Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de grimoiredepenryn : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Zel, l'ange mercenaire, Tome 1 : La Clef Zel, l'ange mercenaire, Tome 1 : La Clef
Kalypso Caldin   
J'ai été déçue par ce livre.
Le résumé était super prometteur, les petits passages que j'avais lu aussi, mais le tout est vraiment... Moyen. Genre, moyen qui vaut pas 17€. Je considère qu'à ce prix là on peut s'attendre à une bien meilleure qualité !
Je vais d'abord donné une vision générale de ce que j'ai ressentis. J'avais l'impression que l'ensemble était assez superficiel : pas vraiment développement des personnages, ni des relations (outre celle de Zel et de Kendra)
En fait, je dirais pas que ce développement est inexistant mais il est décousu, superficiel au sens littérale : je n'ai ressentis aucun lien entre Kendra et Adam, je l'ai d'ailleurs trouvé très étrange et pas franchement proche : j'ai eu plus l'impression que ce sont des connaissances et non des personnes très proches ; en effet, je trouvai leurs échanges très "froids". Il y avait beaucoup de passages marrants mais pas où il y avait une vraie complicité : [spoiler]ils ne sont vraiment pas proches, ils ne se racontent rien du tout.[/spoiler]
Bon, j'ai pris l'exemple de cette relation mais je pourrais aussi prendre l'exemple de sa soeur aussi : dans ses pensées, elle dit qu'elle l'aime beaucoup, mais dans les actes, il n'y a aucune prise d'initiative. [spoiler]Quand sa soeur lui demande de l'aide, elle ne bouge concrétement pas le petit doigt.[/spoiler]
Puis, ce premier tome donne l'impression d'une longue introduction. [spoiler]Pendant tout le roman, Kendra nous sérine le fait qu'il s'est passé quelque chose de grave avec sa mère mais jamais en entrant dans le détail[/spoiler]
A un autre niveau, le personnage de Kendra est vraiment étrange et invraisemblable. Déjà, si sa mère l'a jeté dehors avant ses 18 ans, elle est supposée être dans une maison d'accueil ou autre, mais pas être lâchée dans la nature comme ça toute seule. Ensuite, elle se dit tout le temps pauvre mais j'ai l'impression qu'elle se permet toujours des trucs. Aussi, elle fait très immature et c'est vraiment invraisemblable avec le fait qu'elle vive seule et qu'elle travaille. Avant d'aller plus loin, j'aimerai m'arrêter sur son travail : elle est médium. Je ne sais pas quelles ont été les recherches effectuées sur ce domaine mais en tous cas, elles ne sont pas du tout exploitées par l'auteur : concrètement, on sait qu'elle donne des séances par skype et en direct mais je n'ai pas sentis toute la profondeur de son don dans ce premier tome. C'est vraiment superficiel comme approche : [spoiler]Déjà, elle ne dit pas à son amie qu'elle est possédée alors que c'est quelque chose avec laquelle il ne faut pas jouer et que si elle est possédée par un démon, il y a des chances pour que ça tourne mal pour le prêtre qui essaie de la guérir. En plus, elle savait qu'elle s'était retrouvée dans le champs et il faut pas avoir fait math sup pour comprendre, ce qui rend la fin totalement prévisible mais ça on le remarque dés qu'elle dit qu'elle est malade plusieurs fois et que c'était pas dans son habitude.[/spoiler]
Pour en revenir à son caractère, ça fait d'elle quelqu'un d'assez immature qui dans les faits vit des expériences difficiles mais en même temps, ça n'impacte pas sa manière d'être. [spoiler]Quand elle parle des relations avec sa mère, on ne sent pas qu'elle est spécialement triste, elle prend ça avec cynisme alors qu'elle est au lycée[/spoiler] En effet, elle est très altruiste pour ne pas dire complétement idiote [spoiler]elle accepte quand même de se sacrifier pour des gens qu'elle ne connaît absolument pas[/spoiler]
Cela nous amène à toute la partie théologique du livre que je ne vais pas détaillé car ce n'est pas ce qui m'intéresse mais c'est le rapport qu'entretient Kendra avec cette histoire : elle ne fait pas preuve d'assez de discernement ni d'assez de combativité envers [spoiler]les anges. Enfin, bon, si un prétendu archange m'annonce que mon destin est de mourir, et que j'apprends ensuite que ce sont eux qui ont les ailes de mon petit ami, je ne ressentirai absolument aucun remords à ne pas me sacrifier en rétorquant que s'ils veulent un sacrifice ils n'ont qu'à sauter dans cette porte eux même (oui parce qu'ils ne prennent jamais part aux combats directement, ils apparaissent comme des lâches avec leur mantra à la Leibniz du fait que chaque action à sa place car Dieu choisit le moins pire des mondes possibles ) [/spoiler]
Pour finir, je dirai que le principal problème avec Kendra c'est le genre du livre : c'est du young adult, elle n'a que 17 ans. Pourtant, c'est compéltement mélangé avec du new adult. Je l'ai dis au dessus, mais elle est très jeune, à un caractère proportionnel à son âge mais pourtant ses actions (regarder les auras des gens etc), son passé la font apparaître comme un personnage beaucoup plus âgé. Et je pense que ça aurait été bien mieux de changer le genre pour en faire un new adult où Kendra a vraiment vécu des choses horribles, sa mère l'a abandonné, elle galère comme pas possible donc elle cotoie les mauvais côtés de la vie, sa soeur n'est rien de plus qu'un soutien moral et est très contente de ne pas être à sa place et le fait de savoir que Kendra est très pauvre ne l'empêche pas de lui réclamer de l'argent. Donc, rien que cette situation donne naissance à un caractère totalement différent, avec une maturité différente et une personnalité bien plus affirmée. Mais on se rend vite compte qu'il faut changer tout le livre.
Donc, pour finir, je ne lirai pas le deuxième tome. Même si le premier est introductif et qu'il pose l'univers, il faut quand même avoir une cohérence et une qualité dans l'écriture, chose que je n'ai pas retrouvé dans ce livre. Et, j'avoue être très déçue des édition Hugo New Way. Même si d'une manière générale, je n'ai jamais apprécié les livres qu'ils sortent (d'ailleurs, à la librairie, j'hésitais à l'acheter car le résumé avait vraiment l'air pas mal, la couverture superbe mais je le sentais mal les édition Hugo new way). Bref, je suis vraiment déçue parce que ce livre aurait pu être génial, l'idée l'est ! Mais le passage à la réalité...

PS : je ne parle pas de Zel ou de sa relation avec Kendra parce que je la trouve assez bien réussi et j'avais rien à relever dessus

par MiruMira
Bad, Tome 1 : Amour interdit Bad, Tome 1 : Amour interdit
Jay Crownover   
http://wp.me/p5AuT9-1rx

Une série qui commence FORT ! « Amour interdit » premier opus de la série Bad de Jay Crownover. Un antihéros ultra sexy et chaud comme la braise, Bax ! Un roman ultra SOMBRE, INTENSE et également HOT … Un seul mot : une TUERIE !

Après cinq à purger sa peine, Shane Baxter, alias Bax retrouve enfin sa liberté. Mais au lieu de commencer une nouvelle vie, il veut des réponses à ses questions et il est prêt à tout pour les obtenir. Et peu importe de quelles manières il doit s’y prendre. Et ses recherches le mènent vers cette énigmatique rousse qui l’agace au plus haut point mais qui en même temps l’attire plus que jamais … Dovie.

Avec une plume fluide, palpitante et époustouflante, l’auteur nous offre un Incroyable New Adult. Une fascinante intrigue menée avec une grande finesse riche en rebondissements. Aucun temps mort, aucune longueur on ne voit pas le temps passer et on se laisse submerger par toutes ses sensations fortes. C’est juste Phénoménal ! Ici il n’y a pas de place à une romance à l’eau de rose avec des mots doux, des fleurs ou de la tendresse … Non, nous avons juste un homme en conflit avec la vie qui essaie de trouver du confort auprès d’une fille qui accepte ce qu’il est, une fille qui lui donne envie de « Plus ».

Un premier opus authentique qui parle de seconde chance avec une bonne dose de Suspense, de Noirceur, de Violence et de l’Erotisme à l’état pur. Un portrait des banlieues décrit à la perfection avec ses bons et mauvais côtés en passant par du car jacking, des boîtes de striptease, du free fight illégal et du trafic de drogue … C’est impressionnant, enfin une vraie série sur de Vrais Bad Boy et de vrais méchants ! L’auteur prouve qu’on n’est pas obligé d’oublier ses origines pour prendre un nouveau départ. Il suffit juste d’être plus malin que par le passé, d'être courageux et plus ouvert !

J’ai été bluffée par le talent inné de l’auteur pour réussir à nous faire succomber à ses personnages tant imparfaits. Bax est unique dans son genre. Wow, j’ai littéralement craqué pour ce spécimen qui ne sera jamais « un mec bien ». Quand à Dovie, un petit volcan qui a aussi connu une vie dure mais qui sait ce qu’elle veut. On ne peut que se sentir proche d’eux.

Comme vous l’aurez compris « Amour interdit » de Jay Crownover est un énorme coup cœur. Un début explosif qui met en place la trame de la série. Une série qui va nous faire vibrer et frémir mais également nous faire découvrir de nouvelles sensations ! Et moi j’en redemande encore ! Je n’ai qu’une hâte c’est lire la suite à venir et de savoir ce que l’auteur nous réserve pour Race et Brysen.
L'Éveil des vampires, Tome 1 : L'Éveil L'Éveil des vampires, Tome 1 : L'Éveil
Brenda K. Davies   
Je n'ai fini ce livre que pour connaitre la fin, mais il est bien loin d'être extraordinaire...
les personnages ne sont pas très bien décrits, Katheleen m'a plus qu'énervée pendant tout le roman, [spoiler] on ne comprends pas vraiment pourquoi présenter Michelle comme la meilleure amie de Sera, puisqu'à aucun moment, même le tout début, elle ne se comporte comme telle. Sera raconte son histoire (par rapport à jacob) à Liam après moins de 2 jours, alors qu'elle ne l'a pas dit à Kateleen, qu'elle connait depuis plus de 3 ans ?[/spoiler] l'histoire n'a pas vraiment de fil conducteur à proprement parler, les éllipses dans le temps ne sont pas très bien introduites (on ne comprend pas tout de suite à quel moment nous sommes, et parfois elles se produisent sans qu'on nous raconte la fin de la scène précédente). On parle de vampires, oui, mais après un bon quart du bouquin, je dirais, et, [spoiler] alors que Liam n'a été transformé que depuis un an, il connait déjà tout ce qu'il faut savoir, leur histoire/spécificités des vampires est à peine raconté et Sera ne pose pas les questions "normales" assez vite, selon moi (comme : est-ce que d'autres créatures existent ? tu as vraiment quel âge ? comment fais-tu avec tes parents ? où trouves-tu l'argent pour vivre ?...). Malgré tout, on peut dire que la romance entre Sera et Liam est mignonne... si on exclut qu'elle accepte de se faire transformer si rapidement, sans penser réellement à sa grand-mère, à ses amis... qu'elle ne pourra plus vraiment revoir[/spoiler]
Donc pour résumé, ce n'est vraiment pas le meilleur livre à lire sur les vampires mais ça se laisse lire si vous n'avez rien d'autre...

par somm
Blue Belle et les larmes empoisonnées Blue Belle et les larmes empoisonnées
Océane Ghanem   
Un superbe coup de cœur ! J’ai commencé à lire ce roman sur Wattpad mais les quelques chapitre disponibles m’ont tenus éveillés bien trop tard... et je mourrais d’envie de savoir la suite ! Alors le lendemain j’ai directement acheter l’ebook... et une MERVEILLE ! Vivement que j’achete le tome 2 ! Une écriture fluide, des personnages attachants et des héros hauts en couleurs ! Un univers très intéressant avec le système politique des anges et les histoires / complots qui apparaissent et évidemment... que dire de la touche de magie qui sublime le tout ?
Il y a beaucoup de choses à dire mais restons raisonnable sur la taille du commentaire...
Succomber, Tome 1 : Te succomber Succomber, Tome 1 : Te succomber
Jasinda Wilder   
Profondément intense et ravageur

Je déteste le titre et surtout la couverture qui ne rend vraiment pas justice au petit bijou qu'est cette histoire, en temps normal j'aurais dû passer complètement à côté, et pourtant...
Ce fût un ascenseur émotionnel intense...
Des personnages lumineux, excessifs, broyés, et terriblement attachants,
Des premiers émois amoureux merveilleusement bien retranscrits dans la première partie,
Une descente aux enfers bouleversante qui nous propulse à la place de l'héroïne, totalement anéantie par la douleur et foudroyée par le doute,
Et enfin une reconstruction qui nous asphyxie et nous terrasse, on manque d'air dans la 2ème partie, tant le style de l'auteur est brillant, inspiré et hypnotique, tant le personnage de Colt, est à se pâmer.
Imaginez-vous le style de "Beautiful disaster", mais en 100 fois plus déchirant.
Je ne suis pas du genre à m'émouvoir facilement, mais là, c'est puissant, éprouvant, bouleversant,
Ce roman m'a pris aux tripes.

Diamant : 9,5/10

L'Héritage des Syrénas, tome 1 : Poséidon L'Héritage des Syrénas, tome 1 : Poséidon
Anna Banks   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/08/the-syrena-legacy-tome-1-of-poseidon.html

Ce qui m'a tout de suite attirée vers ce roman est définitivement la mythologie et les créatures qu'a choisi de développer Anna Banks. En effet rares sont les romans qui s'intéressent aux sirènes, et encore plus rares sont ceux où c'est le protagoniste masculin qui s'avère être un sirène de rang royal. Parce que bizarrement lorsqu'on parle sirène on a forcément l'image d'une créature féminine à la chevelure de rêve (je blâme La Petite Sirène de Disney pour ce cliché), or dans Of Poseidon le mythe de cette créature est définitivement dépoussiéré et modernisé d'une bien belle et originale manière.

Si côté protagonistes on reste dans une configuration très habituelle des romans Young Adult, les personnages savent nous être tout de même sympathiques. Emma est une héroïne plutôt débrouillarde qui prend les révélations sur ses particularités avec une certaine philosophie. Elle ne fait jamais l'autruche et prend les problèmes à bras le corps, bien décidée à aller au fond des choses. Sa relation avec Galen, notre prince Syrena, se base quasi exclusivement sur des secrets et des non-dits ce qui peut parfois la rendre exaspérante malgré son côté mignon. Les deux jeunes gens ne cessent de faire un pas en avant puis deux en arrière, alors que Galen en rajoute en se culpabilisant sur l'éventualité que Emma soit héritière du pouvoir de Poseidon et donc par la loi Syrena promise à son frère aîné Grom (bonjour les réunions de famille après ça !). Cette problématique semble donc toujours se nourrir de nouveaux éléments et, sous prétexte de forts tempéraments propres aux Syrena, les personnages tombent alors dans des attitudes parfois extrêmes. Personnellement cela m'a somme toute un peu choquée (ou alors c'est tout à fait normal de balancer quelqu'un à travers une baie vitrée) et sûrement pas fait rire, or je crois que l'humour qui nous était promis reposait grandement sur ces supposés comiques de situation... Ou alors j'ai raté les dialogues censés être hilarants. Allez savoir. Toujours est-il que je ne qualifierais pas ce récit de drôle (pas que ce soit gênant en soi, mais autant le clarifier puisque c'est ce qu'on nous vend en quatrième de couverture).

Néanmoins tout ces petits défauts sont bien vite oubliés et mis de côté face à la mythologie proposée par l'auteure. Si les personnages sont un peu clichés et que l'intrigue ne renferme pas de gros secrets à cause d'indices tout sauf discrets, on peut tout de même souligner que Anna Banks a mis le paquet sur l'originalité de son univers. On est complètement entraînés dans ce monde inconnu qu'on découvre avec plaisir et pour lequel nous sommes insatiables. Personnellement je me suis réjouie de chaque détail qui nous été présenté et une fois le roman terminé j'avais déjà hâte de lire la suite pour en découvrir toujours plus. Le fait est que puisque Galen passe énormément de temps à s'occuper d'Anna en surface, on voit peu le royaume Syrena et on reste donc à espérer le découvrir plus en profondeur par la suite. Puisqu'il s'agit d'un tome 1 cela ne m'a pas gênée car il faut tout de même être réaliste sur le nombre d'informations de base à déjà présenter. On ne connait pas les personnages, il faut donc leur donner vie et leur créer des liens un minimum solides, tout en intégrant l’élément surnaturel qui ici nous laisse peu de points de comparaisons avec d'autres romans existants. Ainsi la partie fantasy du récit est distillée de manière assez juste afin que nous soyons intrigués et prêts à revenir pour la suite avec grand plaisir.

Ainsi Of Poseidon est un premier tome de trilogie satisfaisant et intrigant. Si les personnages ne sont pas particulièrement innovants ils ont le mérite d'être sympathiques, et si il y a peu de suspens cela passe au second plan face à l'originalité de la mythologie proposée. Le monde des Syrena promet d'être passionnant et il est clair que The Syrena Legacy s'annonce comme une trilogie montant en puissance au fil des tomes !

par Althea
Les Écorchés, Tome 1 : Ruine Les Écorchés, Tome 1 : Ruine
Tillie Cole   
Chose certaine ce livre n'est pas pour tout le monde. On aime ou on n'aime pas. Pour ceux qui ne sont pas fans de romance noire où la violence est très présente ce livre n'est pas pour vous. Pour les amoureux de la plume de Tillie Cole ce livre est pour vous sans l'ombre d'un doute. Tillie est le genre d'auteur qui assume totalement les histoires d'amours sombres et les personnages torturés qu'elle créer. Avec ''Raze'' je dois dire que nous sommes servis. Pour la moral on repasse bien sûr parce que quand on tombe dans une livre où l'univers nous emporte dans la mafia russe, la Bratva, on ne peut s'attendre à rien d'autre que du sang, de la violence et bien des choses sombres. Mais le plus beau dans tout ça, c'est la magnifique histoire d'amour battis autour. ''Raze'' est un livre unique en son genre, dur, violent oui mais il y a tellement de sentiment profond, une histoire captivante & addictive remplie d'amour malgré tout les horreurs qu'on peut y lire. ''Raze'' est chose certaine une histoire de destin mais aussi de seconde chance mais c'est aussi une histoire de revanche. À travers ce livre nous découvrons l'histoire de Raze et comprenons graduellement son vécue, son passer mais aussi le présent au quel il est relier. Ce livre est très difficile à décrire sans spoilier le tout il mérite juste de se lancer sans trop savoir où ça nous mène. Je dirais simplement que Kira et Raze était du pour se rencontrer et que la manière donc est raconter l'histoire est vraiment dur oui mais touchante. Raze m'a ému & Kira aussi. Mon cœur sait briser à quelques reprises pour eux mais sait bien vite recoller à la fin. Oui ce livre est sombre, oui certaine chose sont dur à lire, oui la violence y fait rage mais malgré tout cette histoire est tout de même belle car beaucoup d'amour et de sentiment sincère s'y trouve.

Tillie Cole une fois de plus m'a bluffer avec ce livre. L'histoire est extrèmement bien construite, l'univers est particulier et unique en son genre. La façon donc les personnages principaux sont créer est sublime. L'écriture est fluide comme toujours et Tillie Cole a son style bien à elle pour ce genre de romance. Raze & Kisa m'ont vraiment bien plu. Ils sont uniques, émouvants et rempli d'amour dans un monde où souvent il est difficile de trouver ce qu'ils partagent. Et ce qu'ils partagent est fort et magnifique. Fan de Tillie Cole lancer vous !

par Marieno89
Délié, tome 1 : L'heure du loup Délié, tome 1 : L'heure du loup
Lori Devoti   
Très belle histoire d'amour,pour celles qui aiment les happy-ends avec de l'action!

par electra
Jeux dangereux, Tome 1 : Le Défi Jeux dangereux, Tome 1 : Le Défi
Emma Hart   
Une lecture franchement moyenne qui ressemble à d'innombrables autres bouquins de genre New Adult.
Pour commencer, il faut reconnaître que ce n'est pas de la grande littérature hein. Bourré de grossièretés, comme dans tous les livres de ce type. Les auteurs cherchent sans arrêt à faire passer les étudiants pour des fêtards qui couchent avec n'importe qui, boivent à longueur de temps et ne sont pas foutus de faire une longue phrase correcte sans gros mots. Bref, ça m'horripile. Ici, on ne déroge pas à la règle. De la vulgarité en veux-tu, en voilà. "Bite", "la baiser", "nichons", "putain" et j'en passe sont de rigueur. Tout ne tourne qu'autour des coucheries des uns et des autres.
Ensuite, on a le droit à tous les autres clichés habituels. Le beau gosse qui saute sur tout ce qui bouge se transforme au bout de 2 semaines en prince charmant fou amoureux qui sort des phrases mièvres et se montre aussi tendre qu'un fiancé. Je n'ai même jamais réussi à trouver quand et comment Maddie et Braden tombaient amoureux. C'est tellement... rapide et surréaliste. Ils ne se supportent pas et se moquent tous les deux de l'autre vu que c'est un défi. Et paf, après 2 brefs rendez-vous ridicules et quelques autres moments ensemble, ils s'aiment. Braden qui jurait que l'on ne pouvait pas trouver la femme de sa vie à 19 ans se met ensuite à y croire dur comme fer. Plutôt radical comme changement chez un homme qui accumule les conquêtes sans se souvenir de leurs prénoms.
Les amis se mêlent de tout ce qui ne les regarde pas et poussent les protagonistes dans ce défi que je trouve stupide. Et ce qui est encore plus débile, c'est que Maddie accepte d'y participer. Sur ce coup-là, je ne la comprends pas. Surtout que ça ne correspond pas à sa personnalité.
Et puis j'ai eu énormément de mal à m'habituer à l'écriture. Le temps employé est le présent mais avec inversion du sujet et du verbe, et je trouve que ça rend l'ensemble trop simple et bâclé. Ça m'a beaucoup perturbé. Je n'aime pas les phrases écrites ainsi : " — Je dirais qu’il y a de grandes chances, elle murmure en réponse." Et malheureusement, le livre en est truffé.
Bref, un livre très superficiel où la romance ne m'a absolument pas convaincue et où j'ai retrouvé tous les clichés que je ne supporte plus. Je ne lirais pas les autres tomes, surtout que le tome 2 est sur Aston et que lui aussi ne pense qu'avec ce qu'il a entre les jambes.
Relentless, Tome 1 Relentless, Tome 1
Karen Lynch   
Je vous avoue, qu'initialement, j'étais peu emballée à l'idée de commencer "Relentless", car toutes les lectures de vampires que je voyais passer ne m'inspiraient pas du tout. Il faut dire que, comme beaucoup de monde je pense, j'ai une grosse impression de redondance concernant la manière dont est traitée le sujet vampirique dans la culture contemporaine...Mais rassurez vous, malgré des personnages sanguinaires aux canines aiguisées, "Relentless" se démarque favorablement du genre. Ici, pas d'héroïne candide, ni de triangle amoureux entre une innocente humaine, un gentil et un méchant vampire... Un conseil d'ailleurs, ne vous fiez pas trop à la couverture qui, à mon sens, dessert un peu la qualité du contenu.
Venons en à l'histoire. Nous allons suivre Sara Grey, une jeune fille de 17 ans, qui vit seule avec son oncle et cache un pan de sa vie non négligeable à son entourage. En effet, elle côtoie le monde surnaturel depuis que son père a été assassiné, 7 ans plus tôt. En cherchant des réponses sur ce drame, elle va se faire repérer par des vampires prêts à tout pour avoir sa peau. Dans cette chasse pour sa vie, elle va rencontrer Nikolas, un guerrier qui semble en savoir plus qu'elle sur ses propres ancêtres... Honnêtement, quand, sur la quatrième de couverture, j'ai ensuite lu à propos de ce personnage : "il a la ferme intention de la protéger, même si elle n'en a pas la moindre envie.", j'ai roulé des yeux, exaspérée d'avance d'assister encore à un scénario où le mec sombre et séduisant vient sauver la naïve et fragile petite lycéenne. Heureusement, Karen Lynch n'a pas choisi ce chemin pour son héroïne. Sara Grey est loin d'être impuissante et, au contraire, n'ayons pas peur des mots, elle est carrément badass ! L'égo de Nikolas, ce fameux guerrier protecteur, sera d'ailleurs l'un des premiers à en faire les frais. De plus, la rencontre malheureuse avec Eli, le vampire qui va tout faire pour avoir sa peau, n'est en réalité que la porte d'entrée d'une épopée introspective où la jeune fille devra affronter ses démons pour comprendre son passé.
Mon autre appréhension était d'avoir un roman dont l'univers fantasy n'est en fait que le support d'une romance qui occupe toute la place. Une fois encore, il n'en n'est rien. Bien que l'héroïne soit quand même très entourée par la gente masculine, ce que j'ai pu trouver too much par moment, l'auteure va justement utiliser ce cliché pour nous surprendre avec un nouveau rebondissement. Le fil rouge du récit ne va donc pas dévier, il s'agit bien d'accompagner Sara Grey dans la compréhension de son lien au surnaturel.
Du coup, ce à quoi je ne m'attendais pas non plus, c'est que les vampires ne soient en fait relayés qu'au second plan. Car en réalité, dans "Relentless", c'est tout un banc de créatures fantastiques qui s'entremêlent : trolls, démons, sorciers ou encore loups-garous, ont tout autant d'importance parmi les personnages. L'auteure a déployé un monde riche et ne bâcle clairement pas toutes les informations qui nous permettent de comprendre l'historique retraçant l'existence de chacun. Elle déploie également de nombreux éléments sur leurs relations entretenues au fil des siècles, ce qui alimente notre intérêt pour le contexte de l'histoire. Ce premier tome pose donc les fondations d'un univers fantasy avec des personnages et des enjeux auxquels on s'intéresse très rapidement, grâce à une écriture fluide et ciblée. Karen Lynch s'attarde tout aussi bien sur les scènes d'action que sur les éléments de personnalité de chacun. C'est d'ailleurs ce dernier point que j'ai tout particulièrement apprécié, puisqu'il me semble qu'il y a vraiment un parti pris de montrer les facettes complexes de chaque protagoniste. Ainsi, sous l'apparence de camps adverses où les rôles des gentils et des méchants semblent bien distribués, l'auteur nous dessine progressivement une vision plus édulcorée des personnages. Je vous souhaite donc de rentrer autant que moi dans le récit, car une fois que j'y étais j'ai eu du mal à le lâcher. Cela faisait d'ailleurs plusieurs mois, depuis la lecture de "La Tour de Babel" de Christine Dabos pour être exacte, que je n'avais pas ressenti un tel engouement pour un univers fantastique.