Livres
466 775
Membres
431 220

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par x-Key 2012-10-31T17:28:25+01:00

Nous ne possédons aucune information - historique , expérimentale ou autre - quant aux effets d'un rapport sexuel avec un mort-vivant. Mais comme on l'a vu plus haut, les propriétés du solanum laissent imaginer des risques d'infection très élevé. Faire de la prévention sur ce sujet n'a aucun sens, dans la mesure où les personnes suffisamment dérangées pour tenter pareille expérience n'ont sans doute que faire de leur propre sécurité.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2012-10-31T17:27:46+01:00

La "durée de vie" du zombie - le temps pendant lequel il "fonctionne" avant de pourrir sur pied - est estimé entre trois et cinq ans.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-28T21:20:09+02:00

Une personne qui subit les effets débilitants de la poudre de zombie dépend toujours de sa vision. Elle est incapable de se déplacer dans le noir, d’entendre quelqu’un marcher à cinq cents mètres ou de « sentir » une créature vivante. On peut même surprendre un zombie vaudou en s’en approchant par-derrière. Ça n’est toutefois pas recommandé ; les zombies vaudous réagissent parfois violemment si on les effraie

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-28T21:20:03+02:00

Le zombie vaudou qui trébuche et tombe frotte systématiquement ses blessures en gémissant. Dans le même ordre d’idée, un zombie vaudou déjà blessé cherche instinctivement à protéger la zone douloureuse. Dans tous les cas, il a conscience de son état et, à la différence des vrais zombies, ressent toute lésion importante qu’on lui inflige par la suite

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-28T21:19:57+02:00

Les gens dont le cerveau a été endommagé par la poudre de zombie demeurent capables d’éprouver des émotions humaines. Ils peuvent sourire, pleurer et même geindre si on les blesse ou si on les provoque (une attitude que n’auront jamais les vrais zombies)

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-28T21:19:42+02:00

Au risque de nous répéter, rappelons que le cerveau zombie est étanche à toute forme d’émotion. Les tests en laboratoires, de la chirurgie cérébrale aux électrochocs, n’ont rien donné. De même, toutes les tentatives d’entraînement comportemental pour dresser les zombies comme des animaux sociaux ont échoué. Une fois de plus, précisons que l’on ne peut plus « rebrancher » la machine. Elle existera telle quelle ou pas du tout

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-28T21:19:18+02:00

À part la faim (évoquée plus bas), les morts n’éprouvent aucun des besoins et désirs physiologiques propres aux vivants. Jamais un seul témoignage n’a fait mention d’un zombie endormi ou se reposant de quelque façon. Ils ne réagissent ni à la chaleur ni au froid. En cas de mauvais temps, ils ne cherchent pas à s’abriter. Même une sensation aussi primitive que la soif n’a aucun sens pour eux. Défiant toutes les lois de la physique, le solanum semble avoir créé ce que l’on pourrait décrire comme le premier organisme auto-suffisant

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-28T21:18:20+02:00

La masse musculaire d’une personne reste la même après réanimation. Par contre, les glandes productrices d’adrénaline ne fonctionnent pas chez les morts-vivants, les privant ainsi de ces grisantes bouffées de puissance qui restent le privilège des personnes saines. Le seul véritable avantage des zombies réside dans leur incroyable endurance. Prenez n’importe quel travail physique épuisant. Il y a de grandes chances que la douleur et la fatigue vous imposent leurs limites. Ces facteurs ne s’appliquent pas aux morts-vivants. Ils agiront sans relâche, avec la même détermination, et ce jusqu’à ce que leurs muscles se délitent complètement. Mais attention : si les goules s’affaiblissent peu à peu, leur première attaque est souvent dévastatrice. De nombreuses barricades n’ont pas résisté à un seul et unique zombie, là où quatre hommes robustes se seraient épuisés à la tâche

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-28T21:17:51+02:00

La chronologie qui suit montre l’évolution des symptômes chez un sujet contaminé. Elle peut varier de plusieurs heures en fonction des individus

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lena-Geynet 2016-01-12T13:35:47+01:00

-Vous avez eu peur?

-Nous ne craignons que ce qui vit.

-Et eux, c'était des mauvais esprits?

Le prisonnier glousse.

-Pourquoi riez vous?

-Les mauvais esprits, c'est ce qu'on raconte aux enfants. Ces hommes-là étaient des morts vivants.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode