Livres
486 160
Membres
476 012

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

GMO-Project - Next Gen, Tome 1 : Outbreak



Description ajoutée par Migabo 2014-12-23T23:11:30+01:00

Résumé

Présentation de l'éditeur

Le projet GMO, découvert il y a maintenant vingt ans, a permis l'émergence de nouveaux mutants, entraînant avec elle la création de l'ORSM (Organisme de Régulation et de Surveillance des Mutants).

Ash Blossom et Sanka Lawford, deux étudiants porteurs du gène et Guardians auprès de l'ORSM, patrouillent le soir après les cours pour faire la chasse aux criminels. Insouciants, ils n'espèrent qu'une chose : mettre un jour la main sur un Outlaw et toucher le pactole. Mais le monde est à l’aube d’une confrontation entre mutants et anti-mutants, et personne ne sait qui frappera en premier...

Embarqués malgré eux dans des histoires qui les dépassent, Ash et Sanka verront leurs convictions voler en éclat.

Description de l'éditeur : Outbreak est un roman Boy's Love (ou m/m) sur fond de science-fiction. Riche d'un univers particulièrement dense, GMO-Project - Next Gen vous plongera au cœur d'une lutte entre mutants auxquels se mêleront amour, amitié et trahison.

Afficher en entier

Classement en biblio - 88 lecteurs

Extrait

La sonnerie stridente d'un gyrophare retentit quelques mètres plus loin dans la rue, projetant des halos rouges et bleus sur les bâtisses et les curieux des alentours. Ash leva son bras pour interpeller le véhicule, accompagné de son camarade et de leur trophée. Ils s'approchèrent de la voiture et se présentèrent rapidement avant de faire monter l'homme à l'arrière du véhicule. Le malfaiteur eut de longues minutes jusqu'au commissariat pour réfléchir à son acte et à la peine qu'il encourait. Si à Triel la criminalité avait fortement baissé depuis la création des Guardian, les peines prononcées au barreau étaient cependant plus lourdes. C'était une méthode de dissuasion qui fonctionnait relativement bien, mais certains s’imaginaient passer entre les mailles du filet.

Une fois au poste de police, l'homme fut embarqué en direction des cellules par des agents, alors que les deux adolescents se rendaient dans les bureaux administratifs. Le nombre d'agents encore en service était important et la fatigue journalière se lisait sur bon nombre de visages. Ils traversèrent la grande salle afin de rejoindre les bureaux individuels des différents officiers.

Le bureau du capitaine Costa se situait dans les premiers et ils frappèrent à la porte avant d'entrer dans la pièce. Le jeune homme âgé seulement d'une vingtaine d'années leva les yeux vers eux, surpris de les voir.

— Il est vingt-deux heures trente ! Qu'est-ce que vous faites ici ? questionna-t-il.

— On est tombés sur un braqueur à dix heures moins cinq. Tu crois qu’on aurait dû le laisser filer afin de rentrer à l’heure ? demanda Sanka d'un air faussement naïf.

— Non, sourit alors Dean. Vous êtes consciencieux, c'est bien !

Alors que les deux jeunes hommes prenaient place en face de l'officier, celui-ci les questionna sur leur arrestation. L'homme s'était-il montré agressif ou bien résigné ? Il nota le numéro de la cellule pour prendre le rapport des deux Guardian.

— Il était calme. C'était juste un pauvre, fit Ash.

— Pas d'utilisation d'arme à feu ? demanda Dean.

— Non, répondit le jeune homme aux cheveux rouges.

— Ash...

Son camarade croisa les bras et le regarda d'un air sévère. Protéger cet homme ne lui servirait à rien, il fallait dire la vérité aux forces de l'ordre.

— Mais c'est comme s'il ne l'avait pas fait ! La balle ne pouvait pas nous toucher de toute façon, signala-t-il.

— Et si cela avait été un officier classique ? Il serait mort, Ash ! Alléger sa peine ne sert à rien, les lois sont faites pour être respectées. Il n'a que ce qu'il mérite.

— Cinq ans de taule pour cinq cent dollars, c'est abusé !

— Contente-toi de faire simplement ton travail de Guardian.

Le jeune homme à la crinière argentée décroisa les bras et regarda l'officier, qui était également un ami d'enfance, et affirma que le malfrat avait fait usage de son arme. Son regard doré vagua vers son camarade qui semblait mécontent de son aveu et Dean stipula la faute commise par l'homme sur le dossier. Au bout de quelques minutes, il clôtura l'affaire et la fit suivre aux autorités compétentes. Son travail s'arrêtait là.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

GMO project ou comment mêler subtilement science-fiction/fantastique et MxM.

Trouvé au détour d’une librairie d’occasion, ce livre fait partie de mon objectif de découvrir un maximum d’ouvrages de chez MxM Bookmark. En effet, cette maison d’édition spécialisée initialement dans la romance homosexuelle propose une large gamme de titres pour les fans du genre (comme moi ^^).

A ce jour, je n’avais jamais essayé de mélanger les genres et étonnamment, ce fut une bonne surprise, une lecture qui aura réussi à capter mon attention jusqu’à la fin.

L’histoire se met en place petit à petit et c’est avec plaisir que l’on fait la rencontre des protagonistes. L’auteur arrive tout de suite à mettre dans l’ambiance avec quelques scènes d’action intrigantes et des personnages assez hors du commun. D’ailleurs, cette particularité se poursuit au fur et à mesure des pages. Entre l’éphèbe aux cheveux d’argent et le rebelle à la crinière de feu, la gente féminine ne sait plus où donner de la tête. Ainsi, la plupart des personnages rencontrés sont dignes d’un magazine de mode. Enfin, surtout les « mutants » car les secondaires « normaux » sont banals sans pour autant être ennuyeux.

Ce qui caractérise cette histoire, c’est le mystère qui plane sur le projet de « remodelage génétique » car même si l’auteur nous en dévoile des détails au cours de son récit, on en a toujours envie de plus.

J’ai donc beaucoup aimé le côté mutant et pouvoir développés dans cette histoire. Le fait que même si les mutants sont originellement des humains, ils sont considérés autrement, avec des codes différents. Cet aspect est donc le point central de l’intrigue que j’ai apprécié voir aborder. Aussi, les détails concernant les capacités des protagonistes sont très appréciables. Le tout est décrit subtilement sans que cela passe par le côté super-héros. Pas trop développé non plus pour rester dans la science-fiction.

Malgré l’annonce d’un tome 1, je trouve que l’histoire peut très bien se terminer ici. On ne connait bien évidemment pas le commencement du projet mais les tomes suivants peuvent aisément répondre à nos attentes même si ce dernier est aussi complet que sans ce complément d’informations.

Enfin, le côté romance MxM est bien présent sans pour autant être trop intrusif. D’autant que l’homosexualité est largement reconnue dans la communauté. Soit un équilibre bien dosé.

En bref, une bonne découverte.

https://melimelobooks.blogspot.com/2020/01/gmo-project-next-gen-1-outbreak-rohan.html

Afficher en entier
Or

Moi qui suis fan de manga depuis mon plus jeune âge j'ai été surprise de la facilité avec laquel j'ai pu lire cette histoire et me plonger dans les aventures de Ash et de Sanka.

J'aime beaucoup la façon dont l'auteur décri les personnages et leurs aptitudes particulières. Alors oui l'histoire est très "mangatisé", mais moi personnellement j'ai adorée. Je dirai même que j'espère pouvoir lire un jour ce roman adapté en manga et pourquoi pas une belle série en manga animé.

Oui je suis fan et j'ai hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Diamant

https://www.youtube.com/watch?v=QqVEOft3N0c

La chanson résume ce que j’ai pensée de ce livre ;) GENIAL !!

Avant toute chose , merci à MxM Bookmark pour avoir publier cette histoire de ouf !! Qui je l’avoue m’a mis des émotions en pagaille , un mélange D’X Men agrémenté d’une histoire d’amour entre Ash et Sanka .

« C’est qui ses 2 là ? »

Oui , 2 petites minutes cher futur lecteur !! j’y viens , je précise avant de poursuivre ce récit est un M/M une romance gay , donc comme je viens de le dire plus haut Ash et Sanka , sont les 2 héros en partie de l’histoire …. 2 adolescents beaux gosses !!! en plus et ca !! j’achèteuhh !!

