Livres
478 029
Membres
459 298

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Girls of paper and fire



Description ajoutée par DrouetCloe 2019-05-08T15:09:37+02:00

Résumé

Chaque année, huit belles filles sont choisies comme filles de papier pour servir le roi. C'est le plus grand honneur qu'elles puissent espérer ... et le plus humiliant. Cette année, il y en a une neuvième. Et au lieu de papier, elle est faite de feu.

Dans cette fantaisie richement développée, Lei est un membre de la caste des Paper, la classe la plus basse et la plus persécutée d'Ikhara. Elle vit dans un village éloigné avec son père, où le traumatisme de voir sa mère arrachée par les gardes royaux pour un destin inconnu la hante toujours. Maintenant, les gardes sont de retour.

Au cours de semaines d'entraînement dans ce palais opulent mais oppressant, Lei et huit autres filles acquièrent les compétences et le charme qui conviennent à l'épouse d'un roi. Là, elle fait l'impensable - elle tombe amoureuse. Son amour interdit se mêle à un complot explosif qui menace tout le mode de vie de son monde. Lei, toujours au fond la paysanne aux yeux écarquillés, doit décider jusqu'où elle est disposée à aller pour obtenir justice et vengeance.

Afficher en entier

Classement en biblio - 21 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Jordane_ 2018-11-17T19:26:00+01:00

I don't want an easy life. I want a meaningful one.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Pipeau44 2019-10-24T08:50:40+02:00
Envies

Bonjour, est-ce que quelqu'un connaîtrait une date de traduction en français s'il y a svp ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ellen-Vaillancourt 2019-05-14T13:56:07+02:00

Une histoire qui vous tord les tripes.

J’avoue que j’ai été surprise, je m’attendais à une histoire typique jeune adulte : des jeunes choisis pour aller vivre au palais, une histoire d’amour où ils vécurent heureux… J’étais bien loin de la réalité! Je ne m’attendais pas à de l’oppression, une vie aussi cruelle, un sujet aussi rude et tragique; on est bien loin de la romance comme je m’y attendais. Attention, c’est une lecture pour lecteur averti, violence physique, verbale et abus sexuel.

L’histoire débute avec la mise en place de l’univers, c’est du fantastique, ça m’a surprise. L’auteure nous décrit magnifiquement les personnages, les endroits, son univers est riche, ses personnages vivants et attachants.

Leï, l’héroïne est une fille réaliste, courageuse et brave. Tout ce que je vais vous dire c’est qu’elle vivra l’enfer dans sa nouvelle fonction au Palais-Royal. Heureusement, une certaine solidarité parmi quelques-unes des élues nait et même une belle histoire d’amour se développe…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par missmalefoy810 2019-04-08T18:24:28+02:00
Or

"We might be Paper Girls, easily torn and written upon. The very title we're given suggests that we are blank, waiting to be filled. But what the Demon King and his court do not understand is that paper is flammable. And there is a fire catching among us."

Dans ce livre, les soldats royaux volent les filles de la caste des Paper (la caste la plus basse et celles qui sont pleinement humaines) pour devenir les épouses du roi. Elles sont entraînées à l'obéissance et à la séduction et attendent chaque jour d'être appelés dans la chambre de Sa Majesté. Lei, avec ses étranges yeux dorés, est maintenant l'une de ces filles.

Ngan fait un excellent travail en créant une dynamique d'amitié et de jalousie entre les filles. Elles sont toutes fascinantes, diverses et très différentes par leur background et leur attitude face à cette situation. Certaines filles ont hâte de faire plaisir au roi; d'autres feraient n'importe quoi pour ne pas être là. Aoki est un personnage particulièrement intéressant et certains moments avec elle m'ont brisé le cœur. Même la "méchante" typique est développée en quelque chose de plus au cours de l'histoire.

Il y a aussi une très bonne positivité sexuelle et une représentation franche du désir et de la passion. Dans une situation où le consentement des filles n'a jamais été demandé, les unions consensuelles sont célébrées. La principale étant la romance centrale entre Lei et Wren.

Et, bien sûr, derrière tout cela se cache une histoire politique plus importante. Lei et les autres Paper girls sont entraînées dans un complot dangereux qui met en danger de nombreuses vies, même la vie de la famille de Lei. Tout cela arrive à un point culminant dramatique et palpitant et se termine par la promesse d’autres horreurs à venir. J'ai hâte!

Attention : mention de viol et de multiples tentatives de viol (le premier se produit hors page, mais l'avant et l'après est très dérangeant), un exemple de cruauté envers les animaux (non graphique) et d'esclavage, y compris l'esclavage sexuel.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pignoufette 2019-03-11T19:54:32+01:00
Or

Girls Of Paper And Fire est le tout premier livre en papier que j'ai lu en Anglais de ma vie, et c'est une petite fierté personnelle car il est magnifique. Il a coûté un peu cher, et j'ai mis BEAUCOUP de temps à le lire, mais est-ce que ça en valait le coup ?

Un milliard de fois oui. AGOPAF est un livre absolument magnifique, poignant, prenant, et merveilleusement bien écrit. Il y a sans doute des défauts, par-ci, par-là, mais tout ce que j'y vois, c'est une oeuvre magnifique dans laquelle l'auteur a mis toute son âme. Et je n'ai jamais ressenti une telle chose qu'en lisant AGOPAF.

Toutefois, avant de continuer, je dois vous avertir d'une chose. C'est un livre dur, extrèmement dur, de par les sujets qui y sont abordés. Ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains, et je ne plaisante vraiment pas là dessus. Plusieurs fois, il m'est arrivée d'avoir envie de le poser dans un coin, et de ne plus le revoir. Je ne l'ai pas fait, bien évidemment, mais il traite de sujets grave, de sujets rude, et d'une manière aussi sérieuse que crue. Tout est réaliste dans ce livre, cruel, et rien ne cherche à adoucir la teneur de ses propos. Ayez l'âme et le coeur bien accroché, et croyez moi, ce livre est la raison pour laquelle je ne supporte pas les Dark Romance.

Tout d'abord, un grand bravo à l'auteur. Le travail fourni est magnifique, et immensément riche. L'univers dans lequel l'histoire évolue est fourni, décrit et détaillé, vivant, pleinement. Et réaliste, en un sens. Bien que les ficelles du scénario puissent paraître vues et revues, comme la jeune fille arrachée à sa famille et jeter dans un milieu qu'elle ne connaît pas et dans lequel elle est en danger à chaque instant Spoiler(cliquez pour révéler)plus un roi ignoble et une révolution sous le chapeau dans laquelle elle se retrouve immanquablement mêlée , ce livre le gère magnifiquement bien. A mon sens, il n'y a ni longueur, ni rapidité ou raccourcis de scénario. Tout prends son temps, et tout est nécessaire à la compréhension de certaines choses.

Les personnages, quant à eux, je me dois de m'incliner. Ils sont merveilleusement bien écrits. Tous, même les antagonistes, et surtout les antagonistes. Bonus à l'auteur pour avoir intégré des personnages secondaires qui semblent vivants, et qui ne sont pas là pour servir de décor ou de faire valoir à l'héroïne.

Spoiler(cliquez pour révéler)Leï, l'héroïne par ailleurs, est superbement bien écrite. Elle est brute, réaliste, et surtout, humaine, à tous les points de vues. Elle fait des bêtises, elle est en colère, elle est courageuse, brave, stupide, mais aussi intelligente et raisonnée. Je crois que je n'ai que rarement vue une évolution de personnage aussi bien écrite, même si l'on sent à la toute fin du roman qui lui reste du chemin à parcourir. Wren, le second personnage principal et la ''love interest'' du roman, est aussi superbement bien faite. Elle ne tombe pas dans le cliché de la froide et distante et mystérieuse fille, AKA le bad boy version nana, ou bad girl. Elle a un masque, et est très forte, mais a aussi des faiblesses, des sentiments qu'elle n'hésite pas à montrer, des doutes, mais également, des peurs et des souhaits. Elle est réaliste. Tout comme sa romance avec Leï. Leur romance est douce, mais aussi forte et magnifique, seule lueur et seule chaleur dans l'enfer qu'elles vivent au quotidien. Elles sont les lueurs de ce roman, celles qui ont juré de ne pas se plier face à l'enfer. En un sens, elles me font penser à la légende des Fenghuang, le phénix chinois, si je me souviens bien. Deux âmes soeurs, censées constituer un oiseau légendaire, une âme de flamme, et une âme d'oiseau. Là, où Wren est l'oiseau, et Leï le feu.

C'est un livre passionnant, réaliste, et très bien travaillé, mais aussi dur, et tragique. Mesdames et messieurs, si vous avez une bonne patte en anglais, je vous invite à le lire ! Toutefois, je conseille un bon petit - 16 voire -18 ans ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par doubleH 2018-12-05T21:49:48+01:00
Bronze

C'est un bon roman (pas un coup de cœur car je suis trop détachée quand je lis en anglais), les personnages sont intéressants et font des choix humains et compréhensibles. Ils ne sont pas surhumains, avec une volonté de fer qui leur font dépasser toutes les épreuves même celles qui seraient impossibles au commun des mortels et ça ça change de certains romans Young Adult.

L'action est malheureusement trop concentrée à la toute fin et pas assez au début mais ça ne m'a pas empêchée d'aimer découvrir cet univers lentement, au rythme de Lei et des épreuves qui lui arrivent. En parlant d'univers, je l'ai beaucoup aimé, il est très imagé, la culture asiatique est bien présente !

Il y a beaucoup de leçons de morale à travers les mots de l'auteure et des thématiques intéressantes. J'ai ressenti son implication et son vécu.

L'histoire d'amour est originale sur un point (dire lequel serait du spoil), mais j'ai trouvé que l'auteure n'allait pas au fond des débats créés par cette romance (le roman est suffisamment riche est fourni pour que ça ne soit pas gênant).

Au niveau de la langue anglaise, elle est accessible mais il y a beaucoup de de vocabulaire (à connaître ou à apprendre). J'aurais tendance à dire que l'écriture est jolie mais c'est toujours difficile à juger quand il ne s'agit pas de sa langue natale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armenia 2018-11-30T22:47:16+01:00
Argent

Chaque année, huit magnifiques jeunes filles sont choisies comme concubines du roi, et deviennent des Filles de Papier. Pour certaines, c'est un immense honneur...pour d'autres, leur pire cauchemar. Mais cette année, il y a une neuvième fille. Et celle-ci n'est pas de Papier, mais bien de Feu.

[Livre lu en VO]

Girls of Paper and Fire était peut-être l'une des sorties les plus attendues de cette année par la blogosphère littéraire anglophone, et pour cause : de la fantasy avec un couple de filles badass, dans un monde inspiré par la Chine ancienne, ça promet. Si j'ai été un peu déçue à cause de mes attentes très hautes, j'avoue que j'ai quand même passé un très bon moment en compagnie de Lei et Wren.

J'ai franchement hésité à mettre trois étoiles à ce roman, avant de finalement me décider à lui en mettre quatre. En fait, je l'ai comparé à Of Fire and Stars, une autre de mes lectures de fantasy avec un couple F/F de 2018, et je ne le trouve pas aussi bon. C'est avant tout car malgré les mêmes points forts globalement, le plus important manque à l'appel : la romance. Elle était certes sympathique et pas aussi simple que je l'imaginais, tout en étant très loin de la prise de tête, mais elle ne m'a pas du tout emportée ou convaincue comme a pu le faire celle d'Of Fire and Stars.

De plus, parmi les deux protagonistes, j'avoue avoir préféré Wren à Lei, or nous n'avons que le point de vue de cette dernière et nous n'en apprenons pas beaucoup sur Wren, qui reste très mystérieuse. Je comprends que cela lui donne un charme, mais du coup, je n'ai pas trouvé que son potentiel de "badasserie", comme j'aime à l'appeler, ait été complètement exploité. Lei reste une narratrice agréable, et je l'ai assez bien apprécié, mais sans plus. La plupart des autres filles, même celles que l'auteure essaie de nous rendre sympathiques, ne m'ont pas convaincue et m'ont même parues plutôt antipathiques.

L'écriture de Natasha Ngan, quant à elle, était très bonne et très fluide. L'auteure propose une découverte de son monde assez intéressante, pas trop lourde, mais d'un autre côté, pas vraiment complète. Ce qu'on a eu était bon, mais je n'ai pas trouvé que c'était assez. Cependant, c'est un premier tome, qui en plus se joue presque à huit clos, donc comme d'habitude, je garde mes réserves sur ce point-là et ne le considère pas comme un point négatif à proprement parler. L'univers en question était très original, d'autant plus que les mondes inspirés par l'Asie se font encore un peu trop rare dans le young adult.

L'histoire démarre assez vite, mais malheureusement elle perd rapidement haleine. J'ai été assez vite lassée par le manque d'action, mais tout est relatif car avec la plume fluide de l'auteure, l'univers original, et globalement le nombre de pages assez court, je n'ai eu aucun mal à terminer ce roman.

En conclusion, Girls of Paper and Fire est un premier tome qui manque légèrement de développement au niveau du monde et du potentiel de son second personnage principal Wren, mais reste très bon à lire. Je le conseille fortement pour son originalité, son inspiration asiatique et sa diversité au niveau des personnages de couleur et de la représentation lesbienne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AJigoku 2018-11-28T13:55:17+01:00
Or

Girls of paper and fire est un très bon livre. Je l'ai reçu grâce à la box octobre de Fairyloot et j'en suis ravie. Je ne pensais pas aimer autant.

On ne découvre pas beaucoup l'univers de ce roman mais le peu, qu'on lit, ça donne envie d'en avoir plus. D'ailleurs, il est prévu que dans le tome 2, on voit davantage de lieux dont le désert.

Les personnages sont vraiment bien et en plus, on en a une panoplie entière. Je me suis attachée à nombreux d'entre eux. Ils sont cohérents (ils font des choix logiques par rapport à leur personnalité). Ils sont chacun uniques.

Mais le point que j'ai le plus aimé dans ce livre, ce sont les épreuves que Lei doit affronter et comment elle les surpasse. C'est vraiment une sorte de leçon de morale.

Article complet :

http://lecholitteraire.e-monsite.com/blog/fantasy-et-fantastique/girls-of-paper-and-fire.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Prilla 2018-11-24T22:44:18+01:00
Diamant

Oh mon Dieu mais il me faut le second tome tout de suite !!!! Girls est un superbe premier tome, cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi vite (et je dois sûrement remercier en partie la lecture commune avec Fairyloot pour cela).

Tout, tout ici m'a plu. Les personnages sont recherchés et divers. Ils ont tous une personnalité qui leur est propre et qui n'est pas superficielle. On apprend à les connaitre petit à petit, comme lorsque l'on rencontre une personne pour la première fois et que l'on se voit ensuite plusieurs autres fois et que l'on devient plus familier avec cette personne. Je n'ai pas trouvé qu'ils tombaient des les stéréotypes (à part peut-être les bonnes). Certes, il y en a que l'on connaît moins que d'autres, mais cela n'est pas gênant pour apprécier chacun d'entre eux.

J'ai beaucoup aimé l'univers créé ici, je ne pense pas avoir lu de livres avec un univers similaire. Ce système de caste selon la façon dont on est né, si l'on est seulement humain, mi-démon mi-humain, ou démon, m'a tout de suite plu. j'avais parfois un peu de mal cependant à m'imaginer les personnages des deux dernières catégories, ce qui est peut-être un des rares points noirs que je trouve à Girls.

J'ai accroché à l'intrigue dès les premières pages. Et pourtant, en lisant le résumé, j'étais un peu sceptique. Mais je suis rentrée dans le décor après quelques mots, et les pages se tournaient d'elles-mêmes. J'ai trouvé les descriptions bien faites pour pouvoir comprendre sans ennuyer le lecteur. J'ai beaucoup aimé l'évolution des relations entre les différents personnages. Je n'ai pas trouvé que quoi que ce soit soit prévisible. J'étais souvent surprise. Et la fin m'a vraiment retournée, je suis passée d'un état d'esprit à un autre en quelques secondes !

J'ai aimé aussi la façon dont le sujet sérieux des violences sexuelles est abordé. Il est omniprésent, impossible d'y échapper. Mais il n'est pas pour autant envahissant au point d'empêcher de penser à autre chose. L'espoir est aussi partout dans le livre. Il n'y a pas de scènes ultra violentes, ce que je trouve bien pour éviter de traumatiser les lecteurs les plus sensibles.

En bref, procurez-vous Girls aussi vite que possible, vous ne serez pas dessus ! (Ou alors, seulement parce que le tome 2 n'est pas encore sorti)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FollowTheReader 2018-11-17T22:20:20+01:00
Or

https://followthereader2016.wordpress.com/2018/11/13/girls-of-paper-and-fire-natasha-ngan/

J’avoue que j’avais très peur en commençant ma lecture, non pas à cause de l’univers mais pour la romance F/F car jusqu’à présent je n’ai pas aimé mes lectures qui allaient dans ce sens. Mais je me suis laissée tenter et j’ai réellement eu une bonne idée car ce livre n’est pas loin de la perfection.

Tout d’abord le côté asiatique qu’on rencontre au final assez peu en occident dans les romans à moins de chercher spécifiquement cet aspect et ensuite une véritable héroïne badass et des enjeux forts et bien travaillés.

Le monde d’Ikhara est régi par les castes Moon, Paper et Steel. Celle en place est à la solde des démons, la caste Moon et chaque année le roi choisit 8 filles de la caste Paper pour en faire ses concubines. Déjà ici on voit un aspect intéressant car même si on veut faire croire à ces jeunes filles que c’est un honneur et qu’elles vont vivre quelque chose d’unique et merveilleux, elles ne sont ni plus ni moins que des esclaves sexuelles qu’on va éduquer (et pas par la douceur) à servir un roi pas des plus sympathiques et le mot est faible encore. Dans le lot il y a celles qui acceptent leur triste sort et celles qui veulent trouver des solutions pour changer leur destin tragique. Mais cette année elles ne sont pas 8 mais 9 à partir.

Lei, notre héroïne se voit enlevée à son village comme sa mère il y a 10 ans de ça et elle devra vivre avec la peur omniprésente des sévices. Pourtant en chemin elle va trouver plus que la peur et la souffrance, elle va découvrir l’amour en la personne de Wren, cette autre jeune fille qui semble cacher bien des secrets derrière ses yeux dorés.

C’est dans ce climat pesant que va évoluer notre histoire où le danger, la peur poussent aux rapprochements. Lei veut faire tout son possible pour s’en sortir, c’est une guerrière qui malgré la crainte et le désespoir continuer de rêver à une prochaine liberté. Wren quant à elle doit gérer ses propres problèmes malgré l’envie et la volonté d’être un soutien fort. Leur romance est vraiment mignonne et touchante. Les personnages secondaires sont aussi très intéressants et j’ai hâte d’en découvrir plus sur Blue et Aiko.

L’auteure met en place un univers de dingue. Elle sculpte un monde noir avec un schéma qui excuse les agresseurs (les violeurs) des atrocités commises car elles sont faites sur des femmes, des êtres considérés comme inférieurs. C’est d’ailleurs le côté asiatique qui aide à former des moments poignants et parfois terriblement sombres. Elle met vraiment en avant le viol banalisé pour dénoncer que les femmes sont vues comme des objets qui n’ont pas de droit sauf si un homme les autorise à faire, dire quelque chose. C’est d’ailleurs assez intense comme lecture car on voit que les traditions patriarcales instrumentalisent la prise de pouvoir des hommes, c’est ainsi que le Roi se sent puissant en blessant et en avilissant ces jeunes filles . Mais elle montre aussi que ce sont des survivantes, qu’elles se résument plus qu’à leur condition et aux traumatismes qu’elles ont vécus. Elle dépeint des héroïnes fortes, en demande de forger leur propre destin et de vivre pleinement l’amour auquel elles aspirent. Si je devais formuler un petit défaut c’est parfois quelques longueurs dans l’avancement de certains passages.

Sans ce dernier bémol c’est pour moi un excellent roman, porteur d’idées fortes et parfois dures à encaisser tellement elles collent à notre réalité contemporaine. J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure, son style et la manière dont elle modèle son récit. C’est fort, prenant. On peut dire que sous couvert de cet univers fantastique l’auteure est engagée et qu’elle aborde des sujets sensibles mais très bien travaillés en adéquation avec notre époque

Je recommande vivement cette lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jordane_ 2018-11-17T19:28:38+01:00
Or

“When the world denies you choices, you make your own.”

Girls of Paper and Fire aborde énormément de thème. C'est une lecture prenante qui s'inspire de la culture asiatique.

Lei vit une vie plutôt simple et calme bien que sept ans plus tôt des soldats du Roi Démon ont emporté sa mère, cet événement ne cesse de la hanter bien évidemment. Lei est appartient à la classe de Papier, elle est donc tout à fait humaine même si ses yeux sont dorés (une couleur qu'on peut retrouver chez les démons). A dix-sept, le Roi Démon va encore bouleverser sa vie : des soldats la kidnappe et l'emmène au palais du roi pour qu'elle devienne une fille de Papier, courtisane du roi. Son séjour au palais va réanimer son espoir de revoir un jour sa mère, elle va se lier d'amitié avec les autres filles de Papier, trouver l'amour... Evidemment sa vie au palais se déroule aussi dans la crainte d'être appelé pour une nuit par le roi démon qu'elle hait par dessus tout, la peur de se faire tuer,..

On retrouve dans Girls of Paper and Fire de la fantasy, de la romance.

Ce livre contient des scènes de violence et d'agressions sexuels -c'est précisé par l'éditeur et l'auteure- et je trouve ça important et 'bien' qu'on retrouve ces sujets dans un livre fantastique. C'était la première que je lisais de la YA fantasy qui abordait ces thèmes et je n'en suis pas déçue.

Le décor est absolument magique et envoûtant. Les personnages sont vraiment bien travaillés : j'adore Wren, Lei, les jumelles, Blue, Zelle, Kenzo...j'ai eu un peu de mal avec Aoki à cause de son attitude/manière de penser mais elle est tout de même intéressante.

La romance interdite entre Wren et Lei est belle, elle est pleine de douceur et d'espoir. Je veux plus de Wren et de Lei dans le tome 2!

Finalement, Girls of Paper and Fire est une lecture passionnante, qui aborde des sujets importants et tout cela dans un décor venant de la culture asiatique. J'ai plein d'attente concernant le tome 2, j'espère pouvoir découvrir plus du monde et des personnages de l'auteure.

"I don't want an easy life. I want a meaningful one."

Afficher en entier

Date de sortie

Girls of paper and fire

  • USA : 2018-11-06 (English)

Activité récente

Eien le place en liste or
2019-12-03T19:16:34+01:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 21
Commentaires 10
Extraits 8
Evaluations 8
Note globale 8.38 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode