Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Hasenly : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Le moins que rien Le moins que rien
Dave Pelzer   
un livre plein d'émotion qui raconte l'histoire du petit Dave vivant dans une famille ou il est le "scapegoat" le bouc-émissaire de sa mère qui lui fait subir les pires sévices physiques et psychologiques qui puissent exister. un récit touchant qui nous montre le décalage entre le monde réel et la vie que vit Dave. Il raconte sa survit à travers l'enfer

par harley
Chroniques des Vampires, Tome 6 : Armand le Vampire Chroniques des Vampires, Tome 6 : Armand le Vampire
Anne Rice   
Je n'avais pas apprécié "Memnoch". Comme dans ce dernier, le thème de la religion est très présent, il "passe" cependant beaucoup mieux ici à mon avis étant donné les origines et le caractère d'Armand.
[spoiler]Qui a quand même failli, si tout cela ne lui était pas arrivé, finir ses jours moine et littéralement enterré vivant dans les tréfonds d'un obscur monastère.[/spoiler]
On pourra apprécier la description lyrique et idéalisée d'une certaine vie citadine italienne de la Renaissance, mais aussi l'évocation d'une société vampirique encore très "médiévale", beaucoup plus sombre et finalement assez crédible dans son interprétation de sa propre raison d'être dans le monde, et des codes qui en découlent.

Comme la plupart des romans d'Anne Rice ces temps ci, sauf coup de chance il est effectivement beaucoup plus facile et bon marché de se le procurer en VO qu'en français.

par Aude
Le Goût du Sang Le Goût du Sang
Michael Sailliot   
http://for-ever-dreamer.blogspot.fr/2016/02/le-gout-du-sang.html

Avant de commencer, je tiens à remercier l'auteur pour ses compliments quand je lui ai exposé mes ressentis quant à son livre, et ce au dernier salon en date. J'ai été touché.

Donc... Le goût du sang a été un très bon moment de lecture, dans lequel j'ai enfin eu affaire à des créatures d'une bestialité sans nom. Il faut dire que de nos jours, des histoires de vampires, loups-garous et cie, il y en a à la pelle. Et dans certaines de ces dites histoires, ces créatures sont très romancées, elles deviennent gentilles et plus encore. Mais là non ! Ça m'a fait un bien fou de retrouver des créatures de la nuit dans toute leur noirceur, leur monstruosité, comme un retour aux sources finalement.
J'ai vraiment apprécié que Michaël ait décidé de revisiter les mythes et légendes, tout en faisant, si je puis dire, un pied de nez aux histoires que l'on raconte à la télévision, notamment dans les séries télé.
De plus, il leur donne une originalité (en partie pour leurs pouvoirs) et une nuance qui fait plaisir à voir, loin de tout stéréotype ou manichéisme.

Le scénario quant à lui est très bien pensé, en plus de se montrer assez cohérent et plus réaliste qu'il n'y parait. Michaël a eu la bonne idée de toujours effectuer un parallèle avec la Terre, même à travers la dimension fantastique. Le côté ésotérique est très présent, offrant des questionnements très en phases avec les nôtres concernant la dimension mystique de notre monde, et où les explications (crédibles au demeurant si on est assez ouvert d'esprit) nous font douter concernant nos propres convictions.
L'univers est plus riche que je ne le croyais, mais il est surtout très glauque de par les scènes assez trashs distillées au fil du roman, ainsi que son ambiance sombre, pesante voire malsaine. Le suspense est quant à lui bien maintenu tout au long de l'histoire, d'une manière qui fait que l'on a peur pour les personnages.

Les personnages justement. Ceux-ci sont bien travaillés dans l'ensemble. Même les personnages secondaires ont une certaine ampleur. Si je ne me suis pas particulièrement attaché à certains d'entre eux, globalement ils suscitent plus ou moins tous un certain intérêt. Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est que l'auteur fait ressortir pour chacun d'entre eux ce qu'ils ont sur le cœur, réussissant à faire ressortir leur humanité ainsi que leur côté sombre (raison pour laquelle je parlais de nuance concernant les créatures). Ils sont à la fois vulnérables, faillibles, brisés... l'auteur offre un condensé de la nature humaine.
Si j'ai beaucoup apprécié Gabriel, pour sa répartie, sa pugnacité, le mystère l'entourant et son côté "je fais comme bon me semble", deux personnages ont ma préférence : Kugeo et Abdelkacem.
Kugeo pour sa complexité, son côté froid, effrayant et pourtant intègre. Lui aussi est très nuancé. Malgré sa nature, il sait être humain tout en étant sombre.
Quant à Abdelkacem, je trouve que c'est le personnage le plus intéressant. Très mystérieux, sage mais pouvant paraitre moralisateur, il n'en est pas moins très cultivé et a des facultés psychiques vraiment impressionnantes. C'est à travers lui que se font les plus grandes réflexions sur la nature humaine et le monde en général, et il y a des enseignements à en tirer. Certains le trouvent lourd, quelques passages pouvant paraitre longs en sa présence, mais moi j'étais subjugué à chacune de ses apparitions.
De ce fait, si j'avais un bémol à émettre, c'est que j'aurais aimé qu'il soit encore plus présent. Du coup, deuxième bémol (bien que pas dramatique) : les loups-garous ne sont pas assez présents non plus, j'aurais aimé les voir vraiment en action, dans toute leur bestialité et leur fureur (j'adore les loups-garous) ! Car finalement, le loup-garou a une place plus secondaire, l'intrigue tournant autour de l'enquête sur le massacre des Boves et les expériences visant à recréer la race.

Je me suis surpris, même dans les moments flippants, à rire à plusieurs reprises. La touche d'humour, notamment à travers les dialogues sans fioritures et la manière de certains personnages à casser et narguer les autres, est appréciable. Je crois qu'à ce niveau Gabriel a la palme d'or, un passage en particulier m'a bien fait marrer.
L'écriture est à l'image du roman : incisive, âpre, fluide. Elle ne dénature jamais la noirceur du livre. Même si j'ai pu relever de toutes petites fautes, globalement c'est très bien écrit.

Le goût du sang s'est révélé être une très bonne surprise (même la fin est surprenante, c'est dire). Il mérite amplement les éloges faites à travers ma chronique, car c'est un roman très bien foutu qui mérite d'être plus connu encore et apprécié à sa juste valeur. Bravo et merci à toi Michaël, tu as un talent évident et je suivrais tes prochaines parutions avec plaisir.

par Sorcier
Les mondes magiques de Harry Potter Les mondes magiques de Harry Potter
David Colbert   
J'ai franchement bien apprécié ce bouquin qui répond à beaucoup de questions par rapport à l'inspiration de J.K. Rowling. Tout n'a pas été inventé expressement pour Harry Potter, elle fait référence à beaucoup de légendes, de faits réels, des créatures fantastiques présentes dans différents mythes. C'est toujours plaisant d'avoir une explication sur ces petites choses qui font toute la différence.

par nasta
Harry Potter et la magie des films Harry Potter et la magie des films
Brian Sibley   
C'est un livre que j'ai eu le plaisir d'acheter et que dont je peux dire aujourd'hui après l'avoir fini, qu'il vaut bien son prix (37 euros). Les images sont géniales, la mise en page magnifique, les anecdotes surprenantes et les bonus à couper le souffle. Je le conseille à tout fan de la saga version film, c'est une véritable mine d'or à dévorer en vitesse et une belle façon de dire au revoir à Harry sans vraiment le dire :)

par vagabonde
Les Malheurs de Sophie Les Malheurs de Sophie
Comtesse de Ségur   
Un grand classique de la litterature jeunesse mais que l'on relit toujours avec autant de plaisirs !
3096 jours 3096 jours
Natascha Kampusch   
Quand j'ai dit aux gens que je venais de commencer ce livre, beaucoup m'ont dit qu'ils ne pourraient jamais lire un tel récit, que c'était une lecture trop dure du fait de la réalité de l'histoire. Après l'avoir fini, je peux dire à ces gens là que c'est tout l'inverse. C'est une histoire dure, certes, mais la force dont a fait preuve Natascha est incroyable et, outres l'horreur, c'est un très beau message d'espoir et de courage.

par x-Key
Bouddhisme au quotidien Bouddhisme au quotidien
Nathalie Chassériau-Banas   
Envie d'aller mieux, de changer quelque chose en vous et dans vos rapports avec les autres ? Le bouddhisme vous apporte les réponses que vous cherchez. Karma, impermanence, compassion, méditation : les principes de base de cette religion philosophique mis à la portée de tous. a Basé sur des situations concrètes, le livre vous invite à mettre en pratique les leçons du bouddhisme dans votre vie quotidienne. Vous pourrez apprendre à gérer vos difficultés avec davantage de recul et de sérénité : au travail, à la maison, en amour, en famille, seul, en compagnie.
De précieuses clés pour être mieux avec soi et les autres.

par Marion
Le bonheur est entre vos mains : petit guide du bouddhisme à l'usage de tous Le bonheur est entre vos mains : petit guide du bouddhisme à l'usage de tous
Dzigar Kongtrül   
Quatrième de couverture
« Les enseignements de Dzigar Kongtrül Rinpoché sont d'une actualité et d'une pertinence remarquablement adaptées à l'esprit des Occidentaux. »

Matthieu Ricard

Écrit par un homme ayant reçu une formation bouddhique classique mais familier de l'Occident, ouvert sur la réalité, pétri d'intelligence et d'humour, le livre de Dzigar Kongtrül Rinpoché met à la portée de tous les enseignements du Bouddha et nous dit comment y trouver les remèdes aux doutes et à l'insécurité qui nous assaillent au quotidien.

S'engager avec joie dans une sincère réflexion personnelle, découvrir ses ressources, sa créativité et son moi véritable, se laisser guider par la compassion : un « petit guide » qui permettra à chacun d'avancer sur le chemin du bonheur...

Car si le Bouddha a montré la voie, c'est à nous qu'il appartient de se libérer. En d'autres termes, comme le dit très clairement l'auteur de ce livre : « C'est à nous de jouer. »

par dadotiste
VIII- Il était un Roi VIII- Il était un Roi
H.M. Castor   
Si vous vous intéressez à l'Angleterre du XVIème siècle, si vous êtes passionnés par l'histoire des Tudors et si vous êtes fascinés comme moi par le personnage de Henri VIII, lisez ce livre ! Remarquablement bien écrit, il vous plonge dans les tourments, les blessures profondes de ce roi à l'âme et au coeur meurtris. On a vraiment l'impression avec l'écriture à la 1ère personne d'être dans la tête du personnage. On se rend bien compte de ses obsessions et de sa folie grandissante et destructrice. Magnifique.
  • aller en page :
  • 1
  • 2