix (Voices), pages 55 à 60
4 - Le Mendiant de l'espace (A Suppliant in Space), pages 61 à 92
5 - Projections privées (Sneak Previews), pages 93 à 104
6 - Zirn abandonné sans défense (Zirn Left Unguarded, the Jenghik Palace in Flames, Jon Westerley Dead), pages 105 à 111
7 - Le Western éternel (The Never-Ending Western Movie), pages 113 à 135, trad. Maud PERRIN
8 - Qu'est-ce que la vie ? (What Is Life?), pages 137 à 141
9 - Harlan ELLISON & Robert SHECKLEY, Je vois un homme assis dans un fauteuil, et le fauteuil lui mord la jambe (I See a Man Sitting on a Chair, and the Chair Is Biting His Leg), pages 143 à 180
10 - Que font donc les gens quand ils se sentent tous seuls ? (Is That What People Do?), pages 181 à 190
11 - Les Souhaits de Silversmith (Silversmith Wishes), pages 191 à 202
12 - Terminusville (End City), pages 203 à 207
13 - Les Derniers jours de la Terre (parallèle ?) (The Last Days of (Parallel?) Earth), pages 209 à 215, traduction des nouvelles par Maud PERRIN


par al61
Douces illusions Douces illusions
Robert Sheckley   
♦ C'est chaque fois la même chose : tu crois toujours que tu es le plus fort. Tu as découvert l'arme absolue, évidemment. Au bazar des mondes, tu as pris un billet pour l'univers de tes rêves. Quand tu vas à la pêche, tu es sûr que tu ne te feras pas pêcher toi-même. Quand tu danses, tu crois que les dieux vont venir te manger dans la main. Quand tu te lances dans une guerre galactique, tu prévois tous les mouvements de l'ennemi. Comment ne deviendrais-tu pas le maître du monde ? Comment pourrais-tu perdre la partie ? Alors là, mon mignon (ou ma mignonne), tu te fais de douces illusions ! Je vais te pincer, et tu te réveilleras. Là, ca y est. Tu es revenu à la réalité. Mais en es-tu bien sûr ? Déjà, tu croyais à tes rêves précédents. Tu dis que maintenant c'est du solide. As-tu des garanties supplémentaires ? Non ? Alors, de quoi tu causes ? Peut-être que c'était déjà du solide avant. Aussi vrai que je m'appelle Robert Sheckley. Au fait, comment je m'appelle ?



♦ Sommaire :

1 - Préface
2 - Au bazar des mondes (The Store of the Worlds / The World of Heart's Desire)
3 - Citoyen de l'espace (Citizen in Space / Spy Story)
4 - La Pêche est ouverte (Fishing Season)
5 - Propriété privée (Restricted Area)
6 - Bienvenue au cauchemar classique (Welcome to the Standard Nightmare)
7 - L'Arme absolue (The Last Weapon)
8 - Échec et mat à mort (Fool's Mate)
9 - Immunité diplomatique (Diplomatic Immunity)
10 - Les Démons (The Demons)
11 - Rituel (Ritual)
12 - Potentiel (Potential)
13 - En un pays aux couleurs claires (In a Land of Clear Colours)


par x-Key
Le Dragon chanteur Le Dragon chanteur
Anne McCaffrey   
Chevauchant un dragon de bronze, Menolly est accueillie triomphalement à l'Atelier de la Harpe. Mais très vite, elle doit faire face à l'hostilité des jeunes élèves de l'Atelier qui lui reprochent ses retards et ses lézards-de-feu et qui jalousent son talent et sa voix merveilleuse.
Menolly est décidée à lutter contre ces intrigues et à trouver enfin sa place dans le monde magnifique de Pern.


Le deuxième volume d'une trilogie rattachée à la saga de Pern qui valut à Anne McCaffrey la reconnaissance internationale.

par al61