L’un est rebelle , bad boy chevelure rouge avec des yeux d’une couleur à tomber , mutant , apprenti guardian (si je vous explique le pourquoi du comment des guardians , je vais vous embrouillez , en bref ceux sont les gentils c’est mieux )

Il répond au doux nom d’Ash !! il est tétu

Le second est l’intello , Idem beau gosse au physique androgyne , lui aussi apprenti guardian , longue chevelure argentée mutant aussi il est le plus sage des 2 .

Tout se passe bien jusqu’à l’explosion dans la prison de la ville contenant d’autres mutants qui eux ne sont pas très catholiques , surnommés les Outlaws !! ….

Trahisons dans les hautes sphères , mais qui ? et pourquoi ? Rohan Lockhart a su mettre mes nerfs à rude épreuves , ça va à 100 à l’heure , même des fois trop parce que on a envie de savoir la suite !! l’amitiée et l’amour entre les 2 hommes survivront – elles , si au départ l’amour n’est pas réciproque à cause de leur amitiée , au fur et à mesure de l’histoire cela change et c’est très intense , l’histoire en fil rouge donne du piment c’est rondement mené .

L’avenir de l’humanité et surtout de la race humaine est en danger ….. OMG !! LA SUITEUUUUHH bah non :p !!

Super moment passé , je le relierai car j’ai adorée le tout parce que l’histoire le vaut bien

Je conseille très vivement GMO project next gen !! Et j’espère vous avoir donner l’envie de le lire .

PS je suis tombée sous le charme de Sanka !! arrfff

Afficher en entier
Or

Tout d’abord un grand merci à MxM Bookmark pour cette belle découverte. J’apprécie toujours autant les œuvres de Rohan, lectures addictives et vraiment agréables, même si parfois, comme ici, très tumultueuses !

Cela faisait un bon moment qu’on m’avait conseillé GMO Project, et que je voulais absolument le découvrir. Surtout quand j’ai appris que GMO et Le Pavillon des Chimères, que j’ai chroniqué il y a peu, étaient reliés. C’est encore mystérieux pour moi à la lecture de ce premier tome de GMO (même s’il est fait allusion à Khanan), mais j’avoue que cela m’intrigue énormément !

C’est donc avec enthousiasme que je me suis plongée dans la lecture de ce premier opus. Et j’ai aussi été immergée dans l’histoire. Après une introduction nous expliquant un peu l’univers et le concept du GMO project, nous voici embarqués aux côtés d’Ash et Sanka, deux adolescents pas tout à fait comme les autres.

Ash et Sanka sont, comme bien d’autres, des mutants. Eux sont de seconde génération, nés de parents devenus mutants grâce à un virus qui les a transformés, et a sauvé beaucoup de vies dans le passé.

L’univers est très travaillé et agréable. C’est un monde futuriste, mais tirant sur la fantasy, avec ces pouvoirs magiques détenus par les mutants. Chacun possède le sien propre, et ils sont classés par catégorie en fonction de leurs capacités. Par exemple, Ash est télékinésiste, ce qui lui permet de déplacer des objets, ou lui-même, par la force de sa pensée. Sanka, lui, a la capacité d’apprendre très vite, d’ingurgiter les informations à haute vitesse. D’autres, comme Kain, peuvent se téléporter, comme Greyson contrôler les corps en prenant possession de la volonté d’autrui, etc.

Dans cet univers, mutants et simples humains ne sont pas traités à égalité. C’est donc une société en demi-teinte que nous avons là. D’un côté, les mutants sont intégrés, puisque les jeunes vont à l’école normalement, peuvent travailler normalement, etc, de l’autre, ils sont à la fois sous contrôle et au service de la société. De toute différence nait une peur innée, et les humains craignent, parfois détestent, ces mutants aux pouvoirs qui font d’eux un peu des surhommes (même s’ils restent très humains eux aussi).

C’est un axe que j’aime beaucoup chez Rohan, qui prend toujours le temps, dans ses romans, d’explorer des sujets très actuels et très graves. Ici, on voit qu’au final, les mutants font peur simplement parce qu’ils sont différents, ce qui crée un climat général assez xénophobe, et rend les mutants pieds et poings liés à une société à laquelle ils participent pourtant plus qu’activement. Contrairement aux humains, ils sont munis d’une puce qui permet de connaitre tout le temps leur position exacte. Ils travaillent également pour lutter contre la criminalité, et celle-ci est plus basse que jamais depuis qu’ils participent à l’ordre public, et pourtant, ils sont traités comme de potentiels criminels en puissance. Ils sont les seuls à être exécutés lorsqu’ils commettent un meurtre, alors que la peine de mort a été abrogée pour les humains.

C’est donc dans cet univers qui semble somme toute bien rangé qu’une scission va se créer. L’ordre, en quelques instants, va basculer. Et avec lui, la vie de plusieurs des personnages va sombrer dans le chaos. Des valeurs vont être bousculées, des destins vont être amenés à changer. Des amitiés vont se créer, d’autres voler en éclat.

Et tout cela est très bien mené. Si j’ai trouvé parfois des petites incohérences dans le récit ou les réflexions (je ne vous mettrai pas d’exemple parce que je risquerai de spoiler l’histoire), l’ensemble reste très cohérent et surtout très prenant. Beaucoup d’action, de rebondissement, d’érotisme, aussi, le tout s’enchainant à un rythme soutenu qui nous tient en haleine. Beaucoup d’émotions, également, à travers les choix des personnages, leurs liens et relations, également. Amour, amitié, haine, incompréhension, regrets, colère, la palette est large et nous fait vibrer intensément.

Un petit regret, une scène d’érotisme a été coupée pour en faire un bonus (Intermission, à lire, d’ailleurs ! Petit livre complètement illustré avec cinquante pages d’érotisme et de dessins magnifiques), mais n’a pas non plus été vraiment expliquée dans le roman. Du coup, on passe de Greyson prenant le contrôle de l’esprit de Sanka à Leeroy tentant de communiquer avec ce dernier après une scène que personnellement je connais pour l’avoir lue, mais qui manque d’au moins quelques petites explications. Après, je peux comprendre que ce n’était pas le lieu approprié pour une scène érotique à trois, c’est juste qu’à mon avis il manque au moins quelques mots à la fin du chapitre pour qu’on comprenne bien ce qui va se passer, parce que le début du chapitre suivant est très déstabilisant, pour le coup (j’ai marqué un temps d’arrêt avant de comprendre que le passage manquant était relié à Intermission, pour tout dire, et comprendre ce qui s’était passé entre les deux chapitres). Mais ce n’est vraiment qu’un détail qui m’a marquée sans non plus me traumatiser. ;-)

J’ai éprouvé une affection particulière pour Ash, et ressenti à la fois beaucoup de joie à le côtoyer, mais aussi de la peine pour lui et son histoire passée, aussi, qui est tellement dure. C’est un jeune homme à la fois débrouillard et fort, mais aussi très sensible, qui se cache derrière ses fanfaronnades, rébellions et blagues. Beaucoup de tristesse aussi pour son amour à sens unique. Je ne m’y attendais pas, ayant lu auparavant d’autres histoires mettant en scène d’autres couples, et j’ai découvert en Ash un personnage émouvant, rebelle et parfois bêtement méchant, tempétueux, mais tellement touchant.

J’ai beaucoup été intriguée par Keisuke, également. Depuis le début je ressens entre lui et Ash une tension qui pourrait devenir un amour, mais il n’en est rien pour l’instant, dans un premier tome où ils sont plutôt « ennemis » (comme deux adolescents, j’entends). J’espère que ce personnage sera plus développé par la suite. Son pouvoir promet de nous réserver pas mal de surprises, même s’il ne s’est pour l’instant pas révélé très utile.

J’ai eu un peu plus de mal avec Sanka, qui reste cependant un personnage que j’ai beaucoup aimé. Disons que je l’ai trouvé extrêmement dur et cruel avec Ash, sans réelle raison, ces deux-là étant censés être meilleurs amis. J’espère qu’il saura s’amender et évoluer dans la suite, là pour le coup ses réactions envers son ami d’enfance m’ont semblées tellement dures et violentes qu’il a baissé dans mon estime sur la fin. Alors qu’au départ, j’adorais leur duo, non pas amoureux, mais amical.

Le personnage de Leeroy, chef de la rébellion, m’a beaucoup interpelée et marquée, les récits au passé racontant son histoire m’ont émue, et j’ai énormément accroché avec lui, contrairement à Greyson que, pour l’instant, j’ai vraiment du mal à apprécier. Tous deux rebelles, Outlaws, Leeroy se soucie des autres, il est doux, loyal, à l’écoute et réfléchi, quoique parfois très violent, alors que Greyson, lui, se sert des autres, est trop impulsif et n’hésite pas à se montrer cruel et sans pitié. C’est un gros contraste pour ces deux amis de toujours, qui ont fait les quatre-cents coups ensemble.

Il y a bien d’autres personnages qu’on aperçoit dans ce premier tome, dont certains nous intriguent (je pense notamment à Evan, dont j’ai hâte de pouvoir découvrir l’histoire dans Troublemaker), nous touchent ou nous agacent, mais aucun ne laisse vraiment indifférent. Ils sont nombreux et peuplent le récit de vie, de relief. Ils sont un gros plus à l’histoire, même si de base je ne suis pas super fan de récit omniscient, ici cela permet d’intégrer un grand nombre de personnages qui pourraient avoir une importance par la suite.

En conclusion, je dirais que ce premier tome de GMO Projet, Next Gen, démarre sur les chapeaux de roue et se lit sans même y penser. Une très bonne tension dramatique et une intrigue qui met en haleine, qui nous tiennent tout du long de l’histoire et nous donne envie, à la fin, de plonger immédiatement dans le second tome. Un très bon récit qui nous immerge dans un univers palpitant et fantastique.

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict http://amabooksaddict.blogspot.fr/2018/03/chronique-gmo-project-next-gen-1-rohan.html

Afficher en entier
Argent

Ça fait un petit moment que j'ai ce bouquin et j'avais eu un peu de mal à l'avoir. J'ai mis un certain temps avant de me décider à le lire, tout comme j'ai aussi mis un peu de temps à le lire. Je pense que je ne vais pas faire ma critique dans le même ordre que je fais d'ordinaire (à savoir parler de l'histoire, puis des personnages et enfin de l'écriture). Je vais faire par impression.

La première chose qui m'a marqué dans ce bouquin c'est l'élégante couverture. Je la trouve sincèrement sublime et je dois bien avouer que c'est un facteur qui m'a poussé à l'acheter. Parfois, avoir le visage des protagonistes sur la couverture peut freiner l'image que l'on se fait d'eux. Cependant, ici, dans un contexte de Science-Fiction avec en plus beaucoup de personnages, ça m'a même aidé. Et je dois bien avouer que Sanka m'a beaucoup plu !

Outre la superbe couverture, le thème m'a aussi attiré. J'aime bien la SF même si parfois c'est difficile voire lourd à lire. Avec autre chose derrière, ici à savoir le MxM, ça passe plus facilement pour moi. Et puis, ce n'est pas un auteur de SF international qui l'a écrit donc de base, je partais avec l'idée que ce serait plus simple à lire. Je ne me suis pas trompée puisque j'ai réussi à lire ce bouquin de 360 pages plus vite qu'un autre 100% SF qui n'en fait que 100.

Mais autre chose m'a tout de suite sauté aux yeux. Je ne pas experte, je suis simplement un amatrice qui donne son point de vu bien que j'ai conscience de ne pas être la science infuse ou je ne sais quoi d'autre. Cependant, quand je lis, l'une des premières choses à laquelle je fais attention, c'est l'écriture de l'auteur. Ici, j'avoue qu'elle ne m'a pas emballé. C'est très loin d'être aussi sophistiqué que du Robin Hobb ou léger comme du Lily Haime, mais ça se lit. Ça se lit bien même. En fait, ça va avec les personnages je trouve. Assez... immature si je peux me permettre le thème. Je trouve qu'il y a un petit quelque chose de presque naïf dans la façon d'écrire de Rohan Lockhart dans ce premier volume de GMO Projet. Je ne pourrais pas exactement dire quoi. Peut-être dans la simplicité des phrases ou justement son franc parlé qui va bien. Il n'y a pas un assemblage de jolis mots pour tenter de faire de jolies phrases qui au final sont lourdes et vides de sens. Oui, j'accorde que c'est loin d'être la plume que je préfère mais elle est mieux que d'autres auteurs plus connus (à l'international parfois) dont je n'ai même pas pu dépasser la quarantaine, et même parfois la quinzaine de pages tant l'écriture m’horripilait ! Alors ici, ce n'est pas l'écriture du siècle et pourtant j'ai fini le bouquin.

