Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Happydays11 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
À moi À moi
Sara Agnès L.   
Ce livre a été lu dans le cadre du partenariat avec NetGalley que je remercie, ainsi que la maison d'édition Harlequin pour la lecture de ce livre.La couverture ressemble à d'autres du même style. Ne connaissant pas le style de l'auteur, n'ayant jamais lu de livre d'elle, je me suis dit pourquoi pas !

Concernant les personnages :

Claire est amoureuse d'Adam depuis qu'elle a 15 ans. Il est le meilleur ami de son frère. Lorsqu'ils se retrouvent à l'université, le cœur de la miss bat si fort que cela en est assourdissant. Sauf qu'elle ne semble pas lui plaire, n'ayant pas les atouts majeurs - comprenez bien les seins en avant - de sa colocataire ou d'une autre fille à forte poitrine. Elle se fait passer pour une expérimentée alors qu'elle est prude. Ce qui lui fait jouer à un jeu dangereux.

Adam est un bel homme, aimant les filles surtout lorsqu'elles se collent à lui avec très peu de fringues. Il voit Claire que d'une seule manière : la petite sœur de son meilleur pote. Mais lorsqu'elle le chauffe il la voit comme une femme désirable, mais pas d'engagement. Il veut juste passer un bon moment dans son lit, quitte à le répéter une fois ou deux, mais voila : la jalousie s'en mêle. Et le mauvais caractère de la jeune femme ne va pas aider. Un véritable macho dans toute sa splendeur. Entre les deux c'est un jeu de "j'ai envie, moi aussi mais sans attaches" et surtout sans prévenir le frangin.

Malheureusement comme indiqué plus haut, je ne l'ai pas apprécié pour plusieurs raisons.

Déjà l'intrigue est quasi inexistante. A part le fait que Claire veut Adam comme petit ami afin de former un couple, il n'y a malheureusement rien de plus. tout tourne autour de ce désir. Et une fois attrapé, cela devient plus de la possession maladive.

Ensuite il y a une scène de sexe à presque tous les chapitres. D'accord c'est un livre érotique, mais les scènes se suivent et se ressemblent d'une part et d'autre part ils couchent ensemble du départ et ont une relation de sexfriend avortée en quelque sorte. (Difficile d'expliquer sans donner les détails) Mais disons que j'ai compris qu'il adore les fellations et qu'elle adore lui en faire au bout de la troisième...

De plus l'histoire est très rapide et si on retire toutes les scènes de sexe il ne reste plus grand chose. Je m'attendais à plus de développement, à une histoire plus étoffée pas juste à un tourne-en-rond sur leur relation. On voit quelques personnages à leurs côtés mais pas assez pour m'attirer.

Enfin la fin, qui est plus que prévisible, est tout à fait ce que je pensais. Nous passons d'un état de pas de sentiments amoureux à Adam et d'un amour inconsidéré pour Claire à... d'accord je spoile mais à un amour commun.

J'avoue que j'ai du mal avec ce style d'histoire qui ne comporte que des scènes érotiques répétitives. Les chapitres sont tellement courts qu'il est impossible de vraiment entrer dans l'histoire.

Point positif : l'écriture de l'auteur. Elle est souple, fluide agréable à suivre.

En conclusion, ce livre n'a pas pris avec moi. Trop prévisible, pas assez d'intrigues, trop de sexe. J'avais pensé à autre chose en lisant le résumé, mais je trouve - ce n'est que mon avis - que le résumé ne correspond pas vraiment à l'histoire, mais juste aux tous premiers chapitres. L'auteur a une belle écriture, ce qui me fait dire que je retenterais bien l'expérience sur un autre de ces livres juste histoire de ne pas rester sur une mauvaise impression.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/a-moi-sara-agnes-l-a126562598

Le poussifère Le poussifère
Caroline Drillon   
Cette adorable créature naît dans les pissenlits (les roses et les choux, c’était déjà pris). Lorsqu’il est prêt, armé de ses yeux de poupée et de l’envie de découvrir le monde, il fait ses adieux à sa jolie plante et part à l’aventure. Sa fourrure blanche est constituée de poils de pissenlit Sa fourrure blanche est constituée de poils de pissenlit, le rendant plus léger qu’une plume. Gare aux coups de vent ! Frêle, il fuit le blizzard et la nuit noire, à la recherche d’un petit coin tranquille où s’abriter. Ce qu’il aime pa Ce qu’il aime par-dessus tout, ce sont les endroits sombres, sales, bref, les greniers. Le poussifère se sent comme un poisson dans l’eau au milieu de la poussière et des vieux objets, dont il se sert pour construire tout un tas de trucs indescriptibles et à première vue inutiles. Le seul hic, c’est qu’il DETESTE les araignées ; ça lui hérisse le poil. Problématique lorsque l’on vit dans un grenier… Mais Mais… au fait… n’entends-tu pas marcher à tout petits pas, au-dessus de ta tête, parfois ?

par Ynessa
Toxic Love, Tome 2 Toxic Love, Tome 2
M.J. Swan   
Deux ans ont passé depuis les événements tragiques de la fin du premier tome. Ces deux années qui l’ont définitivement changé mais qui n’ont pas réussi à atténuer la peine des pertes qu’elle a vécu . Pourtant, elle n’a pas le choix, elle se doit de continuer à avancer. Alors qu’elle tente tant bien que mal de reprendre sa vie en main, des imprévus vont venir perturber sa routine. Calie, tout juste remise, arrivera t elle à faire front à ces nouveaux bouleversements ?
Cet avis risque d’être court. Pas parce qu’il n’y a rien à dire, biiiiien au contraire, mais c’est surtout parce que je ne voudrais pas vous spoiler… Il est tellement plus agréable de découvrir les faits au fur et à mesure, et je peux vous dire qu’il y a de quoi faire ! M. J. Swan va (enfin) répondre à toutes les questions qui ont été soulevées dans le premier opus, ainsi qu’à d’autres… Nous avions laisser Calie en bien mauvaise posture et la savoir dans cet état m’avait crevé le cœur. Mais Calie est une battante et elle a réussi, avec de l’aide, à remonter la pente. Elle tente d’avoir une « vie normale », malgré sa famille, mais elle a toujours un vide dans le cœur depuis que … Seulement quand le passé revient taper à sa porte, Calie n’a pas d’autre choix que d’affronter les événements du mieux qu’elle peut ! M.J. Swan nous replonge très rapidement dans le monde de Calie. J’aime beaucoup la façon dont elle expose les faits, elle nous place au présent et éclaire nos lanternes grâce à des sortes de flash back. Déjà, dans le premier tome, cette manière de faire m’avait plu, j’avais trouvé que cela nous inciter à nous poser des questions, c’est stimulant et ça, j’adore ! Nous avançons dans l’histoire, les pages se tournent d’elles mêmes, les événements nous prendre par surprise, notre curiosité est titillée et toute notre attention est focalisée sur la suite ! M.J. Swan nous fait nous interroger, réfléchir, émettre des hypothèses, nous tromper et recommencer, certains faits sont plutôt évidents mais d’autre totalement inattendus ! Nous nous laissons porter par la plume fluide, addictive et directe de l’auteur … C’est un vrai régal ! J’ai adoré retrouver l’ambiance qui m’avait tant plus dans le premier tome. Calie évolue toujours dans le même environnement (on ne choisit pas sa famille^^) même si elle tente de rester en retrait. Nous retrouvons ce climat, souvent tendu, de violence, agrémenté de trahison et de vengeance, la fraternité et la loyauté qui lient les membres des clubs de motards, le tout saupoudré de beaucoup, beaucoup d’émotions… M.J. Swan a réussit à me faire monter les larmes aux yeux rien qu’avec les premiers chapitres…. elle est forte ^^ Le petit plus de ce tome, l’auteur nous fait voyager et découvrir les beaux paysages du Sud des Etat-Unis.
Calie m’avait beaucoup plu dans le premier opus, je l’avais trouvé forte et courageuse et ce volet n’a fait que me conforter dans ma position. Calie est une battante. Après tout ce qu’elle a vécu, elle a trouvé la force de reprendre le dessus (faut dire qu’elle a une bonne raison de « revenir ») J’ai aimé son caractère. Elle n’est plus aussi naïve que quand elle a débarqué dans ce monde, elle a compris comme évoluer dans ce monde de requin sans se faire manger. Elle compose avec son environnement mais elle n’a pas perdu son caractère, bien au contraire, elle est peut etre plus virulente d’avant. Ce que j’admire chez Calie s’est sa volonté d’aller de l’avant, à mettre un mouchoir sur le passé, faire abstraction de certains événements pour regarder vers l’avenir, c’est le fait qu’elle essaie d’affronter les choses, elle ne fuit pas … c’est une régulière, une vraie !
Ne pas parler des autres personnages est un choix assumé… je vous laisse les découvrir par vous même, mais une chose est sure, ils sont excellents et … surprenants

par BeaMars
Sugar Wolf, Tome 1 Sugar Wolf, Tome 1
Anaël   
Même si je l'ai mis en bronze ce n'est vraiment pas parce que je ne l'ai pas aimé !

Certes, l'écriture n'est pas très sophistiquée et l'histoire est vraiment ficelée étrangement (je n'ai pas vraiment compris le moment où ils tombés amoureux, assez brutalement quand même).
Mais vraiment je trouve des points positifs très chouettes à ce livre. Comme par exemple le fait que ce soit un jeune homme, mais surtout parce qu'il est capable de tomber dans les pommes, de ce comporté comme un petit garçon en faute quand il doit avouer ses sentiments ; qu'ils soient capable de se plier en deux en ménage, cuisine, gestion... ainsi qu'imaginer des plans "machiavéliques" (^^) pour prendre soin de sa louve...
Bref, ce genre de comportements que je ne retrouve pas si souvent que ça (voir pas du tout jusque là) dans des romans de bit-lit chez un homme, ça fait du bien !! haha

Par contre c'est vrai que je ne sais vraiment pas si je vais lire le tome 2. C'est vrai que j'ai vraiment souvent rigoler dans ce bouquin qui est très facile à lire et pas très épais mais ma PAL est si grosse... que je pense que je vais le garder dans un coin de ma liseuse dans la catégorie "à lire si tu veux quelque chose de simple mais réconfortant" ;)
Les Idoles du stade, Tome 3 : Les Règles de l'engagement Les Idoles du stade, Tome 3 : Les Règles de l'engagement
Jaci Burton   
Ben voilà, j'ai succombé au charme de Tyler !
"Le coup sur" ne m'avait pas emballé plus que ça, mais là je dois dire qu'avec ce tome 3, je suis réconciliée avec cette saga.
Les personnages ont du caractère comme tous les autres, mais je les ai trouvé plus profonds et plus touchants ... En tout cas Ty m'a toute retournée. Lol !
Alors dans ce 3ème tome, nous avons bien sûr du sport, ici il s'agit de hockey professionnel, du sexe, mais surtout il y a l'approfondissement de l'histoire et d'un personnage et là il s'agit de Jenna. Ce qui en fait, selon moi, un livre plus "soft" que les précédents mais tout aussi intéressant.
En tout cas, je me suis laissée embarquer dans cette lecture et je l'ai appréciée.

En bref, un troisième tome qui a su m'apporter une histoire et de la romance, tout en étant addictif et hot. Et puis quel plaisir de retrouver Mick, Tara, Liz et Gavin. Moi qui aime savoir ce qui se passe après, je dois bien avouer que je suis servie :-)

par coco69
Allô, la police ? Allô, la police ?
Matthieu Kondryszyn   
Les perles du 17 !

Le 17 est le numéro réservé aux secours et aux urgences de la police. Mais tout le monde ne l’entend pas de cette oreille ! Canulars, erreurs, requêtes de malades mentaux, querelles familiales, différends de voisinage… Si croustillants qu’ils soient, les coups de fil de ces drôles de requérants – ponctuels ou récidivistes – bloquent la ligne au détriment de personnes en réelle détresse.
Matthieu Kondryszyn, brigadier à la préfecture de police de Paris, a rassemblé une foule d’appels aussi délirants que véridiques, venus des quatre coins de la France.
Un livre pour rire, mais aussi pour saluer le travail de tous les policiers qui gèrent chaque jour des milliers d’appels.

(Source : Le Cherche Midi)

par x-Key
La fiancée du médecin australien La fiancée du médecin australien
Lucy Clark   
Lorsque deux âmes aux passés douloureux se rencontrent, ça passe ou ça casse !

Honey est une jeune femme pleine d'humour, de bonne humeur, de pep's, pétillante de couleurs. Et pourtant, elle n'a pas un passé qui donne envie. Entre des parents hippies à qui elle ne parle plus, son jeune frère qu'elle voit rarement, un ex qui lui a brisé le coeur, avouez, il y a de quoi être au plus bas, pourtant ce n'est pas son cas.

Edward a perdu ses parents dans un accident, du coup c'est lui qui a élevé ses plus jeunes frères. Il a également été fiancé, mais elle n'avait pas les mêmes attentes que lui, lorsque la tragédie est arrivée et qu'il c'est retrouvé responsable de ses frères, elle a préféré donné priorité à sa carrière et l'a donc abandonné.

Honey est arrivée, telle un tsunami dans sa vie. Une vie grise qui va entrevoir la lumière grâce à elle, alors pourquoi la rejète t-il ? Pourquoi malgré les sentiments, garde t-il ses distances ?

Il suffit parfois de pas grand chose pour que vos certitudes volent en éclats, pareil pour les murs que l'on dresse autour de soi pour se protéger.

Une bien jolie histoire que je recommande aux amateurs de romance.
Que votre moustache pousse comme la broussaille ! Que votre moustache pousse comme la broussaille !
Muriel Gilbert   
Quand les français racontent que, la nuit tous les chats sont gris, les Slovènes jugent que ce sont les vaches qui sont noires ; quand il nous manque une case, il manque une vis aux Espagnols, un peu de cuisson aux Britanniques et des tasses dans le placard aux Allemands.
Dans l’esprit de la chronique “Espèces d’idiomes” publiée par Muriel Gilbert à l’été 2014 dans Le Monde, ce livre est un tour de monde léger façon bout-de-ficelle et selle-de-cheval d’idiotisme en idiotisme, une balade gourmande au milieu de ces particularismes intraduisibles qui feront le sel de la conversation et le génie des langues.

par Lea17
Take care of You: T'appartenir Take care of You: T'appartenir
Milie Jappe   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2016/12/27/take-care-of-you-tappartenir-milie-jappe/

Une dose de suspens, un brin de romantisme et une bonne rasade d’émotions voilà ce qui pourrait résumer Take Care of you : T’appartenir de Milie Jappe. Sur fond d’histoire de pègre slovaque et de perte sentimentale, l’auteure nous entraîne à la découverte d’une histoire sensible, sentimentalement forte par le lien spécial qui unit ses personnages. De bouleversements en révélations, de choc en remise en question, Clothilde et Noah vont se rencontrer, se découvrir, se chambouler.

L’écriture de Milie Jappe est vraiment agréable, fluide, juste, prenante. Elle a réuni les principaux ingrédients d’une romance tout en y agrémentant un subtil mélange de danger et d’intrigue. On se prend très vite au jeu de l’enquête, des suspects. On attend avec impatience le moindre indice qui pourrait nous mettre sur la piste. J’aime le fait que justement rien n’est joué d’avance, que ce tome renferme finalement plusieurs histoires en une.

Clothilde est une femme très attachante. Elle a vécu la perte, la dépression, le déni. Après plusieurs années à remonter la pente elle est de retour à Paris auprès de sa soeur et de son père. Malgré son assurance apparente, on la sent quelque peu parano, peu portée sur la routine, ses failles sont pourtant là bien réelles. Malgré tout, elle refuse catégoriquement de s’effondrer de nouveau et souhaite juste reprendre sa vie en main. Mais comment tourner la page lorsque le destin ramène sur votre route un pan de votre passé ?

En rencontrant Noah, la première impression qu’il m’a faite est celle d’un homme bourru renfermé sur lui-même. Peu bavard il parle peu mais bien, chacune de ses interventions font mouches. Au fil des pages cependant, il est très intéressant de constater son évolution et de comprendre les raisons de ce mutisme. À la manière de docteur Jekyll et Mister Hyde, Noah n’a pas fini de nous intriguer. Il va devoir affronter sa culpabilité et ses démons s’il veut enfin vivre en paix avec lui-même.

Ils n’auraient jamais dû se rencontrer mais la vie peut se révéler pleine de surprises. Eux dont le passé n’aura été qu’un vaste rendez-vous manqué, se retrouvent liés par le seul être important à leurs yeux. Beaucoup de sentiments contradictoires refont surfaces. Il leur faudra faire face à la tristesse, à la peur, à la douleur pour se pardonner et apprendre à se faire confiance.

L’auteure n’a pas fait l’impasse sur l’humour. Grâce à ses références aux super héros, vous ne verrez plus les X-Mens ou les Avengers de la même façon. C’est une partie très attrayante de l’histoire qui nous permet de garder le sourire et de savoir dans quel état d’esprit se trouvent Clothilde et Noah.

L’originalité de ce livre se trouve dans le découpage du récit. Milie a eu la très bonne idée de donner la parole à ses personnages de façon à leur attribuer chacun une partie puis une dernière partie commune. J’ai beaucoup aimé cette façon d’agencer son livre. On s’attache d’autant plus aux personnages sans jongler entre les chapitres. C’est très malin.

Petite mention spéciale pour la pétillante Juliette qui amène de la fraîcheur et du piquant à l’ensemble. J’ai adoré sa manière d’être, son franc parlé, son pep’s. J’espère qu’un spin-off sur son histoire est d’actualité.

Je referme ce livre en ayant passé un très bon moment. Il y a eu quelques événements que j’aurai aimés un peu plus approfondis cependant l’histoire est entraînante et j’ai pris du plaisir à découvrir cette sympathique romance.