Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Goue91 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Tout déprimé est un bien portant qui s'ignore Tout déprimé est un bien portant qui s'ignore
Michel Lejoyeux   
Nous possédons tous sous notre crâne une véritable machine à bonne humeur… mais sans mode d’emploi !
Ce livre vous le donnera et vous proposera un style de vie antidéprime, sans médicaments, sans chimie ni molécules du bonheur. Vous pouvez entretenir seul votre moral, chasser les émotions négatives comme vous travaillez vos muscles, votre souffle ou votre cœur. Il vous suffit d’appliquer des techniques scientifiquement validées, simples, pleines de bon sens, mais redoutablement efficaces.
En vous construisant une belle image de vous…
En vous débarrassant de vos « faux amis », les gêneurs, les produits toxiques, les mauvaises habitudes…
En apprenant à sourire, à rire, méditer, bouger…
En trouvant votre énergie dans votre assiette, dans la nature, dans le mouvement.
Autant et encore plus de conseils, de recettes, de techniques, d’exercices, de réflexions pour apprendre à vivre mieux avec vos états d’âme.

(Source : Jean-Claude Lattès)

par x-Key
Alexia, Tome 1 : Quand Nous Étions Morts Alexia, Tome 1 : Quand Nous Étions Morts
Francesc Mirallès   
Houlala ! Je pense qu'il va me falloir un peu de temps afin de me remettre totalement de cette superbe lecture ! Alexia est un roman ensorcelant, aux allures gothiques, ce qui lui donne un côté fascinant et qui laisse donc émaner du livre une certaine crainte, chose que j'ai adoré.
On suit Christian, une jeune espagnol de dix-sept qui vient de connaître la mort brutale de son frère jumeaux. Cet adolescent erre désormais comme une âme en peine dans notre monde. En effet, il passe sa vie cloitré entre les quatre murs de sa chambre, il lit des contes de littérature ancienne portant sur des histoires d'amour qui perdurent après la mort et, surtout, Christian se rend dans le cimetière non loin de chez lui.
Ce lieu l'apaise et lui permet de trouver un peu de paix intérieure. Puis au moins, ici, personne ne lui pose de questions et ne le regarde comme l'élève à éviter. Contrairement à tous les étudiants de son lycée. C'est lors d'une de ses visites quasi-quotidiennes dans "son" cimetière qu'il va entendre un chant. Il provient d'une voix douce et magique, presque surnaturelle. Cette voix magnifique provient d'une jeune fille : Alexia.
A la fois mystérieuse et hypnotique, Alexia attire immédiatement Christian. Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'elle appartient à un groupe assez particulier nommé "Les Pâles". Pourquoi ? Parce qu'il est composé de deux autres personnes, Lorena et Robert, qui se maquillent le visage en un blanc évanescent, ce qui rend leur apparence fantomatique.
Très vite, Christian va se lier d'amitié avec ces trois étranges personnages... Mais va également très rapidement apprendre que pour entrer dans leur groupe, quelques épreuves sont de mise. C'est là que je cesse de vous dévoiler le début de l'intrigue, car je crois sincèrement qu'il faut que vous découvriez cet univers sombre et ténébreux par vous-même.
Mais pour vous mettre l'eau à la bouche, sachez que ce roman est unique. Alexia est un livre comme j'aimerai pouvoir en lire beaucoup plus souvent ! Les protagonistes sont tous surprenants et merveilleux. A l'instar du monde dans lequel Francesc Miralles nous mène, d'ailleurs. C'est vrai, vous avez déjà lu des livres parlant de cimetières, d'esprits, d'âmes et de morts, vous ? Pour moi la réponse était non, et je ne regrette pas le moins du monde de l'avoir fait. Une fois que l'on pénètre dans cette histoire passionnante et déchirante, il est très difficile de s'en échapper. De plus, l'écriture est superbe, et la mise en page aussi. Elle renforce l'atmosphère étouffante du roman et nous permet de tourner les pages sans que nous nous en apercevions.
En parlant de cette atmosphère... Elle a été délicieusement déroutante. On plonge littéralement dans un océan de noirceur poétique. Les mots se consument telle la flamme d'une bougie tant ils sont stupéfiants. L'auteur arrive à nous faire vibrer d'émotion, autant d'enchantement que d'effroi. J'ai dû me retourner plusieurs fois pour vérifier que personne n'était en train de m'épier pendant ma lecture ! Vous comprendrez pourquoi en lisant le livre. D'ailleurs, pour rendre ma lecture encore plus "vraie", j'écoutais en même temps la chanson du livre. Elle se nomme "When We Where Dead" ( Quand Nous Étions Morts... ) et est chantée par Nikosia. Ce simple fait que le roman possède son propre air de musique m'a transporté ailleurs !
Ailleurs... Voilà un mot qui décrit bien Alexia, le livre en lui-même, j'entends. Christian ne rêve plus que de s'abandonner à autre monde, un endroit sans douleur ni peine... Ce désir est si oppressant qu'on ne se rend pas même compte que les lignes qui passent sous nos yeux nous emmènent avec elles vers la fin.
Et la fin ! Quel final ! J'ai cru que mon coeur ne tiendrait jamais ! Les révélations se bousculent, les mensonges s'entrechoquent et la romance du livre s'enflamme ! Je suis resté scotché par tout ce que j'apprenais ! Francesc Miralles a vraiment réussi à m'entraîner sans peine dans son univers mélancolique. Je pense n'avoir rien d'autre à ajouter, si ce n'est que la suite me paraît bien loin maintenant... Mais je n'ai pas trop à me plaindre, ce tome-ci s'achève avec un fin qui me plaît. Elle va très bien pour cette histoire fabuleuse.
Un conseil ? Achetez Alexia. Cet aspect gothique et nostalgique de Christian est vraiment captivant. Mais c'est surtout l'intrigue, noire, alarmante et brillante qu'il serait regrettable de louper.

par Jordan
Dangerous Romance Dangerous Romance
Sarah Cooper   
Dangerous Romance est l'histoire de deux jeunes femmes qui, à la suite de rencontres fortuites avec de beaux inconnus, se retrouvent plongées dans un monde de déception.
Bientôt elles devront décider si elles sont prête à suivre ces homme mystérieux ou renoncer aux sentiments qu'elles éprouvent pour eux?

Dangerous Romance est un roman de domination et de soumission, mais surtout une histoire d'amour.

par cdv25
L'Amour en G L'Amour en G
Alexandra Lanoix   
Premièrement, je tiens à remercier les éditions Anyway pour ce SP et pour leur confiance.

Habituellement, je ne suis pas une très grande friande des triangles amoureux, c'est quelque chose de vue et de revue, d'autant plus que j'ai tendance à très vite m'en lasser et à être agacé dès la première phrase. Mais là, je dois bien l'avouer, ce triangle apporte un coup de fraîcheur et de nouveauté.

Effectivement, c'est la première fois que je lis une romance avec un triangle amoureux dont l'un des personnages est gay, et en plus d'être une très bonne découverte, j'ai totalement adhéré. Cette idée permet de faire tenir l'intrigue debout et de nous tenir en haleine jusqu'à la toute dernière page.
Un autre point qui a su me charmer, c'est le fait que ce soit Stéphanie qui nous raconte son histoire. On se sent plus proche d'elle, un peu comme ci il s'agissait d'une amie qui nous relate sa drôle aventure amoureuse.
Je dirais que le seul point faible de ce roman, c'est sa longueur. C'est trop court, beaucoup trop court ! On en voudrait plus.

Concernant les personnages, je les ais tous trouvé attachants, bien qu'un peu agaçants. Ils sont relativement complexes et tout une intrigue se forme autour d'eux. Les rebondissements nous font apprécier untel à un moment et untel à un autre. Au final, on ne sait plus sur quel pied danser et c'est pour moi, un très bon point.
Stéphanie m'a beaucoup touché et la touche d'humour qu'elle apporte est un vrai délice pour les yeux !
James, je l'ai cerné dès le début et je n'ai jamais réussit à l'apprécier. Pour tout dire, il me fait ni chaud ni froid.
Quant à Greg, je l'ai également beaucoup apprécié et ce dès le début. Il nous fait découvrir le domaine de la musique, ce qui a su me fascinée tout le long de ma lecture. Toutefois, la fin et son caractère que l'on découvre au fil du récit me font me méfier de lui.


Alexandra Lanoix à une plume magnifique et très fluide. Je suis ravie d'avoir eu la chance de découvrir son premier roman et je la lirais de nouveau avec un très grand plaisir.

Pour ce qui est de la fin, elle est très émouvante, mais également très vicieuse. On ne peut s'empêcher de réclamer une suite et de vouloir connaître le fin mot de l'histoire.

Pour conclure, ce roman est une très belle découverte et que je conseille à tous les amoureux de romance.

http://magicaladventurebooks.blogspot.fr/2016/01/chronique-n11-lamour-en-g.html

par Philla
Ghostwalkers, Tome 1 : Jeux d'Ombres Ghostwalkers, Tome 1 : Jeux d'Ombres
Christine Feehan   
Ici, pas d'histoire de vampires ou de loup-garou mais de personnages doués de pouvoirs paranormaux. L'intrigue est bien faite, il y a de l'action. La relation entre Lily et Ryland est assez torride. Ce premier tome m'a plut et laisse envisager une série intéressante.

par Evaelle
La Société, Tome 6 : La Fille du Boudoir La Société, Tome 6 : La Fille du Boudoir
Angela Behelle   
L'amour ou la passion,
Isabelle se rendra t-elle compte qu'elle mérite également le bonheur ?

Isabelle Marle porte de lourdes responsabilités sur ses épaules. En effet gérante du boudoir et fille de fondateur de l'organisation la société. Elle doit être irréprochable. Le boudoir doit refléter la mémoire de ses parents et offrir aux clients qui rentrent dans cet hôtel prestigieux, un anonymat et un service impeccable. Quand Alexis Duivel vient bousculer ses habitudes celle-ci est perturbée, Isa va devoir sortir de sa zone de confort pour satisfaire les ambitions machiavélique du sous-directeur de la société.

Quels sont les barrières et les doutes qui oppressent Isabelle ?
Pourquoi se rabaisse-t-elle autant ?
Pourquoi se cache-t-elle derrière les murs du boudoir ?

Déjà 5 jours que j 'ai finis ma lecture et impossible de me poser devant ma feuille, pour remettre en place toutes mes idées et mes impressions. L'auteure m'a totalement chamboulée, perturbée. En même temps il me reste tellement de questions en tête sur Isabelle, sans réponse.
Isabelle est une jeune femme qui a du assumé trop vite et top tôt des responsabilités, à l'âge ou les jeunes femmes découvrent la vie. Elle s'est enfermée dans une bulle qu'elle maîtrise à la perfection, tout est mené à la baguette, sa vie professionnelle et personnelle. Aucun grain de sable dans la machine parfaitement huilé que représente le boudoir. Un soir Alexis lui demande ou plutôt lui impose une mission, jamais elle n'aurait pu penser que sa vie allait en ressortir perturbé.

L'auteure nous confronte malheureusement à une sensation que toutes femmes auraient pu vivre dans sa vie ( au moins un certain nombre). Connaissez-vous cette phrase :

"Il y a les femmes que l'on baise et les femmes que l'on épouse"

Pas très glorieux en effet. Sacha Guitry disait également : Il y a devant l'amour trois sortes de femmes: celles qu'on épouse, celles qu'on aime et celles qu'on paie. Ça peut très bien être la même. On commence par la payer, on se met à l'aimer, puis on finit par l'épouser. (Les Femmes et l'Amour).


Vous vous demandez surement où je veux en venir, tout simplement notre jeune héroïne pense être de celles que l'on paie ou que l'on baise. Elle s'est forgé une carapace qui la rend imperméable aux sentiments, elle ne mérite pas d'être aimé, c'est impossible. Aucun homme ne pourrait éprouver des sentiments à son égard.

Cependant devant la perplexité du personnage que nous offre Angela Behelle, cette histoire est captivante . En effet nous sommes totalement émue et attendrie par une femme qui recherche de la tendresse et en même temps qui la rejette.
Elle va devoir faire face à deux hommes, l'un est jeune et fougueux il ne demande qu' à maîtrisé ses pulsions. Le second est dans une mécanique de vie qui l’oppresse, une vie trop parfaite.
Un tome qui nous apporte une certaine fragilité. En effet la société a parfois donné des responsabilités à une génération qui n'était pas totalement prédestiné aux affaires parentales. Qui du moins ont eu des responsabilités trop vite. Une succession lourde de conséquence.

Ce tome me laisse un vide, une sensation qu'Isabelle à un mal encore plus profond que ce que l'on peut découvrir, dans notre lecture.

L'amour nécessite parfois un brin de folies, il faut sortir des sentiers battus et prendre des risques pour ce que l'on veut vraiment obtenir.
http://jewelrybyaly.blogspot.fr/2015/08/chronique-la-societe-t6-la-fille-du.html

par Jbyaly
Agnès Price, Tome 1 : Sang Mêlé Agnès Price, Tome 1 : Sang Mêlé
Sebastian Bernadotte   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2016/03/agnes-price-tome-1-sang-mele-sebastian.html

Lorsque j'ai lu le résumé de cette future sortie, j'ai été de suite intriguée, car il n'en dit pas trop, mais pas assez non plus, de quoi attiser la curiosité du lecteur, et donc la mienne ! Et je dois dire que dès les premières pages, j'ai été prise dans l'intrigue et que j'ai passé un très bon moment de lecture.

Agnès est une ancienne flic, qui a décidé, suite à une enquête qui a mal tourné, d'ouvrir son cabinet de détective. Ce qu'elle ne pensait pas, c'est qu'en acceptant une nouvelle enquête, elle débarquerait dans un univers qu'elle ne connaît pas et qu'elle ne pensait pas réel. En plus de cela, Aymeric, un jeune homme qui l'aide de temps en temps, semble en savoir bien plus qu'il ne le prétend, et elle sait qu'il lui cache certaines choses qui la concerne. Lorsqu'enfin elle découvrira quelques petites bribes de sa vraie vie, elle va plonger tout droit dans un cercle vicieux qui pourrait avoir plus de conséquences que prévu.

Comme je vous le disais, dès le début, nous entrons dans cet univers et les premières pages sont déterminantes pour la suite. Agnès est une jeune femme avec un caractère bien à elle. Elle sait ce qu'elle veut, ce qu'elle dit et se fout un peu des conséquences que cela peut avoir sur son futur. Elle est accompagnée d'une secrétaire avec qui elle s'entend très bien, et d'un voyant, Aymeric, qui l'aide de temps à autre sur ses affaires. Mais quand l'une d'elles prendra plus de place, elle devra faire des choix qui pourraient changer sa vie et son quotidien si bien ficelé.

Je me suis de suite identifié à Agnès. Elle m'a fait rire dès le début et elle est persévérante. Dès que quelque chose bloque, elle essaye de trouver une solution. Elle déteste aussi quand on lui cache des choses, et bien qu'elle soit attirée par Aymeric, ce dernier l'agace quand il reste vague sur ses explications, trouvant comme excuse qu'il est déjà allé trop loin et qu'il ne peut en dire plus.

Outre le côté fantastique que j'ai trouvé très bien mené avec des légendes auxquelles je ne m'attendais pas, le côté humour est aussi bien présent et apporte beaucoup de fraîcheur au récit. Agnès est assez casse-cou quand elle veut, et va au bout des choses, ce qui lui cause quand même pas mal de soucis. Même si elle se fait agresser ou menacée, elle s'en fiche, elle veut le fin mot de l'histoire, et nous avec. L'auteur parvient à entretenir le suspense sur quasiment tout le premier tome, ce qui nous pousse à en vouloir plus, d'autant plus que les chapitres sont assez courts.

Si l'action, le suspense et les questionnements sont bien présents tout du long, je dois dire que j'ai trouvé un certain passage vers la fin assez vite expédié. Je n'en dirai pas plus ici pour ne pas spoiler, mais j'ai trouvé que c'était trop soudain et trop facile, ce qui enlève beaucoup de réalisme au récit, qui pourtant était très bien mené au départ.

Quant à la toute fin, je dois bien avouer que l'auteur m'a surprise, même si j'avais un peu deviné la finalité. Il y a des signes qui ne trompent pas et j'ai appris à me méfier de certaines choses quand je lis un roman. Mais ce revirement de situation était très bien trouvé et je suis très curieuse de lire la suite, pour en savoir un peu plus !

En résumé, un premier tome qui nous met directement dans l'ambiance et qui nous fait nous poser des questions dès les premiers chapitres. Une Agnès à laquelle on s'identifie très vite, car son caractère est drôle et persévérant. Un univers fantastique très plaisant à découvrir avec une plume fluide et prenante. J'en redemande et j'ai hâte de pouvoir lire la suite de ses aventures ! Je ne doute pas que d'autres surprises nous attendent !

* Je remercie Eric et Sidh Press de leur confiance ! *

SORTIE LE 16 MARS 2016 !

Justine P.

par just2iine
Alex Craft, Tome 4  : Grave Visions Alex Craft, Tome 4 : Grave Visions
Kalayna Price   
https://delivreenlivres.blogspot.fr/2016/09/alex-craft-book-4-grave-visions-de.html

Nous retrouvons Alex dans de nouvelles aventures, toujours aussi sympathiques à lire !

Il c'est passé deux semaine depuis la fin de l'aventure précédente et la vie d'Alex doit changer. Elle s'aperçoit qu'elle était même plus fae que ce qu'elle imaginait et qu'elle est en train de s'affaiblir très vite par manque de connexion avec la Faerie. Elle va donc vite fait devoir choisir un camp. Comme si le choix n'étais pas déjà difficile car la reine d'hiver refuse de la nommer indépendante, son propre père lui annonce qu'elle a été fiancée à la naissance et qu'elle doit rejoindre le royaume d'ombre, chose qu'elle n'a pas envie de faire bien entendu car cela voudrait dire qu'elle devrait quitter tout ses amis et son boulot, sans parler du fait qu'elle devrait épouser un inconnu.

Mais une seconde chance arrive quand la reine est ciblé par un crime, un cadavre est déposé en pleine vue. Il est évident qu'elle est dérangée par la vue de la mort et elle charge Alex de découvrir qui a été tué et par qui et en échange Alex obtiendra 1 an de répit en étant indépendante. Alex saute sur l'occasion mais bien sur rien n'est évident car le cadavre est mort en faerie, la ou il n'y a aucun lien avec le royaume des morts, et donc son âme est coincée dans le corps, ce qui fait qu'Alex ne pourra pas le relever ... voila qui complique décidément bien son enquête...

Ce tome au niveau relationnel est un peu un tome plein de retenue. On peut clairement dire que rien n'évolue à ce niveau la. D'un coté Falin fait tout son possible pour ne pas se rapprocher d'Alex vu qu'il est directement avec la reine pendant tout le livre et qu'il a sans doute peur qu'elle devienne jalouse et ne s'en prenne à Alex. Résultat j'ai l'impression de les voir s'éloigner de plus en plus, et j'en suis vraiment triste. D'un autre coté Death est quasiment absent, on s'en doutait vu la fin du tome précédent mais ça m'a quand même manqué même si on l'a entraperçu quelques fois quand même.

Au niveau de l'enquête je dois dire qu'elle était un peu évidente, ou disons bien plus que dans les tomes précédents. Pas au niveau de savoir qui est le coupable mais au niveau du lien entre les affaires d'Alex. Je me suis doutée et c'était exactement ce que je pensais.
Par contre j'ai bien été contente de la conclusion, enfin une grosse satisfaction sur ce coup, ça fait du bien de taper sur ceux qui le méritent, il ne m'inspirait vraiment pas et j'ai eu raison ! Et j'aime beaucoup les questions que ça soulève, notamment sur l'état de la reine, si elle va changer, qui était vraiment dessous tout ce qui est arrivé, etc ...

Le rythme est toujours aussi bon en tout cas, je n'ai pas relevé de différence avec les tomes précédents, même si l'auteur à mis 4 ans à le sortir. Je ne peux pas dire que je me suis ennuyé mais je retire un point sur la note pour l'intrigue par rapport aux tomes précédents et parce que rien n'évolue même si ça laisse présager pas mal de bonnes intrigues pour les tomes suivants !

16/20

par lianne80
L'âme de la nuit, Tome 4 : Reviviscence L'âme de la nuit, Tome 4 : Reviviscence
Maria J. Romaley   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/05/09/lame-de-la-nuit-tome-4-reviviscence-maria-j-romaley/

Je ne prendrai aucun risque de vous spoiler les tomes précédents, donc je ne vais rien vous révéler sur l’intrigue de ce quatrième opus. Mais une chose est certaine, c’est qu’il se révèle amplement à la hauteur des attentes que j’en avais à son propos. Maria J. Romaley nous a servi un tome parfaitement abouti. Tout est fait pour que le lecteur se sente à l’aise : résumé des précédents tome, indications en début de paragraphe quand le narrateur change.. Bref, énormément de paratexte pour faciliter la prise en main de ce dernier tome.

Et heureusement, car l’auteur ne nous laisse pas une seconde de répit. Tout s’enchaine, de l’action aux révélations, l’histoire ne souffre d’aucun temps mort. Maria s’est amusée à se jouer de nos émotions et ne nous ménage absolument pas : tristesse, joie, peur… On prend un véritable ascenseur émotionnel tout au long du récit, pour mon plus grand plaisir.

Bref, j’ai adoré, tout simplement. Je me suis régalée du début à la fin, et Reviviscence a pleinement rempli sa part du contrat. Ce tome clôture cette fantastique série de façon remarquable et originale (une double fin, rien que ça.. mais je ne vous dirai rien de plus !) et m’a laissée complètement ébahie. Une merveilleuse pépite pour une série toute aussi merveilleuse !

par Kesciana
À demain, Lou À demain, Lou
Marie-Claude Vincent   
Un livre qui m'a particulièrement bouleversé car tout comme l'héroïne Lou, et au même âge, j'ai perdu non pas ma soeur mais mon papa.
Comment faire face, à un si jeune âge, à l'insurmontable et se dire que l'on ne reverra plus jamais la personne avec qui nous étions juste quelques heures avant, comment faire face à ce vide immense, comment se reconstruire ou du moins essayer.
"A demain, Lou" aborde le deuil de façon touchante et délicate. Une lecture que je vous conseille.

par Dadouche