Livres
506 847
Membres
515 289

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

-Quid agis? dit-il timidement à la grosse dame en se demandant ce qui l'attendait de l'autre côté.

Avec une expression impénétrable, elle répondit:

-Vous verrez bien.

Puis elle pivota.

Le tumulte d'une fête explosa derrière elle. Harry ouvrit de grands yeux tandis que des cris saluaient son apparition. Des mains l'attrapèrent et le tirèrent à l'intérieur de la salle.

-On a gagné! hurla Ron qui avait surgit devant lui en brandissant la coupe d'argent sous son nez. On a gagné! Quatre cent cinquante à cent quarante! On a gagné!

Harry tourné la tête et vit Ginny courir vers lui Elle se jeta dans ses bras, le visage résolu, le regard flamboyant. Alors, sans réfléchir, sans l'avoir prévu, sans se soucier des cinquante personnes qui les regardaient, Harry l'embrassa.

Au bout d'un long moment - il n'avait plus la notion du temps, il pouvait s'être passé une demi-heure ou même plusieurs jours sous un soleil radieux -, ils relâchèrent leur étreinte.

Afficher en entier

"Harry Potter sait qu'il peut se confier à moi en toute tranquillité, leur ai-je dit, j'aimerais mieux mourir que de trahir sa confiance."

- Ça ne vous engage pas beaucoup puisque vous êtes déjà mort, fit remarquer Ron.

- Une fois de plus, vous manifestez à mon égard autant de sensibilité qu'une hache émoussée, dit Nick Quasi-Sans-Tête d'un air offensé.

Afficher en entier

- Mais les essais vont peut-être durer toute la matinée, étant donné le nombre de candidats.

[...]

- Je ne sais pas pourquoi l'équipe a tant de succès tout d'un coup.

- Allons, Harry, dit Hermione, soudain agacée. Ce n'est pas le Quidditch qui a du succès, c'est toi ! Tu n'as jamais été aussi intéressant et, franchement, jamais aussi attirant.

Ron s'étrangla en avalant un gros morceaux de hareng fumé. Hermione le gratifia d'un regard dédaigneux avant de se tourner à nouveau vers Harry.

- Ils savent tous désormais que tu disais la vérité, non ? Le monde de la sorcellerie tout entier a dû reconnaître que tu avais raison quand tu déclarais que Voldemort était de retour, [...] - alors, tu comprends pourquoi tu fascines les gens ?

[...]

- [...] On voit toujours les marquent là où cette horrible bonne femme t'obligeait à écrire avec ton propre sang, mais tu n'as jamais dévié de ton récit pour autant...

- Sur moi aussi, on voit les marques,là où les cerveaux ont enroulés leurs tentacules, au ministère, dit Ron en secouant les bras pour remonter ses manches.

- Enfin, le fait que tu aies pris trente centimètres pendant l'été ne gâche rien, conclut Hermione sans prêter attention à Ron.

- Moi aussi, je suis grand, fit observer Ron en passant.

Afficher en entier

Harry tourna la tete et vit Ginny courir vers lui.Elle se jeta dans ses bras,le visage résolu,le regard flamboyant.Alors,sans réfléchir,sans l'avoir prévu,sans se soucier des cinquante personnes qui les regardaient,Harry l'embrassa.

p.613

Afficher en entier

_Je ne veux pas rester ici, répondit Harry.

Il se redressa et rabattit ses couvertures.

_Je vais aller voir McLaggen et le tuer.

Afficher en entier

"En revanche, ils [les Mangemorts] seraient ravis de m’avoir parmi eux, dit Harry d’un ton sarcastique. Nous pourrions être les meilleurs amis du monde s’ils n’essayaient pas tout le temps de m’assassiner." [Harry]

Afficher en entier

-Tout ira bien, monsieur, répéta Harry à plusieurs reprises, plus préoccupé par le silence de Dumbledore qu'il ne l'avait été par la faiblesse de sa voix. Nous y sommes presque... Je peux nous faire transplaner tous les deux... Ne vous inquiétez pas...

-Je ne m'inquiète pas, Harry, répondit Dumbledore, la voix un peu plus ferme malgré l'eau glacé. Je suis avec toi.

Afficher en entier

- Je suis désolée, Londubat, mas je ne peux pas vous admettre dans ma classe d'A.S.P.I.C. Je constate cependant que vous avez obtenu un "Effort exceptionnel" en sortilèges - pourquoi ne pas poursuivre cette matière en A.S.P.I.C.?

- Ma grand-mère pense que les sortilèges sont une option trop facile, grommela Neville.

- Prenez donc les sortilèges, répondit le professeur McDonagall, et j'écrirai un mot à Augusta pour lui rappeler que son propre échec à l'épreuve de sortilèges ne signifie pas nécessairement que ce sujet n'ait aucune valeur.

Afficher en entier

- J'ai simplement du mal, dit enfin Harry à voix basse, à me faire à l'idée qu'il ne m'écrira plus jamais.

Il sentit soudain un picotement dans les yeux et battit des paupières. Il trouvait stupide de l'avouer mais savoir que quelqu'un, en dehors de Poudlard, se souciait de lui, presque comme un parent, était l'une des plus belles choses qui lui soient arrivées lorsqu'il avait découvert son parrain... et maintenant, plus jamais les hiboux ne lui apporteraient ce réconfort..

Afficher en entier

Harry jeta subrepticement un regard autour de lui. Un peu plus loin sur sa gauche, Ernie MacMillan fixait son cerceau avec une telle intensité que son visage était devenu tout rouge. On aurait dit qu'il s'apprêtait à pondre un œuf de la taille d'un Souafle. Harry se mordit la lèvre pour ne pas éclater de rire et contempla à nouveau son cerceau.

- Troisième étape, reprit Tycross, et seulement quand je vous en donnerai le signal... Tournez sur place en essayant de trouver votre chemin dans le néant et en accomplissant votre mouvement avec décision ! A mon commandement, attention... un...

Harry jeta encore un coup d’œil alentour. Beaucoup d'élèves semblaient passablement inquiets à l'idée de devoir transplaner si vite.

-... deux...

Harry essaya à nouveau de focaliser ses pensées sur le cerceau. Il avait déjà oublié à quoi correspondaient les trois D.

- ... TROIS !

Harry pivota sur place, perdit l’équilibre et faillit tomber. Il n'était pas le seul. Dans toute la salle, on voyait soudain les gens tituber sur place. Neville était étendu sur le dos. Ernie MacMillan avait sauté dans son cerceau en exécutant une sorte de pirouette et parut momentanément fou de joie jusqu'à ce qu'il voit Dean Thomas le regarder en hurlant de rire.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode