Livres
540 937
Membres
571 958

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Hanté



Description ajoutée par Gkone 2011-04-09T11:46:17+02:00

Résumé

Rationaliste convaincu, David Ash ne croit pas aux fantômes. Il s'est même fait une spécialité de démasquer les faux médiums et trouve invariablement des causes naturelles aux prétendus phénomènes paranormaux. Mais un véritable mystère plane sur la vieille demeure d'Edbrook. Pour la première fois, Ash se heurte à l'inexplicable. Pour la première fois ? Ou bien cet acharnement qu'il met à réfuter tout ce qui relève du surnaturel ne cacherait-il pas autre chose ? Quelque chose que, depuis l'enfance, il cherche désespérément à oublier, quelque chose qui hante toujours ses cauchmars...

Afficher en entier

Classement en biblio - 135 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par wizbiz06 2012-07-03T20:08:04+02:00

La jeune femme était de petite taille. Ses cheveux noirs enveloppaient un visage aux traits délicats et à la peau translucide. Elle lui adressa un sourire rapide et gêné. — David Ash ? Pendant quelques secondes, il fut incapable de faire autre chose qu’acquiescer et il se sentit un peu ridicule. Une lueur amusée dansait à présent dans le regard de la jeune femme. — Et vous êtes Miss Webb, si je ne me trompe ? dit-il enfin

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Freyja 2020-11-14T09:08:05+01:00
Pas apprécié

https://mydearema.wordpress.com/2020/11/14/jai-lu-hante/

Ça faisait vraiment trois plombes que "Hanté pourrissait" dans ma PÀL et, en toute franchise, il aurait dû y rester. Ça, c’est dit.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins mais j’ai vraiment été en profond désaccord avec l’utilisation du thème horrifique dans ce titre. Au-delà de l’histoire qui est loin de péter trois pattes à une autruche, on retrouve vite une profonde psychophobie ambiante qui est loin de me faire fantasmer. Situons l’affaire… David ne croit pas au surnaturel : pour lui, tout est explicable rationnellement. Ce besoin presque pathologique de se rassurer et de chercher à tout démontrer scientifiquement naît d’un événement pas ouf marrant de son enfance. Son arrivée à la demeure d’Edbrook va pourtant marquer un tournant dans ses croyances.

Le paranormal s’impose donc assez vite dans l’histoire mais… il aurait aussi bien pu ne pas être là que ça n’aurait pas changé grand chose. Le héros ne dégage que très peu de sympathie, ce qui n’aide pas à se plonger dans l’ambiance qui se voudrait glauque et oppressante. Les personnages secondaires sont tout aussi lassants, seule la tante Tessa, Tessie, Tess (rip ma mémoire), sort un rien du lot, mais tu peux mettre cet élan d’affection sur le dos de mon sentimentalisme à l’égard des personnages âgés que j’aime toujours d’amour. La narration est lente, peu ou pas ponctuée d’événements accrocheurs, les dialogues peu naturels. Bref. Rien de fou pour me faire frissonner.

Puis arrive de nulle part, alors que personne n’avait rien demandé, une bonne grosse couche de psychophobie. Instant éducation made in moi : la psychophobie c’est quand tu véhicules des stéréotypes potentiellement problématiques à l’encontre des personnes ayant un trouble psychique quelconque, c’est une forme de discrimination et oppression. Et pourquoi ça me fait bien iech ? Parce que les discriminations quelles qu’elles soient ça pue du cul. Et utiliser un trouble mental (ici, la schizophrénie) pour faire vendre un bouquin horrifique, bah ça pue du cul aussi. Romancer la schizophrénie pour la faire rentrer dans le bon stéréotype d’une personne complètement à côté de la plaque, qui souhaite la mort de ta génération, la génération de tes arrières-petits-enfants et de ton hamster au second-degré, qui sait pas faire trois pas sans vouloir foutre le feu à quelque chose parce que c’est so cliché, puis qui fait tellement flipper ses proches de son vivant qu’elle va aussi les tourmenter dans la mort et enfin, trouver ça normal d’utiliser un trouble comme fondation pour la justification d’événements terrifiques voire carrément morbides dans une œuvre de fiction : devine quoi ? CA PUE DU CUL.

Je suis donc fâchée. Ma seule consolation réside dans le fait que ce livre n’a plus l’air d’être disponible à la vente. Je recommande po’. La bise, bois de l’eau et respire. Pas comme moi, quoi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rainbook 2020-09-29T11:43:56+02:00

J'ai lu ce livre après avoir vu des retours très positifs venant d'un grand nombre de lecteur sur cet oeuvre.

Après avoir lu quelques pages, j'ai été tout de suite captivé. Cependant, après avoir fini ce livre il y a quelques jours, je dois avouer que j'ai été vraiment déçue. Les personnages ne sont pas attachants, l'histoire n'inspire aucune crainte ( justes quelques frissons), la réaction des personnages sont parfois un peu incohérent....Spoiler(cliquez pour révéler)Et il y la fin qui est si soudain. Il y a encore tellement de questions sans réponse

Verdict: c'est l'un des livres de cet auteur que je n'ai pas beaucoup apprécié

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gilles777 2020-05-12T00:25:59+02:00
Argent

Ce roman a été traduit avec deux titres : " Dis-moi qui tu hantes" et "Hanté", et je suis fait prendre à acheter les deux titres. Je détestes cette manie de changer le titre francophone pour une traduction, c'est pourquoi j'ajoute maintenant le titre original, dans ma banque de données, pour pouvoir vérifier avant de faire une acquisition, surtout pour mes auteurs préférés. Passons à la critique.

David Ash travaille à l'Institut de recherches métapsychiques. Esprit rationnel, il excelle à démasquer les imposteurs et les supercheries. Sa collègue médium a l'impression qu'il se cache à lui-même certains dons psychiques.

Une nouvelle mission l'amène à enquêter sur un vieux manoir, habitée par deux frères et leur soeur, ainsi qu'une tante qui s'occupe d'eux depuis la mort de leurs parents.

L'histoire commence tout doucement, la tension s'installe et le mystère s'épaissit. Mais que se passe t'il donc dans cette propriété?

J'ai lu rapidement cette histoire qui m'a emportée, et j'ai bien aimé.

De toute façon, James Herbert est un grand nom du fantastique et il déçoit rarement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2019-11-13T11:02:10+01:00
Lu aussi

James Herbert nous propose un roman court, rythmé, écrit simplement et efficacement sans le moindre temps mort.

Cette histoire ne procure guère de frissons, mais reste toutefois agréable à lire, et ce malgré des évènements trop rapidement prévisibles.

Comme toujours, cet auteur excelle dans les ambiances qui se veulent dans ce roman, glauques, lourdes et inquiétantes, surtout concernant ce manoir terriblement froid, austère, et donc peu accueillant qu'est Edbrook.

Quant aux personnages, en dehors du pragmatique David Ash, ils sont plus "bizarres" qu'effrayants, et leur attitude générale évente une grande partie du suspense.

Sans être terrifiant, en dépit de nos attentes, l'ensemble reste divertissant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cygneperdu 2019-08-06T01:28:30+02:00
Or

Un livre bon mais la fin est raté c'est dommage j'adore l'auteur

Afficher en entier
Commentaire ajouté par petitemimi 2018-12-30T15:24:28+01:00
Argent

L’histoire est assez classique car on voit souvent le même scénario dans les films mais cela n’empêche pas que la lecture reste plaisante.

Il faut se rappeler que le livre a été réédité. Auparavant, le titre était : Dis-moi qui tu hantes, et la première année de publication date de 1988.

David Ash ne croit pas aux histoires de fantômes et il tente de prouver que les phénomènes paranormaux ont une explication scientifique.

Lors de son enfance, il a été choqué par la mort de sa sœur. Il a grandi avec ce traumatisme. Il travaille dans un centre de para-psychisme et une nouvelle enquête l’envoie dans un lieu paumé d’Angleterre. Les préoccupants du manoir pensent qu’il est hanté.

Une enquête qu’il semble bien plus compliqué et étrange que prévu.

J’ai passé un chouette moment. J’ai vite deviné la vérité mais j’ai adoré l’atmosphère angoissante et vu la personnalité du personnage principal, je me demandais comment il allait s’en sortir.

Le petit défaut du livre ce sont les flash-backs. Certains ne m’ont pas intéressé et j’avais hâte de retourner dans le manoir.

J’adore les histoires de fantômes donc pour moi pas de frissons mais une lecture sympathique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Luciole40 2018-10-02T09:41:22+02:00
Bronze

Lecture très moyenne pour moi. Le scénario était très prévisible et les personnages très fades. J'en ressors assez déçue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kekeli 2018-07-30T07:43:22+02:00
Diamant

Décidément, j'aime beaucoup cet auteur et sa capacité à faire naître suspense et peur irraisonnée chez le lecteur... J'ai dévoré ce roman. Un petit coup de coeur pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Masa50 2018-07-08T19:49:06+02:00
Bronze

Voici mon dernier livre de James Herbert et il n'y en aura pas d'autres. Je voulais absolument cette édition par pocket, parce que en plus du roman, l'illustration a été réalisé par l'auteur lui-même. Par ailleurs, je la trouve très réussie. Bien évidemment, elle est polluée par les premières lignes du texte qu'a inséré l'éditeur.

Il faut savoir qu'avant qu'il a été réédité depuis par Milady sous un autre nom, plus fidèle au titre original : « hanté ». C'est aussi le premier tome d'une saga de quatre livres qui met en avant son personnage principal David Ash :

→ « Dis-moi qui tu hantes » ou « hanté » (1988)

→ « La conspiration des fantômes » (1994)

→ « Ash » (non traduit – 2012)

→ « 48 » (1996)

David Ash travaille pour le département de la recherche paranormal. Sceptique convaincu, il oeuvre pour prouver que les fantômes n'existent pas. Il est appelé dans une petite bourgade d'Angleterre, dans un manoir typique, pour enquêter sur l'apparition étrange de spectre.

Avant de décrypter le roman, je tiens à pousser un coup de gueule. Ce n'est pas la première fois que je surprends Lincoln Child à pomper d'autres oeuvres. Avec son compère Douglas Preston, dans le cycle Gideon Crew, ils nous faisaient un étrange rapprochement scénaristique avec « Le testament maudit » de Francis-Paul Wilson. Ici encore, j'ai retrouvé beaucoup trop de similitudes avec « La troisième porte », sur la psychologie et l'approche de son personnage. C'est pourquoi, j'ai eu la très mauvaise sensation d'un déjà vu. Désormais, je regarderai d'un oeil différent sur les récits de Lincoln Child.

La faiblesse de ce récit tient dans lenteur. Il ne se passe pas grand-chose pendant les trois quart du livre. Heureusement, l'histoire est sauvée par quelques effets fantastiques, paranormaux, fort sympathiques et surtout par un final qui décoiffe. Pas d'horreurs proprement dit, mais davantage une ambiance angoissante, claustrophobie, bien que étouffée par les questionnements du personnage central.

Le roman n'est qu'une longue nouvelle étirée au maximum. L'auteur ayant ajouté deux autres petites histoires en plus du manoir hanté. On y trouve donc en supplément une église saccagée et un médium qui joue avec les morts.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Khiad 2017-01-05T20:19:08+01:00
Or

Alors que dire ?

Déjà que j'ai été ravie de retrouver la plume de James Herbert qui est un auteur que j'aime beaucoup. Je n'y ai pas trouvé de lourdeurs, de redondances, mais de la fluidité, de la légèreté et de l'angoisse, bien entendu. Cet auteur n'est pas reconnu dans son genre pour rien. ;-)

D'ailleurs, le premier chapitre, ou plutôt, le prologue nous met tout de suite dans l'ambiance angoissante qui sera celle d'une bonne partie du livre.

Parlons un peu de David Ash... Cet homme, un peu porté sur la boisson et les cigarettes, est un rationaliste convaincu que les fantômes n'existent pas. Il veut bien admettre qu'il existe des phénomènes que la science n'arrive pas encore à expliquer, mais c'est tout. Son travail ? Démasquer les charlatans médiumiques (si je suis dire lol) et trouver des causes naturelles aux phénomènes dit paranormaux. Du coup, il faut avouer qu'il ne s'est pas fait que des amis dans sa carrière, mais il a aussi su se tailler une belle réputation.

C'est cette même réputation qui va l'emmener du côté de Ravenmoore, petit village perdu au fin fond de la campagne britannique, là où se situe Edbrook, une vieille demeure dont les habitants ont demandé son aide. Leur maison serait hantée. Vérité ou intox ? David est là pour le découvrir ! Mais, très vite, notre expert va être mal à l'aise et témoin de choses étranges et inexplicables.... Inexplicables ? Pas si on se joue de lui ! Seulement, cela sera-t-il de la façon dont il le pense ?

J'ai pris plaisir à retrouver ce personnage, même si je n'ai pas été surprise par la révélation sur son passé dont j'avais de vagues souvenirs dus à ma lecture de l'année dernière. Je me souvenais également de son côté obstiné : même avec l'évidence sous les yeux, môssieur continue à trouver des excuses et à nier... Quelle tête de cochon ! lol

Concernant la fin, je l'avais vu venir, je n'ai donc pas été surprise, mais cela ne m'a pas empêché de la trouver à mon goût, avec tout de même une petite pointe de tristesse, tant pour un évènement particulier que par le fait de quitter ce livre...

En résumé, j'ai franchement passé un très bon moment avec cette lecture que j'ai adoré. J'ai aimé la façon dont l'auteur instille le doute et l'angoisse, petit à petit, avec une magistrale poussée finale dans les dernières pages avec tous les évènements qui s'enchaînent.

Si vous aimez les histoires de fantômes un peu angoissantes mais pas pour autant terrifiantes, je pense que vous pourrez trouver votre bonheur entre les pages de ce livre que je vous recommande sans hésiter. ^^ http://booksfeedmemore.eklablog.com/dis-moi-qui-tu-hantes-hante-james-herbert-a127999026

Afficher en entier

Date de sortie

Hanté

  • France : 2010-02-11 - Poche (Français)

Activité récente

Dalide l'ajoute dans sa biblio or
2019-07-10T10:57:50+02:00

Titres alternatifs

  • Dis-moi qui tu hantes - Français
  • Haunted - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 135
Commentaires 30
extraits 20
Evaluations 45
Note globale 7.33 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode