Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Gkone

Extraits de livres par Gkone

Commentaires de livres appréciés par Gkone

Extraits de livres appréciés par Gkone

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 12-08
Comme à chaque fois avec NM Mass, on est attiré dans ses histoires et on ne veut pas en sortir avant d'être arrivé à la fin. Et celle de Hennezel et Melbourne ne déroge pas la règle. (Je crois que je suis fan des écrits de NM Mass, du coup je me refreine pour pas tous les lire d'un coup.) Ici on change également un peu d'environnement ça se passe au milieu de la nature par rapport à ce que j'ai pu lire de l'auteur.
Bref je vais pas tarder à me lancer dans d'autres livres de l'auteur !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-08
NM Mass est vraiment excellente pour raconter des histoires, et j'avoue que j'ai encore adoré celle-ci. On s'attache aux deux protagonistes ! Même si l'un attire moins la sympathie que l'autre, on veut voir comment ça va tourner.
Bref une histoire et une romance très sympathique.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-08
Ce premier est une excellente découverte, même si on peut être un peu perplexe sur le début, ce premier tome est excellent !

L'univers développé est très sympa, avec des intelligences artificielles qui ont pris possession de nefs comme nouveau corps afin de lutter contre un nouvel ennemi, qui s'en prend à l'empire géré par les IA. Et puis en même temps, chaque IA essaye de contourner ou de s’accommoder du carcan (ensemble des règles qui régissent ses liens avec l'humanité, les créateurs des IA) depuis que l'humanité a disparu.
Le tout est vraiment bon, très riche, poétique également. Bref si n'hésitez pas à vous laisser tenter, c'est vraiment très bon !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai assez bien aimé ce tome, de faire la découverte d'Evan et Matt. Même si j'ai préféré le personnage de Matt qui sait plus ce qu'il veut qu'Evan. Même si les remises en question d'Evan peuvent être légitimes, ça faisait peut être un peu, il remettait un peu tout en cause, que ça soit pour une raison ou une autre.
Ce que j'ai bien apprécié aussi c'est l'histoire n'est pas forcément une romance qui va de soit, enfin ils savent qu'ils sont attiré l'un par l'autre, mais que tout ne se passe pas forcément comme sur des roulettes, les personnages se remettent en question (et même si Evan le fait un peu trop, et que c'est un peu chiant à la longue), ça apporte un peu plus de réalité dans le récit.
J'espère qu'un jour on aura la suite de programmer en France !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Sixième tome lu, et je me dis mais comment j'ai fait pour attendre aussi longtemps. Retrouvez Rebecca et toute la clique de personnages, c'est juste génial !
En plus avec un tome nommé Origines, on se doutait bien qu'on allait avoir quelques révélations sur les origines des personnages. Et bien ça n'a pas loupé on en a eu pas mal
Spoiler(cliquez pour révéler)
sur Rebecca et son côté paternel, sur Raphael, sur Ariel et Léonora.

Il y a toujours de l'action, une petite enquête, mais comme je le disais personnellement mon intérêt ici se porte sur les révélations qu'on a !
Mais même en me disant pourquoi j'ai attendu aussi longtemps pour lire ce sixième tome, le tome 7 n'étant pas encore sorti, du coup ça fait encore plus d'attente prévue. J'aurais peut être du attendre pour lire ce tome 6 finalement XD
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Encore un nouveau tome de Card Captor Sakura finit. Et on ne s'ennuie pas non plus dans celui, avec
Spoiler(cliquez pour révéler)
la capture de la dernière carte, la découverte de Yué et de ce qui pourrait advenir si Sakura ne réussit pas le jugement, l'apparition de ce qui semble être la réincarnation de Clow.


Bref là encore, j'ai passé un excellent moment, hâte que le prochain tome de cette réédition deluxe sorte !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'avais pas mal apprécié sa première série chez Bragelonne, Blood Song, même si elle n'était pas exempte quelques petits de défauts à mon avis, mais quand le tome 1 de cette nouvelle série est sorti, j'étais impatient de découvrir ce nouvel univers. Celui-ci ainsi que les personnages que l'on y découvrait m'ont enchanté et je n'avais qu'une envie avoir la suite.
Et la suite est enfin là ! Et je dois dire que l'attente a valu le coup. On retrouve les personnages que l'on a appris à connaître peu de temps après les évènements du tome 1,
Spoiler(cliquez pour révéler)
Clayton suit la piste qu'il a vu en vision dans lors de sa rencontre avec le Drac argent lors des évènements à la fin du tome 1. Lizanne a réussi à retourner à Féros et celle-ci continue à suivre la piste de l'Artisan fou, le continent des dracs est quasiment passé sous domination de l'Argent.

Comme vous l'aurez compris personne ne s'ennuie, ni les personnages ni le lecteur.

Par ailleurs, là où le premier tome était dans la présentation de l'univers de cette nouvelle série, l'auteur était assez avare en information sur le passé de ce monde et sur les origines des dracs, ici, on commence à avoir des réponses et on veut en savoir encore plus.
De plus j'ai également bien apprécié le début de chaque partie qui commençait avec des articles issus d'un journal d'une ville faisant partie de monde développé par l'auteur nous présentant une personne de la haute société et des évènements assez dramatiques se déroulant dans la ville en question, et puis au fur et à mesure (et sans vouloir trop spoiler) on se dit que cette personne risque d'avoir un rôle important dans le futur (dans les derniers extraits d'article, on a peu de doute sur le rôle que cette personne devra jouer, mais je m'arrête, je vous laisserai le découvrir par vous même).

Au risque de me répéter, mais j'ai adoré ce second tome qui m'a encore transporté, grâce à son univers développé, à ses différents personnages et puis à l'alternance des points de vue suivant les chapitres qui se finissent tous à chaque fois sur un petit cliffhanger pour bien faire monter la pression et avoir envie de retrouver chaque personnage dans un des chapitres suivants !
Donc si vous avez aimé le premier tome, n'hésitez pas à vous jeter sur le second, si vous ne connaissez pas la série Dragon Blood, là il n'y a plus à hésiter, cette série est géniale.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Encore un bon tome de Sakura,
Spoiler(cliquez pour révéler)
où on la voit faire la découverte d'une partie de sa famille même si elle ne s'en rend pas compte, le moment de la pièce de théâtre aussi avec le choix des acteurs pour les différents rôles qui est assez marrant, et puis plus le tome avance et plus on sent que toutes les cartes seront bientôt toutes réunies, que peu son encore dans la nature.

J'ai donc bien apprécié de manga qui se lit vraiment bien, et c'est toujours un plaisir de redécouvrir cette version manga qui diffère quand même légèrement de l'anime. Et puis cette couverture comme les précédentes est top !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Et voilà la saga de Kayla Marchal, c'est fini, dernier tome que je viens de finir.
Je me suis donc pris ce troisième tome aux Imaginales comme je l'ai fait l'année précédente avec le tome 2 !
Et donc en commençant ce troisième tome, on retrouve Kayla en quête de la Source, ce qui lui permettra de combattre le chef des Protecteurs, Aymeric, dernier ancien encore vivant. Pas de temps mort lors de cette ultime aventure, on est happé par l'histoire, pas un instant de répit. On voit Kayla redécouvrir ces pouvoirs et son ultime forme de métamorphose. On découvre également en quoi Aymeric peut se transformer (et tout ce que je peux vous dire, c'est que c'est assez imposant).
Tout ce que j'ai adoré dans les autres, je l'ai encore retrouvé dans celui-ci.

Alors qu'on arrive à un peu moins de 100 pages de la fin du tome, on se dit l'histoire va se terminer et qu'on voudrait bien avoir une réponse à ce quelque chose qui se passe à la fin (désolé je veux pas spoiler mais c'est dur), et donc on se dit mais qu'est-ce qu'elle a mis dans les pages suivantes. Et bien on peut le dire, qu'Estelle Vagner sait maintenir le suspense, ainsi on passe pour commencer l'évènement et les quelques jours avant du point de vue des différents personnages avant l'évènement, et puis on retrouve tout ce petit monde plus tard dans le temps, et on a enfin le droit à notre fin. Et donc je ne suis pas déçu, mais alors pas du tout. Ce petit truc d'alterner avec les différents personnages, c'est plutôt bien vu, enfin ça m'a plus.
Les petites interviews bonus entre l'auteur et les personnages principaux m'ont également fait assez rire, c'était rigolo.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je me suis laissé tenté par cette saga en prenant ce premier tome aux Imaginales lorsque j'ai pu voir Cassandra O'Donnell (d'ailleurs elle est trop adorable).
Je n'avais lu jusqu'alors que la série Rebecca Kean, orientée plus adulte, et bien je dois que ce début est vraiment très prometteur. En effet, on est dans un monde dystopique, où l'homme a ravagé la Terre avec ses guerres. Il reste quelques terres séparées entre les humains et les différents clans (aigles, loups, tigres et serpents), les tensions sont vives entre eux.
Au fil de la lecture, on découvre principalement le clan des loups et des tigres, mais également au fil des interactions entre les personnes ceux des aigles et des serpents.
Ça se lit vraiment bien donc, on est happé par l'histoire, on la finit même un peu vite, et du coup on a juste envie d'avoir le suivant entre les mains pour savoir ce qui va se passer suite aux évènements qui ont eu lieu à la fin de ce premier tome.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Cette édition deluxe a vraiment de très belles couvertures et donc ce troisième tome ne déroge pas à ça.
Concernant le manga, je redécouvre grâce au manga l'histoire de Sakura que j'avais découvert à l'époque grâce à l'anime.
Avec l'arrivée de Kaho Mizuki à l'école de Sakura, des évènements se passent et on a envie d'en savoir plus sur elle ! Et puis j'adore aussi les interactions entre Li et Sakura, et la façon dont le premier réagit quand Yukito est dans les parages.
Bref hâte de lire le suivant !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Toujours aussi plaisant, j'aime toujours autant, il y a tout ce que je peux aimer du fantastique, des aventures autour de la capture des cartes, on en apprend un peu plus sur certains personnages (comme la mère de Sakura par exemple). Avec ce deuxième tome, je redécouvre un peu plus Sakura par rapport à l'anime. Dans l'anime je ne me rappelais pas que Tomoyo avait un crush sur Sakura. Bref, c'est donc pour moi une raison de plus pour justifier l'achat de cette magnifique réédition !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ayant découvert Cardcaptor Sakura par l'anime, j'ai toujour voulu me lancer dans les mangas. Mais j'ai toujours pris ça en cours de route, et pour éviter de ne pas trouver tous les tomes dans une même édition, je me suis jamais lancé.
Du coup avec cette édition deluxe, je me suis lancé. Et je ne le regrette pas. Tout d'abord la couverture est splendide. Et puis j'aime beaucoup le graphisme de ce manga. Et puis c'est un plaisir de redécouvrir Sakura via les mangas cette fois, et je retrouve les différents éléments que j'avais pu aimé à l'époque dans l'anime, le côté fantastique avec le fait de chasser les cartes et de les capturer. Je vais de ce pas commencer le prochain volume !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Artémis écrit par Andy Weir
date : 29-01
Aussitôt acheté, aussitôt lu. Ayant beaucoup apprécié Seul sur Mars de l'auteur, quand j'ai entendu que Bragelonne allait sortir son nouveau livre, Artémis, je me suis dis qu'il ne fallait pas que je loupe ça. Une édition limitée était également disponible à la Fnac avec une couverture alternative et un marque-page spécial. C'est cette version que j'ai prise, que je préfère nettement à la couverture de l'originale.

Dans cette nouvelle aventure, l'auteur nous emmène sur la Lune, où une cité a été construite, celle-ci se nomme Artémis. On fait alors connaissance avec Jasmine, dite Jazz. Cette demoiselle habite sur la Lune, mais attention ne vous y trompez pas, elle est plus que débrouillarde, elle est à la tête de sa petite entreprise de contrebande, et elle est douée dans ce qu'elle fait. Elle en a également dans sa caboche, ce qui est assez utile avec ce qui va lui arriver tout du long de ce livre.

Parce que tout n'est pas rose sur la Lune comme on le découvre au fur et à mesure de la lecture, et Jasmine se retrouve alors au milieu d'un affrontement entre diverses puissances économiques (je n'en dis pas plus ici, afin de ne pas trop en dévoiler, mais vous avez compris le principal).

Comme pour Seul sur Mars, l'auteur m'a transporté dans son récit, on vit en même temps que Jazz ces aventures, on découvre la cité d'Artémis au fur et à mesure des déplacements de l'héroïne. Bref un thriller avec de l'action, de la science et une héroïne attachante et débrouillarde. Si vous avez aimé Seul sur Mars, je pense que vous aimerez également Artémis.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Alors que la grisaille et le froid frappe la France, que diriez-vous de voyager vers des contrées où la chaleur et le soleil sont là, même en hiver, mais où en plus vous pourriez faire un peu de tourisme (à vos risques et périls par contre), voir même un safari pour dégommer des Rois. Alors si c’est le cas, Sharakhaï est faite pour vous!
[Il y a pas à dire, si le tourisme à Sharakhaï n’augmente pas dans les prochains jours suivant la parution de cet avis, je sais pas comment il faut la vendre cette ville ;)]

Mais revenons en à ce second tome, celui-ci recommence à peu de choses près là où le précédent s’était arrêté. Çeda est donc devenue une Vierge du Sabre et est plus près des rois que jamais.
On retrouve tous les éléments que j’ai apprécié dans le premier tome. Déjà tout d’abord l’alternance entre des passages entre le passé et le présent de Çeda, ça nous permet d’en découvrir plus sur Çeda mais également sur certains évènements impliquant d’autres personnages qu’elle a pu rencontrer mais dont elle ne se souvenait plus, ça implique notamment les asirims et leur roi. En plus de ça, on suit avec intérêt les évènements qui se mettent en marche découlant entre autre de la quête que s’est fixée Çeda, qui a consiste à détruire tous les Rois de Sharakhaï. Car en plus de l’organisation des Hôtes sans lune ou d’Hamzakir, on apprend également que d’autres personnages veulent faire tomber les Rois. Je n’en dévoilerai pas plus ici, mais vous êtes prévenus
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Dans ce deuxième tome, on retrouve Faustine peu de temps après les évènements de la fin du premier tome. Faustine est donc à l’hôpital et Chevalier a disparu. Faustine n’a qu’une idée en tête, retrouver Chevalier afin de combattre Imago. Le père de Faustine de son côté veut quand à lui percer le mystère des changements intervenus sur le vaccin Tumorex. Et Imago, pendant ce ce temps là, ne reste pas inactif.

Ce second et dernier tome du diptyque de Saving Paradise, est aussi bon que le premier, mais avec toutes les révélations que l’on peu s’attendre à avoir, qui est derrière les changements opérés sur le Tumorex et quels vont être les effets sur les humains, qui est exactement Imago et quelles sont ses motivations, quelle est l’origine des Célestes.
Ce second tome marie toujours aussi bien les codes du thriller, du fantastique. Et du coup comme pour le premier tome, j’ai ce mélange de mystère et de fantastique qui nous tient en haleine jusqu’à la fin de l’aventure de Faustine. Et puis l’avantage avec un diptyque, c’est qu’on a pas à se dire que dans le tome deux, on nous a pas tout dit, là on a notre lot de révélations !
L’action, dans ce second tome, n’est pas en reste, aucun temps mort n’est accordé aux personnages, d’un côté Faustine/Nato qui veulent retrouver Chevalier, le père de Faustine qui veut découvrir et comprendre les modifications apportées au vaccin, Imago qui continue sur sa lancée, et puis on voyage avec les personnages, on va du Liban au Canada.
Et comme pour le premier opus, je suis content que la relation de Faustine et Nato se développe mais ne prenne pas le pas sur le reste des évènements du bouquin.

Au final, ce deuxième est une très grande réussite, comme le premier il nous happe et on suit avec envie les personnages et le fil de l’histoire pour savoir comme cela va se dérouler et se terminer ! En conclusion, ce livre est célestiellement génial !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 06-11-2017
Se situant dans le même univers que "La Blackbird : Onyx et Khalycé", ce second tome centré sur Khôl et Njal est vraiment sympa !
Comme je le disais on se situe dans le même univers, ici on suit Khôl un des patrons de la Blackbird qui va faire la rencontre de Njal, lors d'un casting pour la maison de couture. Mais nos deux compères ont chacun leur problème, un ne veut pas aimer, ne veut pas s'ouvrir de peur d'être blessé, et l'autre est en fuite de son pays natal, se découvre mais en même temps, même s'il ne veut pas d'une relation, s'il doit en vivre une, cela doit être à 100%.
C'est une bonne romance, où les personnages sont en nuances et non tout blanc et tout noir.

Après peut être qu'il me manque quelque chose par rapport au premier, j'avais bien aimé le côté enquête/mystère. Ca m'a manqué un peu ici !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Venez à Sharakhaï, venez découvrir ses palais, ses rois et apprécier le temps exquis qu’il y fait. Sharakhaï, ville cosmopolite du Shangazi, est la destination de cette automne, car en plus de tout cela, votre guide Çeda vous fera découvrir les recoins cachés ou méconnus de la perle ambrée du désert, et vous donnera également un aperçu de la magie qui y a lieu et des intrigues qui se mêlent et se tissent durant la durée de votre voyage.

Avouez que je vous le vends bien ce livre hein ouais ? Comme je le disais donc, ici, on suit majoritairement Çeda qui a perdu sa mère il y a plusieurs années, et qui a du se débrouiller seule assez rapidement. Elle n’est certes pas totalement seule, Emre est ce qui se rapproche le plus d’une famille pour elle. Pour s’en sortir, Çeda a plusieurs boulots, tout d’abord aux arènes où elle participe à des combats, mais elle réalise également des furtifs (elle livre des paquets où on lui dit de les livrer). Suite à un de ses furtifs et du fait de sa seine (ou pas) curiosité, notre héroïne va se retrouver au milieu de diverses intrigues impliquant des rebelles au régime de Sharakhaï, mais également les Rois de Sharakhaï. De fils en aiguilles, de mystères en intrigues, de rencontres en rencontres, Çeda va tracer son chemin jusqu’aux Rois de Sharakhaï, qu’elle a juré de détruire.

L’ensemble de ce premier tome se passe à Sharakhaï ou bien dans le désert alentour. L’auteur prend son temps pour nous faire découvrir le quotidien de Çeda, ce qu’elle fait pour vivre. Puis il alterne entre présent et passé, afin de bien placer le contexte, ce qui a amené Çeda à vouloir se venger des Rois. Car Çeda est avant tout guidé par son désir de vengeance. Cette alternance entre passé et présent, fait d’ailleurs monté l’envie pour le lecteur de découvrir la suite, on a certes envie d’en apprendre plus sur ce qu’il s’est passé avant, mais on a également très envie de voir les aventure de Çeda dans le présent.
En plus de suivre les aventures de Çeda, l’auteur nous donne envie d’en savoir plus sur la mythologie qui entoure les Rois et la cité, mais également les dieux du désert ou encore les asirim. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’auteur sait garder son public en haleine tout au long de ce premier tome, même si la deuxième partie est définitivement riche en découverte même si au final il reste encore beaucoup de choses à découvrir.

Comme je le disais l’auteur prend son temps pour mettre en place l’ensemble de ses éléments, à faire des révélations, et je trouve que ça permet d’apprécier à sa juste valeur le texte. Parce que quand on lit ce livre, on est vraiment immergé dans l’histoire, on a l’impression d’être au marché ou dans les rues quand Çeda les traverse. En plus de ces descriptions, l’action n’est pas en reste, puisque ce côté vivant des descriptions est bien maîtrisé dans les scènes de combats.

Au final, même si le début peut paraître un peu lent, l’auteur réussit à me transporter dans l’univers de la cité de Sharakhaï avec ses personnages, ses rues et ses paysages. La mythologie n’est pas en reste également, puisqu’avec les quelques éléments qu’on découvre dans le dernier tiers du livre, on veut en savoir plus. Heureusement le prochain tome sort en novembre. J’ai hâte de mettre ma main dessus !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
On suit ici principalement Faustine, sa vie était on ne peut plus ordinaire, et voilà qu'intervient un attentat contre le laboratoire où travaille son père. A partir là, tout ce qu'elle a prévu, suivre ses cours, passer ses partiels, passe au second plan. Des personnes semblent en avoir après le traitement sur lequel travaille son père. Le monde dans lequel elle vit, se retrouve remis en question.
Tout en suivant Faustine dans ce premier tome, on est happé par le côté mystérieux qui s'en dégage : on veut savoir qu'elles peuvent être les motivations derrière l'attentat, qu'est ce que ce vaccin peut avoir de si particulier, qui peut bien être le traître dans les rangs de la Fondation.

En plus de ça, on a également un côté fantastique qui se mêle au mystère ambiant dans cette histoire, qui commence tout doucement par quelques éléments, avant de prendre un peu plus d'ampleur plus on avance dans le livre, ainsi on découvre que certains personnages sont des célestes, des êtres fantastiques. Arrivé à la fin de ce premier tome, on a certaines réponses, mais pas toutes, ce qui fait qu'on se pose toujours plein de questions. J'ai également bien apprécié la vraisemblance des relations entre les personnages et les questionnements intérieurs de ceux-ci, par exemple l'histoire naissante entre Faustine et Nato se développe tranquillement, ne prenne pas le pas sur le reste du récit, ou les questions qu'elle se pose après les attaques pour essayer de s'y retrouver.

Personnellement, je pense que dès que le deuxième tome sera disponible je ne tarderai pas à mettre la main dessus, je veux vraiment savoir la suite, bin oui mais avec une fin comme ça aussi, je veux pas entrer dans les détails, mais ceux qui l'ont lu ils comprendront. Ce premier tome maintient donc le lecteur en haleine avec de l'action et des révélations, tout ça dans une ambiance mystérieuse où vient se mêler du fantastique. Vous l'aurez compris c'est top, alors allez vous jeter dessus (d'ailleurs je dis ça je dis rien, mais le second tome doit sortir en novembre) !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-09-2017
Ce "suspense romantique" a été une lecture très sympathique. En effet, on fait la connaissance du personnage de Lucky, qu'on prend d'abord pour un voleur doué dans son domaine et puis on se rend compte qu'il travaille au sein d'une institution américaine visant à stopper les trafics de médicaments. Après ça, son patron lui confie la formation d'un nouveau, qui devrait le remplacer à la fin de son "contrat".
Personnellement j'ai bien accroché, au caractère et à l'humour un peu vache de Lucky, et avec l'arrivée de Bo, les deux font des étincelles. Et alors qu'on sent la tension entre eux, on a juste de voir comment va évoluer leur relation. On assiste d'ailleurs à la naissance de leur relation lors de l'enquête qu'ils mènent sous infiltration.
L'enquête va peut être un peu vite, mais l'auteur varie les scènes personnelles et les moments d'enquêtes, voir en mêlant les deux, du coup on ne s'ennuie pas du tout !
Bref je pense que je ne tarderais pas à mettre la main sur la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce tome 2 reprend très peu de temps où le tome 1 nous avait laissé, c'est-à-dire peu de temps après une bataille, où l'on voyait Kayla partir pour le repère des Protecteurs. Vient le temps alors pour elle de s'entraîner, d'essayer de contrôler ses pouvoirs. Mais chez les Protecteurs tout ne tourne pas rond. Max qui ne revient pas de mission, le roi qui ne veut pas rencontrer Kayla et Kayla qui surprend une conversation assez suspecte. Ensuite vient le temps de fuir et d'aller ailleurs, je ne vous dis pas où, et plus le temps passe plus Kayla a de visions de ses vies passées, elle se rappelle au fur et à mesure de ce qui a pu lui arriver dans ses vies passées, pourquoi elle se réincarne. Après avoir trouvé refuge (non je ne vous dirais pas où, non mais oh, lisez le livre). En plus de son ascension, Kayla doit également affronter un personnage dont on a fait la connaissance dans le premier tome, car celui-ci s'est mis dans l'idée de fabriquer des polymorphes d'un genre nouveau.
Là où dans le premier tome, on découvrait le monde et les protagonistes qui entourait Kayla, ici on en découvre beaucoup plus sur Kayla elle-même, avec ses visions de ses vies antérieures. On découvre le serment qu'elle a fait, et qui la fait revenir. Mais l'action n'est pas reste puisque comme je le disais, elle finit par fuir les protecteurs, elle doit aller combattre des polymorphes d'un genre nouveau, pour aller délivrer un polymorphe faisant partie de sa famille (non je n'en dirai pas plus sur ça, enfin arrêtez d'insister, lisez le livre ;) ).
Ce deuxième tome est pour moi, un bon mélange entre révélation sur les mystères qui entoure Kayla et l'action. Bref tout le bien que je pensais du tome 1 je le pense encore ici pour ce second tome ! Mais cette fin quand même, un peu comme le tome 1, où l'auteur nous laissait en pleine fuite, ici, c'est une autre sorte de fuite, mais qui fait qu'on est triste pour Kayla et en même temps qui donne envie d'avoir le tome 3 pour savoir la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 28-09-2017
On rentre dans cette saga en suivant Ériana, qui fuit des mercenaires voulant la capturer parce qu'elle fait partie d'un ancien peuple contrôlant les éléments et ayant pratiquement disparu. Pendant sa fuite elle va finir par rencontrer Setrian et sa famille. Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais on apprend qu'elle fait partie d'un groupe de prétendantes qui pourra éviter le retour d'un pouvoir dangereux dans le monde. Et à partir de là, on commence à suivre les différente étapes de son évolution : l'apprentissage de ses pouvoirs, la recherche d'artefacts, la rencontre avec les ennemis.
Déjà la façon d'écrire est tellement fluide qu'on tourne les pages sans s'en rendre compte, et qu'on lit le bouquin a une vitesse. Mais en plus, l'histoire m'a tellement happé que je voulais tellement savoir la suite ! Ce livre est un vrai page turner.
Ensuite, j'ai adoré le système des différentes communautés liées chacune à un élément, différente donc par cet élément, mais en même temps liés du fait qu'elles ont les mêmes "castes" d'utilisateurs dans la façon d'utiliser ces éléments (messagers, guérisseurs, etc.)
Comme je le disais, on tourne les pages sans s'arrêter, parce qu'en fait il se passe toujours quelque chose, on ne s'ennuie pas, il y a toujours quelque chose qui attise notre intérêt ! Je pense que je ne vais pas tarder à poser ma main sur le deuxième tome parce que bon, je veux savoir la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 08-09-2017
Ayant découvert Manon Fargetton avec les deux livres de Fantasy se passant en Ombre, je me suis dit, laissons-nous tenter avec son premier roman, qui se trouve être une dystopie. Dans ce monde, suivant le mois de naissance, seulement certains métiers sont disponibles.

Comme je le disais, dans cette société, les métiers sont déterminés suivant le mois de naissance, et cela provoque d’importants mécontentements, ajouté à cela un dirigeant qui s’accroche au pouvoir par tous les moyens et voici les bases de cette dystopie. Le récit quant à lui se concentre principalement sur les deux jumelles et s’ouvre ensuite pour accueillir Nériss et Kléano. En effet, ces quatre personnages seront les personnages principaux de ce livre. Et on se rend compte encore plus ici, que même si une des jumelles est favorisée avec sa naissance en Janvier, les deux ne se trouvent pas à leur place.

Avec l’ensemble des personnages, on suit la naissance de la rébellion dans les écoles jusqu’à apprendre que cela gronde aussi parmi les adultes. D’ailleurs j’ai retrouvé également ce que j’avais aimé dans les romans se passant en Ombre, à savoir que l’auteur arrive à faire monter la tension, et arrive à la maintenir jusqu’aux dernières pages. On est vraiment pris dans le récit.

Mais après je ne pourrais probablement mettre le doigt dessus, mais il me manquait tout de même quelque chose, peut être certains passages étaient peut être un peu rapide, je ne pourrais pas dire avec exactitude, ou bien certaines interactions entre les personnages qui allaient un peu vite, mais du coup c’est pour moi le seul petit point noir.

Au final, j’ai apprécié cette dystopie avec un monde bien établi, qui met en place une réflexion sur les inégalités, et des personnages attachants, et malgré le petit point noir dont je parlais juste avant, cela reste vraiment très sympa. En plus de cela, l’auteur arrive à faire monter la tension avec la rébellion et à la maintenir jusqu’à la fin du récit. Je pense notamment à la fin de la scène sur la place devant le Palais. Non mais franchement, je m’attendais à ce que quelqu’un y reste mais pas forcément ce personnage.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce second commence commence quelques années après les évènements du premier tome. Mais comme pour le premier tome, on suit toujours les cinq soeurs dans leurs aventures. Bluebell, cheffe de guerre accomplie, part à la recherche de ses soeurs puisqu’on lui a annoncé qu’une d’entre elles aurait une épée qui lui ferait passer l’arme à gauche. Ensuite nous avons Ash, sous-magicienne, parcourt les terres du Thyrsland avec Unweder, car ce dernier veut trouver un dragon afin de pouvoir prendre sa forme. Rose vit à l’écart du monde avec son deuxième enfant mais se languit de revoir un jour Rowan sa première fille. Et enfin les jumelles, Ivy mariée au comte de Seacaster et Willow qui s’est convertie avec ferveur à la religion Trimartyr.

L’avantage d’avoir un livre orchestre au niveau des personnages, cela permet de varier les points de vue et de faire avancer différents points de l’histoire sans pour autant lasser le lecteur avec des passages vraiment superflus. Et le moins qu’on puisse dire ici, c’est que l’auteur a su garder mon intérêt tout au long du livre.
En effet, au niveau de Bluebell, même si le début de ce tome n’est pas le plus intéressant concernant son personnage, plus on avance, plus on voit qu’elle n’est pas que cette femme endurcie, mais qu’elle ressent des sentiments comme tout le monde. J’ai d’ailleurs trouvé un scène vers la fin du bouquin, après qu’elle soit revenue du Bois Hurlant, très touchante.
Pour Ash, on suit avec intérêt le développement et la maîtrise de ces pouvoirs.
Je trouve que le personnage de Rose est peut être le moins intéressant sur l’ensemble du tome, mais on voit qu’elle a quand même évolué depuis le premier tome, et on la sent concentrer sur le fait qu’elle veut retrouver sa fille. Concernant sa fille Rowan d’ailleurs, elle commence à prendre de l’ampleur dans ce tome, et j’ai hâte de voir dans le prochain de tome comment cela va tourner.
Ensuite, on a une des jumelles Willow, même si on sait que le chemin vers lequel elle se dirige est pas forcément le bon, on suit ses aventures avec intérêt parce que ça amène de l’action, de l’aventure et qu’on attend de voir comment ça va tourner. D’ailleurs, je me demande si on découvrira un jour si les voix qu’elle entend sont bien des anges, ou autre chose. L’autre jumelle Ivy est peut être un peu moins intéressante, même si elle se retrouve au centre de quelques scènes assez intéressantes, mais malgré tout mon intérêt n’a pas été plus piqué que cela. Par contre je me dis qu’il y a un potentiel pour la suite, peut-être sera-t-il un peu plus exploité dans le prochain tome.

Après la lecture de ce deuxième tome, le premier tome m’apparaît donc encore plus comme un tome d’introduction, mais j’ai trouvé que ce second opus prenait plus d’ampleur. J’espère d’ailleurs que le suivant montera encore d’un cran. Bref le Sang et l’Or monte en puissance au fur et à mesure du tome et entre les tomes ce qui est de bonne augure pour la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Il y a quelques semaines, j'étais dans ma période Fantasy/Steampunk faut-il croire, et tous les livres que j'ai lu de ce type contenait tous des dragons. Un hasard, je ne crois pas ! :) Vous l'aurez compris, Une histoire naturelle de dragons faisait partie de cette sélection.

Dans ce tome (et cette série), on suit la vie et les aventures de Lady Trent de sa jeunesse à ses expéditions qui ont fait d'elle une naturaliste reconnue. L'originalité ici, c'est la façon dont l'histoire est racontée puisqu'elle l'est sous forme de mémoires comme si c'était le personnage qui couchait sur le papier sa vie. Cela apporte une certaine fraîcheur par rapport à ce que j'ai pu lire auparavant !

Dans ce premier tome, on fait la connaissance de Isabelle Trent, de sa jeunesse à la fin de sa première expédition. Dans sa jeunesse, on a apprend ce qui l'a attiré vers les dragons en premier lieu et son étude des Lucions (dragons de taille réduite). Puis on la voit rentrer dans le monde façon époque victorienne, avec présentation à la société, son mariage, et enfin sa première expédition en Vystranie. D'ailleurs, le tome est plus concentré sur cette expédition que sur les autres aspects de sa vie, et même si ces derniers ne sont pas non plus inintéressants.

Après avoir fait sa découverte, ce qui est le plus intéressant est donc son expédition comme je le disais. Donc en plus de suivre cette expédition en vue d'en apprendre plus sur les dragons, celle-ci donne lieu à une petite enquête pour savoir pourquoi le comportement des dragons a changé et savoir pourquoi ils agissent de manière étrange. Pendant cette expédition, en plus de la petite enquête et de la découverte en même temps que notre protagoniste principale, on découvre également des ruines d'une ancienne civilisation qui semblait vénérer les dragons (je me demande si en saura plus dans les suivants).

L'auteure mène très bien son récit, du coup on est happé dans l'histoire, on veut savoir ce qui va arriver à Isabelle Trent dans ses prochaines aventures. Et l'auteur n'épargne rien à son héroïne, je pense notamment à ce qui arrive sur la fin de l'expédition avec son mari. Moment très intense en émotion à mon avis, mais je n'en dirais pas plus pour pas spoiler.

Enfin, je dois ajouter que les illustrations sont un plus, ça permet d'apporter un petit quelque chose, et cela permet également de rendre encore plus crédible le côté mémoires.

Au final, ce premier tome pose des bases solides pour la suite des mémoires de Lady Trent et ses expéditions sur les dragons. Hâte de mettre la main sur le prochain tome.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Nous retrouvons Anthony Ryan avec une nouvelle série, Dragon Blood, après la conclusion de la trilogie Blood Song intervenue un an plus tôt ! Cette dernière m’avait laissé un sentiment mitigé, si vous vous en rappelez, mais j’attendais cette nouvelle série avec impatience malgré tout !

Dans ce premier tome de Dragon Blood on suit trois personnages principaux, Lizanne, une espionne pleine de ressources au service d’Archefer, Hilemore, un officier du Protectorat d’Archefer et enfin Clayton, voleur de son état. L’univers est également très riche, en effet, déjà avec les différents types de dragon et le pouvoir contenu dans leur sang différent suivant le type (au choix on peut créer du feu, contrôler des choses par la pensée, favoriser la guérison et améliorer les performances physiques, et enfin rentrer en transe afin d’échanger des informations). Mais en plus de ça, sur le continent Arradsie, où l’action et les dragons se trouvent, on découvre un ancienne civilisation qui semblait avoir une sorte de vénération envers certains des dragons.

Dans cette Fantasy Steampunk, on voyage beaucoup, et même si cela n’apparaît pas forcément tout de suite tout est relié, en effet les personnages principaux ayant au départ diverses missions. Du coup on part en mission d’infiltration avec Lizanne dans une enclave de l’Empire Corvantin, on suit les aventures de voleur de Clay puis son expédition pour retrouver le drac-Argent, et enfin avec l’officier Hilemore et la guerre qui se profile on suit les premiers combats avec l’Empire Corvantin. Et tout ça n’est qu’une petite partie de ce qui leur arrivent, on ne s’ennuie pas une seule minute tout au long de cette lecture!

Au final, si vous avez apprécié Blood Song, vous allez adoré ce premier tome de Blood Song, qui je trouve est encore plus travaillé, avec un univers développé et très intrigant, on a des personnages intéressants dont on a hâte de voir leurs nouvelles aventures, on a en plus de l’action, de l’aventure et des rebondissements, une mythologie avec la civilisation qui a disparu et les dragons qui nous donne envie de revenir pour le prochain tome. Bref un roman top !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0