Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de gilletjustine : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
KEL, tome 1 : Noir et blanc KEL, tome 1 : Noir et blanc
Andréa Schwartz   
Je dois dire avoir été très surprise par ce roman. Je suis rentré dans l'univers décrites par l'auteur très rapidement et avec facilité !! La trame de l'histoire ressemble un peu je trouve a Mulan, une jeune orpheline qui rentre dans l'armée pour venger sa famille ^^ Pourtant cette histoire va bien plus loin que la trame de " l'histoire classique" grâce à des personnages profonds, plein de caractère, à des scènes de batailles magnifiquement décrite... Ce livre nous présente aussi le destin tragique de deux nations qui pensent ne pouvoir exister que dans la guerre et les batailles, fatalité, devoir , haine et amour se croisent et s'entrechoquent. Et je dois que j'attend avec grand intérêt le tome 2 surtout quand on connait la fin du tome 1... A lire je pense pour toute personne et sans doute resterez vous comme accroché à ce livre jusqu'à la toute dernière page !!

par Katlan34
Légendes de la Garde : automne 1152 Légendes de la Garde : automne 1152
David Petersen   
Les graphismes sont trop sympa : ces souris rendent très bien en combattantes ^^ Elles ont leur petit charme...
Après, l'intrigue est clairement survolée, expédiée, et peu approfondie. Il y a quelques bonnes scènes mais ça s'arrête là, ça manque de tension, de dramatisation, d'approfondissement, d'un peu tout.
Mais l'univers a du charme, et cette BD (comics plutôt ? je crois que c'est américain...) est plaisante à lire :)
Le Clan des Otori, Tome 1 : Le Silence du Rossignol Le Clan des Otori, Tome 1 : Le Silence du Rossignol
Lian Hearn   
le silence du rossignol vous entraine dans une quete épique, au coeur d'un japon féodal où se cotoient poésie délicate et terrible violence.
vengeance, traitrise, honneur et loyauté, beauté, amour fou...
derrière les visages impassibles et les codes immuables se cachent des coeurs passionnés et des sentiments farouches.

un roman d'une force eclatante...

par lady
La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver
Christelle Dabos   
Une lecture enthousiasmante !!

J'ai mis du temps pour lire ce livre, pour différentes raisons, et je ne regrette pas de ne l'avoir découvert que maintenant, alors que je profite enfin de vacances, après de longs mois de travail : j'ai pu le lire à mon aise, presque d'une traite, et en profiter sans être dérangée.

Christelle Dabos a l'âme d'une romancière, une vraie, de celles (et de ceux) qui sont si rares. Elle maîtrise absolument tout : l'écriture (même les ornements de son style - dérives que je ne goûte guère d'habitude, subissant ce genre d'excès en grinçant des dents - sont en totale harmonie avec la magie du monde et les paradoxes de son héroïne, enfin... anti-héroïne, quel défi si brillamment relevé !) l'intrigue, ses personnages, le monde décalé.

J'adore l'écharpe !!!
(désolée, il fallait que ça sorte, alors j'ai cédé ^_^)

Je suis admirative de la manière dont l'auteur a réussi à créer une ambiance si personnelle, si envoûtante qu'il est impossible d'y retrouver des références. De nombreux auteurs (parfois très distrayants et maîtrisant parfaitement leur exercice) ne font que surfer à l'envi sur les thèmes porteurs. Les résultats sont bons, parfois même excellents, mais il n'y a jamais cette magie, cette possible immersion, où le sens critique part au placard (avec l'écharpe, par exemple <3). Mais par bonheur, quelque fois, la magie de l'écriture est là : l'auteur semble s'être si bien approprié les thèmes qu'il a choisi d'exploiter que l'on oublie qu'ils aient jamais été traités avant...

J'ai donc lu ce livre d'une traite ou presque, captivée par cette facilité de lecture - celle qui cache toujours un travail colossal. Aucun effort n'est demandé au lecteur, il peut se laisser bercer, sachant que tout viendra à point : les surprises, les justifications, les révélations.

Le style est incroyablement évocateur. Je suis en générale très hermétique aux descriptions : mon esprit décroche, je ne suis plus, mon regard décolle, il peut m'arriver de mollir, de reposer le livre / mon kindle...
Les descriptions de ce livre, nombreuses et courtes, sont remarquables de poésie et d'efficacité : en quelques mots choisis l'auteur fait jaillir une scène, des images, de la lumière, beaucoup de jeux d'ombres et de lumière, des visages... On s'y croirait ! C'est un grand talent de pouvoir ainsi permettre au lecteur de s'évader sans peine dans un monde imaginaire, comme s'il passait la tête à travers sa page ou son écran, un peu comme à travers un miroir...
(n'oubliez pas votre écharpe, on peut s'enrhumer facilement en plongeant le nez comme ça n'importe où)

Une des faiblesses récurrentes du roman "fantastique" (je mets tout l'imaginaire décalé dans cette rubrique : fantasy, urban-fantasy, steam punk, dystopie, uchronie, conte, SF, fantastique, surnaturel) est d'apporter avec une certaine lourdeur, ou du moins un manque d'élégance, les aspects décalés du monde - ces éléments qui vont permettre au lecteur d'apprécier le décalage entre le monde de l'auteur et le nôtre, et de profiter ainsi pleinement du récit. Parfois il y en a trop d'un coup (le fameux "info-dump" !) ou pas assez (on n'y comprend rien) ou trop tard (on n'est déjà plus là ou alors franchement énervé :( ). Ou alors, le roman s'appuie sur d'autre récits du même genre, alors c'est très clair ; si clair d'ailleurs que ça a de fortes chances d'être assez ennuyeux, parce que déjà vu mille fois (pas toujours cependant, grâce au miracle de la grâce de l'écriture... :) ).

Bon, tout ça pour dire que Christelle Dabos est une championne !! Je suis épatée par sa maîtrise, sa manière d’amener sur la pointe des pieds et avec une discrétion impalpable (l'écharpe peut aller se rhabiller, on parle d'un voile impalpable, là !) les informations nous permettant de nous immerger peu à peu dans son monde : c'est tout simplement du grand art !
Oui, parce que c'est difficile. Très difficile. Difficile du genre presque impossible.
Et que le résultat permet une lecture exquise, avec juste ce qu'il faut de questionnements ("c'est qui celle-là ? " "ça sert à quoi ça ?" "et comment ça se fait que ?") pour apprécier l'explication qui vient sans heurts, juste à temps, ni trop tôt ni trop tard.

De même les capacités "magiques" des personnes dotées de magie ne sont-elles pas exhibées comme des trophées, mais seulement vaguement exposées avant d'être mises en scène aux moment opportuns, jusqu'à l'apothéose finale...

Les personnages (mon grand point de sévérité) sont à l'image du reste : excellents.
Presque stéréotypés au départ pour beaucoup (ce n'est pas une critique, ce procédé me semble au contraire à privilégier dès lors que l'on sait faire évoluer ses personnages) certains nous étonnent alors que le roman se poursuit : Ophélie bien sûr, qui ne révèle bien plus héroïque que son départ chancelant, enrhumé, nauséeux, récalcitrant, ne l'aurait laisser croire. Et l'incroyable tante de Thorn ! Et le petit chevalier que l'on ne cerne toujours pas, mais qui fait froid dans le dos, les personnages secondaires, tout droit sortis de contes de fées pour certains (les vrais, ceux qui font peur)...

Il est rare de voir réunies tant de qualités littéraires chez un même écrivain : l'art d'écrire (je ne parle pas seulement du style, qui semble tant signifier pour un certain type de lecteurs français, mais de l'amenée des choses), l'imagination, la clarté, la faculté à évoquer des images terriblement vivantes et des personnages vrais, plausibles, complexes, humains tout simplement.
Et quand on a la chance de trouver cette harmonie, on le lâche pas !
Je suis sur les starting-blocks pour le tome 2, Christelle, c'est quand vous voulez ! XD


par milabette
La Quête d'Ewilan, Tome 1 : D'un monde à l'autre La Quête d'Ewilan, Tome 1 : D'un monde à l'autre
Pierre Bottero   
On m'a forcé à lire ce livre...
Et franchement: WOUAH !
WOUAH !!!!!
La suite avec "les mondes d'Ewilan" et "Le pacte des Marchombres" est tout simplement magnifique !!!
J'ADORE LITTERALEMENT !
& Malgré le décès de l'auteur :( J'espère qu'Ewilan & Ellana resteront longtemps dans vos mémoires ! Dans tout les cas, ces personnages resteront trèèèèèès longtemps gravé en moi...


par Fred_93
Atalante - La Légende, Tome 8 : Les Taureaux de Colchide Atalante - La Légende, Tome 8 : Les Taureaux de Colchide
Didier Crisse   
Un bon album ! Plein de rebondissements, de traîtres, d'intrigues tortueuses et de choix moraux déchirant pour certains héros (Jason surtout.) Herakles est une fois encore magnifique. Il vole de plus en plus la vedette à Atalante, en fait. Les deux taureaux de Colchide sont superbes, et Galene a son vrai moment de gloire. Que nous réserve la suite ?

par Ukko-Ukko
La Nuit des temps La Nuit des temps
René Barjavel   
Un livre fantastique ! Dès la première page, on se trouve entraîné dans l'histoire et on s'attache aux personnages. Une magnifique histoire d'amour, mais aussi de découverte et d'exploration. Le récit nous tient en haleine tout du long, et ne nous déçoit pas à la fin. Superbe !
Légendes de la Garde : Baldwin le brave et autres contes Légendes de la Garde : Baldwin le brave et autres contes
David Petersen   
Comme pour tous les tomes de la série, c'est toujours un régal de replonger dans les histoires de ces souris. J'ai apprécié l'idée que David Petersen mette en place leur folklore, leurs contes, leurs légendes. Cependant, il y a une fois ou l'autre où j'aurais aimé que ce soit plus long, et où j'ai eu un peu l'impression qu'il manquait l'une ou l'autre image pour que l'histoire soit complète.

par MissMokka
Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois Autre-Monde, Tome 1 : L'Alliance des Trois
Maxime Chattam   
J’ai adoré ce livre, je l’ai dévoré en 2 jours. Tout est prenant, l’histoire, les personnages, l’intrigue. L’auteur par cette histoire, nous invite à prendre conscience du poison que nous sommes pour la planète. Il y a tous se que doit contenir un livre, pour moi : suspens, action, aventure, amitié, amour, morale.
Je connaissais déjà l’auteur et cette trilogie est dans le même genre que son 1er best-seller « Le5ème règne ».

Tessa Agent intergalactique, Tome 7 : Les Visions de l'Av'Eugg Tessa Agent intergalactique, Tome 7 : Les Visions de l'Av'Eugg
Stéphane Louis    Sébastien Lamirand    Nicolas Mitric   
Spectaculaire et inattendue : la conclusion des aventures du plus célèbre agent intergalactique !

« Puisque la seule solution c’est que je meurs, alors tire ! »
Pourquoi Tessa, la plus vivante et la plus enjouée des terriennes, prononce-t-elle de telles paroles ?... Mais surtout pourquoi est-ce à Swidz, son protecteur et mentor, celui à qui elle faisait entièrement confiance depuis leur rencontre, qu’elle demande cela !?
A-t-elle fait une chute de trop qui lui aurait vrillé le cerveau, ou est-elle en proie à une fièvre alien d’origine inconnue ?
Non, la vérité dévoilée dans ce dernier opus de la saga, est bien plus terrible et totalement insoupçonnée, car les masques vont finalement tomber !
Grhamm, Nitaar, Djébriil, Ari, les Dieux de l’Olympe, Nubuk, le Pluriconsulat, tous seront réunis. Et tandis que les alliés d’hier deviendront de farouches ennemis, Tessa, elle, se retrouvera la première face à l’impitoyable Sidéral Killer... Saura-t-elle anéantir celui qui, depuis des millénaires, a dévasté les rangs des Agents Intergalactiques ? Une chose est certaine : après leur rencontre, plus rien ne sera jamais comme avant !!!

par x-Key
  • aller en page :
  • 1
  • 2