Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de hanna86 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Paroles Paroles
Jacques Prévert   
C'est beau, c'est simple... C'est grand ! C'est du Prévert.
Ses poèmes nous prennent par les tripes !
"Et il est parti
Sous la pluie
Sans une parole
Sans me regarder
Et moi j'ai pris
Ma tête dans ma main
Et j'ai pleuré."

Il n'utilise pas de grand mots mais c'est là qu'est tout son art !
Un de mes recueils préféré, je ne me lasse pas de le relire...

par dadotiste
La Vérité sur l'affaire Harry Quebert La Vérité sur l'affaire Harry Quebert
Joël Dicker   
Une claque monumentale. Un coup de maître. Voilà ce qu'est ce livre. Comment peut-on écrire quelque chose d'aussi bien ? D'aussi abouti ? L'enquête est parfaitement menée, l'écriture est merveilleuse et on ne s'ennuie pas un seul instant ! Grâce aux flash-back on s'attache à la victime et aux personnages secondaires. On est triste que cette histoire d'amour n'ait pas pu durer, et on se surprend à espérer qu'elle s'en sorte quand même, même si nous savons pertinemment que c'est impossible. J'ai été extrêmement émue par cette fille qui a tout fait pour Harry. C'est si dur de commenter sans en dire trop ! J'ai dû faire des pauses pour reprendre mon souffle, je m'apercevais souvent que je ne respirais plus pendant ma lecture. Impossible de lâcher ce livre avant la fameuse révélation qui allait régler cette affaire. Et une fois le livre fini, on est pris de nostalgie, on en veut encore.
Ce livre est un petit bijou que je conseille vraiment à tous ceux qui hésitent encore.
Gardiens des cités perdues, Tome 6 : Nocturna Gardiens des cités perdues, Tome 6 : Nocturna
Shannon Messenger   
La première chose que je me suis dit en finissant le livre c'est : c'était génial vivement le prochain tome et c'est là que j'ai réalisé que je devais encore attendre environ un an... Déjà que la patience n'est mais alors vraiment pas mon fort mais avec le suspence de la fin (à vrai dire on s'en doutait tous qu'il y allait bel et bien avoir ce stresse de la fin déjà present dans les tomes 4 et 5) je crois que je vais mourir !!

Bon pour parler du bouquin... Ce que j'aime avec Shanon Messenger c'est qu'on ne s'ennuie jamais. Il y a toujours quelque chose pour relancer l'histoire au moment où on s'y attends le moins
[spoiler]il y a deux monsieurs Forkle, ils sont jumeaux, Marella est Pyrokineisiste...[/spoiler]
Des personnages un peu en retrait dans les précédants tome on refait surface en général pour mon plus grand plaisir !
Parlons "Amour" avec un grand A. Avant de lire ce tome, j'étais vraiment une engagée fidèle de la team Sophitz mais je trouve Fitz un peu absent, "inutile" il n'est là que pour rappeler son lien d'Apparentés avec Sophie. Ça m'a fait sérieusement revoir mon jugement de Keefe. Pas que je ne l'aimais pas mais je pense qu'au début on avait tous craquer pour le beau Fitz et depuis que j'ai lu ce 6eme tome j'ai vu Keefe sous un autre angle. Malgré ça je n'arrive pas à choisir mon camps...
[spoiler]Qui a compris ce bisou entre Dex et Sophie ? J'ai trouvé cette scène vraiment malaisante[/spoiler]
Bref... J'ai adoré et j'ai vraiment hâte au septième tome [spoiler]En espérant voir une nouvelle statue dans l'Atlantide...[/spoiler]

par Seltya
Shades of Magic, Tome 3 : Shades of Light Shades of Magic, Tome 3 : Shades of Light
Victoria Schwab   
5/5

Ma review :
https://www.milkywaygraph.fr/article/books/294/chronique-shades-of-magic-tome-3-a-conjuring-of-light-de-ve-schwab

Noooooon. Je ne veux pas quitter ces personnages fabuleux, ces aventures palpitantes, cet univers unique et envoûtant et magique et sanglant et aaaaah.

Ce livre était tout ce que j'attendais et bien plus. Schwab nous propose un final éblouissant, dans la continuité de tous ces autres chef d'œuvres. J'ai. Tout. Aimé. TOUT. Il n'y a rien à redire. En réalité, ce livre excelle tellement à tous les niveaux que je ne parviens même pas à formuler des pensées cohérentes. I'M A MESS. Et VOUS SAVEZ. Vous savez que, quand un livre est un tel coup de cœur, j'en perds les mots pour mes chroniques. A Conjuring of Light EST ce type de livre.

On n'a pas le temps de s'ennuyer : du début à la fin on est tenu en haleine puisque tous nos précieux personnages sont constamment exposés à des dangers MORTELS. Et mon cœur souffre pour eux parce qu'ils ont tous TELLEMENT perdu. J'avais horreur de les voir aussi malmenés et anw, mes petits chéris. Mais l'histoire n'en était que plus captivante : je ne pouvais plus décoller mes yeux des pages. (quelle belle métaphore)

Kell et Lila. My god, ces deux-là… LE SHIP EST PRÉSENT MES AMIS. Ils sont tellement adorables ensemble sans pour autant être dégoulinant d'amour sucré et d'arc-en-ciel et ugh. J'adore les deux personnages individuels et je trouve qu'une fois ensemble, leur "badasserie" est amplifiée x1000. Je ne m'en lasse pas. Leur couple était la meilleure chose qui soit. J'ai pourtant l'habitude d'être déçue par les couples dans les livres, car une fois ensemble, les deux personnages concernés perdent toute leur saveur et leur personnalité. À mon grand bonheur, ce n'est pas le cas dans cette trilogie, et encore moins dans A Conjuring of Light. Lila est une jeune femme forte et indépendante et Kell n'est pas du tout du genre possessif ou TROP protecteur. Bien entendu, il se soucie d'elle mais pas au point de l'empêcher de le suivre ou d'agir ou quoi que ce soit. En même temps, personne ne peut stopper Lila Bard. Mais en tout cas, le fait qu'il n'insiste pas trop est très apprécié et ne fait pas ralentir l'histoire comme dans 99% des autres bouquins que l'on peu trouver sur cette planète.

Et pour l'Oscar du meilleur antihéros, j'ai nommé : Holland. MAIS JE L'AIME TROP, C'EST PAS POSSIBLE. Il m'a brisé le cœur dans ce livre. Il a l'air plutôt froid, distant et très fatigué mais ça ne fait que renforcer l'empathie que l'on éprouve pour lui. J'ai vraiment pitié. MON PAUVRE PETIT CHOU À LA CRÈME. On en apprend plus sur son passé dans A Conjuring of Light et ç'a rajouté tellement plus de profondeur au personnage. Quand on pense que depuis le début, tout ce qu'il souhaitait, c'était de sauver son monde (White London). Ses motifs sont parfaitement légitimes, c'est pourquoi, malgré son passé… un peu sanglant, on ne peut pas s'empêcher d'éprouver de la peine pour lui. Toutes les horreurs, les sacrifices, la torture, les pertes qu'il a subit m'ont tout simplement émue.

J'ai adoré voyager en même temps que nos personnages dans des contrées plus éloignées du monde où se situe Red London, la ville natale de Kell. On a pu découvrir de nouveaux endroits et de nouveaux personnages et des objets magiiiiiques. Ouiiii. I LIKE IT.

Gaah, ce livre est juste pure perfection. Que diiiire de plus. Je n'ai pas envie de vous spoiler donc c'est assez difficile ! Mais sachez qu'encore une fois, il y a beaucoup de sang, de torture, de violence, de morts. Rien de trop choquant, mais assez poignant pour vous faire éprouver des milliers de sentiments et c'est juste merveilleux. On se prend tellement à l'histoire, c'est la meilleure des choses ! Il y avait des scènes à la fois terribles et hyper émouvantes. JE NE M'EN REMET PAS. #destroyed

-- CITATION --
"And come back," added Rhy.
Kell paused. "Don't worry," he said. "I will. Once I've seen it."
"Seen what?" asked Rhy.
Kell smiled. "Everything.

La conclusion de ce tome épique était parfaite. Aucun des personnages ne ressort indemne, ils ont tous perdu quelque chose et c'est beaucoup mieux qu'un happy ending tout bête. J'adore la façon dont tout s'est terminé même si je suis extrêmement triste, justement, que CE SOIT terminé.

Anoshe.

par wilkymay
Le Faiseur de rêves Le Faiseur de rêves
Laini Taylor   
Moins de trois jours, voilà ce qu'il m'a fallu pour terminer ce livre...ET QUEL LIVRE !!!!!
Je suis tombée amoureuse rien qu'au résumé mais je n'étais certainement pas préparé à son contenu, un contenu d'une pureté et né d'une imagination splendide !
J'ai tellement de chose à dire sur ces 664 pages d'un rêve fou que je ne sais par où commencer.
Quand j'ai commencé ma lecture j'étais totalement perdu, je ne m'attendais pas du tout à ça. Je penses que la lecture du résumé je m'étais faites une idée qui au final étais erronée. Le début m'a quelque peu perdu, on est de suite plongé dans le récit sans contexte. Mais au fond, c'est ce qui rend l'oeuvre dotant plus fascinante. Tout au long des quatre parties dont le livre est constitué, j'ai ressenti multitude d'émotions. L'auteure sait tenir le lecteur en haleine. Pour ma part tout du moins, je n'ai pu m'empêcher de m'interroger sans cesse sur les mystères entourant la fameuse "Cité Oubliée" et tout les futurs événements en général. L'écriture était sublime, je ne sais pas ce qu'il en est de la version original mais si la traduction est aussi exceptionnelle c'est certainement dû au talent de Laini Taylor qui signe ici un ouvrage fantastique, dans tout les sens du terme. Du plus, on évoque plusieurs sujets bouleversant au court du récit qui captive, horrifie et donne lieu à la réflexion. Ce qui rend, combinée au style de l'auteure, une profondeur deux fois plus intense au roman.
Les personnages, parce qu'il faut bien en parler, sont à l'instar de l'intrigue : fabuleux !
Bien que j'ai mon lot de personnages étiquetés "non appréciable",il ne s'agit là que d'une minorité. Le personnage principal, ce cher Lazlo Lestrange m'évoque un nuage de pureté, d'émerveillement et de rêve. On s'attache tout de suite à lui et à son "rêve impossible". La fameuse "déesse à la peau bleu" dont parle la quatrième de couverture [spoiler]non je ne spolierai pas, découvre par toi même ;) [/spoiler] fait également partie des personnages pour qui j'éprouve une forte affection. Et ils sont nombreux à être dans le même cas, forcé de supporté l'amour d'une lectrice :D .
J'ai encore tant à dire mais pas de mots ou d'expressions adéquats à coucher sur ce papier numérique pour vous décrire ce chef d'oeuvre... Aussi pour finir je dirais qu'il s'agit d'un ouvrage vraiment bien travaillé tant dans son histoire, ses personnages, les sujets dont elles traitent, et surtout son écriture. Bref pour moi ça a été un vrai coup de coeur. Un grand bravo et merci à Laini Taylor d'être une aussi grandiose rêveuse et surtout de nous laissez vivre ce rêve...

PS: pour ceux qui aiment lire en musique, je me permet de vous recommander les OST de "Made in Abyss" qui m'on paru bien s'intégrer avec l'atmosphère du roman
voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=fRpbRhKpIF8 . Libre à vous d'écouter ou pas.
En souhaitant une belle lecture au prochains rêveurs qui passeront par ce bijou qu'est "Le faiseur de rêve"
Lait et miel Lait et miel
Rupi Kaur   
«J'attend d'un poème qu'il me tranche la gorge et me ressuscite» C'est ce que ce livre en entier a fait. Fabuleux.
Les Animaux fantastiques - Vie et Habitat (Illustré) Les Animaux fantastiques - Vie et Habitat (Illustré)
Joanne Kathleen Rowling    Norbert Dragonneau    Olivia Lomenech Gill   
J'avais déjà lu ce livre dans son édition de poche, et avais hâte de lire l'édition illustré. Mon avis est plutôt mitigé : d'un côté les illustrations sont magnifiques, mais ne s'accorde pas vraiment à ma visualisation des animaux, et d'un autre j'étais très déçue de ne pas retrouver les commentaires de Harry et Ron, mais ils auraient fait tâche dans un livre à l'aspect si "collector". En bref, un bel object mais pas spécialement un bon livre.
Love under Arrest, Tome 1 Love under Arrest, Tome 1
Maki Miyoshi   
https://jukeboxcornerblog.wordpress.com/

Gros succès shojo au Japon, encensé par la moitié des blogueuses manga qui trouvent en ce titre "une série qui réconcilie avec les shojo", il en fallait pas plus pour me faire jeter un oeil curieux sur ce premier tome.
Grosse consternation pour ma part car je l'ai trouvé affreusement cliché ! Le dessin est très moyen et quelconque, les personnages sont fadasses et l'histoire propose des situations, événements et rebondissements qui ne m'ont pas emballée pour deux sous. L'humour est peut-être ce qui est le plus réussi mais sans être suffisamment extraordinaire pour rattraper le reste.
Mais ma consternation vient surtout du fait que (je suis désolée mais je vais spoiler la fin) je n'arrive absolument pas à accorder le minimum de crédibilité nécessaire, à une série où une gamine de 16 ans tombe en pâmoison au premier chapitre (parce que le mec est plus âgé et la drague) [spoiler]et l'épouse au dernier (pour pouvoir avoir une relation en toute légalité)[/spoiler].
Mais on va où là ? On me prend pour quoi ? Ah. Oui. Désolée. J'oubliais que ce manga se destinait avant tout aux gamines de 16 ans, j'en ai 20 de trop. Je ne peux pas comprendre l'attrait du gars plus âgé, en uniforme, qui représente l'ordre et la justice. Le chevalier servant et protecteur quoi. Auprès duquel on peut s'engager les yeux fermés parce que c'est un modèle de droiture, de vertu et qu'il nous aime pour toujours sans même nous connaître. Arf, oui, je me fais trop vieille pour le prince charmant. Je passe mon chemin, série suivante !
Aru Shah et la lampe du chaos, Tome 1 Aru Shah et la lampe du chaos, Tome 1
Roshani Chokshi   
Whaaa.... J'ai été totalement hypée par ce livre.

J'en ai entendu parler - évidemment - par Rick Riordan, puisque la collection est plus ou moins sous son label. Ce qui, d'ailleurs, m'inspirait un peu la crainte que ça soit juste un "label qui fait vendre le bouquin mais qu'au fond ça ne soit pas un livre incroyable", écrit juste pour les sous-sous... Que nenni ! Roshani Chokshi a du talent, et on est tout de suite emporté dans son histoire, dont l'écriture fluide, l'humour et le nombre de péripéties au chapitre évoque irrémédiablement Percy Jackson et consorts. Mais Rick n'aurait pas pu écrire ce livre, et Aru Shah a réussi à se forger son propre nom, à nous faire découvrir une mythologie incroyable, et à nous happer d'une façon qu'il m'a été impossible de décrocher de l'aventure pendant les deux jours intensifs ou j'ai dévoré ce roman. Je porte à présent Aru, Mini, Boo et les autres dans mon coeur, et j'ai envie de faire un petite dédicace futile au méchant qui est extrêmement stylé : il a les yeux vairons. xD
Les quelques défauts que je pourrais noter dans cette histoire, c'est que ça commence un peu vite, on est peu immergés dans le train-train quotidien d'Aru avant qu'un élément pertubateur (ses camarades qui viennent chez elle) bouleverse tout - l'aventure commence très vite. Mais en soi, ce n'est pas trop dérangeant ^^ Ensuite, il y a le fait qu'il se passe vraiment beaucoup de trucs, c'est un peu... épuisant à la fin (vraiment xD), on aimerait bien se poser un peu. Enfin bon.

C'était cependant une lecture vraiment chouette, que je conseille à tous les fans de Riordan, ou tout simplement quiconque en recherche d'une lecture sous le signe de l'humour, des personnages hauts en couleur, et du Mahabharata :D

par Zaz90
Le Passageur, Tome 1 : Le Coq et l'Enfant Le Passageur, Tome 1 : Le Coq et l'Enfant
Mel Andoryss   
Ce roman est une véritable pépite ! De l'action, de l'émotion, des personnages forts... Mon coeur s'est serré plusieurs fois au cours de ma lecture. Je me suis également attachée à Matéo, le personnage principal, touchant dans ses failles et faiblesses. Ce que j'ai aussi beaucoup aimé, c'est cette incursion dans l'Histoire, dans la Commune : ce n'est jamais trop et ça donne envie de se documenter sur cette période ! De même, le fait que Matéo soit Rom donne une perspective très intéressante, ce n'est pas une communauté que l'on croise souvent en littérature et elle apporte ici ses mythes et croyances.
Pour résumer, un livre vraiment riche et touchant, que j'ai dévoré !

par LiviaB
  • aller en page :
  • 1
  • 2