Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Harmoni25 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Mirror, Mirror Mirror, Mirror
Cara Delevingne   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2017/10/mirror-mirror.html

Clairement j'étais pas parmi ceux qui attendaient particulièrement la sortie de Mirror Mirror. Les romans "écrits" par des célébrités ça n'a jamais été de très bonnes expériences en ce qui me concerne. Et puis j'peux pas m'empêcher de penser à l'auteur qui aura bossé en coulisse et aura une ligne vite fait dans les remerciements, ce qui me pose un problème de morale (même si le principe du ghostwriter ne date pas d'hier). Ceci étant dit sur la couverture même de Mirror Mirror le nom de la co-auteure est indiqué et, même si la charge de boulot ne doit vraiment pas être proportionnelle à la taille de police utilisée pour les noms, j'étais donc déjà un peu plus encline à découvrir cette histoire dont le résumé m'intriguait. Suffit que ça parle de kidnapping/disparition pour que je sois intriguée me direz-vous, je suis pas la fille la plus compliquée du monde à intriguer du coup.

Après je dois dire que si le roman a perdu un point sur sa note finale c'est à cause du mystère, ce qui semble paradoxal avec ce que je viens juste de vous dire. Parce que le truc c'est que moi j'étais là pour ça, à fond dès que les personnages évoquaient leur enquête, et j'étais donc super agacée quand cela se perdait au milieu de leurs pérégrinations et histoires d'ado. Je pense réellement que le roman aurait gagné a ce que le mystère soit un peu plus approfondi. Non seulement il aurait été plus prenant mais en plus cela aurait apporté un meilleur équilibre avec la vie quotidienne des personnages. Le mystère qui entoure Naomi et sa disparition est donc bien moins exploité qu'on peut le croire et vu sa résolution y'aurait vraiment eu de quoi faire quelque chose de bien plus percutant.

Ceci étant dit tout l'aspect adolescence est très bien écrit et développé dans Mirror Mirror. Les personnages de Red, Rose, et Leo, vivent tous des choses compliquées, et parfois un peu exagérées, mais qui sont traitées de manière réaliste et cela se voit notamment dans la façon dont ils y réagissent. Honnêtement si y'avait eu un peu plus de tours et détours dans l'enquête, j'aurais personnellement été bien moins frustrée par les disputes et idioties inhérentes à leur âge et j'aurais peut-être plus apprécié ce réalisme justement.

D'autant plus que les personnages sont tous relativement sympathique et que leur amitié est assez touchante. J'ai beaucoup aimé le personnage principal de Red, le sujet de son identité étant habilement et sensiblement développé par les auteures (je vous déconseille d'ailleurs de lire trop de chroniques sur le roman car certains lecteurs ont du mal à donner leur avis avec la même habilité), et celui de Ash, la sœur ainé de Naomi, qui est malheureusement bien trop peu présent dans l'histoire.

Et d'ailleurs un autre point qui a contribué à mon choix de ne mettre qu'un 4/5 à Mirror Mirror c'est l'écriture en elle-même. Le récit est fluide, on avance assez vite dans les chapitres qui sont courts, mais par contre le vocabulaire très familier est franchement pénible. Sans que les personnages adoptent pour autant un langage soutenu totalement en contradiction avec leur jeune âge, y'avait peut-être un juste milieu à trouver qui aurait rendu les dialogues plus agréables à lire. Le mélange d'argot et de verlan me donnait un peu envie de donner des coups de fougère à tout va durant certains passages.

Ainsi j'ai passé un moment de lecture agréable avec Mirror Mirror. J'ai apprécié certains des personnages principaux, la fluidité du récit permet d'être vite embarqué, et le réalisme brut et cru dont est empreint l'histoire m'a convaincue. Néanmoins il est dommage que le mystère n'ait pas été plus fouillé et soit vite relégué au second plan, et que la fin soit convenue et presque naïve, car cela déséquilibre certaines parties du roman et donne une petite impression de longueurs là où il n'y en a pourtant pas forcément.

par Althea
Orgueil et préjugés Orgueil et préjugés
Jane Austen   
Depuis plusieurs mois je me suis découvert une adoration pour la lecture fantastique, mais je me suis promit de lire d’autre style pour ne pas passer a côté d’un bon roman, car mes goûts son assez variés dans presque tout.
Orgueil et préjugés, un livre de 622 pages, si je n’aime pas ça va être long… Mais non je me suis fais avoir ! Malgré d’être loin de mon style de lecture j’ai craqué. (Mais je dois avouer que j’ai du parcourir la moitié du livre pour me sentir aisé, me laisser bercer et enivré par l’histoire).
Le personnage d’Élisabeth m’a charmé. Ici loin d’être une histoire de coup de foudre, mais bien une évolution de sentiments renversés.
Je sais que ce livre est un coup de cœur de beaucoup de personne et qu’il a reçu beaucoup d’éloge, c’est pourquoi je voulais le lire, le mettre au défit de voir si il pouvait me séduire. Il a réussit avec un franc succès.


par vallery73
Le Passeur Le Passeur
Lois Lowry   
J'ai ADORE ! Cette oeuvre est vraiment formidable ! J'ai tout de suite été séduite par l'histoire, cette conception de la vie est vraiment... incroyable. J'ai beaucoup pleuré pour la fin.

par Roxye
Beautiful, Tome 1 : Beautiful Disaster Beautiful, Tome 1 : Beautiful Disaster
Jamie McGuire   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/04/beautiful-disaster.html

J'ai commencé cette lecture sans être complètement convaincue par le résumé, et pour tout dire je ne pense pas que le résumé rende justice à l'histoire. Tout ce que je sais c'est qu'il m'a fallu à peine quelques chapitres pour être complètement accro à cette histoire, à lire sans pouvoir m'arrêter avant d'être arrivée à la fin des péripéties de Travis et Abby. Pour moi ça a été typiquement le genre de livre qu'à peine terminé j'ai déjà envie de relire. Je le conseille vraiment à tous ceux qui ont un niveau en anglais leur permettant de lire des livres dans la langue de Shakespeare.

par Althea
Les Mystères de Larispem, Tome 2 : Les Jeux du siècle Les Mystères de Larispem, Tome 2 : Les Jeux du siècle
Lucie Pierrat-Pajot   
L'uchronie est vraiment un genre fascinant, surtout quand elle est bien écrite!
Étant déjà un public facile (mais attention pas tant que ça!) de part ma formation d'historienne, j'ai encore pris beaucoup de plaisir à relire ces parts de vie de jeunes gens si la Commune avait tourné autrement. Bon ici, comme le contexte historique avait été beaucoup détaillé dans le premier tome, il n'y a pas énormément de nouveautés de ce côté-là.
Mais l'auteure en a profité pour approfondir d'autres points de son histoire: on en apprend déjà plus sur le pouvoir des Frères du Sang, on approche de plus près du pouvoir politique en place... C'est ce point qui amène le plus de suspense dans l'histoire: on se retrouve comme aspiré par les intrigues politiques! J'ai d'ailleurs vraiment adoré en apprendre plus sur la Présidente!
Ce deuxième tome a aussi été l'occasion de retrouver les personnages de Lucie Pierrat-Pajot: c'était très agréable de les voir enfin réunis, de voir naître amitié... et romance(s)!
En bref, c'est une suite digne de l'excellent premier tome qui nous avait le goût pour ce genre de littérature qu'est l'uchronie, car il était savamment pimenté de fantastique, de pédagogie ludique (avec le louchébem) et de rétro-futurisme à l'époque de Jules Verne et de la Commune.
Ici, la priorité est donnée à l'action pour notre plus grand plaisir avec un final en apothéose sur ce point et cela ne nous donne finalement que peu de clefs aux mystères - dommage pour le coup dans l'eau avec le Livre... - mais cela n'en donne que plus envie de dévorer la suite!

par Chika
Les Mystères de Larispem, Tome 1 : Le sang jamais n'oublie Les Mystères de Larispem, Tome 1 : Le sang jamais n'oublie
Lucie Pierrat-Pajot   
Après un résumé si intriguant et une auteure lauréate du concours du premier roman jeunesse, je ne pouvais qu'avoir envie de me plonger dans ce roman. Si bien que quand les éditions Gallimard Jeunesse me l'on proposé, je n'ai pas pu résister ! En plus, je n'avais jamais lu de romans de ce genre et j'avoue que pour une première fois, c'est plutôt une bonne découverte ! J'ai beaucoup aimé l'ambiance à la fois industrielle et assez futuriste. Ça apporte beaucoup cachet à notre histoire et ça ne peut être qu'un plus pour son déroulement !

http://lecturesetoilees.blogspot.fr/2016/05/chronique-les-mysteres-de-larispem.html

par Harmoni25
L'aube sera grandiose L'aube sera grandiose
Anne-Laure Bondoux   
C'est au fil des jours que je découvre ce roman qui me plaît de plus en plus. Il peut se lire d'une traite comme il peut se laisser découvrir un peu chaque soir. Personnellement, c'est la deuxième lecture que je pratique. C'est un ouvrage, bien écrit, accessible et prenant qui nous transporte complètement au cœur de l'intrigue et ne nous lâche pas.
Je n'ai pas lu "Tant que nous sommes vivants" de la même autrice mais j'apprécie particulièrement "L'aube sera grandiose" qui restera une lecture formidable que j'ai découvert par hasard.
Laissez-vous tenter
Tour B2, mon amour Tour B2, mon amour
Pierre Bottero   
Ce livre n'est pas comme les ellana, les ewilan ou les âmes croisés ce livre est bien plus réelle que les autres ce n'est pas le même style ( fantastique ) que le reste !

Cette histoire ma énormément touchée le message que fait passer Pierre Boterro est magnifique:
Rien n'est perdu pour toujours et qu'il faut toujours écouter son cœur !
Voilà en tout cas pour moi le sens que j'ai tiré de ce livre!

ce livre est peut être petit (160p) mais le texte lui est magique !
Quand on lit le livre on glisse sur les mots,on est porté par l'histoire,on comprend directement les sentiments les doutes du personnage principal Tristan.

bref toujours aussi magnifique que les Pierre Boterro avec un énorme message et toujours une pointe de tendresse !
à lire absolument !

par tara92
Charlie + Charlotte Charlie + Charlotte
Shannon Lee Alexander   
On découvre notre héros, Charlie, le narrateur (unique) du récit. Un 100% geek. Un vrai de vrai ! Qui ne jure que par les maths, les équations et les chiffres. Ses amis Greta et James (le petit ami de Greta) sont à son image, des personnages "un peu" décalés. Ce qui donne des scènes souvent incongrues qui prêtent aux sourires.
Malgré tout, le début du récit commence (trop) tranquillement. Même si c'est très sympa à lire et que l'on prend de suite Charlie en sympathie, les premiers chapitres n'étaient pas addictifs pour autant.
Charlie, parfois un peu trop geek à mon goût, m'a filé quelques maux de tête (et complexes) avec ses réflexions.
Et puis, vers le milieu du roman, tout change ! Une révélation vient tout bouleverser.

Suite à cette révélation, l'histoire devient bien plus dramatique.
Le récit se drape alors d'une chape de plomb qui plane au-dessus de nos têtes et nous menace à chaque instant.
Mais heureusement pour nous, l'humour, très présent, allège l'atmosphère et nous permet de respirer librement. Même si l'ambiance se fait beaucoup plus tendue, on continue de sourire et de rire. Parce que oui, en plus d'être un roman très touchant, qui nous émeut profondément, c'est aussi un roman dont le ton, léger, est empreint d'humour.
Sur la quatrième de couverture c'est écrit "les fans de Nos étoiles contraires vont tomber amoureux de Charlie et Charlotte" et je ne peux que plussoyer ces dires. Si l'histoire en elle-même est complètement différente de Nos étoiles contraires, l'ambiance du récit y fait beaucoup penser quand même. Et c'est ce mélange de drôlerie et de tristesse mêlées qui nous fait succomber.

Mais je ne vais pas vous mentir, on finit ce roman en larmes.
Plus l'on approche de la fin et plus c'est oppressant, notre gorge se serre et nos yeux s'humidifient. Et, dans les dernières pages, les digues se rompent...

En bref ? Charlie et Charlotte resteront longtemps gravés dans mon cœur et je vous garantis qu'il en sera de même pour vous aussi une fois que vous aurez fait leur connaissance. Un roman Bouleversant dont on ne ressort pas indemne...
Everything, Everything Everything, Everything
Nicola Yoon   
C'est une claque majestrale que je viens de me prendre après avoir refermé ce livre.

Outre le fait qu'il soit magnifique, il est merveilleux à l'intérieur. L'histoire est puissante, pleine de beauté, et plein de bon sens.
Je ne m'attendais à rien en particulier en commençant ce livre, d'ailleurs, je ne savais même pas de quoi cela parlait, Préférant me plonger dans un univers inconnu.

C'est l'histoire de Madeline. Cette dernière a quasiment passé sa vie enfermer chez elle, protéger par des appareils de changement d'air, dans une pièce sans poussière, sans personne extérieur, sans maladie. Madeline a une maladie rare, elle est allergique au monde. Sa vie est monotone, mais elle l'aime puisqu'elle n'a connu que ça. Elle passe ses journées à lire, à étudier, et à passer du temps avec sa maman et son infirmière (meilleure amie) Carla.
Jusqu'au jour ou de nouveaux habitants emménagent dans la maison d'en face, et Oliver (plus souvent surnommé Olly), fait son apparition et va bousculer la vie de Madeline.

Ce livre m'a fait aller de découverte en découverte. Premièrement, j'ai beaucoup appris de la maladie de Madeline, la maladie de DICS. Cette dernière est expliquée de manière simple et ludique, ce n'est pas un cours, mais cela est très intéressant.
On retrouve aussi les premiers sentiments d'amour, ce que cela provoque, surtout pour une adolescente de 17 ans qui n'a encore jamais connu ça. J'ai trouvé ça magique et très mignon. On se laisse pousser des ailes, on croit vivre d'amour et d'eau fraîche... bref, j'ai toujours trouvé ce sentiment merveilleux et j'ai pris plaisir à le redécouvrir par le biais de Madeline.
On retrouve aussi les premières Aventures, avec un grand A, quand on se dit que la vie vaut la peine d'être vécu que lorsque l'on fait quelques choses d'incroyable, qui, même si cela risque de nous tuer, est merveilleux sur le coup.
On redécouvre la trahison... je dis redécouvrir car dans ce roman, on a l'impression d'être au tout début de la vie, c'est un sentiment étrange à expliquer, mais, même pour le lecteur, on a la sensation que nous aussi on découvre l'univers, au même titre que le personnage principal.

Les personnages sont tous uniques et tous magiques en même temps. Madeline, malgré sa vie plutôt morne, est un éclat de vie à elle seule, elle fourmille de joie, de bonne humeur, d'espoir, de partage...
Olly est un garçon qui n'a pas la vie facile, il est toujours en noir, signe de deuil, mais n'y prêtait pas attention, c'est un garçon charmant, attentionné et très joli, à ce que j'ai pu lire.
La mère de Madeline est étrange, et je le savais dès le début, mais c'est une mère qui aime sa fille et qui ferait tout pour elle.
Enfin Carla est une amie extraordinaire, je n'arrive pas à exprimer de mot à son encontre et préfère vous laisser la découvrir, et l'aimais autant que moi.

Le style m'a tout de suite plu de par sa simplicité, sa fluidité. Le texte est ponctué de dessin, d'illustration, de citation de Madeline, et même de mail, qui est toujours agréable à voir lors d'une lecture. Cela permet aussi de faire défiler les pages à une vitesse incroyable. J'ai beaucoup aimé cet aspect.
J'ai tout de même un petit regret. Ce livre aurait été un véritable coup de cœur si on avait eu une alternance de point de vue. Je m'explique ; j'aurais aimé savoir ce que pensait vraiment la maman de Madeline, et Olly, cela aurait donné de la profondeur à l'histoire et aurait fourni toutes les ficelles nécessaires pour le lecteur. Après tout, un lecteur est curieux et veut toujours en savoir plus.
Mis à part cela, c'est un excellent roman que je conseillerais à tout le monde, au plus jeune comme au moins jeune, aux fans de n'importe quel genre.

Ce roman est un peu un livre doudou pour moi, il me rappelle ce qui est important, il me rappelle ma jeunesse (bien que je n'ai que 20 ans!) et me fait me sentir bien.


par newmoon
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4