Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Goue91 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Sans attendre Sans attendre
Jennifer Echols   
Ce livre est une perle. J'accumule de nombreuses déceptions en lecture, en ce moment. Des livres que j'abandonne. Celui-ci je l'ai dévoré.
Leah est une passionnée de l'aviation. Mais le chemin qui mène à la gloire est semé d’embûche. Leah possède une famille restreinte composée uniquement d'une mère inconsciente qui accumule es mauvaises rencontres. Leah paie les factures et le loyer de leur misérable caravane. Elle se fait traîner dans la boue par une réputation qui ferait pâlir n'importe qui. Leah n'a pas été gâtée, loin de là, mais elle se débrouille pour réaliser son rêve. Mr Hall, le gérant de l'aéroport, l'a prise sous son ail, lui-même délaissé par sa famille et en particulier ses fils. Leah apprend à piloter.
[spoiler]Mais c'est après la mort de Jake et de Mr Hall, qu'elle se voit obligée de côtoyer les jumeaux Grayson et Alec Hall qui reprennent l'entreprise de leur père. [/spoiler]
Cette histoire m'a appris des tas de chose, sur l'aviation comme la tractation de bannière publicitaire, le pilotage d'un avion. Et j'ai été transporté par l'histoire de Leah qui se bat pour son rêve, même s'il faut renoncer à sa dignité.
Grayson était un personnage vraiment attachant même s'il pouvait se montrer agaçant et prétentieux.
J'ai été déçue, je dois l'avouer, par la fin, bâclée. Jennifer Echols aurait pu rajouter quelques chapitres et peut-être développer plus les troubles de Grayson... Mais cette écrivaine est assez prometteuse !
Elle m'a redonné l'envie de lire, alors je ne peux que vous le recommander !

par Kiiwako
Ma raison de respirer Ma raison de respirer
Rebecca Donovan   
Une fois que j'ai eu fini "Ma raison d'espérer", il était IMPOSSIBLE que je reste là, à attendre mai 2016 pour savoir la suite. Il fallait que je la lise maintenant.
J'ai donc directement acheté le troisième tome, en anglais donc.

Oh mon dieu. Le premier m'a dévasté, le deuxième m'a laissé sans voix, mais alors celui là, une pure merveille.

Je ne savais pas bien à quoi m'attendre, surtout après le départ précipité d'Emma, loin de la ville et loin d'Evan.

On retrouve donc Emma, des années plus tard, complètement transformée. Elle est en école de médecine, elle a des nouveaux amies mais reste toujours autant concentrée sur les études.
Sa relation avec Sara n'a pas changé, on peut même dire qu'elle est plus forte qu'avant. Même si Sara est en voyage à Paris, elle continue de veiller sur son amie plus que jamais (notamment grâce à Meg, la colocataire d'Emma). Evan ? Elle l'a laissé le jour de son départ et n'a jamais repris contact avec lui. Elle en souffre, mais pour elle c'était une bonne décision, elle n'en parle donc jamais même si on voit qu'elle n'est pas tranquille avec sa décision.

Tout semble se passer plutôt bien, elle a des amies, elle sort en soirée et se fait même draguer par un gars têtu et très déterminé. On a l'impression que sa vie recommence, même si il y a un hic. Emma se retrouve ivre - plus d'une fois. Et c'est un détail qui m'a 1) choquée 2) mise dans l'incompréhension la plus totale.
Sérieusement, après tout ce qu'il s'est passé avec sa mère, comment elle peut continuer comme ça ? Je comprend bien que lorsqu'elle est ivre elle n'entend plus les voix, ne souffre plus et ne ressent plus rien. Mais merde, c'est ça de vivre !
Mais plus on avance dans l'histoire, plus on comprend que tout ce qu'elle dit, fait, tout ça ce n'est pas vraiment "réel". Elle est détruite, et elle a changé - pour le pire malheureusement.

Et on arrive à un moment de l'histoire, où c'est la surprise totale. On a le point de vue d'Evan ! MERVEILLEUX !
C'est sûrement en grande partie pour cela que ce troisième tome est un si grand coup de coeur. J'ai toujours voulu voir le monde - et Emma du point de vue d'Evan, et voilà, un point plus que parfait.

Je ne vais pas en dire plus, mais out of breath c'est l'histoire d'une fille brisée, qui va réapprendre à respirer aux côtés d'une garçon blessé - mais amoureux.

Une des plus belles histoires d'amour qu'il m'a été donné de lire. J’achèterai le tome 3 en français dès sa sortie, et je continuerai de lire et de relire cette trilogie magnifique.

Merci infiniment Rebecca Donovan pour ces trois romans à couper le souffle !
Ma raison de vivre Ma raison de vivre
Rebecca Donovan   
Ce livre est magnifique mais en même temps très dur. Il m'a complètement pris aux tripes ce livre, on en ressort pas indemme. Cette histoire m'a poursuivit pendant quelques jours et il a fallu que je lise un livre beaucoup plus doux après.
Dès les premières lignes on rentre dans l'histoire. On sait ce que sa tante lui faire subir. Rebecca Donovan a une très belle façon d'écrire. On ne peut pas lâcher le livre avant de l'avoir fini, on veut tellement savoir ce qu'il se passe. L'auteur a réussi à nous décrire les actes sans aller trop loin dans ses mots mais je me suis imaginée les scènes et c'est vraiment dur de voir ce qui lui arrive. Surtout qu'elle n'a jamais rien fait de mal. C'est juste de la méchanceté gratuite. Heureusement que Sarah et Evan seront là.
Le titre du livre est juste parfait. Il reflète tellement bien l'histoire. La relation entre Emma et Evan est super belle. J'ai vraiment adoré les découvrir tout au long de l'histoire. Emma n'a vraiment pas de chance avec sa "famille". Elle est tellement attachante, elle ne fait rien de mal, elle veut juste qu'on la laisser faire ce qu'elle veut. Et cette fin... Je déteste les fins comme celle-là surtout quand on sait que la suite du livre est en Septembre.
Enfin pour conclure un livre qui m'a beaucoup ému et que je ne suis pas prête d'oublier.

http://fanbooks76.blogspot.fr/2015/04/ma-raison-de-vivre-de-rebecca-donovan-29.html

par Vanou76
Le club des coeurs solitaires Le club des coeurs solitaires
Elizabeth Eulberg   
c'est le premier livre d'un genre autre que fantastique (donc par élimination, réaliste :) ) qui me plait! en général, je fuis les livres où l'action pourrait possiblement se produire dans la vraie vie! mais ma soeur m'a convaincu de le lire en me disant qu'il était drôle et excellent :) ! ce livre est vraiment trop bon!!!! je me reconnais en Penny, les gars me rendent carrément malde de tristesse
Avant toi Avant toi
Jojo Moyes   
Un vrai coup de cœur .
Un livre d'une rare beauté, magique, déchirant et un véritable choc émotionnel...
Car cette histoire pourrait êtes vrai!
Donc ma forte émotion pour ce livre je me suis mise dans la peau du personnage de Lou, on ne peut quand ressortir plus grand et fort...
Je ne vous ferais pas de grande phrase car je manque de mots tellement mon cœur et bouleversé .
Par ce roman si beau et si triste mon cœur a été touché.
Mes larmes ont coulé doucement au fil des pages...
Excellent une belle leçon de vie, et qui font réfléchir sur nos petits tracas de la vie quotidienne qui sont bien petits, car ça n'a beau être qu'un roman il sent dégage beaucoup d'émotions et bien plus encore...
Gros coup de cœur 2013 et un de met livre préféré dans ma biblio ❤❤❤❤
À lire ...
Voisin, voisine Voisin, voisine
Angela Behelle   
Ce bouquin me laisse un arrière-gout amer.
Tout d'abord, il y a ce même cliché de la jeune femme inexpérimentée tombant amoureuse du plus vieux, plus riche et plus tourmenté beau gosse dont elle puisse rêver.
Ensuite vient la plume de l'auteur,qui me laisse légèrement vide, sans émotions face à ce qui aurait put être un grand roman.
Mais oublions ces "petits" détails dérangeants, le gros problème c'est l’héroïne du roman. Cette héroïne est l'une des femmes les plus passives, soumises, sans une once de caractère, de bon sens et d'estime d'elles-même qu'il puisse exister.
Il n'y a rien a quoi se raccrocher et les seuls moments de "suspens" sont engloutis dans des scènes de sexe de bas étages.
J'ai personnellement trouvé ce livre insipide, mais si vous aimez les romans à l'eau de rose avec une loque sans caractère comme héroïne ce livre vous plaira
Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 1 : Le Divin Enfer de Gabriel Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 1 : Le Divin Enfer de Gabriel
Sylvain Reynard   
Il est rare, en tout cas pour moi, de ne pas savoir exactement ce que l’on ressent pour un livre, soit on aime, soit on aime pas, soit on se réserve pour la suite. Et bien là, je ne sais pas, j’ai tout ressenti !! En ce qui me concerne, le fait de ne pas savoir ce que j’éprouve réellement à la fin de cette lecture est sûrement du au fait que je m’attendais à une énième histoire à la FSOG, mais non rien à voir avec M. GREY, M. STARK ou même M. CROSS. Je peux dire que ce livre est tout public, mais je vous rassure, ce n’est pas un jeunesse non plus !! lol
Tout comme nos chouchous, M. le Professeur Emerson n’a rien d’un ange, il est hanté par son passé, et sa vie sexuelle est des plus intenses, mais pour Julia, il va devenir un ange de vertu, et va tenter de la séduire dans les règles de l'art.
Dans ce roman, nous sommes plongées dans la construction d’une histoire d’amour autre que par le sexe, et ça fait du bien un peu de romantisme. Ils apprennent à se connaitre, se courtisent, se confient leurs secrets, mais cela n’empêche pas qu’il y ai une tension sexuelle entre ses deux personnages.
L’auteur jongle avec les points de vues de Julia et de Gabriel, et certains passages auraient mérité d'être plus approfondies alors que d'autres auraient pu être survolés, mais cela ne m'a pas empêché d'avoir des papillons dans le ventre lors de certaines situations. Il nous fait également découvrir l'histoire de Dante et Béatrice.

Julia est une jeune femme fragile, peureuse, timide, anéantie par ce que son ex lui a fait subir, mais elle est malgré tout d’une bonté extraordinaire. Elle m’a fait sourire quand elle faisait appel au Dieu des étudiants, au Dieu des maladroits, au Dieu du sexe et autres. Mais, Julia va en agacer plus d’une, et oui, c’est comme ça !! lol. En tout cas, moi elle m’a agacé. Ok M. le Professeur en impose, mais quand même à 23 ans, on peut affronter le regard d’une personne, on peut aussi répondre quand on se fait agresser verbalement, et bien non, Julia est trop timide pour tout ça, donc elle encaisse, bon heureusement pour nous, cette situation ne dure pas, et elle va reprendre du poil de la bête !! Au fil des pages Gabriel, va de moins en moins l’impressionner, et elle va réussir à s’imposer. Leur confrontation verbale en salle de classe est pur bonheur ;-))

Gabriel est difficile à cerner, il ne laisse rien transparaître, un seul regard et tout le monde se tait, et toutes les femmes se damnent sur son passage. Son passé est douloureux, il se compare à un démon, il ne pense donc pas mériter le bonheur, pourtant sa rencontre avec Julia va lui faire entrevoir la lumière et il va prendre conscience qu’il a honte de son passé. Mais dire la vérité à Julia, veut aussi dire prendre le risque de la perdre, et maintenant que le bonheur est à porté de main, est-il prêt à perdre tout cela ?? Comment réagira-t-elle quand il lui dira ce qu'il a fait ??

Bon et bien au final, après une nuit de sommeil, je peux dire que j'ai apprécié cette lecture, et même si pour moi ce tome se suffit à lui même, je lirais la suite ;-)


par coco69
Le Trône de fer, Intégrale 5 Le Trône de fer, Intégrale 5
George R. R. Martin   
Enfin! ça vaut le coup de le lire en anglais! (pygmallion a des pratiques qui tiennent plus du racket que de l'édition...)
Vivement le tome suivant!!
[spoiler]Tyrion se retrouve, après avoir traversé tout le continent, à la cour de Daenerys, celle ci se marie puis fuit à dos de Dragon. Jon Snow est tué par un traitre, Stannis Baratheon est annoncé mort, Cersei attend son procès et se retrouve humiliée dans tout port réal, etc...[/spoiler]

par Phael
Le Cœur de Rose, tome 1 Le Cœur de Rose, tome 1
Claudine Senger   
Son histoire est très interessante. Je suis pressée d'avoir la suite.

par Anaïs37
Dedans ce sont des loups Dedans ce sont des loups
Stéphane Jolibert   
La neige éclatante à perte de vue et pourtant, ce roman est sombre comme les hommes qui l'habitent…

Mais malgré toute cette noirceur, il y a tout de même quelques lueurs d'espoir au fond de ce trou à rat qu'est le Terminus.

Nous sommes à la Frontière, celle du Grand Nord, dans une zone à l'écart de tout, une zone sans droit, sans autres règles que celle du Grand Patron, l'homme qui gère tout, caché dans l'ombre.

Ensuite, il faudra respecter les règles du contremaître, du garde-putes, de l'Irlandais, tenancier du bar Terminus et du Vieux Tom, le bootlegger qui rempli leurs cuves d'alcool distillé par lui-même.

Dedans, ce sont des loups et les chiens ne sont pas tolérés dans cette zone où fraye toute la lie de la société.

Ici, c'est une meute de loups et si l'Homme est un loup pour l'Homme, il en est un aussi pour le véritable "canis lupus" qui courrait, libre, dans ces bois, avant de se faire exterminer par l'Homme.

Le Terminus, c'est un peu comme à la Légion Étrangère : on ne te demande pas qui tu es en vérité et ce que tu fuis. Pour la plupart, c'est la police.

Les personnages qui hantent ces pages ont tout été amochés par la vie et trainent un passé plus lourd qu'un boulet qu'ils tentent de noyer dans l'alcool ou entre les jambes des 12 prostituées qui opèrent au Terminus.

Le récit est cohérent, empreint d'une grande profondeur, humain, malgré la violence qui règne dans cette zone oubliée de tous.

La misère, ça pousse n'importe quel gentil à devenir teigneux.

De plus, j'ai aimé le mélange entre les récits au passé et ceux au présent. le passé nous éclairant un peu sur la personnalité des protagonistes qui évoluent dans les pages du roman.

L'histoire est comme un moteur qui ronronne et t'entraine toujours plus loin, toujours plus bas, ou toujours plus haut, c'est comme le lecteur le ressentira. Soit il raclera le fonds avec la lie tel Sean, soit il s'élèvera avec Nats et Sarah.

Quant à la plume, elle est sans concessions, créant des personnages ni tout bon, ni tout mauvais, chacun ayant l'une ou l'autre chose à cacher et cela nous sera divulgué au fil des pages que l'on tournera avec frénésie.

C'est tellement bien décrit que tu vois les lieux lors de ta lecture, tu sens la neige froide et humide qui s'immisce dans tes os et les balles te transperceront le corps.

On pourrait dire que le roman regroupe des tranches de vie miséreuse de personnes qui en ont bavé dans leur vie, qui en ont reçu plein la gueule pour pas un balle, des gueules cassées, des blessés de la vie. Mais ce serait oublier la profondeur du récit car ce roman, c'est bien plus que ça.

C'est un récit qui vit et qui continue de tourner dans ta tête, même une fois le roman refermé.

Un récit âpre, froid, maîtrisé, cohérent, brut de décoffrage, violent – mais pas de la gratuite – sombre, mais avec une lumière qui brille dans le fond.

Bref, encore un putain de roman noir qui te pète à la gueule, qui te traine dans un bar mal famé et où tu hurles à la lune "Encore" tant le style est d'enfer.