Livres
375 217
Comms
1 303 199
Membres
256 462

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

-Pourquoi tu cache tes boucles blondes, la belle? Elles sont sublimes. Tu es une petite meuf vraiment magnifique, grogna-t-il, la barbe naissante de sa joue raclant la peau fine de la mienne tandis qu'il détachait ma coiffe.

Il retira les épingles qui maintenaient mon chignon en place. Je senti mes boucles descendre jusqu'à mes fesses et Ky laissa échapper un long grognement presque douloureux en voyant s'écouler ma cascade de cheveux.

-Les larmes me brûlèrent les yeux quand ses mains s'emparèrent de mes longues mèches. Ky se pencha et inspira profondément en se déhanchant contre mon ventre.

-Bordel meuf, je rêve de te faire jouir depuis le premier instant où je t'ai vue... Je te veux sous moi, sur moi, en train de m'envelopper la queue. Je veux te pénétrer profondément, te faire crier... te lècher jusqu'à ce que tu n'en puisse plus...

Afficher en entier

Il se pencha, me tapota le genou et déclara:

—Je sais que c’est dur, p’tit cul. Mais leçon numéro deux, il y a autre chose dans la vie que de rester enfermée dans une bulle protectrice. C’était comme ça dans ta secte, et maintenant que tu es ici, tu essaies de le reproduire. Mais au bout d’un moment, il faut choper la vie par les couilles et les presser avec le doigté d’une pute expérimentée.

Afficher en entier

Prenez garde aux Maudites. Un regard dans leurs yeux sans âme et vous serez piégés par la luxure. Une caresse de leur bouche sur votre chair, et vous aurez faim de leur corps, un besoin charnel impérieux, insatiable et impie. Leurs manoeuvres de séductrices vous ensorcelleront, vous soumettant à leur volonté damnée jusqu'à vous entraîner vers l'abîme de soufre où vous brûlerez pour l'éternité.

Nul homme ne peut aimer une fille maudite d'Eve pour elle-même. Nulle fille d'Eve ne pourra connaître l'amour d'une âme pure.

Afficher en entier

"... Mais au bout d'un moment, il faut choper la vie par les couilles et les presser avec le doigté d'un pute expérimentée."

Afficher en entier

Si elle retournait au club en larmes et en criant pour dire à Mae qu’elle s’était offerte à moi, que je l’avais vue à poil, Styx allait me refroidir sur place, ou me laisser quelques cicatrices avec son couteau allemand. Pas question ! J’étais trop beau mec pour me taper d’ignobles cicatrices rouges.

Afficher en entier