Livres
392 452
Comms
1 376 040
Membres
284 063

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

" - Pourquoi faut-il qu'elles se promènent en troupeaux? dit Harry à Ron en voyant passer devant eux une douzaine de filles qui pouffaient de rire. Comment on fait pour en prendre une à part et lui demander si elle veut venir au bal?

- Essaie avec un lasso, suggéra Ron."

Afficher en entier

" - Ron, on peut t'emprunter Coquecigrue? demanda George.

- Non, il est en train de porter une lettre, répondit Ron. Pourquoi?

- Parce que George veut l'inviter au bal, dit Fred d'un ton narquois.

- Parce qu'on veut envoyer une lettre, espèce de sombre idiot, dit George."

Afficher en entier

-Est-ce qu'un jour, vous allez enfin prendre la peine de lire l'Histoire de Poudlard, tous les deux ?

-A quoi ça servirait ? dit Ron. Tu connais le bouquin par cœur, il suffit de te demander.

Afficher en entier

Mais Dumbledore s'arrêta soudain de parler et tout le monde vit ce qui l'avait interrompu. Le feu de la Coupe était redevenu rouge. Des étincelles volaient en tout sens et une longue flamme jaillit soudain, projetant un nouveau morceau de parchemin.

D'un geste qui semblait presque machinal, Dumbledore tendit la main et attrapa le parchemin entre ses longs doigts. Il le tint à bout de bras et lut le nom qui y était inscrit. Un long silence s'installa, pendant lequel il continua de fixer le parchemein, tous les regards tournés vers lui. Enfin, Dumbledore s'éclaircit la gorge et lut à haute voix :

- Harry Potter

Afficher en entier

Par un étrange phénomène, plus on redoute un événement, plus le temps qui nous en sépare prend un malin plaisir à passer le plus rapidement possible, alors qu'on donnerait n'importe quoi pour qu'il ralentisse.

Afficher en entier

"Nous allons venir te chercher, que ça plaise ou non à tes Moldus. Il n’est pas question que tu manques la Coupe du Monde, mais papa et maman pensent que ce serait mieux de faire semblant de leur demander la permission d’abord. S’ils sont d’accord, renvoie-moi Coq avec ta réponse illico presto et on viendra te chercher à cinq heures de l’après-midi dimanche prochain. S’ils ne sont pas d’accord, renvoie-moi Coq illico presto et on viendra quand même te chercher à cinq heures de l’après-midi dimanche prochain." [Ron]

"Écoute, maman, répondit Fred en levant vers elle un regard attristé. Si demain, le Poudlard Express déraille et qu’on est tués tous les deux, George et moi, imagine dans quel état tu seras en pensant que, la dernière fois que tu nous as adressé la parole, c’était pour nous accuser injustement ?" [Fred]

"Et pourquoi est-ce qu’on ne doit pas te parler ? s’étonna Hermione. - Parce que je veux graver ça à tout jamais dans ma mémoire, répondit Ron, les yeux fermés, une expression d’extase sur le visage. Drago Malefoy, l’extraordinaire fouine bondissante..." [Ron]

"Tu sais, répondit Ron, les cheveux dressés sur sa tête à force d’y avoir passé la main dans des gestes d’exaspération, je crois qu’il vaut mieux revenir à la bonne vieille méthode de divination sans peine... - Tu veux dire... Tout inventer ? - Exactement." [Harry et Ron]

"Je ne peux pas venir avec vous, dit Hermione, qui rougissait à présent. J’y vais déjà avec quelqu’un d’autre. - Tu parles ! s’exclama Ron. Tu as dit ça simplement pour te débarrasser de Neville. - Ah, tu crois ça ? répliqua Hermione, avec un regard qui jetait des éclairs inquiétants. Ce n’est pas parce que tu as mis trois ans à t’en apercevoir que d’autres n’ont pas vu tout de suite que je suis une fille !" [Ron et Hermione]

"Harry accomplira la tâche ! couina l’elfe. Dobby sait que Harry Potter n’a pas trouvé le bon livre, alors Dobby a trouvé pour lui ! - Quoi ? s’exclama Harry. Mais tu ne sais pas en quoi consiste la deuxième tâche... - Dobby sait, monsieur ! Harry Potter doit plonger dans le lac et trouver son Whisky." [Dobby]

"Elle [Hermione] a beaucoup mieux compris que vous qui était Croupton, Ron. Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux." [Sirius]

"Ron, ajouta-t-il, tu commences à parler comme ton frère aîné. Continue comme ça et tu finiras préfet. - Certainement pas ! s’indigna Ron." [George]

"Professeur, j’étais au cours de divination et... heu... je me suis endormi... Il hésita en se demandant s’il allait s’attirer une réprimande, mais Dumbledore se contenta de dire : - C’est très compréhensible. Vas-y, continue."

"Il est nécessaire de comprendre la réalité avant de pouvoir l’accepter et seule l’acceptation de la réalité peut permettre la guérison. Il faut qu’il sache qui lui a imposé l’épreuve qu’il a subie ce soir et pourquoi." [Dumbledore]

"Souvenez-vous de Cedric. Si, un jour, vous avez à choisir entre le bien et la facilité, souvenez-vous de ce qui est arrivé à un garçon qui était bon, fraternel et courageux, simplement parce qu’il a croisé le chemin de Lord Voldemort. Souvenez-vous de Cedric Diggory." [Dumbledore]

Afficher en entier

"- Alors, ça lui plaît le travail, à Percy? dit Harry.

Il s'assit sur un des lits et regarda les Canons de Chudley filer sur leurs balais d'un bord à l'autre des affiches.

- Ca lui plaît? Tu plaisantes, répondit Ron d'un air sombre. Si papa ne l'y obligeait pas, il ne rentrerait plus à la maison. Le travail, c'est une obsession, chez lui. Surtout, ne lui parle pas de son patron, sinon tu n'en auras jamais fini. D'après ce que dit Mr Croupton... Comme je le faisais remarquer à Mr Croupton... Mr Croupton pense que... Mr Croupton m'a raconté... Si ça continue comme ça, bientôt, ils annonceront leurs fiançailles."

Afficher en entier

" Harry et Ron entendirent alors un étrange crachotement derrière eux. Coquecigrue, qui avait mangé un trop gros morceau de Miamhibou, s'était coincé le bec et était entrain de s'étrangler.

- Pourquoi est-ce qu'on me donne toujours ce qu'il y a de plus ridicule? dit Ron avec fureur, en s'avançant à grands pas vers la cage pour aider Coquecigrue à décoincer son bec "

Afficher en entier

- Tu sais ce qui me ferait plaisir, Harry ? Que tu gagnes. C'est vraiment ce que je souhaite. Ça leur montrerait un peu, à tous... qu'on a pas besoin d'avoir le sang pur pour y arriver. Et qu'on n'a pas à avoir honte de ce qu'on est. Ça leur montrerait que c'est Dumbledore qui a raison en acceptant tous ceux qui ont des dons pour la magie, d'où qu'ils viennent.

Afficher en entier

- [...] Alors, Vous avez des filles pour vous accompagner au bal ?

- Pas encore, dit Ron.

- tu ferais bien de te dépêcher, vieux, sinon il ne restera plus que les moches, dit Fred.

- Et vous, vous serez avec qui ?

- Angelina, dit aussitôt Fred, sans la moindre gêne.

- Quoi ? s'exclama Ron. Tu lui as déjà demandé ?

- Tiens, tu fais bien de me le rappeler, répondit Fred.

Il se retourna et s'écria :

- Oh, Angelina !

Angelina qui bavardait près de la cheminée avec Alicia Spinnet, leva les yeux vers lui.

- Quoi ? demanda-t-elle.

- Tu veux venir avec moi au bal ?

Angelina observa Fred comme si elle le jaugeait du regard.

- D'accord, dit-elle, puis elle reprit sa conversation avec Alicia, un petit sourire aux lèvres.

- Et voilà, dit Fred. Ce n'est pas plus difficile que ça.

Afficher en entier