Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Gruvioler : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
D'encre, de verre et d'acier D'encre, de verre et d'acier
Gwendolyn Clare   
J'étais très intriguée par ce roman. J'ai été très déçue par ma lecture. je me suis forcée à finir, car j'avais toujours espoir que cela s'améliore. Mais ça n'a pas marché pour moi.
Déjà, les personnages. Je les ai trouvé sans fond, sans réelle personnalité. Leurs comportements ne me semblaient pas vraiment naturels, comme s'ils étaient des robots. J'ai aussi eu du mal à déterminer leur âge. Je pense que les personnages principaux sont des adolescents, entre 16 et 18 ans je dirais. Pourtant, j'avais l'impression d'avoir à faire à des gamins de 12 ans, car les réactions étaient très immatures à mes yeux, tout comme leur façon de parler. Ce qui n'aidait donc pas non plus à prendre l'histoire au sérieux ! Les relations entre les personnages aussi me donnaient cette sensation de très jeune âge, et elles ne me semblaient pas naturelles, plutôt forcées, que ce soit les relations amoureuses, amicales, ou familiales.
Ensuite, j'ai trouvé l'intrigue plutôt ennuyeuse. Il n'y a pas tant de choses qui se passent je trouve, et au final les quelques challenges se résolvent très, voir trop, facilement. Il y a quelques petites surprises mais qui au final peuvent être prévues si l'on prend le temps d'y réfléchir. J'ai bien aimé être dans l'Europe de la fin du 19ème siècle, mais j'ai trouvé que les façons de parler et les objets et comportements n'étaient pas appropriés à cette époque-ci.
Je n'ai pas vraiment accroché à l'écriture. Je ne suis pas rentrée dans l'univers. Elle ne m'a pas fait ressentir quoi que ce soit. Et j'ai trouvé que certaines phrases ne faisaient pas sens, qu'il y avait des erreurs !
En bref, je n'ai pas spécialement apprécié ma lecture, que j'ai trouvé sans profondeur et molle. Je n'ai pas hais ma lecture non plus, mais je ne lirais pas la suite.

par Prilla
De brume, de métal et de cendres De brume, de métal et de cendres
Gwendolyn Clare   
Chronique de Diana :

https://followthereader2016.wordpress.com/2019/01/17/de-brume-de-metal-et-de-cendre-gwendolyn-clare

Attention, si vous n’avez pas lu le premier tome vous risquez d’être spoilé.

Il est rare que je dise ça mais j’espère qu’il va y avoir un tome trois, tout simplement parce que je sors de ce récit avec encore plus de questions .

Mais remettons un peu en premier lieu le contexte de cette histoire.

C’est un univers unique, je n’ai jamais rien vu ailleurs et ça permet des milliers de possibilité, l’imagination n’a plus aucune limite. A la fin du premier livre « D’encre, de Verre et d’Acier », je savais que je devais lire la suite, qu’il me fallait comprendre pourquoi Leo trahissait Elsa et ses amis pour une famille qui l’a rejeté et abandonné.

Une fois de plus j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, je ne sais pas si ça vient du rythme ou tout simplement de la multitude de possibilités qui s’offrent à nous lors de notre lecture. Je me suis retrouvée un peu comme nos héros à chercher pourquoi Leo avait bien pu agir de la sorte. J’étais fâchée comme Porsia, incrédule comme Faraz me disant qu’il n’avait pu faire ça que sous la contrainte (car rappelons le Leo a volé le livre), et j’ai essayé de comprendre au final comme Elsa qui n’a qu’une idée : trouver une piste et rattraper le jeune homme. Mais à nouveau la magie opère et je me laisse complètement attirer dans le récit.

Donc le schéma est assez similaire dans la construction avec le premier opus, il faut un moment avant que les choses se déclenchent mais ensuite les événements et les rebondissements s’enchainent pour ne plus vous laisser un instant de répit.

Une chose qui est très appréciable avec un récit aussi complexe, c’est l’alternance des points de vue, ça nous permet de nous situer et de ne pas perdre pied dans l’avancement du roman. D’ailleurs je vais préciser que l’enchainement entre ces points de vue est parfait, car ils sont vraiment amenés dans un ordre qui donne une visibilité alors que dans certains cas, on ne sait plus quoi croire ou comprendre.

Je ne trouve pas d’aspects réellement négatifs. Oui, on peut râler avec le rythme lent du début ou parce qu’on trouve que la fin est trop ouverte. Cependant, les personnages sont des génies et leur particularité en action est juste addictive. Le travail en équipe, le fait de grandir et de prendre en maturité nous permet de les voir évoluer. L’auteure n’omet rien, mais elle apporte des détails aux lecteurs en temps voulu.

Je reste donc un peu dans le flou en terminant ce récit, tant de choses restent hors de notre portée mais je me dis que Gwendolyn Clare veut juste que notre imagination prenne le relais.

C’est une duologie jeunesse que j’ai appréciée, si je ne devais trouver qu’un petit bémol c’est que la romance n’est pas utile. L’auteure a une très belle plume et elle sait créer des personnages et des lieux forts.

Une très belle découverte et des romans de toute beauté autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.
La fierté des soeurs Cynster, Tome 1 : Audacieuse Heather La fierté des soeurs Cynster, Tome 1 : Audacieuse Heather
Stephanie Laurens   
Deuxième livre paru aux Editions Harlequin dans la toute nouvelle collection Victoria, si j'ai vraiment apprécié L'héritière de Bellecombe sans surprise car je connaissais la plume de Liz Carlyle, pour ce qui est de l'Audacieuse Heater de Stephanie Laurens rien n'était plus sûr. La couverture et la qualité du livre de poche m'ont fait craquer.

La lecture dans l'ensemble est vraiment agréable et le style de l'auteur est très bon. Elle alterne les moments d'actions, de dialogues, d'introspection pour rythmer tout ça. Malgré un début génialissime, j'ai tout de même regretté les longueurs, certains passages n'étaient pas nécessaires et la deuxième partie a mis autant de temps à venir. C'était agaçant de les voir tourner autour sans rien dire. Crotte à la fin !

C'est un vrai plaisir de ne pas savoir qui se trouve derrière cet enlèvement et d'apprendre au fur et à mesure à visualiser à quoi il pourrait ressembler, on se laisse à rêver qu'il y a une romance future possible. Pour ce qui est de Heather et de son pire ennemi, ce cher Breckenridge, on se pose la question du pourquoi de cet agacement. L'auteur aurait du mettre en situation cet animosité, j'ai eu de ce fait plus l'impression d'un faux "je te hais - je t'aime" sans réelle consistance. Néanmoins, Breckenridge est un personnage mâle excellent et Heather fait très bien l'affaire. Je dirais que pour une vierge sans expérience aucune, elle assure du steack.

Le background est plutôt réussit, j'ai eu quelques couacs... j'ai surtout buggué sur le bain de glace. On était au printemps ou en hiver pour qu'ils en aient ? Maintenant qu'on se le dise, je veux la suite car ça risque d'être une petite bombe vu l'extrait dispo tout à la fin !

par LLyza
La fierté des sœurs Cynster, Tome 2 : Précieuse Eliza La fierté des sœurs Cynster, Tome 2 : Précieuse Eliza
Stephanie Laurens   
La suite est aussi longue que le tome 1. On survole les personnes en surfant sur les clichés de la haute société. La peur du scandale = mariage.
Pour un highlander le laird est super mou ou du moins je l'ai perçu ainsi. On entrevoit les membres plus ou moins proches du clan Cynster mais cela embrouille et n'apporte rien à l'histoire d'Eliza et de Jeremy. Au final, aucune évolution positive par rapport au premier tome.
La fierté des sœurs Cynster, Tome 3 : Indocile Angelica La fierté des sœurs Cynster, Tome 3 : Indocile Angelica
Stephanie Laurens   
J'ai pas pu enduré plus longtemps ! J'ai sauté des passages pour arriver à la fin. Je voulais connaitre le dénouement. C'est chose faite.
Comme pour les 2 premiers tomes c'est extrêmement long avec des incohérences. Franchement, Dominic qui est le fameux laird est d'un mou. Il est pourtant présenté comme l'archétype du Highlander avec un grand H. Dans les faits ce n'est absolument pas le cas. Je ne le conseillerai pas même si on a rien à lire. Pour une première d'Harlequin (Collection Victoria) c'est loupé. Décevant au possible.
Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie
Simone Elkeles   
Ce livre là est un des meilleurs que j'ai jamais lue. Toute personne qui aime les histoires d'amour se doit de le lire. En plus, un des sujets thème concerne les éthnies et apporte une bonne morale.

par stela15
Irrésistible, Tome 3 : Irrésistible fusion Irrésistible, Tome 3 : Irrésistible fusion
Simone Elkeles   
Ce tome est magnifique !
Et peut etre mon préféré de la saga !
Nikki est un personnage...pas plus interressante que Brittany ou Kiara mais plus... intrigante !
Elle a un passé plus dur que Brit et Kiara, plus sombre, donc un peu plus de raison de redouter son histoire avec Luis.
Elle m'a parfois énervé. Beaucoup de retour en arrière, de doute . Mais dans l'ensemble, j'ai bien aimé son personnage.
Luis... je savais pas quoi penser de lui au debut. Mais finalement je l'ai adoré aussi.
[spoiler]Le fait qu' Hector soit son pere m'a vachement surprise, je m'y attendais vraiment pas faut le dire ![/spoiler]

Ps : Et contente de retrouver Mrs Peterson !^^
Je l'aime beaucoup.

Enfin bref, ce livre est genial !
Un peu triste de dire adieux aux frères Fuentes mais bon... je suis sûre que cette auteure nous fera découvrire beaucoup d'autre saga aussi passionnantes que celle-ci (Paradise notamment.)
Une super saga que je conseille vivement !

par Jess-jess
Irrésistible, Tome 2 : Irrésistible attraction Irrésistible, Tome 2 : Irrésistible attraction
Simone Elkeles   
Je viens juste de le terminer (4h du matin , hier, morte de fatigue mais trop heureuse de l'avoir lu).
Que dire? Tout simplement génial. Aussi bon que le premier tome. Même schéma, mais on ne s'ennuie pas une seule minute. Et quel homme ce Carlos! ( bave ...), digne frangin du beau et inoubliable Alex d'Irrésistible alchimie. Aussi beau et aussi sexy que son frère (oui, oui, c'est possible je vous assure...), et avec autant de gentillesse, de virilité (c'est pour ça qu'on les aime, ne niez pas! lol) et un petit côté fragile par moments. Ajoutez à ça, Kiara, bien dans sa peau et dans sa tête, avec une aisance assez bluffante pour la repartie, et vous obtenez un cocktail explosif!
[spoiler]Ce couple est aussi bien que celui formé par Alex et Brit dans le premier tome, mais un peu moins émouvant (peut-etre l'émotion du tome 1 était due au personnage de la soeur handicapée de Brit, et la fin chargée de tension avec le tabassage d'Alex par son gang par exemple...)[/spoiler]. En tout cas, on est très vite pris par le roman.
Les dialogues s'enchaînent et les répliques fusent, parfois osées et souvent très drôles, avec des passages qui deviendront sûrement cultes. [spoiler](par exemple, la fameuse réponse de Carlos sur son sport préféré: "le tango horizontal". No comment...)[/spoiler].
[spoiler]Pour toutes (ou peut-être tous) les déçu(e)s de la fameuse scène du garage dans le tome 1, que l'auteur a un peu éludé, après nous avoir fait mariner dans un suspens et une tension sexuelle presque insoutenable entre Alex et Brit, vous n'allez pas être déçus par ce tome! Kiara est, disons, une fille qui sait ce qu'elle veut. Et Simone Elkeles y va beaucoup plus franco (sans jamais être vulgaire). [/spoiler].
Bref tout ce roman (navrée, c'est l'enthousiasme qui me fait faire ça ^^) pour vous dire que ce livre est super. J'ai vraiment hâte de lire le dernier tome avec le troisième frère Luis .
J'avais lu ce deuxième tome en anglais il y a quelques mois, mais il semblerait que la maison d'édition française qui a acheté les droits du livre, a publié récemment le livre en français, ce qui est génial pour tous les addicts comme moi de cette série passionnante. Et je vais d'ailleurs de ce pas me le fournir en librairie. :)
Bonne lecture à toutes (et à tous).

par Olyna69
La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 1 : L'Ange mécanique La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 1 : L'Ange mécanique
Cassandra Clare   
Oh. mon. dieu. Ça y est, j'ai fini. C'est genre vraiment trop trop bon. J'avais de grandes attentes vu à la cité des ténèbres qui était, selon moi, un chef d'oeuvre et il répond totalement à mes attentes. Croyez moi, Cassandra Clare a une fois de plus réussi à me plonger profondément dans son univers. Vivement Clockwork Prince!!
La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 3 : La Princesse mécanique La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 3 : La Princesse mécanique
Cassandra Clare   
Geez, best book ever !!!
Je regrette qu'on ne puisse pas mettre une note de onze aux personnages, parce que c'est le grand point fort du bouquin.
J'adore la façon dont il est si intensément relié aux Mortal Instruments, et au présent de Jace et Clary, par des allusions aux allures de private jokes, tantôt drôles, tantôt émouvantes, et juste surexcitantes pour les fans comme moi. Les noms de famille, la couleur de leurs cheveux, aussi, qui se répercute de génération en génération, de façon suffisamment marquante pour faire sourire tous les aficionados, les détails, tels que le pendentif rouge, dont je me demandais justement d'où il venait, et puis, bien sûr, LE lien entre les deux séries, qui était déjà annoncé en quelque sorte dans City of Lost Souls, que tout le monde avait déjà plus ou moins deviné, mais qui pose un nouveau mystère dans l'épilogue de Clockwork Princess, un mystère qui fait monter mon impatience de trois crans.
[spoiler]Tout le monde se doutait déjà que Brother Zachariah était Jem, mais QUI a découvert le remède, et COMMENT ? J'aurais parié sur Jace et son feu divin, mais Clary et ses runes ont une chance aussi… ou quelque chose de plus général ? Toujours est-il que quand on relit les passages où le Frère Zachariah a la parole dans City of Lost Souls, tout s'éclaire[/spoiler]
Néanmoins, là où beaucoup ont critiqué l'auteur pour avoir fait un "remake" des Mortal Instruments, je dois les détromper. J'étais de cet avis au tout début, mais en lisant le tome 3, il devient évident que… les personnages ne pourraient pas être plus différents. Relire City of Lost Souls m'a d'ailleurs filé un mal de crâne lorsque j'essayais de relier les deux entre eux.
Dans les Mortal Instruments, les personnages sont plus indépendants, et l'amour entre eux, plus égoïste. Dans les Infernal Devices, tout est dans l'altruisme, le sentiment familial, la profondeur de leur (res)sentiments, de leur douleur, de leur amitié… bien sûr, c'est quelque part aux dépends du Big méchant, mais on pardonne, parce que ça sonne tellement vrai… Et la fin est d'une beauté ! (enfin, quand je parle de la fin, je parle de l'épilogue en entier, avec ce qu'elle nous apprend sur ce qui s'est passé, sur ce qui se passera dans City of Heavenly Fire…)
Vraiment, la profondeur des personnages est impressionnante. Ils ont un véritable relief. Revoir le personnage de Magnus lui rajoute vraiment de la consistance dans les Mortal Instruments, ce qui rejaillit sur les autres personnages. D'autant que maintenant, on connaît une partie de son histoire. On sait ce qu'il ressent lorsque Alec lui parle de Will, la boîte de Woolsey Scott prend une autre dimension…
Je sais que je déborde sur le commentaire de la Cité des Ténèbres, mais il est impossible de commenter l'un sans l'autre. Ils sont aussi différents qu'ils sont complémentaires.
De la romance, de l'humour comme s'il en pleuvait, et beaucoup, beaucoup de serrements de cœur (jamais je n'avais éprouvé autant de compassion, d'affection, de compréhension envers des personnages)… Et toujours l'univers sombre, gracieux et incroyable des Shadowhunters.
Je suppose que si vous êtes là c'est parce que vous êtes déjà au courant que ce livre est une pure merveille, un véritable trésor. Sinon, eh bien reprenez au départ. Tome 1, City of Bones. Si si. On l'apprécie d'autant plus que l'on se sent impliqué dans l'univers, qu'on le connaît dans ses détails, que l'on comprend les allusions.