Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de gismo57 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Guerre de la Faille, tome 3 : Ténèbres sur Sethanon La Guerre de la Faille, tome 3 : Ténèbres sur Sethanon
Raymond E. Feist   
Retour de l'équipe Pug et Thomas, ils ont beaucoup changé et ont accompli leurs rêves d'enfants mais ils vont encore devoir se dépasser pour sauver les mondes. On découvre plein de choses sur le monde de Midkemia, les personnages apparus dans les tomes précédents sont développés.
Si ce tome est la fin de la série, c'est aussi l'ouverture vers les autres livres de Feist.

par Gaelline
La Voleuse de livres La Voleuse de livres
Markus Zusak   
Un livre parfait selon moi ! À la fois bouleversant, triste, cocasse... je manque de mots pour le décrire ! Un vrai chef-d'oeuvre ! Ceux qui sont intéressés par la Deuxième Guerre mondiale et par les livres seront charmés par ce livre ! Je le recommande à tous. Bonne lecture !

par Pamie
Les Trois Royaumes, Tome 2 Les Trois Royaumes, Tome 2
Louo Kouan-Tchong   
Après un temps d'adaptation pendant la lecture du premier tome, ce deuxième tome est plus facile à lire et on l'apprécie plus.

par Mayoune
Les Étoiles de David Les Étoiles de David
Kristina Ohlsson   
À Stockholm, alors qu’Efraim Kiel vient recruter un nouveau responsable de la sécurité pour la synagogue de Salomon, l’alarme se déclenche : une institutrice a été abattue devant une école juive, peu de temps avant que deux enfants disparaissent sur le chemin de leur cours de tennis. Crimes antisémites ? Vengeance personnelle ? Y aurait-il même un lien entre les crimes ? Alex Recht et Fredrika Bergman sont chargés de l’affaire, mais une tempête de neige a fait disparaître tout indice. Pendant ce temps, Eden Lundell, à la tête de l’unité antiterroriste de la police suédoise, mène sa propre enquête sur Efraim Kiel. Qui est ce Garçon de papier qui ne cesse d’apparaître durant les recherches ? Les enquêteurs seront amenés jusqu’en Israël pour déterminer s’il s’agit d’un simple mythe, ou d’une réalité…
Désaxé Désaxé
Lars Kepler   
Les thrillers suédois sont généralement très bons, addictifs et « désaxé », le nouveau roman de Lars Kepler ne déroge pas à la règle, il est magistral.

La plume de l’auteur est fluide, directe et nous fait enchainer les pages sans réfléchir. On ne lit pas « désaxé », on le dévore.

Le suspense est présent à chaque page, s’intensifiant tout au long des chapitres, à tel point qu’on ne peut refermer le livre. On essaye de reconstituer le puzzle, de découvrir qui est ce stalker. On pense trouver la solution assez vite mais ce serait mal connaitre l’auteur qui nous emmène vers une fin aussi haletante qu’imprévue. Les 50 dernières pages étaient tellement captivantes que rien n’aurait pu me détourner de ma lecture. La terre aurait pu trembler, la maison s’effondrer, savoir la fin de ce roman était devenu vital.

Les personnages sont hauts en couleur et on retrouve avec plaisir Erik Maria Bark et Joona. Un petit bémol, il est conseillé de lire les précédents livres de l’auteur, « l’hypnotiseur » et « le pacte » pour bien comprendre le passé des personnages.

Si vous cherchez un roman qui vous fera frissonner, trembler, n’hésitez pas à vous plonger dans « désaxé » de Lars Kepler.
Mais avant d’entamer sa lecture, vérifiez que vous avez bien fermé les tentures … on ne sait jamais qui peut vous observer.


Le Chasseur de lapins Le Chasseur de lapins
Lars Kepler   
Le Chasseur de lapins est un petit thriller qui se laisse lire, mais auquel il manque quelque chose pour en faire un bon roman.
J'ai bien aimé le personnage principal, Joona, il fait un bon flic noir et ses passages en prison sont intéressants. Si au début je n'aimais pas celui du cuisinier, il évolue bien, surtout dans la relation avec son fils. Mais bon, j'ai quand même eu du mal à m'attacher à eux, ils ne m'ont laissé qu'une vague impression.
En ce qui concerne celui du tueur, j'ai adoré la manière dont il est présenté au début, mystérieux, inhabituel, on entre tout de suite au cœur de la violence. Franchement, j'étais même de son côté, parce que le meurtre d'introduction est clairement mérité.
Et puis, j'ai bien aimé le contexte psychologique dans lequel sa persona d'assassin s'est créée ; je ne peux pas plus développer car c'est au centre de l'intrigue, mais l'auteur mitonne des traumas refoulés en une vengeance bien ficelée, le tout dans une ambiance sombre et assez glauque.
J'ai été surprise que l'identité su coupable soit dévoilée bien avant la fin, mais du coup, c'est de là que vient le principal problème du roman : l'histoire perd de l'élan et la seconde moitié traîne en longueur, on se désintéresse de la quête du tueur et la fin n'est pas vraiment satisfaisante (en tout cas, j'ai trouver ça... fade ?), même si le suspense cherche à se maintenir tant bien que mal, on se doute du dénouement.
C'est dommage parce que l'intrigue avait une bonne base, l'idée avec les lapins est originale et la construction du tueur aurait pu donner quelque chose de vraiment unique mais le rythme et les choix scénaristiques desservent beaucoup trop le roman à mes yeux.
Bref, un thriller que fait son job, c'est à dire une lecture sympa avec quelques frissons, mais je regrette un livre qui aurait pu être inoubliable et n'est que passable.
La Lumière de la nuit La Lumière de la nuit
Keigo Higashino   
C'est un roman avec une construction lente, les noms de personnages (ainsi que les lieux) sont terriblement compliqués à retenir d'où une intrigue particulièrement compliquée mais malgré tout on continue à lire. Avec minutie, on avance dans le temps et à l'instar des personnages du roman, on est pris dans la nasse.
Un bon livre malgré tout.
Les Infâmes Les Infâmes
Jax Miller   
J’ai beaucoup apprécié ce roman.
Je ne connaissais pas du tout l’auteure mais je pense que je lirailes prochains romans de Jax Miller pour mieux découvrir son univers et surtout sa plume.
L’auteure a le don de faire passer les émotions de ses personnages à travers ses mots. J’ai eu l’impression de vivre ce que les personnages éprouvaient.

Les idées sont assez intéressantes et j’ai rarement lu des romans sur ce sujet, c’est donc une agréable découverte. On sent que l’auteure s’est documenté et que rien n’est laissé au hasard.
Jax Miller prend le temps de poser les bases de son histoire et de nous expliquer les choses avant d’amener les premiers retournements de situations.
Ce que j’ai trouvé un peu frustrant c’est que j’aurais apprécié que certains personnages soient un peu plus mis en avant. J’ai par exemple beaucoup aimé le passage avec les amérindiens mais il ne dure malheureusement que très peu de temps… Malgré tout, la protagoniste fait des rencontres qui changeront à jamais sa vie et cela on s’en aperçoit au fil de l’histoire.

Je pense que cette histoire peut, malheureusement, toucher tout le monde. Que l’on soit parents, sœur, frère, amis l’histoire de Freedom est obligée de nous émouvoir. On ne peut pas rester insensible même si dans le cas de ce roman l’histoire reste fictive… mais elle est malheureusement véridique pour certaines personnes. J’ai apprécié que l’auteure n’essaye pas de faire un roman irréaliste mais qu’elle se concentre plutôt sur la partie psychologique et réaliste.

Ce qui m’a un peu manqué ce sont les descriptions des personnages. Ces derniers sont nombreux mais malheureusement il y a peu de détails. J’ai apprécié le roman et certains des personnages mais d’autres n’ont malheureusement pas retenu mon attention et quand l’auteure les a évoqués à certains moments je ne savais plus qui ils étaient… Certains sont tout de même des personnages importants et je pense que des petites descriptions ou quelques détails auraient permis d’éviter que je les oublie aussi rapidement.

La fin est bien mais se concentre plus sur la partie privée que sur la partie thriller ou enquête… J’aurais peut-être voulu une fin plus « froide » plutôt qu’une fin romantique ou heureuse comme celle-là.
En résumé, un roman que je vous conseille sans hésiter et qui, j’en suis sûre, vous plaira ! De plus c’est une bonne occasion pour découvrir cette auteure puisque ce livre est son premier roman.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/2017/01/affaire-n270-les-infames-de-jax-miller.html

par manue14
Le Livre sans nom Le Livre sans nom
Anonyme (Bourbon Kid)   
Alors voila, je viens de le finir, et bien... Franchement, je m'attendais à mieux. Là à nouveau, le résumé n'y est pas pour rien. Encore un résumé racoleur, bien appétissant, laissant entendre des merveilles... uniquement pour appâter le lecteur potentiel. Alors soit, l'auteur aime parler de films. Mais il n'y a rien de cinéphile là-dedans, juste pas mal de box-office cités ou pris pour exemples, une fois dans le roman, pour des détails, ça ne justifie pas une remarque dans le 4e de couverture. Mais enfin bref.
Ce résumé est donc approximatif, ressemble plus à une énumération de ce pourquoi "ce livre va plaire au plus grand nombre", sans vraiment parler de l'intrigue.
.
L'intrigue est la suivante :
.
Une mystérieuse pierre précieuse a été dérobée à ses protecteurs ; un joyaux qui semble attirer les convoitises. Dans la ville de Santa Mondega, le calme cède peu à peu à une angoisse lourde et muette, à mesure que ses habitants voient se profiler à l'horizon une réitération des horreurs parvenues cinq années auparavant, lorsque le Bourbon Kid est passé. Peu à peu, les acteurs entrent en scène, ici, pas de place pour les lâches ou les pieds-tendres. Cette ville n'a jamais fait de cadeaux aux faibles, et ce qui va s'y dérouler, jusqu'à la prochaine éclipse, aura l'odeur du sang et des tripes.
.
Alors, j'ai trouvé donc, comme le laisse entendre le 4e de couverture, que c'était bien trash et violent. Mais pas dans le bon sens du terme. Rien à voir avec Robert Rodriguez, ou Tarantino. Non, la beauté de la mise en scène, ou l'illustration de la caricature, n'est pas présente. L'écriture est très médiocre, parfois vulgaire sans intérêt, à tel point qu'on a l'impression que cette façon de narrer est inhérente à l'auteur, qui parle comme ça couramment.
Alors le scénario, certes, est d'enfer. On reste accroché, et on n'est pas déçu (sauf par la fin, pour ma part, un peu...) ; le mystère est là, et il y reste jusqu'à la fin. On patauge, on se pose des questions, on réfléchis...
Mais hélas, les personnages sont trop identiques dans leur caricatures, tellement saturés par la coloration de leurs traits de caractère qu'ils en deviennent ridicules. Le réalisme est pourtant là, parfois, et on sent que le récit pourrait être bien mieux rendu. Mais cette envie de donner du sang, de la violence, et du méchant avant tout gâche un peu le plaisir.
.
En bref, rien qui ne soit vraiment exceptionnel. Original, ça oui, très. On ne voit pas un livre comme ça tous les jours, et rien que pour ça, ça vaut le détour. Mais l'intérêt n'est que là ; dans l'exagération caricaturale de tarantinoïsme, et dans le scénario polar-fantastique peu profond, mais bien caché.

(EDIT : le début est clairement pompé sur le film "Desperado")
Famille parfaite Famille parfaite
Lisa Gardner   
Une lecture agréable, un suspens et une fin à laquelle on ne s'attends pas, mais trop de longueurs et trop de répétitions dans les descriptions , dommage. Un bon moment tout de même.

par sevny