Parfois, je dis qu'avoir une bonne histoire même avec une écriture moins bonne est mieux qu'une mauvaise histoire avec une écriture de prodige. Je pense que le thème et surtout les personnages de ce livre m'ont aidé à passer outre ma réticence de l'écriture et je suis bien contente de l'avoir fait. L'histoire est un peu flou au début, je n'ai pas réussi à tout comprendre tout de suite, surtout à remettre les personnages à leur place car ils ont presque tous un lien entre eux, il y a beaucoup de prénoms, beaucoup de descriptions physiques différentes, si bien que pour moi qui ai un problème à retenir les noms, ça a été assez compliqué. Et même à la fin, parfois j'avais encore des doutes sur les liens entre certains personnages. Par contre, une chose que je retiens extrêmement facilement, c'est la taille des personnes, ce qui marche parfaitement avec les personnages. Donc Greyson et son quasi deux mètres de haut, lui était fiché dans ma tête sans aucune confusion. Je suis d'accord que ce n'est pas très courant de donner la taille des protagonistes, à l'exception de dire s'il est plus grand ou plus petit qu'un autre. Mais visiblement, je retiens ce genre de chiffre donc je n'ai fiché tout de suite que ceux dont la taille était significative... pour mon plus grand malheur ! (je rigole)

Il est vrai qu'il y a énormément de personnages qui ont beaucoup à apporter mais je pense que dans les tomes suivants, ça ira mieux.

Pour continuer avec l'histoire, j'avoue avoir entièrement été entraîné quand ça devenait sérieusement dangereux. Même, j'attendais avec impatience les passages de Sanka qui se retrouve dans une situation que je ne lui aurais pas soupçonnée au début du roman. Je pense d'ailleurs que l'auteur a voulu nous surprendre avec ça (simple opinion personnel). C'est vraiment dans le fin fond du feu de l'action que j'ai eu du mal à décrocher du livre, soit un peu après le milieu. Le début est un peu plus compliqué à accrocher selon moi. On ne sait pas trop où l'on va, où l'auteur veut nous conduire s'il veut en effet nous conduire quelque part. Et c'est ce qui arrive.

Evidemment, il y a des passages que j'ai plus préférés que d'autres. Et ici, avec autant de personnages en actions, les chapitres sont de plus en plus fragmentés entre ces différentes actions. Dans un sens ça peut sembler compliqué mais en fait pas du tout. Ça se suit très bien et je pense que c'est plus l'auteur qui a dû en baver pour écrire convenablement ces enchaînements d'actions à divers endroits et moments.

Au niveau des personnages, j'aime beaucoup Sanka qui a une façon de penser au début un peu fermé et qui au final va se révéler. J'aime surtout l'évolution de ce personnage et si au début j'étais particulièrement sceptique quant à la véracité de sa relation avec Greyson, j'en suis totalement folle maintenant. Et la scène que j'ai le plus préféré entre eux reste celle du C4. Je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler.

Greyson est aussi un personnage que j'affectionne même si dans le fond, on n'en sait pas beaucoup sur lui. J'espère vraiment que dans les volumes suivants je pourrais en apprendre davantage sur lui, énigmatique et joueur.

J'affectionne aussi beaucoup Leeroy que je trouve très bien construit. Un personnage fort et particulièrement humain dans le fond. Le sort de ce personnage à la fin m'a énormément touché car j'ai trouvé ça si ironique et injuste en même temps...

Mais en réalité, le personnage que j'ai préféré est extrêmement secondaire dans ce volume. Il s'agit de Kaeden, le fils de Kain et Camille. Un enfant handicapé mentalement. Mais pour dire vrai, je n'y crois pas trop. Pourquoi ne serait-ce pas ses pouvoirs de mutants (s'il en a) qui le rendrait... comme ça ? Et pourquoi pas ? Pourquoi ne pas croire que ce garçon est juste ailleurs parce qu'il est réellement ailleurs ou qu'il a vu quelque chose qui le rend si absent ? J'aime imaginer ce genre de chose et j'espère sincèrement que ce personnage apportera quelque chose d'essentielle à l'histoire par la suite.

Ensuite, j'apprécie aussi Keisuke et Evan. Ils sont assez sympathiques. Comme Keith d'ailleurs. Après, j'apprécie moins le personnage d'Ash. Son caractère m'agace un peu et le semblant d'explication, sa mère qui l'abandonne, qu'il ne comprend pas, ça m'a un peu lassé. La Gouvernante aussi m'a lassé. J'avoue ne pas l'apprécier. Comme Søren d'ailleurs. Camille également. Kain un peu trop naïf peut-être. En fait, avec tous les personnages qu'il y a, il y en a pour tous les goûts !

Quelque chose aussi qui m'a sauté aux yeux ce sont les coquilles qui peut y avoir dans ce volume. Des coquilles parfois importantes comme un mot en trop, un espace manquant qui fait coller entre eux deux mots, ou alors une lettre à la place d'une autre. C'est dommage, même si ce n'est pas la fin du monde. Disons que ça gâche un peu la lecture et la beauté physique du livre.

Que dire d'autre ? Il y aurait tellement de scène à débattre dans ce tome-là, mais je ne sais pas si dans une critique cela à réellement d'intérêt.

Quoi qu'il en soit, j'ai apprécié lire ce roman qui n'est pas mauvais mais pas pour autant excellent non plus. Il y a du potentiel sur les personnages et j'ai hâte d'en apprendre plus sur certains ou de les voir évoluer. Plus que les amourettes ou les relations charnelles je pense que rien n'est joué avec les mutants et les xénophobes. Ash et Sanka ont encore fort à faire.

Afficher en entier
Bronze

J'ai eu beaucoup de mal à avancer dans l'histoire. Je n'ai pas vraiment accroché aux personnages ni à l'intrigue. J'ai fini pour voir le dénouement du tome mais je doute de lire la suite... Se lit mais sans plus...

Afficher en entier
Argent

j'ai bien aimé cette histoire. malgré le coté SF que d'habitude je ne li pas, j'ai voulu le lire a cause de la couverture. pour découvrir les personnages un peu enigmatique.

Afficher en entier
Lu aussi

En lisant les commentaires je m'attendais à adorer ce roman

Bilan: c'est sympa et original mais je suis globalement déçue ! J'aime l'aspect Mutant mais toutes les relations de coucherie avec les différents personnages font disparaître l'aspect sentiments et amoureux de leur liens

De plus, je ne comprends pas l'amour de Sanka pour Grayson alors qu'ils ne font que baiser ! L'un s'accroche à l'autre qui le rejette je trouve ça triste et sans intérêt à a mes yeux Surtout que je ne comprends pas le personnage de Sanka

Par contre j'ai aimé le personnage d'Ash Son côté bad boy, ses fêlures et sa recherche de l'amour que ce soit celui d'un amoureux ou celui de sa mère

Donc mitigée mais ce n'est pas une lecture désagréable

Afficher en entier
Or

Attirée par l'aspect SF, génétique et tout ce qui s'ensuit, ce titre a été une réelle surprise. Un style d'écriture maîtrisé, des personnages attachants et une histoire qui tient la route, c'est tout ce qu'on demande. Ce tome est très prometteur et l'impatience de lire la suite se fait grande.

Il y en a pour tous les goûts dans ce tome et c'est un de ses nombreux points forts!

Je le recommande à tous les "fans" de SF, d'histoire maîtrisée et de MxM bien sûr!

Afficher en entier
Or

Je ne suis pas science-fiction, mais après avoir lu troublemaker je me suis décidée à lire ce premier opus, il y a plus d'actions et moins de romance mais j'ai appréciée l'écriture et l'histoire je vais me lancer dans le second tome.

Afficher en entier

Date de sortie

GMO-Project - Next Gen, Tome 1 : Outbreak

  • France : 2015-01-01 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 88
Commentaires 16
Extraits 1
Evaluations 27
Note globale 7.22 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode