Livres
613 938
Membres
711 314

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Elle était là, sous ses yeux. Réelle et tangible, l’attendant comme si elle n’était jamais partie.

Ses yeux se mirent à piquer et le palais devint flou.

— C’est quand tu veux, lui dit Ricón à voix basse.

Elle ne serait jamais prête.

— Je suis prête, chuchota-t-elle.

Afficher en entier

"— Qu’est-ce que tu en dis, Loup ? insista Chez alors qu’ils pénétraient la forêt à la suite de Jeric. Tu penses que tu pourrais arranger ça ? Un démon contre un lopin de terre. C’est un marché équitable, non ? Je deviens jarl. Tu me fais entrer dans ton Conseil. Tout le monde est gagnant !

— Absolument aucune chance que tu sièges à mon Conseil, grogna Jeric. Je ne suis pas aussi désespéré.

— Marché conclu, trancha Chez dans un petit rire. Ah… Je croirai presque sentir la mer…

— C’est probablement juste ta sueur, le taquina Stanis"

Afficher en entier

Spoiler(cliquez pour révéler)Tu es là sulaziér, envoûteuse d'âmes, tisseuse d'étoiles et lieuse d'ombres, expliqua-t-il, les yeux scintillants. Trouve son chant, sulaziér, car il a été enfoui profondément dans le sol par la flûte même que tu tiens entre les mains. Trouvez-le, arrache-le du sol et libère-le.

Afficher en entier

Imari passa ses mains dans ses cheveux - ces beaux cheveux épais qu'elle avait coupés des mois plus tôt. Ils avaient suffisamment repoussé pour qu'elle puisse les prendre entre ses doigts, ce qu'elle fit, sa bouche fermement plaquée contre la sienne. Comme si elle pouvait figer ce moment, l'y piéger pour l'éternité et survivre de ses seules lèvres.

Afficher en entier

Jeric talonna sa monture, s'éloignant de Braddock, des rues principales, de l'agitation et de la lumière. La neige tombait désormais avec abondance, rendant le monde plus calme, presque paisible, et il pense à Sable.

Non, à Imari.

La zurina Imari Masai.

Il avait encore du mal à l'appeler par son vrai nom. Pour lui, elle était encore Sable. La guérisseuse de Skanden, qui lui avait sauvé la vie à plusieurs reprises, bien qu'elle ait eu toutes les raisons de le laisser mourir. Elle l'aurait probablement fait si elle avait su qui il était vraiment.

Afficher en entier

- Ne sois pas trop dur envers toi-même. Personne ne lui arrive à la cheville. La meilleure chose à faire est encore de te payer une bonne pinte et d'accepter ta médiocrité. Ça marche à tous les coups, crois-en mon expérience.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode