Livres
392 534
Comms
1 376 907
Membres
284 465

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Hamlet ajouté par x-Key 2010-11-11T01:15:59+01:00

Doute que les étoiles soient de feu,

Doute que le Soleil se meut,

Doute que la verité mente elle-même

Mais ne doute pas que je t'aime.

Afficher en entier
Extrait de Hamlet ajouté par cachou0393 2012-01-07T22:59:06+01:00

"Etre ou ne pas être, c'est là la question.

Y a-t-il plus de noblesse d'âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s'armer contre une mer de douleurs et à l'arrêter par une révolte ?"

Afficher en entier
Extrait de Hamlet ajouté par Biquet 2012-01-08T11:45:54+01:00

To be, or not to be: that is the question:

Whether 'tis nobler in the mind to suffer

The slings and arrows of outrageous fortune,

Or to take arms against a sea of troubles,

And by opposing end them? To die: to sleep;

No more; and by a sleep to say we end

The heart-ache and the thousand natural shocks consommation That flesh is heir to, 'tis a consummation

Devoutly to be wish'd. To die, to sleep;

To sleep: perchance to dream: ay, there's the rub;

For in that sleep of death what dreams may come

When we have shuffled off this mortal coil,

Must give us pause: there's the respect

That makes calamity of so long life;

For who would bear the whips and scorns of time,

The oppressor's wrong, the proud man's contumely,

The pangs of despised love, the law's delay,

The insolence of office and the spurns

That patient merit of the unworthy takes,

When he himself might his quietus make

With a bare bodkin? who would fardels bear,

To grunt and sweat under a weary life,

But that the dread of something after death,

The undiscover'd country from whose bourn

No traveller returns, puzzles the will

And makes us rather bear those ills we have

Than fly to others that we know not of?

Thus conscience does make cowards of us all;

And thus the native hue of resolution

Is sicklied o'er with the pale cast of thought,

And enterprises of great pith and moment courants With this regard their currents turn awry,

And lose the name of action.

Afficher en entier
Extrait de Hamlet ajouté par am-rocky03 2012-12-08T11:19:50+01:00

« Rien n’est en soi bon ou mauvais, c’est la pensée qui le rend tel. »

Afficher en entier
Extrait de Hamlet ajouté par Mergina 2012-01-28T12:41:28+01:00

"Fragilité, ton nom est femme"

Afficher en entier
Extrait de Hamlet ajouté par x-Key 2010-11-11T01:15:59+01:00

Mon carnet ! Il est bon que j'y inscrive

Qu'on peut sourire et toujours sourire et être un traître,

Afficher en entier
Extrait de Hamlet ajouté par x-Key 2010-11-11T01:15:59+01:00

Ainsi la conscience fait de nous tous des lâches...

Afficher en entier
Extrait de Hamlet ajouté par Mergina 2012-01-28T12:41:57+01:00

Heureuse répartit qu'a souvent la folie et que la raison et le bon sens ne trouverait pas avec autant d'a-propos

Afficher en entier
Extrait de Hamlet ajouté par Mergina 2012-01-28T12:39:52+01:00

"Je ne suis fou que par le vent du nord nord-ouest : Quand le vend est au sud je peux distinguer un faucon d'un héron"

Afficher en entier
Extrait de Hamlet ajouté par cachou0393 2012-01-07T23:08:49+01:00

Le Roi - Eh bien ! Hamlet, où est Polonius ?

Hamlet - A souper.

Le Roi - A souper ! Où donc ?

Hamlet - Quelque part où il ne mange pas, mais où il est mangé : une certaine réunion de vers politiques est attablée autour de lui. Le ver, voyez-vous, est votre empereur pour la bonne chère. Nous engraissons toutes les autres créatures pour nous engraisser nous-mêmes pour les infusoires. Le roi gras et le mendiant maigre ne sont qu'un service différent, deux plats pour la même table. Voilà la fin.

Le Roi - Hélas ! hélas !

Hamlet - Un homme peut pêcher avec un ver qui a mangé d'un roi, et manger du poisson qui s'est nourri de ce ver.

Le Roi - Que veux-tu dire par là ?

Hamlet - Rien. Je veux seulement vous montrer comment un roi peut faire un voyage à travers les boyaux d'un mendiant.

Afficher en entier