Livres
523 465
Membres
541 098

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Vous avez déjà remarqué que la mère de Rider est canon ? (Je regardai Ruth, assise près de Bella et Rider.) Elle ne vient jamais au bar, alors je ne l’ai pas vue souvent. Mais putain ! Je me vois bien avec une meuf un peu âgée. La sacrée soeur Ruth est carrément bien roulée. Qui aurait dit qu’un corps de petite bombe atomique se planquait sous ces putains de robes longues que la secte leur imposait ?

— Je crois qu’elle n’est pas beaucoup plus âgée que toi, fit remarquer Tank. Un an ou deux, peut-être. Merde, si ça se trouve, c’est toi qu’est plus vieux qu’elle. Elle a eu Rider et son jumeau quand elle avait quoi, douze ou treize ans ? Vous devez avoir quasiment le même âge.

— Sérieux ? s’étonna Viking d’un air pensif avant de siffler bruyamment.

Il sourit en faisant danser ses sourcils.

— Rider !

Le frangin leva la tête dans sa direction.

— Ramène ton cul !

Rider se leva et approcha lentement.

— Quoi ? demanda-t-il en passant une main sur son crâne rasé.

— Ta mère, quel âge elle a ? Elle a quelqu’un ?

— Pourquoi ? demanda le frangin en plissant les yeux.

Viking haussa les épaules.

— Je suis un esprit curieux.

Rider ne répondit pas tout de suite puis il se pencha d’un air menaçant.

— T’approche pas de ma mère, Vik. Je suis sérieux. Elle a traversé trop de merde pour devoir encore se coltiner un abruti comme toi.

Viking ricana.

— Dis pas ça, doc. Tu ne veux pas d’un nouveau papa ? Quelqu’un pour te consoler en cas de bobo et te lire des histoires le soir ? (Il se frappa la cuisse.) Allez, viens, mon gamin ! Ta maman et moi, on veut juste que tu sois heureux, rien de moins !

— Je suis sérieux. Garde tes distances.

Afficher en entier

« -Il est temps pour toi de guérir, Flamme. Il est temps que tu ries, plus de deuil. Pense à Isaïah avec amour dans ton cœur, et avec bonheur dans ton âme. Il est en sécurité, loin des ténèbres… Il est dans la lumière, Flamme. Il est temps pour toi de sortir des ténèbres…

-Et si je suis un mauvais papa? Et si je suis comme le mien, mais que je ne le sais pas encore? Si je fais du mal à notre bébé?

-Impossible, répondit-elle.

-Comment le sais-tu?

-Parce que je te connais. Je connais ton cœur et les fondements de ton âme. Tu aimes plus fort que quiconque. Tu me protèges comme nul autre. Tu ferais tout pour moi. Tu feras de même pour notre enfant, et même plus. »

Afficher en entier

« -Tu ne me feras jamais de mal, bébé. Tu es mon sauveur, mon remède, mon réconfort. Tu es l’incarnation de mes rêves, un nouvel espoir offert.

-Maddie… »

Afficher en entier

— Où est ma princesse ? gueula Viking.

Maddie et ses soeurs lui firent signe de baisser la voix d’un même mouvement.

— Putain, les meufs, vous avez vos règles ou quoi ? (Il hocha la tête.)

Ah, mais ouais, j’en ai entendu parler, les cycles synchronisés, c’est ça ?

— Vik, pose tes fesses avant que je te foute mon poing dans la gueule, grogna AK.

Vik s’assit et regarda autour de lui.

— Sérieux ? On remet ça ? Putain, je suis paumé, on est un club de biker vendeurs de flingues ou une foutue crèche ?

— Personne ne t’oblige à venir, fit remarquer Hush. C’est pas la messe. C’est pas obligatoire.

— Du calme, mon sucre, pas question que les Hangmen se réunissent sans que Vik vienne les régaler de sa joie contagieuse !

— Question contagion, tu t’y connais, plaisanta Tank.

— OK, mais fini les mômes, d’accord ? supplia Viking. On a notre quota, non ? Je veux que cet endroit reste un lieu dédié à chasser les chaudasses pour boire des shots sur leur corps nu.

Afficher en entier

« Je démarra la moto d’un coup de pied, faisant vrombir le moteur.

-On ne s’arrête pas avant d’y être.

J’ouvris la route, suivi par Cendre. Je le regardai. Il avait des tatouages de flammes sur la peau. Il avait mes cheveux et mes yeux noirs.

Il se tourna vers moi.

-Allons buter ces salauds, tous les deux. Ok? Pour Maddie.

Notre duo s’engagea sur la route. La mort était en chemin vers les satanistes. Les frères Cade arrivaient de l’enfer pour porter leur coup fatal. »

Afficher en entier

J'aime cet homme de tout mon cœur. J'ignore s'il acceptera un jour que cet amour est véritable. Peu importe la profondeur de nos liens, je doute qu'il ait compris à quel point je l'adore.

Afficher en entier

Ma Maddie était parfaite. Je ne la méritais pas. J’étais lent, un putain d’attardé. Je ne comprenais rien au monde. J’étais un pécheur et le mal coulait dans mes veines. Mon papa l’avait vu. Cendre aussi. Mais Maddie voyait toujours autre chose en moi. Quelque chose qu’elle aimait. Je n’avais jamais compris quoi. J’aurais aimé le voir aussi.

— Dors, mon amour, souffla-t-elle. 

Afficher en entier

Je me suis blotti contre le mur. Maman s’est arrêtée, et quand j’ai été sûr qu’elle n’approcherait plus, j’ai regardé de nouveau mon frère. Lui aussi, il me regardait.

— Il te reconnaît, a dit maman.

J’ai dégluti.

— Ah bon ?

— Oui, car tu es son grand frère, Joshua. Il sait que tu le protégeras toujours.

— Vraiment ?

Je ne savais pas comment faire. J’étais mauvais.

— Tu n’es pas maudit, mon bébé, a dit maman.

Elle ne disait ça que parce qu’elle ne comprenait pas mes démons. Papa me l’avait expliqué. Soudain, Isaïah a levé une main et a failli me toucher. Je me suis écarté. Il m’observait toujours.

— Il veut seulement te serrer le doigt, mon bébé. Il veut faire la connaissance de son grand frère.

— Me… Me « serrer le doigt » ?

— Regarde !

Elle a tendu un doigt vers mon frère et il a enroulé sa petite main autour. Elle a souri.

— Il veut juste dire bonjour. 

Afficher en entier

"The world was fucked and everything in it was shit... except her. Everything was ruined... except her."

Afficher en entier

"You're not evil. You're my precious little boy who just sees the world differently. It's Poppa who doesn't understand. You're special and loved. So much, baby. Do you understand me ? Do you believe me ?" I nodded, but, really, i didin't. "I love you. I will always love you, and Isaiah. Even when I'm not here. You are brothers, and brothers protect one another." Mama looked down at Isaiah again. He was still holding her finger in his tiny hand. "And one day, when you feel brave, you might let him hold your finger too. You won't hurt him, baby. I know you won't."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode