Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de grimoiredepenryn : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Numéro Inconnu Numéro Inconnu
Astrid Lafleur    Amandine Forgali   
Pas convaincu.

En temps normal, il est vrai que je n'aurais même pas eu l'idée de lire ce roman mais la couverture est tellement jolie ; que j'ai donné une chance à cette histoire.
Mais malheureusement, ce n'est pas une lecture que j'ai apprécié.
La romance est un peu too much pour moi. Un échange banal de sms et les voilà qui se considèrent déjà comme des âmes soeurs l'un pour l'autre.
Sans parler de la fin abracadabrantesque que j'avais vu venir des kilomètres à l'avance et qui m'a juste fait lever les yeux au ciel, tant je l'ai trouvé absurde.
Pour ce qui est de l'humour, qui est censé être le gros point fort de l'intrigue : je le cherche toujours ...
Ce n'est malheureusement pas une lecture que je recommanderai.

par Avalon
Briar Université, Tome 2 : The Risk Briar Université, Tome 2 : The Risk
Elle Kennedy   
Un deuxième tome aussi bien voire mieux que le premier. J'ai adoré les personnages, Brenna et sa forte personnalité mais qui cache une expérience douloureuse ; et Jake avec sa loyauté, son dévouement et sa grande confiance en lui. Ils ont su me toucher tous les deux, surtout en voyant comment Jake soutient la jeune femme. Même si lui aussi peut parfois commettre des erreurs de jugement. J'ai aimé leurs réparties et leur complicité. Le hockey est très présent et c'est une bonne chose aussi. Chacun parvient à se dépasser et progresser grâce à l'autre. Pour moi, un excellent tome, mêlant romance, amitié, carrière professionnelle et humour.

par Mayzie
Briar Université, Tome 3 : The Play Briar Université, Tome 3 : The Play
Elle Kennedy   
https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2019/10/08/saga-n24-briar-u-elle-kennedy-tome-3-the-play-lecture-v-o/
Après une sérieuse débâcle lors d’un match de hockey important, dont il se sent responsable, Hunter décide de mettre de côté sa vie sexuelle afin de se concentrer uniquement sur le hockey pour ne plus causer ce genre de problème à son équipe. Et cela semble lui réussir jusqu’à ce qu’il rencontre Demi, une nouvelle camarade de classe. Très vite une forte amitié se met en place et le fait que Demi ait un petit-ami arrange beaucoup Hunter. Avec ça il est sûr que les choses n’iront jamais plus loin que l’amitié. Seulement quand Demi se retrouve célibataire et qu’elle décide de trouver quelqu’un pour oublier son ex petit-ami, la tentation va faire surface et Hunter va devoir faire un choix. Tenir la promesse qu’il s’est faite à lui-même ou céder à la tentation?

J’attendais ce troisième tome avec énormément d’impatience. Depuis sa première apparition dans le second tome de « Off-Campus« , j’avais vraiment envie d’en savoir plus sur Hunter Davenport et je ne suis absolument pas déçue! J’ai adoré ce tome, c’est même mon préféré du spin-off « Briar U »! Hunter est un personnage absolument génial qui m’a un peu rappelé Garrett par certains côté. Il est drôle, gentil, attentif et déterminé quand il se fixe un objectif. J’ai également trouvé son histoire intéressante et plus particulièrement son background familial que l’on découvre enfin. Mais ce que j’ai préféré c’est la relation qu’il développe avec Demi. L’amitié qui se crée entre eux est vraiment sympa et j’ai adoré leurs interactions. Demi est elle aussi un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Elle a du tempérament, de l’humour et pas mal de répartie. Elle a aussi des passions un peu étrange qui lui donne un côté un peu décalé qui est assez drôle. C’est quelqu’un d’attentif aux autres et cela se ressent notamment dans sa passion pour la psychologie et la compréhension de l’esprit humain. J’ai d’ailleurs trouvé que ce point et les références faites par Elle KENNEDY sont vraiment bien traité. J’ai moi-même suivi des études de psycho pendant deux ans et j’ai retrouvé des sujets plutôt familiers traité avec énormément de justesse. On sent que l’autrice a fait des recherches là-dessus et c’est toujours quelque chose que j’aime dans un roman, cela permet de vraiment coller à la réalité.

Un autre point qui m’a énormément plû dans ce tome c’est la réapparition de plusieurs personnages de la série « Off-Campus« . J’ai adoré voir ce qu’ils étaient devenus et cela m’a donné envie de les suivre une nouvelle fois. Je ne dirais pas non à un autre tome de « Briar U » ou tout autre projet nous permettant de retrouver ces personnages mais aussi ceux qu’on découvre dans ce dernier tome. Parce qu’il y en a vraiment auquel j’ai complètement accroché et que j’aimerai vraiment découvrir de façon plus approfondie, notamment Conor et Matt, les coéquipiers de Hunter. Ils apportent un vrai quelque chose à l’histoire et c’est franchement sympa.

Concernant la trame principale n’incluant pas la relation Hunter/Demi, je l’ai trouvé vraiment intéressante. Elle KENNEDY traite de sujets importants avec beaucoup de justesse tout en nous réservant un énorme plot twist auquel je ne m’attendais absolument. Cela n’a fait que confirmer mon coup de coeur pour « The Play » que je trouve construit du début à la fin avec des personnages vraiment géniaux, beaucoup d’émotions et pas mal d’humour, exactement ce que j’attends de ce genre de lecture!

Elle KENNEDY se confirme ainsi comme une valeur sûre car je n’ai pas été déçue une seule fois en lisant ses romans. Je pense d’ailleurs bientôt découvrir ses autres séries afin de voir ce que cela donne dans un univers autre que l’université et le hockey. (Même si j’espère très fort avoir d’autres romans de ce genre parce que ça marche vraiment bien pour moi, encore plus si c’est pour retrouver ces personnages…).

« The Play » doit sortir en français aux alentours du 5 novembre alors si vous avez aimé « Off-Campus« , ainsi que les premiers tomes de « Briar U« , je vous recommande plus que vivement de lire ce livre.
Rien que nous Rien que nous
Kristin Halbrook   
Tellement tellement tellement partagée sur ce livre.
D'un côté, des personnages attachants au possible, qui nous touchent profondément, qu'on aime. Will, qui tente par tous les moyens de surpasser ses problèmes, les difficultés, qui pense vraiment bien faire, et finalement, peut- être fait- il effectivement bien. Comment peut- on savoir ce qui est bien ou mal dans une situation comme la leur? Tellement touchant, à essayer coûte que coûte d'offrir une vie meilleure à celle qu'il aime, l'arracher au malheur.
Zoé, jeune fille perdue dans la vie, face à un père violent qui la maltraite, aucunes perspectives d'avenir, une mère morte lorsqu'elle était petite. Elle veut prendre un nouveau départ, se dégager de la vie qui semble lui être destinée.
Ils demandent seulement une chance d'être heureux, ou simplement d'avoir une vie convenable.
Et là, pour moi, ça coince. Je ne vois aucune, aucune, aucune morale à la fin de ce livre. Que veut nous faire passer l'auteure? Que ce genre de situations est forcément destinée à se finir dans le sang et la tristesse? Qu'il n'y a aucun espoir, que ce qui attend ce genre de personnes est forcément le malheur? Je sais bien que dans la vie réelle, ça finit rarement bien, que peut- être la fin du livre se veut seulement réaliste mais...Je ne peux pas m'y faire.
J'étais tellement révoltée en le terminant que j'ai balancé le bouquin par terre.
Parce que je n'accepte pas que ça puisse se finir si mal. Que des ados qui ont juste demandé une seconde chance, ou non, une première chance même, un départ dans leur vie qui a été jusque là si sombre, qu'on a suivi sur trois cent pages, en riant, en espérant, en ayant peur avec eux, que ce livre claque fort la porte en disant: NON! Pas de bonheur pour vous, la vie va continuer à être sombre, et elle le sera même encore plus maintenant qu'avant que vous vous soyez mis à espérer à mieux. C'est presque comme si le livre leur donnait une leçon pour s'être permis de croire que les choses pouvaient aller mieux.
Alors non, je ne comprends pas, et je suis triste et en colère parce que pour moi ce livre n'a aucun sens. Je pense que les romans doivent raconter la vie, mais ils ne doivent pas se contenter de cela, sinon nous avons juste à ne pas en lire, car la vie, nous en sommes spectateurs tous les jours. Les romans doivent ouvrir des portes, sinon donner de l'espoir, au moins posséder une philosophie, une morale. Raconter l'histoire d'ados qui tentent de s'en sortir et sont ni plus ni moins que détruis par leur espoir en la vie, parce que c'est finalement cela, ça n'apporte rien.
Tout le livre valait un dix, les personnages valent un dix, leur combat vaut un dix, mais la fin de ce livre, la fin de vaut rien du tout. Simplement parce que j'ai aimé Will et Zoé, j'ai aimé leur bataille, je ne descends pas la note en dessous de 7/10.
Mais je garde malgré tout de cette histoire un goût très amer, j'ai relégué le bouquin au fin fond de mon étagère, et je n'y toucherai plus jamais.


par Ephilea
Les Voleurs d'âmes, Tome 1 : De toute mon âme Les Voleurs d'âmes, Tome 1 : De toute mon âme
Rachel Vincent   
Originale et basée sur la mythologie, cette histoire n'en reste pas moins moderne et dans l'air du temps. On adore Nash, pas si idéalisé mais quand même génial, super beau-goss, qui drague mais n'est pas le sérial dragueur, qui s'il aime bien la fille n'est pas à ses pieds (juste aux genoux), qui n'est pas innocent mais vraiment gentil... En fait, ce livre ne dépeint pas tout en tout noir ou tout blanc. Les choix décisifs... J'ai réellement beaucoup aimé (je veux bien Nash en bonus ;) )
Zel, l'ange mercenaire, Tome 1 : La Clef Zel, l'ange mercenaire, Tome 1 : La Clef
Kalypso Caldin   
J'ai été déçue par ce livre.
Le résumé était super prometteur, les petits passages que j'avais lu aussi, mais le tout est vraiment... Moyen. Genre, moyen qui vaut pas 17€. Je considère qu'à ce prix là on peut s'attendre à une bien meilleure qualité !
Je vais d'abord donné une vision générale de ce que j'ai ressentis. J'avais l'impression que l'ensemble était assez superficiel : pas vraiment développement des personnages, ni des relations (outre celle de Zel et de Kendra)
En fait, je dirais pas que ce développement est inexistant mais il est décousu, superficiel au sens littérale : je n'ai ressentis aucun lien entre Kendra et Adam, je l'ai d'ailleurs trouvé très étrange et pas franchement proche : j'ai eu plus l'impression que ce sont des connaissances et non des personnes très proches ; en effet, je trouvai leurs échanges très "froids". Il y avait beaucoup de passages marrants mais pas où il y avait une vraie complicité : [spoiler]ils ne sont vraiment pas proches, ils ne se racontent rien du tout.[/spoiler]
Bon, j'ai pris l'exemple de cette relation mais je pourrais aussi prendre l'exemple de sa soeur aussi : dans ses pensées, elle dit qu'elle l'aime beaucoup, mais dans les actes, il n'y a aucune prise d'initiative. [spoiler]Quand sa soeur lui demande de l'aide, elle ne bouge concrétement pas le petit doigt.[/spoiler]
Puis, ce premier tome donne l'impression d'une longue introduction. [spoiler]Pendant tout le roman, Kendra nous sérine le fait qu'il s'est passé quelque chose de grave avec sa mère mais jamais en entrant dans le détail[/spoiler]
A un autre niveau, le personnage de Kendra est vraiment étrange et invraisemblable. Déjà, si sa mère l'a jeté dehors avant ses 18 ans, elle est supposée être dans une maison d'accueil ou autre, mais pas être lâchée dans la nature comme ça toute seule. Ensuite, elle se dit tout le temps pauvre mais j'ai l'impression qu'elle se permet toujours des trucs. Aussi, elle fait très immature et c'est vraiment invraisemblable avec le fait qu'elle vive seule et qu'elle travaille. Avant d'aller plus loin, j'aimerai m'arrêter sur son travail : elle est médium. Je ne sais pas quelles ont été les recherches effectuées sur ce domaine mais en tous cas, elles ne sont pas du tout exploitées par l'auteur : concrètement, on sait qu'elle donne des séances par skype et en direct mais je n'ai pas sentis toute la profondeur de son don dans ce premier tome. C'est vraiment superficiel comme approche : [spoiler]Déjà, elle ne dit pas à son amie qu'elle est possédée alors que c'est quelque chose avec laquelle il ne faut pas jouer et que si elle est possédée par un démon, il y a des chances pour que ça tourne mal pour le prêtre qui essaie de la guérir. En plus, elle savait qu'elle s'était retrouvée dans le champs et il faut pas avoir fait math sup pour comprendre, ce qui rend la fin totalement prévisible mais ça on le remarque dés qu'elle dit qu'elle est malade plusieurs fois et que c'était pas dans son habitude.[/spoiler]
Pour en revenir à son caractère, ça fait d'elle quelqu'un d'assez immature qui dans les faits vit des expériences difficiles mais en même temps, ça n'impacte pas sa manière d'être. [spoiler]Quand elle parle des relations avec sa mère, on ne sent pas qu'elle est spécialement triste, elle prend ça avec cynisme alors qu'elle est au lycée[/spoiler] En effet, elle est très altruiste pour ne pas dire complétement idiote [spoiler]elle accepte quand même de se sacrifier pour des gens qu'elle ne connaît absolument pas[/spoiler]
Cela nous amène à toute la partie théologique du livre que je ne vais pas détaillé car ce n'est pas ce qui m'intéresse mais c'est le rapport qu'entretient Kendra avec cette histoire : elle ne fait pas preuve d'assez de discernement ni d'assez de combativité envers [spoiler]les anges. Enfin, bon, si un prétendu archange m'annonce que mon destin est de mourir, et que j'apprends ensuite que ce sont eux qui ont les ailes de mon petit ami, je ne ressentirai absolument aucun remords à ne pas me sacrifier en rétorquant que s'ils veulent un sacrifice ils n'ont qu'à sauter dans cette porte eux même (oui parce qu'ils ne prennent jamais part aux combats directement, ils apparaissent comme des lâches avec leur mantra à la Leibniz du fait que chaque action à sa place car Dieu choisit le moins pire des mondes possibles ) [/spoiler]
Pour finir, je dirai que le principal problème avec Kendra c'est le genre du livre : c'est du young adult, elle n'a que 17 ans. Pourtant, c'est compéltement mélangé avec du new adult. Je l'ai dis au dessus, mais elle est très jeune, à un caractère proportionnel à son âge mais pourtant ses actions (regarder les auras des gens etc), son passé la font apparaître comme un personnage beaucoup plus âgé. Et je pense que ça aurait été bien mieux de changer le genre pour en faire un new adult où Kendra a vraiment vécu des choses horribles, sa mère l'a abandonné, elle galère comme pas possible donc elle cotoie les mauvais côtés de la vie, sa soeur n'est rien de plus qu'un soutien moral et est très contente de ne pas être à sa place et le fait de savoir que Kendra est très pauvre ne l'empêche pas de lui réclamer de l'argent. Donc, rien que cette situation donne naissance à un caractère totalement différent, avec une maturité différente et une personnalité bien plus affirmée. Mais on se rend vite compte qu'il faut changer tout le livre.
Donc, pour finir, je ne lirai pas le deuxième tome. Même si le premier est introductif et qu'il pose l'univers, il faut quand même avoir une cohérence et une qualité dans l'écriture, chose que je n'ai pas retrouvé dans ce livre. Et, j'avoue être très déçue des édition Hugo New Way. Même si d'une manière générale, je n'ai jamais apprécié les livres qu'ils sortent (d'ailleurs, à la librairie, j'hésitais à l'acheter car le résumé avait vraiment l'air pas mal, la couverture superbe mais je le sentais mal les édition Hugo new way). Bref, je suis vraiment déçue parce que ce livre aurait pu être génial, l'idée l'est ! Mais le passage à la réalité...

PS : je ne parle pas de Zel ou de sa relation avec Kendra parce que je la trouve assez bien réussi et j'avais rien à relever dessus

par MiruMira
Céleste, Tome 1: Céleste Céleste, Tome 1: Céleste
Cynthia Hand   
une très bonne surprise que ce roman. Premier tome d'une série, il nous propose un monde intéressant.
Les personnages sont complexes et on devine des motivations sous-jacentes.
L'écriture est fluide, accessible. Le scénario intéressant.
comment faire lorsque vous avez la sensation de devoir aimer quelqu'un sauf qu'aucun de vous ne ressent d'amour, et pire, que vous en pincez pour un autre ?
Plus de questions que de réponses, mais un début très prometteur, pour un roman addictif

par Ceinwèn
Le destin d'une déesse, Tome 1 : Le Manoir des Immortels Le destin d'une déesse, Tome 1 : Le Manoir des Immortels
Aimée Carter   
http://wandering-world.skyrock.com/3091115787-The-Goddess-Test-Tome-1-The-Goddess-Test.html

Une lecture rafraîchissante. Une petite bulle d'oxygène. Un roman vraiment divertissant et prenant. Voilà ce que je retiendrai de The Goddess Test ! J'ai beaucoup aimé cet ouvrage ! Et pour une fois qu'un livre qui traite de la mythologie grecque me plaît ( en dehors de Starcrossed ), je dois bien avouer que je suis enchanté ! Surtout qu'après ma déception avec Abandon de Meg Cabot, j'avais très peur d'aborder le mythe de Perséphone ! Mais mes craintes ont vite été oubliées grâce à Aimée Carter et sa plume véritablement légère et passionnante.
Nous rencontrons ici Katherine Winters, surnommée Kate, personnage déchiré et mature, auquel on s'attache et s'identifie sans aucun mal. La mère de Kate est mourante, et sa maladie étant sur le point de l'emporter, elle va demander à sa fille de la conduire dans la ville d'Eden, lieu où elle pourra se reposer jusqu'à ce que vienne son dernier jour. Débute alors pour Kate une vie difficile et angoissante : elle ne possède ni ami ni connaissance à laquelle se raccrocher. C'est une toute nouvelle existence qui s'ouvre à elle, et elle promet d'être triste à souhait. Sauf que rien ne va se passer comme prévu.
Kate va très rapidement faire la rencontre de protagonistes tout aussi étranges que vifs et pétillants. Ava, James, Dylan et... Henry. Ce qui est bien avec ce livre, c'est que les rebondissements débutent à la première page et continuent jusqu'à la fin de l'intrigue, sans jamais connaître de baisse de régime. Le récit est réellement haletant et saisissant grâce à cet atout. Mais, ce qui va rendre l'histoire vraiment fascinante, c'est justement la façon dont Kate va rencontrer Henry.
En effet, la première fois qu'elle va lui parler aura lieu... Après l'atroce suicide d'Ava. Étrange, n'est-ce pas ? Mais le pire est à venir ! Henry serait en fait Hadès, le dieu des Enfers. Et il serait capable de sauver l'amie de Kate, ensanglantée et morte sous ses yeux. Il va lui redonner la vie, et, en échange, Kate va devoir vivre avec lui dans le Manoir des Immortels durant l'automne. Sauf qu'elle va également demander à Henry de lui accorder plus de temps pour profiter de sa mère. Ainsi, ce n'est pas une saison que Kate va devoir passer avec Henry, mais deux. Six mois coupée du monde. De la vie réelle. Des vivants.
Car le Manoir va se révéler un lieu à mi-chemin entre le monde des personnes en vie et celles décédées. Un lieu que Kate va devoir apprendre à connaître et auquel s'adapter. Et où elle va être confrontée à sept tests durant son séjour. C'est ce qu'elle doit faire en échange de quelques mois de plus avec sa mère. Ça... Et croire au fait qu'elle vit au Manoir entourée de Dieux grecs. Et là, ouaw ! J'ai littéralement été aspiré par l'histoire qu'Aimée Carter nous offre. Elle reprend et réinvente les mythes et légendes avec brio ! Comme vous le savez, j'étais un peu réticent... Hé bien l'auteure est parvenue à énormément me séduire de part sa plume et la manière dont elle a réécrit la mythologie ! C'était fabuleux de découvrir, en même temps que Kate, les secrets des Dieux et leurs histoires. A contrario, même si je ne suis pas un professionnel des récits ayant lieu pendant cette période, je suis sûr que madame Carter n'a pas utilisé les vraies bases des mythes pour son histoire. Ainsi, ne vous attendez pas à découvrir les faits véridiques de chaque légende. On plonge vraiment dans un univers purement inventé, qui m'a complètement subjugué.
Niveau romance, Kate et Henry ont le don pour nous toucher et nous émouvoir. La naissance de leur histoire est maîtrisée à la perfection. Leurs sentiments ne sont ni précipités ni brusqués. Le fait qu'ils soit tous deux des personnages humains au possible et profonds, qu'ils possèdent leurs propres failles et leurs défauts, rend la création de leur amour vraiment indescriptible. Tout est délicat, doux, et, étonnement, inattendu. Car leur relation ne va pas facilement voir le jour. C'est d'ailleurs une chose que j'ai beaucoup aimé dans The Goddess Test. Cette fois, les héros ne succombent pas l'un à l'autre en un claquement de doigt. Aimée Carter a su nous servir une belle romance possédant une intense impression de réalité.
Bizarrement, malgré les excellents points du livre ( la relation entre Kate et sa mère, celle avec Henry, la superbe mise en place des tests et la description de la vie de notre héroïne au Manoir ), il m'a manqué ce petit quelque chose qui fait qu'on adore un ouvrage. Voilà pourquoi je l'ai trouvé plaisant mais pas extraordinaire. Un poil trop prévisible ? Car même si les rebondissements se succèdent, j'en avais flairé certains de loin. Puis il y a tout de même quelques longueurs. Mais, attention, rien qui ne nous donne pas envie de continuer à lire ce beau petit livre.
En résumé, The Goddess se révèle entre un roman agréable et fluide qui, malgré quelques petits bémols de-ci de-là, se lit rapidement et nous permet de faire la connaissance de protagonistes attrayants et attachants. On voit à quel point Kate est dévouée à sa famille, ses décisions et ses choix à chaque étape du livre, ce qui m'a énormément plu. C'est un personnage réellement passionnant, qui ne peut que nous prendre aux tripes. L'histoire mise en place, saupoudrée d'une intéressante mythologie et d'une atmosphère ensorcelante, est véritablement excitante ! Une fois ancrés dans ce récit, difficile pour nous d'en sortir ! La fin du livre m'a beaucoup plu, et j'ai hâte de connaître la suite des aventures de Kate ! Au final, The Goddess Test est une lecture bien sympathique que je vous conseille de découvrir.

par Jordan
L'amour dure plus qu'une vie L'amour dure plus qu'une vie
Ann Brashares   
Et bien personnellement j'ai beaucoup aimé ce livre. Je suis pourtant relativement jeune (14 ans) mais j'ai trouvé que, contrairement à ce que disent la plupart d'entre vous, l'écriture avec ces points d'humour de temps en temps et se "flou" qui laisse libre cour à l'imagination donnait tout son charme au roman. De plus j'ai trouvé l'histoire très belle et (même si elle manque un peu d'action) très prenante et pourtant je ne suis pas du tout fleur bleue. Contrairement a certain je n'ai pas trouvée les personnages fade, mais au contraire plutôt bien rechercher. Voilà je pense que j'ai tout dit ! En tout cas je le conseille vivement.
Revived : La Sixième Vie de Daisy A. Revived : La Sixième Vie de Daisy A.
Cat Patrick   
http://wandering-world.skyrock.com/3091797503-Revived-La-Sixieme-vie-de-Daisy-A.html

Après pas mal de lectures moyennes ce mois-ci et après voir lu plusieurs avis assez mitigés sur le roman Revived, j'avais assez peur de le commencer. Peut-être est-ce à cause de l'influence de mes lectures précédentes, mais Revived s'est révélé être un très, très, bon et agréable ouvrage ! L'histoire a beau être assez superficielle, les dénouements trop simples, ou encore les personnages un peu trop naïfs, ce récit a tout de même su me plaire et me charmer. C'est le roman qui est tombé au bon endroit au bon moment. J'avais besoin d'un livre qui me permette de souffler et qui soit assez prenant pour redresser la barre après Au Commencement Il Y Avait Bob. Je ne dis pas que Revived m'aurait plu en temps normal, mais, là, il s'est avéré être vraiment captivant !
Le fil conducteur est vraiment saisissant : le Revive, un sérum secret et ultra protégé, serait capable de ramener à la vie les personnes ayant péri et franchi la frontière de la mort. Daisy, l'héroïne principale du livre, est une des personnes qui a pu bénéficier du Revive. Elle est morte six fois. Elle a vécu autant de déménagements et d'adieux, alors qu'elle a seulement quinze ans. Daisy est un personnage qui m'a touché dès la première page. Les explications sur son passé et son histoire sont très émouvantes, et on ne peut que s'attacher à cette jeune fille éduquée dans d'étranges conditions, tout cela pour pouvoir rester dans le programme Revive. Elle est adorable, drôle, toujours à l'écoute, mature et maligne ! Tout ce qu'il me fallait, au moment de ma lecture, pour me divertir au maximum !
Lorsque nous démarrons le roman, Daisy vient de déménager dans une nouvelle maison. Nous rencontrons ses faux parents, qui sont en vérité des agents qui travaillent pour le programme Revive, Mason et Cassie. Même si cette dernière ne m'a pas ému plus que ça, Mason a réellement réussi à me toucher. Même s'il n'est présent qu'au second plan, on sent bien que l'auteure a voulu lui donner une certaine profondeur. Exactement comme à tous les protagonistes qu'elle a créé, d'ailleurs. En effet, nous faisons rapidement la rencontre d'Audrey, Matt et Megan, personnages qui vont jouer des rôles décisifs dans le récit. Audrey, qui va rapidement se lier d'amitié avec Daisy, est, après celle-ci, la personne du roman que j'ai le plus aimé ! Sa vie et sa situation font d'elle un protagoniste puissant et fascinant, pour lequel on éprouve une vraie compassion. Je l'ai adoré ! Tout comme sa relation avec Daisy. Une bien belle amitié au coeur d'un climat saisissant et attrayant.
Une romance va également très vite éclore. Hé là, ouaw ! Même si elle est plutôt fleur bleue et très simple, elle m'a énormément ensorcelé ! Les instants pendant lesquels Matt et Daisy se retrouvent sont déstabilisants, brûlants, ardents. J'ai adoré ! Ok, les sentiments apparaissent ( un peu trop ) rapidement, mais ça ne m'a pas gêné le moins du monde ! Leur romance est douce, tendre, poignante et mignonne ! Pas vraiment profonde, mais envoûtante tout de même.
Niveau rebondissements j'ai été, là aussi, ébahi a de nombreuses reprises ! Même si les surprises ne sont ni immenses ni choquantes, elle m'ont tout de même pris de court. A la fin du livre, j'ai même écarquillé les yeux de surprise, et ouvert la bouche à m'en décoller la mâchoire ! Comme dit au début de ma chronique, les dénouements sont simples, mais nous possédons, au final, toutes les réponses à nos nombreuses questions. Les recherches et les solutions auraient pu être plus poussées, certes, mais la manière dont l'auteure termine son histoire m'a, dans tous les cas, beaucoup séduit.
En résumé, Revived est une lecture plaisir, à déguster au bord de l'eau ou bien au chaud sous sa couette pour pleinement nous distraire et nous amuser. Le roman possède énormément d'éléments plaisants, qui auraient certainement pu être plus approfondis, qui parviennent à rendre notre lecture fluide et excitante. Mon jugement est peut-être biaisé ou influencé par mes lectures antérieures, mais, en définitive, j'ai vraiment passé un excellent moment en compagnie de cet ouvrage. Les personnages sont sincères et touchants et l'atmosphère du livre est hyper attachante. Un ouvrage très sympathique, que je conseille à celles et ceux qui ont bien besoin de fraîcheur côté lecture !

par Jordan