Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de goodmorningtomidnight : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La Nuit de Valognes La Nuit de Valognes
Éric-Emmanuel Schmitt   
J'ai du lire ce livre pour le lycée, je dois avouer que je déteste tous les livres que les profs nous font lire. Et j'ai été très agréablement surprise pour le coup !
Ce n'est pas une bête pièce qui reprend le très célèbre Dom Juan de Molière. L'auteur ici nous montre l'avenir de Don Juan. C'est une pièce moderne dans laquelle j'ai pris beaucoup de plaisir à la lire.

par Haappy
Le bleu est une couleur chaude Le bleu est une couleur chaude
Julie Maroh   
Je n'avais jamais presque pleuré pour une bd. Je dois dire qu'avec celle-ci, j'ai été émerveillé.
Loin de tous les stéréotypes du genre et des clichés de romance, cette bd est tout de même une histoire d'amour tout le long. Une histoire particulière, puisqu'il s'agit d'une adolescente qui va a se découvrir homosexuelle, et de sa traversée dans une société, dans les années 90, qui commence à peine à se défaire de ses préjugés négatifs contre les homos.
Elle va être confrontée, dans son lycée, au regard des autres, à celui de ses parents, à son propre regard sur elle même, ce qu'on lui a inculqué durant son enfance, cette morale normative qui l'emprisonne et la torture. Face à ce paradoxe, qui est celui d'aimer ce qu'on ne peut pas aimer, elle va lutter, aidée par Emma, et toutes les deux vont bâtir peu à peu un amour magnifique, grand, et éternel. Le dessin bien sûr est aussi très beau. Le bleu, dans cette bd, est le point central.
De par le sujet même qu'elle aborde, comme je l'ai dit, elle est forcément loin des clichés et de la norme. Même si on peut lui reprocher d'être comme la plupart des histoires d'amour un peu épurée, elle n'en reste pas moins terre à terre et proche du lecteur par le fait qu'elle aborde les relations humaines avec justesse et sans fioritures.
Vraiment, je trouve qu'elle a mérité son prix à Angoulême.
Artemis Fowl, Tome 1 : Artemis Fowl Artemis Fowl, Tome 1 : Artemis Fowl
Eoin Colfer   
Avez vous déjà lu un livre où le héros est un garçon cynique de 12ans millionnaire avec une intelligence hors du commun qui trempe dans la mafia ? Il est fort probable que non, car ce livre est tout simplement unique en son genre, extraordinaire !
En lisant Artemis Fowl, vous vous rendrez compte que le mal peut être très, très attachant ...
Artemis Fowl, Tome 2 : Mission Polaire Artemis Fowl, Tome 2 : Mission Polaire
Eoin Colfer   
Un deuxième tome toujours plein d'humour, et on commence à percer la carapace de froideur d'Artemis pour découvrir des sentiments plus humains...

par Hogwarts
Artemis Fowl, Tome 3 : Code Éternité Artemis Fowl, Tome 3 : Code Éternité
Eoin Colfer   
Tout aussi bon que les deux premiers ! C'est fou , comment de fait il que ça marche à tous les coups ?
On ne s'ennuie pas une seule seconde !
:)

par Olyna69
Artemis Fowl, Tome 4 : Opération Opale Artemis Fowl, Tome 4 : Opération Opale
Eoin Colfer   
Un tome peut-être plus profond que les précédents. Mon préféré reste néanmoins le troisième pour le moment, ce qui ne m'a pas empêché de lire avidement celui-ci, et d'avoir hâte de commencer le suivant ! J'ai beaucoup de plaisir à retrouver chaque personnage à chaque fois, leurs aventures sont palpitantes et leurs intentions un peu plus nobles désormais.
Divergente, Tome 1 Divergente, Tome 1
Veronica Roth   
Que dire d'autre après avoir fini ce livre que "ouaw" ? C'est vrai, je viens juste de le finir est je suis encore sous le choc. Il est plein de rebondissements surprenants, de passages à couper le souffle et d'instants magiques époustouflants.
Divergent est un nouveau roman dystopique que j'ai adoré. En même temps, quel livre de ce genre ne me plaira pas ? Ici, nous sommes loin du contexte de Delirium ou Promise, et plus proche du style de Hunger Games. En effet, dans le monde de Beatrice, nous devons choisir entre cinq factions : Candor ( l'honnêteté ) Abnegation ( la générosité ), Dauntless ( le courage ), Amity ( la patience ) et Erudite ( l'intelligence ). Depuis sa plus tendre enfance, elle vit dans la faction Abnegation avec Caleb, son frère. Leurs parents et lui se sont toujours montrés à l'écoute, gentils sans rien attendre en retour. Mais pour Beatrice, les choses sont différentes.
Depuis toujours, elle a beaucoup de mal à s'adapter à sa faction, et bien que sa vie lui plaise, elle sait que quelque chose cloche. Heureusement pour elle, elle est âgée de seize ans. A cet âge là, les adolescents choisissent à quelle faction ils vont dédier leur vie jusqu'à leur mort. Beatrice va alors devoir passer un test pour savoir vers quelle vertu elle va se tourner. Malheureusement, les résultats de ce dernier vont se révéler être très étranges...
Là je me tais, et je vous laisse découvrir le suspense totalement prenant que cache cette fabuleuse histoire. Et quelle histoire ! Tout d'abord, il faut que vous sachiez que Beatrice va se faire surnommer Tris durant le roman. Pourquoi ? Je vous laisse le plaisir de le comprendre. Mais vous devez également savoir que cette héroïne est juste parfaite. Oubliez les protagonistes qui ne font aucune faute et qui semblent "bons" à chaque instant. Ici, on a le droit à une personne qui fait des erreurs, qui doute, qui souffre et qui ressent des émotions brutales. On ne peine pas à s'attacher à ce personnage troublant et touchant. Tris est courageuse et vulnérable à la fois. On sent en elle une véritable volonté de se battre pour vivre.
D'ailleurs, ce point est un élément clé de l'histoire. On découvre avec émerveillement jusqu'où l'héroïne est prête à aller pour découvrir qui elle est. Ce livre est également basé sur la découverte de soi d'ailleurs... En effet Tris va apprendre à dépasser ses limites et à se battre contre elle-même pour avancer. Cela n'a fait que renforcer mon admiration pour elle.
De plus, derrière cette personnalité forte et poignante, on entre dans un univers passionnant. Veronica Roth possède en effet ce rare pouvoir, celui de nous déchirer par de simples mots. Elle n'hésite pas à décrire de sanglants spectacles pour nous bouleverser et à nous décrire des scènes d'amour à nous en donner la chair de poule. Car oui, la romance n'est tout de même pas oubliée. Beatrice va rencontrer un homme durant son initiation. Un qui va énormément la troubler. Comme nous grâce à leur histoire.
Qu'est-ce que je peux ajouter ? Ce livre est vraiment sensationnel. On voyage au cœur d'une intrigue fascinante et palpitante. C'est vrai, j'ai ressenti plusieurs fois de fortes montées d'adrénaline, de stress et de tension. L'atmosphère de Divergent est à la fois oppressante et captivante...
Vous savez, ce livre nous attire alors qu'on sait qu'en le lisant, on va se faire mal. On sait pertinemment qu'il va y avoir des morts, que la douleur ne va pas s'arrêter pour les héros et que les cicatrices vont mettre du temps à se fermer. Mais on y retourne, inlassablement. C'est angoissant et extraordinaire. C'est Divergent, tout simplement.

par Jordan
Divergente, Tome 2 : L'Insurrection Divergente, Tome 2 : L'Insurrection
Veronica Roth   
Je ne suis pas très douée en anglais, mais attendre encore 6 mois me paraissait infaisable. Je me suis donc lancée dans la VO, et même si certain passage me semblent un peu flou : J'ADORE !!!
Tout comme le premier :)
On retrouve Tris, Quatre, Caleb, Peter et Marcus juste à la fin du premier.
Les 5 se retrouvent dans un train et se dirigent vers le siège des Fraternels.
On découvre le fonctionnement de cette faction, et on aime, ou pas...
On découvre également celui des Sincères qui est...franc... et là aussi ça passe, ou ça casse.
On apprend plus de choses sur ce qu'être Divergent veut réellement dire.
Tris est toujours aussi forte et le deviens plus encore.
[spoiler]Elle est courageuse face à la mort de ses parents, et en particulier à celle de Will. La culpabilité la ronge à tel point que toucher une arme lui devient impossible, ce qui n'est pas spécialement pratique en temps de guerre. De plus quand elle retrouve Christina, la chose devient bien plus difficile.[/spoiler] Mais on retrouve toujours la Tris qu'on aime, têtue, courageuse et amoureuse et bien plus encore.
Tobias est... j'ai envie de dire toujours aussi parfait, mais ce n'est pas le cas. Là aussi on en apprend plus sur lui, sa famille et sur ses pensées.
[spoiler]Je n'aime pas Evelyne, c'est une manipulatrice et on ne peut même pas dire que c'est une mère.
Bien que Quatre l'ait déjà dit : Marcus est un vrai manipulateur.
Y'a pas à dire : Tobias n'a vraiment pas eu de chance avec des parents comme eux.[/spoiler]
La relation Tris/Tobias qu'on pouvait dire basée sur la confiance est en fait pleine de non dits.
J'ai eu plusieurs fois envie des les frapper tous les deux.
Ma grosse déception :[spoiler] Caleb, le sale traître, même si on finit par s'en douter, quand on l'apprend ça fait vraiment mal au coeur[/spoiler]
Je vais m'arrêter là, j'ai trop de chose à dire, et je ne sais pas comment donc je stoppe sur la fin.
Elle est... atroce !
UN AN ! Encore un an d'attente... ça va être une année de souffrances interminables... ;)
C'est un beau cliffhanger que nous fait Veronica Roth !
Vivement Mai 2013 !
Dom Juan Dom Juan
Molière   
Un classique à lire.

Relu pour le français il y a peu, l'histoire m'a autant happée que la première fois.

Malgré le caractère peu consciencieux dépeint par Molière en le personnage de Dom Juan, on ne peut s'empêcher de le trouver juste.
Certes, le libertinage du (anti) héros nous indigne, mais les descriptions de la société du temps de Molière sont habilement restituées, et surtout critiquées.

Fabuleuse pièce de théâtre, à lire et à voir.

par Ophie
L'Avare L'Avare
Molière   
Après Les fourberies de Scapin, c'est mon Molière préféré. Comparé à d'autres pièces de l'écrivain, cette pièce est remplie d'humour. Le personnage de Frosine m'a plue.
L'adaptation cinématographique, avec Louis de Funès, est aussi à voir.

par myra44