Livres
467 071
Membres
431 891

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par snoukette74 2014-03-19T15:57:34+01:00

- Dis-le, lui susurré-je à l'oreille.

Pas besoin de lui préciser ma pensée. Il éloigne son visage et vrille son regard dans le mien.

- Je t'aime.

A cet instant, plus rien n'a d'importance. Notre avenir incertain, les raisons pour lesquelles je dois partir... pourtant toujours aussi valables en dépit de son aveu. Non, rien de tout cela ne compte car toutes mes pensées sont éclipsées par le bonheur infini de savoir qu'Adrien m'aime.

Jamais je ne me suis sentie aussi heureuse et épanouie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par snoukette74 2014-03-19T15:48:39+01:00

- Pourquoi tu es revenu ? Pourquoi tu m'as sauvé la vie ?

Ses mains se figent. J'aurais mieux fait de me taire. Je savais qu'en parlant je briserais la magie du moment.

A ma grande surprise, il finit par répondre.

- Pour être franc, je ne me suis même pas posé la question. Tout ce que je savais, c'est que tu étais en danger et qu'il fallait que j'agisse au plus vite. A partir du moment où je t'ai laissée, je ne pensais plus qu'à revenir vers toi. Je ne m'imaginais pas vivre dans un monde où tu n'existerais plus.

Afficher en entier
Extrait ajouté par snoukette74 2014-03-19T15:42:25+01:00

- Je te vois pour ce que tu es, susurré-je en plongeant mon regard dans le siens. Et je t'aime même si je sais que ce n'est pas réciproque.

- C'est impossible, murmure-t-il. N'est-ce pas ?

Sans me laisser le temps de répondre, il me pousse contre le mur et s'empare de mes lèvres. Je suis d'abord surprise ; puis je lui rend son baiser avec autant de ferveur. Les paumes à plat sur son torse, j'ignore si je veux le repousser ou l'attirer contre moi. Les questions se bousculent dans ma tête. Suis-je en train d'halluciner ? Est-ce juste chimique, son corps qui réagirait aux hormones sécrétées par le mien ? Pourrai-je supporter son indifférence si jamais ça ne signifie rien pour lui ?

Il engouffre les doigts dans ma chevelure et retient mon visage près du sien. Puis il frotte sa joue conte la mienne.

- Comment y croire ? Comment être sûr que c'est vraiment à moi que tu tiens ? A la personne que je suis devenu ? Pourtant, je t'aime, Zoe. Je t'aime depuis des mois.

Afficher en entier
Extrait ajouté par isanie 2014-01-31T06:15:21+01:00

À l'autre bout du terrain, une seconde porte coulisse et cinq régulateurs surgissent dans l'arène, tous pourvu de prothèses plus étranges et terrifiantes les unes que les autres. L'un possède un battoir géant en acier en guise de bras, un autre une épée acérée à la place des mains. La sirène retentit encore et les cinq guerriers se précipitent vers le régulateur hérissé de pointes. Leurs pas résonnent sur le sol chromé de l'arène et se répercutent à travers tout le stade.

Le garde au bras-battoir est le premier à atteindre le centre. Il se propulse sur ses jambes hydrauliques. Le régulateur hérissé de pointes a bondi en même temps et s'est retourné en plein vol de manière à lui présenter son dos.

Ils se répercutent violemment dans les airs. Les pointes su second transpercent l'abdomen du premier; une pluie de sang asperge le sol immaculé. Entre-temps, les quatre autres les ont rejoints. Dans les gradin, le spectateurs transcendés se dressent d'un bond, approuvant la mise à mort du régulateur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2014-01-14T09:49:08+01:00

" - Tu mes manques, dis-je simplement en essuyant mes larmes. Ma mission a échoué. L'échec, c'est devenu une habitude chez moi, surtout ces derniers temps. Tout ce que j'entreprends échoue ; je laisse tomber mes proches, ceux qui comptent sur moi. Tiens, tu es bien placé pour le savoir !

Je colle le front contre la vitre.

- Je t'aime, dis-je dans un murmure.

Il cligne des yeux et sa main vient se placer à l'endroit où s'est trouvée la mienne, un peu avant. Je lève lentement ma paume vers la sienne.

- Adrien ?

Nos mains se rencontrent, de part et d'autre de la vitre. Elles pourraient presque se toucher, sans ce fichu carreau. Nos yeux se croisent et, l'espace d'une seconde, je crois déceler dans son regard un éclair familier. Ses sourcils se froncent, et une tristesse insondable se peint sur ses traits tandis qu'il me fixe.

- Adrien ?

Ma voix résonne dans la salle déserte. Les battements de mon cœur s'accélèrent et, fébrile, je pose l'autre main sur la vitre. Comme pour me cramponner à cet instant fugace où un lien si ténu est sur le point de s'établie entre nous.

- Adrien ?

Mais au lieu de me répondre, il laisse mollement retomber sa main dans le gel. Puis son regard dévie vers le plafond. A croire que, soudain, je n'existe plus."

Afficher en entier
Extrait ajouté par maxxibook 2013-12-29T19:23:13+01:00

"Tous autant que nous sommes, nous faisons en vain rouler un rocher vers le sommet de la colline. Inlassablement."

Afficher en entier
Extrait ajouté par maxxibook 2013-12-29T19:22:26+01:00

"Il n'y a rien de plus dangereux que quelqu'un qui sait qu'il n'a plus rien à perdre."

Afficher en entier
Extrait ajouté par maxxibook 2013-12-29T19:20:15+01:00

"-Tu ne vois pas qu'il y a un léger problème ? Le site se trouve à six cent cinquante kilomètres et on n'a pas de véhicule !

Il me regarde sans broncher.

-Non, mais on t'a toi. Et tu peux voler."

Afficher en entier
Extrait ajouté par maxxibook 2013-12-29T19:16:46+01:00

"Je t'aime. Ces trois petits mots me donnent des papillons dans le ventre."

Afficher en entier
Extrait ajouté par maxxibook 2013-12-29T19:14:55+01:00

"-Je t'aime, Adrien. Tu me crois maintenant ?

Les rayons se reflètent dans ses yeux. Cette fois, il soutient mon regard.

-Oui."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode