Livres
485 750
Membres
475 301

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Maelis31 2018-03-22T18:18:26+01:00

Tu es celle qui me fait revivre... Celle qui me donne la force de me battre, mais tu es aussi ma faiblesse.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shesska 2019-08-25T02:30:59+02:00

(Chapitre 54)

[...] Je n'aurais pas pu rester une minute de plus dans cet endroit. Mais cette sensation d'étouffement ne se dissipa pas pour autant. Pleurant sans aucune retenue, je m'accroupis contre un mur en pierre et me surpris même à frapper dessus tout en criant à plusieurs reprises. Mais rien de ce que je pouvais faire ne réussissait à arrêter mes sanglots, encore moins à diminuer cette douleur qui me comprimait la poitrine. C'était impossible... C'était pire qu'une brûlure, pire que n'importe quelle plaie ouverte. C'était une blessure dont la cicatrice, bien qu'invisible aux yeux des autres, resterait, ne disparaîtrait jamais entièrement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shesska 2019-08-25T01:46:15+02:00

(Chapitre 47)

- Tu es certaine de vouloir y aller ce matin ? me demanda gentiment Eric en stoppant son auto à quelques mètres du lycée Layton.

Je le regardai en haussant un sourcil.

- T'es en train de m'inciter à sécher les cours, papy ?

Il ronchonna.

- Je t'ai déjà dit de ne pas m'appeler comme ça, gamine. Et pour me justifier, je crois qu'avec tout ce qui t'arrive quelques jours de repos ne te feraient pas de mal...

Je lui adressai un sourire reconnaissant, et regrettai pendant quelques instants de ne pas avoir eu un père qui soit un peu plus comme lui. Oui, un père qui aurait été plus souple sur les règles, plus à mon écoute, plus compréhensif... Ma situation actuelle aurait sûrement été différente.

- C'est gentil, grand-père, mais je pense que je préfère encore m'ennuyer en cours que de passer ma journée enfermée dans une chambre à ne rien faire !

Il haussa les épaules, ne partageant visiblement pas mon avis. Mais pour moi, passer une journée à ne rien faire n'était pas amusant, c'était simplement du temps perdu, même si j'adorais m'accorder quelquefois une grasse matinée.

- Bien, capitaine. Si tu changes d'avis, tu sais où me trouver.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shesska 2019-08-24T05:34:22+02:00

(Chapitre 40)

Cependant, il avait tort sur un point.

- Tout ça... ce n'est pas ta faute, lâchai-je froidement, c'est la mienne. Comme tu l'as dit, c'est ma vie et, même si je fais les mauvais choix, je les assumerai toujours ! Alors, laisse-moi prendre mes propres décisions, peu importe si elles sont absurdes, je ne veux pas redevenir l'élève modèle, sage et prudente que j'étais ! Je ne veux pas... je ne veux pas que ma vie se limite à étudier, réussir mon année, sortir avec Alex, le petit ami idéal et studieux, parce que c'est ce que souhaitent mes parents, aller ensuite dans la même université que lui, faire de longues études et obtenir mon diplôme, trouver un bon travail et me marier, et puis déménager et vivre dans un quartier aisé à New York où je pourrais élever mes deux beaux enfants. Ouais, ce serait une vie belle et parfaite, mais je ne veux pas que la mienne ressemble à ça.

Je m'arrêtai un instant pour reprendre mon souffle. J'avais dit tout ça d'une traite.

- Alors, Zach... maintenant, laisse-moi décider de ce que je veux vraiment. Et ce que je veux en ce moment, c'est être avec toi. Peu importe ce qui se passera ensuite, on trouvera toujours une solution, je te le promets. Donc, ne dis plus jamais que nous deux, c'est une erreur, parce que, pour moi, c'est la plus belle chose qui...

Il me fit taire en posant sa bouche contre la mienne. Je fermai les yeux, savourant cette douceur passagère, avant qu'il n'y mette fin.

- C'est bon, j'ai compris, murmura-t-il, je ne le dirai plus.

Puis il m'embrassa à nouveau, cette fois-ci bien plus fougueusement, comme si... comme s'il fouillait tout mon être, qu'il s'insinuait en moi...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shesska 2019-08-24T04:44:04+02:00

(Chapitre 37)

- C'est hors de question ! m'écriai-je en la rejoignant tandis qu'elle entreprenait de grimper l'escalier.

- Alors comme ça, moi, je ne peux pas t'interdire de foutre ta vie en l'air et de mourir à dix-sept ans, mais toi, tu le peux ?!

- Vic, tu l'as dit toi-même, ce n'est pas un jeu ! Tu n'as pas à me suivre, ce n'est pas parce que je vais sauter d'un pont que tu dois faire pareil ! Et puis... tu n'as rien à y gagner !

- Parce que tu vas y gagner quelque chose, toi, à part la mort ? Eh bien, sache, pour ta gouverne, qu'en effet, si tu sautes, je saute ! Du moins pour aujourd'hui ! On est venues ensemble, on repartira ensemble, un point c'est tout ! Même si c'est dans un cercueil différent ! Pas question que je te laisse y aller seule, je n'imagine pas un instant t'abandonner. Je te l'ai dit tout à l'heure, t'es ma meilleure amie, et franchement, s'il t'arrivait un truc... je ne sais pas comment je pourrais regarder tes parents en face. Alors, si c'est pour vivre avec ta mort sur la conscience, autant crever maintenant.

- Vic...

- J'ai pris ma décision, je ne changerai pas d'avis. Et puis, on va pas continuer à débattre pendant une heure. D'ici là, l'échange sera terminé et...

Elle s'interrompit, se rendant compte que cela aurait pu être une technique pour me stopper. Elle grogna une injure et commença à monter l'escalier la première.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode