Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de hald : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Axis Axis
Robert Charles Wilson   
Je viens de relire "Axis" qui fait partie d'une excellente trilogie: "Spin", "Axis" et "Vortex".
Pour être franc, comme lors de ma première lecture, il y a plusieurs années, la première partie nommée le "34 Août", m'a toujours un peu perturbé (rien à voir avec Spin).
Portant, au fil des pages, j'ai retrouvé l'atmosphère de "Spin", (equatoria, le quatrième âge, les Hypothétiques etc...).
Les nouveaux "Héros", s'appellent Lise Adams qui recherche son père et Turk Findley (un pilote d'avion).
Pour les fans de "Spin", je ne dévoilerai pas le nom d'un des principaux protagonistes, mais nous retrouvons un (une) des héros (ines) de "Spin".
RC WILSON fait une très bonne liaison avec "Spin", il nous rappelle la venue sur terre du martien "Wun Ngo Wen", la mort de Jason Lawton, le frère de Diane, la fin du "Spin" etc...
Je n'en dirai pas plus mais le cœur du roman de Wilson est le petit Isaac et les pluies de cendres qui tombent sur ce nouveau monde.
C'est un grand Wilson qui tombe peut être plus dans l'aventure et dans une sorte de polar que dans la SF classique.
La SF est un peu au second plan ce qui peut dérouter pas mal de lecteur.
Ce que j'aime chez Wilson, c'est bien sur ses histoires et son inventivité mais surtout son humanisme.
En tout cas, je pense après avoir lu énormément de roman de SF ou de fantastique que Wilson est l'un des plus grands auteurs de SF avec Dan Simmons de ce 21ème siècle.
Je conseille vivement "AXIS".
Adanson Marco.
PS: Il est je pense préférable de lire "Spin" avant mais ce n'est pas obligatoire.
Avis personnel.

par Adanson
Le Collier de la reine Le Collier de la reine
Alexandre Dumas   
Alexandre Dumas était décidément LE grand feuilletoniste de l’époque !
Dans celui-ci, il nous raconte sous la forme d’un véritable roman-feuilleton, cette incroyable affaire du collier de la reine, une arnaque subtilement mise en œuvre qui a fait vaciller un trône et a contribué à donner naissance à un mouvement révolutionnaire.
Nous assistons pendant plus de 1000 pages à la mise en place d’une intrigue tout à fait rocambolesque où tous les rouages s’emboîtent les uns après les autres pour créer de toutes pièces un des plus grands scandales historiques.
L’auteur, avec le talent qu’on lui connaît, ne peut s’empêcher de faire partager à ses lecteurs une admiration sans bornes pour Marie-Antoinette dont la réputation fut éclaboussée par cette trouble histoire. Il décrit avec brio l’ambiance qui régnait à la cour de France où les nombreux courtisans, tous plus avides des faveurs de la royauté les uns que les autres, se côtoyaient dans un climat de secrets, d’obséquiosités et de jalousies permanentes.
Un classique à découvrir ou même redécouvrir, comme un excellent roman historique sous la plume d’un maestro du genre !

par Lupa
Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Empire ultime Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Empire ultime
Brandon Sanderson   
Un des meilleurs livres de fantasy qu'il m'ait été donné de lire !
Si la saga mérite largement d'être lu pour son scénario (que j'estime être un des meilleurs de ma bibliothèque) ce premier tome fut à la base un énorme coup de cœur ! Pourquoi ?

Premièrement : son héroïne. Les personnages principaux féminins, ça ne me pose aucun problème en tant que garçon, mais Vin, c'est... ce personnage ne se limite pas à ce simple constat ^^ Clairement représentatif du passage de l'enfance à l'adolescence (plus, plus tard dans la saga, à l'âge adulte) son évolution, son ouverture aux autres et sa prise d'autonomie m'ont fait beaucoup m'identifier à elle. C'est d'ailleurs l'ouverture aux autres qui est au centre du développement du personnage, tout au long de ce premier tome, sans jamais tomber dans les clichés du style ;)

Deuxième point fort : son univers. Alors là, c'est limite le rêve pour les amateurs de dark-fantasy ! (bien que ce livre n'en fasse pas vraiment partie... notamment avec son parti-pris adolescence) Imaginez : Les brumes qui recouvre le monde à la nuit tombé, le ciel rouge, les cendres tombant du ciel comme de la neige, une citée tentaculaire dans un style renaissance (comme les habits d'ailleurs)... Le monde reste cependant technologiquement au moyen-âge au niveau de l'armement, donc vous ne perdrez pas tous vos repaires ;)

Troisièmement : la magie. C'est clairement le point fort du livre : nous proposer une magie originale et singulière. Un système de métaux, de pouvoirs... Tout est bien ficelé et nous fait finement sortir de notre fantasy D&D fourre-tout ^^
Les seuls petits défauts que j'aurais à souligner, ce serais peut-être les descriptions qui ne s'attardent pas assez à mon goût sur le décor... Et le trop grand emploi des noms de personnages (sans utiliser de pronom ou de synonymes), ce qui est un peu voyant à certains moments.

Au final donc, une fantasy finement pensée, avec sa dose de combats épiques, de personnages attachants, son intrigue très bien ficelée et son univers magique et physique tout simplement éblouissant ;)
Chacun des livres de la série apporte un développement différents tout en renouvelant l'intrigue toujours plus loin... je vous les conseils donc aussi ! :D
A relire encore et encore ! :D
Fils-des-Brumes, Tome 2 : Le Puits de l’ascension Fils-des-Brumes, Tome 2 : Le Puits de l’ascension
Brandon Sanderson   
Je viens juste de terminer ce livre, et une chose est sûre : je ne suis pas prête de l'oublier.
Autant le premier tome nous donnait à voir un univers riche, complexe, mais à la théologie encore simpliste, autant cet aspect est largement plus poussé dans ce deuxième tome, qui s'attache justement à développer au mieux les divers aspects des mythes de l'Empire Ultime. Et, p*tain, ça décoiffe. Les personnages sont particulièrement soignés, et, si leurs multiples questions existentielles (surtout celle de Vin) peuvent paraître rébarbatives à certains, je les ai trouvé passionnantes. Aucun temps morts, des combats à couper le souffle, l'allomancie et la ferrochimie à l'honneur, je n'ai trouvé aucune des baisses de régime dont souffrait parfois le premier tome – autant le dire, j'ai même préféré le deuxième –. Même si ce dernier est plus long et plus politique, je l'ai trouvé bien plus recherché et, au risque de me répéter, moins « simpliste ». A lire pour tous les fans de fantasy ou ceux qui veulent découvrir l'une des trilogies les plus marquantes de ces dernières années.

par Akuo
Fils-des-Brumes, Tome 3 : Le Héros des siècles Fils-des-Brumes, Tome 3 : Le Héros des siècles
Brandon Sanderson   
Le premier tome de cette trilogie avait été pour moi une véritable révélation. Une pépite comme on en voit trop rarement et qui nous pousse à sans cesse reculer l'extinction de la lampe de chevet. Il faut dire que Brandon Sanderson a su construire un monde véritablement innovant avec des personnages très attachants.
Le tome 2 c'était avéré un peu moins addictive, sans doute dû aux nombreux personnages qui se cherchent eux mêmes mais cela ne m'avait guère empêché de dévorer l'ouvrage.
Avec ce tome 3, il est l'heure d'apporter une conclusion à l'histoire et de dévoiler tout les tenants et aboutissant. Et quelles révélations! Je reste ébahi de la planification de Brandon Sanderson pour qui de petits détails anodins de prime abord prennent une importance capitale par la suite. Les personnages quand à eux ont muries et la plupart agissent en fonction de leurs consciences. D'autant que l'auteur parvient à rendre intéressant chaque sous intrigues, que ce soit avec Vin, Elend, Sazed, Spectre ou TennSoon (et ce n'est jamais une mince affaire dans ce genre d'ouvrage)
Mais outre les révélations et les personnages, l'une des autres qualités de cette trilogie, ce sont les combats absolument titanesque qui nous sont décrits. Le système d'allomancie donne lieu à des combats parmi les plus inoubliables qu'il m'est été donné de voir et ferait passer les combats de Matrix comme anodins!
Brandon Sanderson réuni dans Fils-des-Brumes le parfait mélange entre histoire, personnages et combats, nous offrant un récit comme on en lit toujours trop peu et qui, une fois les dernières pages tournées, nous laisse avec ce petit sentiment doux-amère de ces œuvres qui échappent aux standards manichéens. Car Fils-des-Brimes fait partie de ces œuvres majeures de la Fantasy que je ne serais que trop vous conseiller.

par Caly
Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Alliage de la justice Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Alliage de la justice
Brandon Sanderson   
Étant fan de la trilogie Fils-des-Brumes, ce fut donc avec enthousiasme que je me suis jeté sur ce tome qui se passe quelques siècles après les événements de la première trilogie. Brandon Sanderson indique dans ces remerciements son désir de ne pas donner l'impression d'un Scadrial (l'univers du roman) statique et sans progrès. On quitte donc l'aspect médiéval pour une ambiance résolument Western et autant le dire, le mariage entre allomancie et armes à feu créé un cocktail détonnant. Si nous ne somme pas dans l'épique tel les combats de Vin face aux Inquisiteurs, le livre n'en demeure pas moins très dynamique avec des scènes d'actions absolument jouissives.
Fini les Fils-des-Brumes, c'est derniers ne sont plus qu'un mythe. Seul reste les Brumants qui peuvent se servir d'un seul pouvoir allomantique mais en revanche, la ferrochimie c'est démocratisé dans la population au détriment de la capacité à pouvoir utilisé les 16 matériaux. En clair, si les Fils-des-Brumes ont disparu et que les ferrochimistes ayant accès aux 16 pouvoirs sont de moins en moins nombreux, une nouvelle "rareté" à vu le jour : les Doubles fils qui dispose d'un pouvoir allomantique et d'un pouvoir ferrochimique. Wax le héros du roman en est un, à savoir donc qu'il est à la fois un lance-pièce (allomantique) et a aussi le pouvoir de diminuer ou d'augmenter le poids de son corps (ferrochimique). Une combinaison qui détonne vous vous en rendrez vite compte si vous lisez ce livre.

Contrairement aux précédents tomes, ce dernier est relativement court avec des points de vue assez limités. L'auteur va à l'essentiel et si il n'oublie pas d'approfondir ces personnages, cela reste toutefois légèrement superficiel mais il se rattrape aisément grâce aux dialogues savoureux des 2 protagonistes principaux : Waxillium et Wayne. Une connivence très forte entre les deux frères d'armes qui me fait penser à ce que l'on peut voir dans des films comme L'Arme Fatal ou récent le Sherlock Holmes. Des dialogues à la fois légers et mordants qui mettent énormément d'ambiance et éclipse assez rapidement l'unique femme du trio.
Un livre sans doute pas aussi profond que ne l'était la trilogie de base mais qui n'en demeure pas moins une excellente lecture pour se détendre. L'auteur annonce d'ailleurs clairement son intention de faire 2 trilogies à divers époques de Scadrial : une urbaine et une futuriste. Ce livre est donc plus une aparté mais j'espère bien qu'une suite verra le jour d'autant que Brandon Sanderson laisse une porte ouverte pour la suite (pour ne pas dire qu'une bonne partie de l'intrigue est laissé en plan même si nous avons heureusement, pas de clifhanger).
Petite déception sinon, le fait que Brandon Sanderson n'est pas approfondi les mythes et la religion. Ces dernièrs étant, pour la plupart, basés sur les personnages des premiers romans (le survivant, la guerrière ascendante, Oeil-de-fer...), j'aurais vraiment aimé découvrir comme ces derniers avaient évolués et leurs dogmes dans certains cas. Tout au plus aurons nous quelques allusions mais un petit texte au même titre que la "Liste des métaux" en fin de tome aurait fait mon bonheur.
D'ailleurs, en parlant de fin de tome, ce dernier possède la nouvelle "Le Onzième Métal" qui met en place le charismatique Kelsier de la première série alors qu'il viens juste de devenir Fils-des-Brumes. On découvrira donc les débuts de son entrainement avec le mystérieux professeur ainsi que le déclic qui ferra de Kelsier l'homme qu'il sera dans le premier tome de la série "L'Empire Ultime". Un complément court mais presque indispensable puisqu'il révèle une petite partie du mystère Kelsier.

Un tome qui ne demande pas tant d'investissement que la première trilogie mais qui n'en demeure pas moins fun et dynamique. Pas de temps mort, beaucoup d'action et des dialogues savoureux. Je le conseillerais bien à tous mais j'ignore en revanche si ceux qui ont sauté la première trilogie parviendront à bien saisir le fonctionnement de l'allomancie. De toute façon, vu l'excellente de la première trilogie, ce serait un crime de la sauter et vous encourage donc à commencer par celle-la. Quand aux autres, L'Alliage de la justice n'attend plus que vous!

par Caly
La Belgariade, Tome 3 : Le Gambit du magicien La Belgariade, Tome 3 : Le Gambit du magicien
David Eddings   
Fascinant, la quête se poursuit et les personnages évoluent. Je l'ai lu plusieurs fois et j'ai toujours autant de plaisir :)

par Gaelline
La Belgariade, Tome 4 : La Tour des maléfices La Belgariade, Tome 4 : La Tour des maléfices
David Eddings   
L'Orbe d'Aldur est désormais dans les mains de son gardien légitime. En fait non, elle est dans les mains de Mission, un petit garçon totalement innocent, condition sine-qua-non pour pouvoir toucher l'Orbe, que Zédar a éduqué dès son plus jeune âge pour pouvoir accomplir sa mission.
Et nos aventuriers fuient la terre des Murgos, pour rejoindre la vraie place de la pierre, le pommeau de la grande épée accrochée dans la salle de Riva. Riva qui attend le retour de son roi, gouvernée depuis des siècles par l'intendant Brand. Le monde retient son souffle tandis que la prophétie reste implacable : quand l'Enfant de Lumière prendra l'Epée, Torak, l'Enfant des Ténèbres viendra l'affronter. Mais un de ses compagnons est bouleversé, Ce'nedra. Traditionnellement, depuis la chute de Riva, lors de ses 16 ans, une princesse Tolnedraine doit s'avancer devant la cour de Riva pour y épouser le roi. Et pour la première fois, le roi est là.

par bombassou
La Belgariade, Tome 5 : La Fin de partie de l'enchanteur La Belgariade, Tome 5 : La Fin de partie de l'enchanteur
David Eddings   
Ca me fait un peu penser à tolkien, avec l'humour en plus, des personnages parfois horripilants mais toujours attachants.

par frani
Polgara la sorcière, tome 1 : Le temps des souffrances Polgara la sorcière, tome 1 : Le temps des souffrances
David Eddings    Leigh Eddings   
Après celui de Belgarath, voici le point de vue de Polgara, celui d'une femme brisée qui cherche à se reconstruire, et dont les sentiments déteindront sur ses actions, influençant la vie des personnes qui l'entourent.
La suite d'une fresque épique, narrée de main de maître par les époux Eddings.