Livres
579 263
Membres
643 478

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Glen Affric



Description ajoutée par Armony22 2021-12-15T10:17:37+01:00

Résumé

- Des fois, tu sais... Des fois j'ai envie de mourir, murmure soudain Léonard.

- À cause de ce qui arrive à Mona ?

- Oui, à cause de ça. Et aussi parce que je suis un débile et que tout le monde se moque de moi...

- Tu n'es pas un débile et de toute façon tu ne peux pas mourir.

- Pourquoi ?

- Parce que tu n'as pas vu Glen Affric. On ne peut pas mourir sans avoir vu Glen Affric....

Je suis un idiot, un imbécile, un crétin. Je n'ai pas de cervelle.

Léonard se répète ce refrain chaque jour et chaque nuit, une suite de mots cruels qu'il entend dans la cour, dans la rue. Son quotidien.

Léo le triso. Léonard le bâtard.

Léo n'est pas comme les autres et il a compris que le monde n'aime pas ceux qui sont différents.

Alors il rêve parfois de disparaître.

Être ailleurs. Loin d'ici.

À Glen Affric.

Mais les rêves de certains sont voués à finir en cauchemars...

Afficher en entier

Classement en biblio - 58 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Armony22 2021-12-15T17:16:23+01:00

Ce que tu aimerais, parfois, c'est disparaître. Être ailleurs. Loin d'ici. À Glen Affric.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Aurore53 2022-01-19T17:23:28+01:00
Diamant

Indéniablement ce livre restera gravé dans ma mémoire de lectrice. Impossible de rester indifférent devant l'histoire de cette famille très unie, et notamment devant ce lien entre Léo et Jorge, qui n'ont pas de liens de sang, mais qui apprennent à se connaître dans un contexte difficile , et qui vont s'aimer de manière si émouvante, qui vont devoir se serrer les coudes pour affronter l'injustice , l'un a cause de sa différence , et l'autre suite à un crime qui l'a mené 16 longues années en prison mais dont il est innocent . Les émotions ont été fortes , brutales , violentes : de la peine , de l'espoir , de la révolte, de la haine ...surtout, devant la méchanceté de certains . Une mère qui se débrouille clé de peut , entièrement dévouée à ses deux enfants, deux frères hyper attachants chacun à leur manière . Léo j'avais envie de le prendre dans mes bras , de lui faire un gros câlin. Jorge, j'avais la rage contre la police , la justice , et tout particulièrement un certain flic, juste à vomir. Un peu d'amour au milieu de tout ça , Vicky j'ai beaucoup aimé ce personnage qui voit Léo et qui l'aime tel qu'il l'est. L'écriture est sublime, l'intrigue est fluide . Connaissant l'autrice je savais a peu près a quoi m'attendre pour la fin, et je n'avais pas envie d'y arriver , à cette fin. Petit bémol : j'ai trouvé que ce roman noir était vraiment trop sombre et que parfois on était à la limite du pathos , en effet tant de malheur concentré sur une même famille ça manque un peu de crédibilité. Et puis histoire de chipoter, je ne suis pas sûre qu'un mineur sans antécédents Judicaire aille en prison à la première sortie de route . Petit détail, parce que j'ai quand même pris un grand plaisir de lecture. Des frères inoubliables. Une relation pure, sincère . Les liens du sang ne sont pas toujours les plus forts Une réussite .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par coucougi 2022-01-19T16:35:48+01:00
Lu aussi

J'aime beaucoup cet auteur. Mais là j'ai eu du mal à lire ce livre avec plaisir. Trop de souffrances, d'injustice. Je suis allée jusqu'à la fin mais "en diagonale" comme on dit. Lié avec ce que je vis depuis quelques mois, je pense que j'ai mal choisi le moment.

Ceci dit je resterai fidèle à Karine Giebel. Dans ces livres de l'émotion, des sentiments forts, beaucoup d'amour ! Les personnages sont attachants et cela renforce ma peine et ma colère dans la lecture. Tellement crédibles toutes ces épreuves !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edith972 2022-01-15T15:10:24+01:00
Diamant

Quel talent ! Quelle plume ! Je n’ai pas les mots pour dire combien j’adore cet auteur. J’ai été transporté par ce gros pavé. J’ai essayé pourtant de prendre le temps de distiller ma lecture car je savais que je serais orpheline à la dernier page. Mais j’avais tellement envie d’être en compagnie de ces personnages si attachant que sont Léonard et Jorge.

Un gros coup de cœur pour ma première lecture de l’année 2022. Ça commence bien !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zile03 2022-01-14T13:59:28+01:00
Bronze

Leonard, Jorge, angélique, MO, des personnages qui vont nous manquer en refermant ce livre. Vivre la méchanceté d'abord des enfants, ensuite des adultes, l'acharnement, l'enfer de la prison, et puis les liens d'amitiés qui sauvent des vies, se sauver de la folie quand la vie depuis la naissance n'est qu'un pure calvaire.

Je reste définitivement fan de Karine Giebel ♥️♥️♥️

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TecZenith 2022-01-08T11:13:20+01:00
Diamant

Quasiment à chaque fois que je referme un livre de Karine Giébel, je me dis que jamais, plus jamais, je ne rencontrerai un roman qui me prendra autant aux tripes et au cœur. Et celui-ci ne fait pas exception... toujours plus fort, toujours plus riche, toujours plus prenant.

Les ingrédients de tous ses best-sellers étaient bien présents : un héros atypique, qui mène une vie malheureuse mais garde secrètement un rêve qui lui permet de tout affronter ; des personnages imparfaits auxquels on s'attache comme s'ils faisaient partie de notre propre famille... et autour d'eux, un environnement injuste, bourré de haine, dans lequel nos personnages vont évoluer tout en gardant l'espoir d'une vie meilleure.

Ce livre m'a prise aux tripes, fait voyager, m'attacher à des personnages pleins d'humanité. On voudrait qu'ils soient éternels, que l'histoire ne s'achève jamais...

Si le premier mot qui me vient lorsque je parle d'un roman de Karine Giébel est "dur", pour celui-ci, ce serait plutôt "poignant"... à lire sans hésitation donc. Mais je vous préviens : vous n'en ressortirez pas indemnes...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eclairdelune 2022-01-04T11:04:05+01:00
Diamant

Je suis très fidèle à Karine GIEBEL et je ne suis pas déçue!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vlaisoup 2021-12-30T04:31:21+01:00
Or

Peut-être pas le meilleur de Karine Giebel mais j’ai pssé de bons moments.

Les personnages sont attachants et on découvre une histoire comme il y en n’a trop dans la vraie vie

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2021-12-15T17:15:45+01:00
Argent

"Ce que tu aimerais, parfois, c'est disparaître. Être ailleurs. Loin d'ici. À Glen Affric. "

Dans cette histoire, trois personnages principaux, trois destins entremêlés.

Léonard, ado de 16 ans, bâti comme une armoire mais hélas à qui il manque quelques tasses dans l'armoire. Sa différence lui causera bien des tourments.

"Lennie, ...un sourire d'enfant, un regard d'innocent et un coeur de géant."

Jorge sort de prison après avoir purgé une peine de 16 ans pour un double meurtre qu'il n'a pas commis.

Et puis il y a Angélique, une mystérieuse jeune femme, séquestrée, torturée, violée, qui ne rêve que d'évasion.

Des personnages forts, marquants, terriblement attachants avec lesquels on va souffrir tout au long du roman. Autour d'eux vont graviter tout un tas de personnages, certains peut-être un chouïa manichéens, d'autres humains et empathiques.

C'est grâce à ses personnages que l'auteure a réussi à me tenir jusqu'au bout. Je n'ai pu m'empêcher de les accompagner jusqu'à cette fin inéluctable. Cette fin que tout laisse présager mais que malgré tout l'on espère différente. Lennie et Jorge, Jorge et Lennie, leur complicité, leur tendresse, prêts à tout l'un pour l'autre. J'ai espéré, subi, enduré à leurs côtés.

Karine Giebel aborde dans ce roman des thèmes forts, récurrents, comme la séquestration, le milieu carcéral, la violence, le harcèlement, le handicap. C'est dur, cruel, du Giebel. Il est aussi beaucoup question d'amour, l'amour fraternel, maternel, l'amitié. Cela rend le roman un peu plus soft, mais attention on n'est pas dans de la guimauve loin de là. Malgré tout, pour moi, et ce n'est bien sûr que mon avis, il y en a trop. Trop de coups, trop d'acharnement, trop d'injustice surtout. J'ai vécu une grande partie de ma lecture, la boule au ventre, en colère, bouleversée. Trop émue, trop touchée, les larmes aux yeux, un trop plein d'émotions.

Puisqu'on est dans les trop, j'ai trouvé cela trop long, trop répétitif par moment, limite redondant. Un scénario qui se répète, encore et encore. J'ai eu le sentiment de tourner en rond, de déjà vu.

Glen Affric est une revisite du livre de Steinbeck, Des souris et de hommes, avec de nombreux clins d'oeil à La ligne verte de Stephen King. Un hommage ou une inspiration assumée, peu importe, c'est différent mais tout de même très similaire. J'avoue avoir de plus en plus de mal avec ce genre de réécriture d'histoire. Comme pour les remake de films ou reboot de séries. J'ai envie de nouvelles histoires, pas qu'on me resserve la même soupe dans différentes assiettes.

Les livres de Karine Giebel provoquent toujours en moi des sentiments contradictoires. Je le sais et je m'y attends. J'ai aimé ce livre pour différentes raisons et moins aimé pour d'autres. J'aime être bousculée et secouée dans mes lectures, mais là ça allait ou delà, je n'étais pas bien. Après avoir pris le temps de la réflexion, en analysant les émotions ressenties, ce qui ressort au final, ce qu'il va me rester, c'est ce sentiment de malaise. *C'est con la vie, hein John ?"

Comme toujours, faites-vous votre propre avis.

Je remercie très chaleureusement Babelio et les Éditions Plon pour cette fabuleuse année en tant qu'Expert polar. J'ai pris un immense plaisir à découvrir ces romans avec lesquels j'ai passé d'agréables moments de lecture. Je remets ça avec plaisir quand vous voulez !

https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-42 2021-12-15T10:04:56+01:00
Diamant

Je ressors encore une fois comme beaucoup des romans de Karine bouleversée secouée touchée.

Comme dans son roman « meurtres pour rédemptions » on ne peut pas ressortir de cette histoire indemne. Et je me souviendrai très longtemps de Léonard, Jorge et Mona.

3 personnages dans ce roman que la vie a profondément heurtée. L'injustice qui s'abat sur eux et qui donne envie de hurler.

L'empathie tellement profonde que j'ai eu pour ces personnages.

Le suspense que l'autrice sait mettre tout au long de son roman et qui ne laisse aucun ennui.

Une écriture de l'autrice efficace, déterminée et qui tient le lecteur en haleine jusqu'au bout sans que l'on voit passer ces 750 pages.

Karine a un talent exceptionnel! La reine du thriller pour ma part.

Foncez et laissez vous embarquer dans cette histoire qui vous laissera un souvenir incommensurable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie-176 2021-12-13T19:10:31+01:00
Lu aussi

Karine Giebel, c’est une auteure pour laquelle j’ai déjà remarqué qu’on est face à deux sentiments antinomiques : soit on adore ses livres, soit on n’aime pas du tout. Pour ma part, en tout cas pour tous les livres que j’ai lus d’elle (dont vous pouvez retrouver mes chroniques sur mon blog), mon ressenti reste le même : j’adore!

Pourquoi ? Tout simplement, pour sa façon dont elle a de conter une histoire. C’est travaillé, le style est étudié,… Encore une fois, par son dernier livre, « Glen Affric », elle a su me maintenir en apnée, le temps de sa lecture. Pourtant, celle-ci compte plus de 760 pages et donc, il fallait quand même le faire!

Savoir garder son lecteur en haleine durant un si grand nombre de pages, peu d’auteurs savent le faire, mais bien Karine Giebel. A aucun moment, je n’ai ressenti de la lassitude ou de l’ennui. Je n’ai pas eu non plus l’impression de faire face à des déjà-dits ou des répétitions inutiles.

Ses deux personnages principaux de Léonard et Jorge sont ô combien attachants qu’on ne souhaiterait que les protéger de la dureté de la vie et des failles du système. Dotée de faiblesses, leur humanité n’en est que plus grande. Ils sont tellement bien construits qu’on a l’impression de les connaître, de lire leur récit de vie. Leur histoire va s’entremêler à celle d’Angelique, pour qui la vie non plus n’a pas épargné des coups du sort.

Le talent de la plume de Karine Giebel, maîtresse de la littérature noire française, distille un suspens savamment dosé vous empêchant de lâcher le livre. Traitant de thèmes très actuels comme le harcèlement scolaire ou les erreurs judiciaires entre autres, l’intrigue en donne tout un réalisme encore plus grand.

Du moche en ressort finalement quelque chose de « beau », de « fort », on termine ce thriller psychologique avec le coeur en miettes mais on gardera très longtemps en mémoire ce Léonard et ce Jorge.

Vous vous demandez sûrement ce qu’est « Glen Affric ». Moi-même, je ne connaissais pas du tout et n’en avais jamais entendu parler avant de me plonger dans ce livre. Il s’agit d’un glen au sud-ouest du village de Cannich, dans les Highland en Écosse, à l’ouest de Loch Ness. N’hésitez pas à faire des recherches de photos de cet endroit, c’est tout simplement magique !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Glen Affric" est sorti 2021-11-04T20:14:11+01:00
background Layer 1 04 Novembre

Date de sortie

Glen Affric

  • France : 2021-11-04 (Français)

Activité récente

jodieM le place en liste or
2022-01-12T09:59:02+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 58
Commentaires 19
extraits 9
Evaluations 32
Note globale 8.84 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode