Livres
439 596
Membres
369 267

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Mono9000 2018-12-03T23:21:19+01:00
Argent

Malgré une atmosphère et une idée de base très prometteuses, ça ne l’a pas fait pour moi. J’ai eu bien du mal avec The Hazel Wood.

Je me suis lancée dans cette lecture pleine de bonne volonté, l’idée même du roman me plaisait beaucoup. Alice a toujours vécu sur la route avec sa mère. Quand, enfin, elles peuvent se poser et commencent à construire quelque chose, le sort s’acharne. La mère d’Alice disparaît. Le seul indice est une note avertissant celle-ci de se tenir éloignée des Hazel Wood. Avide de connaître la vérité, la jeune femme n’en fera qu’à sa tête et partira à la découverte de ce lieu entouré de secrets.

Avant de tout critiquer et de râler, je dois souligner que j’ai énormément aimé toute la partie autour des contes de fées. On est bien loin des histoires où tout est bien qui finit bien. Attendez-vous plutôt à une ambiance dark, façon conte des frères Grimm. Rien de tendre ou de gentil avec ces récits peuplés de personnages tous plus effrayants et dérangeants les uns que les autres. Sur ce point, Melissa Albert fait très fort. J’ai notamment adoré les chapitres qui correspondent aux contes. Ils avaient quelque chose de fascinant. De tout ce qui compose ce roman, ce sont les seuls éléments que je retiendrai.

Car autrement, il ne se passe pas grand-chose dans ces pages. Le rythme est vraiment lent tout du long. J’ai espéré que ça finisse par changer et que l’histoire prenne un tout autre tournant et, finalement, on m’a bien fait comprendre que ce serait identique jusqu’à la dernière page. La quête d’Alice n’est pas sans intérêt, le danger et une bonne dose de mystère sont présents, mais bien souvent le tout était balayé et trop rapidement esquissé. On manquait d’explications pour créer cette implication dans la quête d’Alice. Tout lui semblait si évident, ce qui m’a plusieurs fois laissée perdue. Je ne sais pas, je ne suis vraiment pas rentrée dedans.

Peut-être aussi est-ce dû à Alice, que je n’ai pas vraiment apprécié, disons-le. Je l’ai trouvée particulièrement pénible et égoïste. Elle n’a qu’une obsession, retrouver sa mère, et ce peu importe si ça nuit à ceux qui l’entourent. Je pense surtout à Finch, le seul personnage que j’ai vraiment apprécié dans ces pages. Il faisait très lumineux et digne de confiance dans cet univers sombre et cruel. J’ai trouvé Alice tellement injuste avec lui. Argh, elle m’a énervée !!

Je ne suis pas mécontente d’avoir donné sa chance à cette lecture pour toute la partie autour des contes de fées. L’aura très noire créée par l’auteure participe vraiment à la puissance du récit. C’est le reste qui me laisse dubitative. Une suite est en projet néanmoins je ne pense pas continuer cette série. N’ayant pas plus accroché que ça, je préfère passer mon tour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alexandra-3 2018-11-20T16:33:19+01:00
Bronze

Le livre est intéressant mais malheureusement j’ai trouver que le début était trop long on aurait dit qu’il fallait gagner des pages... mais la fin m’à plutôt plus

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Justine-18 2018-11-01T17:44:10+01:00
Or

Lu le jour d'halloween, ce livre était vraiment de circonstance! J'ai vraiment adoré ma lecture, que j'ai trouvée très bien écrite et hyper originale.

Je ne m'attendais pas du tout à ça, mais il est vrai que le résumé n'en dit pas beaucoup. Et tant mieux d'ailleurs, de cette manière le plaisir de la découverte n'a pas été gâché.

J'ai eu l'impression de lire un très long conte mi-urbain mi-grimmesque avec une atmosphère assez inquiétante et pesante.

Dès le début de l'histoire j'ai été intriguée. Tout d'abord parce que je ne savais pas sur quoi je tombais, mais aussi parce qu'au fur et à mesure que se déroulait l'histoire, je devenais de plus en plus "accro", de plus en plus dans l'attente des révélations qui promettaient de survenir à tout moment. C'était une lecture très très addictive. Et intriguante.

L'univers créé par l'autrice est vraiment riche, merveilleux (dans le sens "merveille" pas dans le sens contes de fées tout beaux tout roses ^^) et original.

Et j'ai vraiment eu la sensation, grâce à la plume de l'autrice et à l'univers dépeint, de plonger vraiment dans un autre monde. C'était magique. Peu de livres m'ont donné ce sentiment et cette sensation.

C'est presque un coup de coeur pour moi, j'ai adoré ma lecture, que j'ai trouvé parfaite pour l'automne (et pour Halloween d'ailleurs! ).

Je n'ai qu'un seul regret concernant ce livre pour que ma curiosité soit pleinement satisfaite Spoiler(cliquez pour révéler) : j'aurais teeeeellement aimé connaitre la fin de Alice-trois-fois! Je regrette qu'il n'y ait pas eu une annexe, au moins pour l'histoire d'Alice (même si un petit recueil pour les autres contes n'aurait pas été de refus... De toute manière, Hinterland n'existe plus... On ne risque donc pas de créer d'autres ponts en les diffusant ces contes, non ? ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimimaxcrea 2018-10-29T22:49:32+01:00
Argent

J'ai choisi ce livre surtout grâce à la couverture et la phrase d'introduction. Je n'avais pas lu le résumé et je ne savais pas vraiment a quoi m'attendre a part le thème des contes de fée.

Au final, je ressors un peu partagé par cette lecture.

L'univers est fantastiquement sombre et pesant. Ma lecture était addictive et j'étais prise dans l'histoire mais je regrette qu'hazel wood et l'hinterland n'arrivent pas plus vite dans l'histoire et que l'univers ne soit pas aussi développée car du coup la résolution est rapide et l'originalité de ce livre passe un peu au second plan.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marjogch 2018-10-27T10:58:09+02:00
Pas apprécié

http://labibliogirly.over-blog.com/2018/10/hazel-wood.html

J'ai eu un coup de coeur pour la couv et j'ai adoré le résumé. Mon amour pour ce roman s'arrête là. Je n'ai pas adhéré à l'histoire, je n'ai pas particulièrement aimé les personnages. Je ne parle même pas de mon ressenti avec le personnage principal. Je n'ai pas tout compris à ce que j'ai lu.

Le livre est très bien écrit et la plume de l'auteure est très agréable à lire mais ça n'est pas pour moi.

Une déception littéraire, ce qui m'arrive très peu heureusement, pour ce premier tome d'une série qui ne me verra pas devenir une lectrice assidue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par -ash- 2018-10-22T16:25:05+02:00
Argent

J’ai enfin terminé ma lecture. « Enfin », parce que j’ai eu du mal à le lire. Je me suis perdue de nombreuses fois dans les pages, je ne me rappelais pas vraiment ce que je lisais et j’ai dû relire plusieurs fois les mêmes passages. Peut-être que j’ai eu tant de mal parce que je ne suis pas une habituée de ce genre littéraire qui est le fantastique je ne sais pas mais en tout cas j’ai été contente de le terminer. Normalement, quand un livre ne me plait pas, je ne vais pas jusqu’au bout mais Hazel Wood a eu un petit plus qui a fait que je n’ai pas eu envie d’arrêter ma lecture. Contrairement à certains lecteurs, j’ai trouvé le rythme bien soutenu. Les nombreux rebondissements m’ont poussée à vouloir connaître la suite des évènements et je ne me suis pas du tout ennuyée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elyza 2018-10-11T10:46:26+02:00

Vous avez été très nombreux à choisir d'intégrer Hazel Wood à ma pile à lire participative automnale. Il faut dire qu'entre la couverture et l'histoire à proprement parler, on rentrait pile poil dans mon thème des : "lectures inquiétantes". C'est donc par ce livre que j'ai décidé d'entamer ma petite pile à lire de saison.

Alice et sa mère déménagent sans cesse, poursuivies par ce qu'Alice appelle la "malchance" et qui consiste en une série d'événements un peu effrayants et inexpliqués jusqu'au jour où la mère de la jeune fille se volatilise brusquement. Alice et Finch (qui fréquente la même école qu'elle), partent à sa recherche. Ils ont pour seule piste : Hazel Wood, le nom de la propriété où réside la grand-mère d'Alice, l'auteure d'un livre de contes qui fût célèbre à une époque et dont on ne trouve plus aujourd'hui le moindre exemplaire.

J'avoue que je ne savais absolument pas dans quoi je mettais les pieds avant d'entamer cette lecture. Allait-il s'agir d'une réécriture de contes de fées ? Le manoir Hazel Wood était-il une sorte de lieu de rencontre dans lequel se croiseraient les personnages de contes qui ont bercé notre enfance ?

En réalité rien de tout cela, le récit intrigue les lecteurs en conservant sa part de mystère. Je vous dirai simplement que des contes il y en a bien dans cette histoire mais qu'ils sortent tout droit de l'imagination de l'auteure. Je ne m'attendais en tout cas pas à ce que cette lecture me mette aussi mal à l'aise. L'univers est en effet très sombre, macabre et indubitablement sinistre mais en même temps très captivant.

On navigue un peu à vue au début du récit, à se demander vers quelle direction l'auteure va choisir de nous amener mais tout commence à faire sens vers le milieu de l'histoire. J'ai d'ailleurs pu me rendre compte à quel point chaque détail fait sens et a été extrêmement bien pensé. Malheureusement tout cela prend un peu trop de temps à se mettre en place et sans pour autant vous dire que je me suis ennuyée je suis obligée de vous signaler la présence de pas mal de longueurs au cours de cette lecture.

Les personnages sont intéressants mais j'aurai apprécié qu'ils soient davantage travaillés par l'auteure. A prendre autant soin de son univers, elle en a en effet un peu oublié de nous les rendre plus captivants et charismatiques. Je n'ai pas apprécié notre héroïne. Je ne peux lui retirer sa loyauté envers sa mère puisqu'elle va faire tout ce qui est en son pouvoir pour la retrouver mais elle m'a tout de même semblé assez antipathique.

En résumé, le gros point fort de Hazel Wood réside dans son univers incroyable qui nous propose une espèce d'Alice au pays des merveilles mâtinée à la sauce Tim Burton. Je me suis retrouvée face à des contes de fées cruels et sans morale, intrigants et effrayants et autant vous dire que cette lecture ne m'aura pas fait long feu, pressée que j'étais de savoir où l'auteure voulait en venir. Au-delà de ça, j'ai trouvé le rythme du récit assez lent et inégal et je n'ai pas accroché avec les personnages ce qui me fait malheureusement baisser ma note finale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2018-09-17T15:16:54+02:00
Argent

J'ai découvert Hazel Wood grâce à une Booknaute que je ne remercierai jamais assez. J'ai passé un bon moment de lecture !

Déjà j'ai été séduite par le format du livre en lui-même (cette couverture) mais aussi par ce résumé très prometteur. Mais ce livre m'a quand-même réservé bien des surprises.

Tout d'abord au niveau de l'univers, j'ai adoré ! Je m'attendais à quelque chose d'assez "lumineux" mais au contraire, Hazel Wood et l'Hinterland sont des lieux assez sombres voir terrifiants. Ce côté un peu étrange m'a fait par moment pensé à Alice au pays des merveilles (c'est plutôt pas mal)

Je me suis beaucoup attachée à Alice. Elle change un peu des héroïnes "en tout point parfaite" qu'on a l'habitude de retrouvé dans les romans.

La plume de Mélissa Alberts est ma foie très fluide et agréable. Je lui reproche juste d'avoir un peu trop tardé à faire commencer son histoire mais elle se rattrape vraiment par la suite. Les rebondissements tombent quand il faut, on baigne toujours dans le mystère et le suspens

Bref, je recommande vraiment ce roman qui brille par son originalité mais également par ce petit côté "freaks"

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TheoNott 2018-09-09T21:39:46+02:00
Or

Ce roman est assez inédit, l'ambiance est gothique à souhait comme si l'ambiance des contes avaient été remaniée. Dans un style, Alice in madness (geek knows), et dans l'esprit des vieux contes bien crus. Mais j'ai vraiment apprécié cet univers tordu, plein de rebondissements, avec des descriptions à couper le souffle, je me serais cru à Hazel Wood avec Alice. La trame narrative est vraiment intéressante et j'ai adoré les personnages pour se qu'ils sont Alice cette anti héroïne qui reste de glace et qui évolue dans un monde en bouleversement. Elle apprends à tisser des liens avec son entourage, son inconditionnel amour pour sa mère, le fait qu'elle apprennes à se faire des amis Ellery. Petit pincement au cœur au vu de la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FollowTheReader 2018-09-03T18:59:42+02:00
Argent

https://followthereader2016.wordpress.com/2018/08/15/the-hazel-wood-melissa-albert/

Ce roman était dans ma PAL en VO alors qu’il est disponible en VF aux éditions Milan donc si l’aventure vous tente, vous n’êtes pas obligé d’attendre une traduction. Sinon que vous dire de ce récit, il est perturbant, dérangeant et déroutant mais c’est une lecture géniale.

Je dirais que c’est une expérience de lecture. Elle plonge son lecteur dans le flou, on ne voit pas vraiment où l’auteure souhaite nous emmener ni même ce qu’elle veut transmettre comme message. Mais, parce que oui il y a un mais c’est en fait une stratégie de construction très intelligente. Melissa Albert met juste son lectorat dans le bon état d’esprit pour se laisser piéger par son récit. Et ça fonctionne à merveille.

Alice n’est pas une héroïne qu’on aime, elle est assez froide et elle n’émeut pas, c’est même tout le contraire. J’ai donc vécu pour une fois ma lecture comme un élément extérieur et non comme étant partie prenante. C’est déroutant au début mais au final on finit par avoir une vue d’ensemble bien plus fine.

Alice part donc à la recherche de sa mère disparue. Elle tente de percer le secret d’Hazel Wood et de l’Hinterland. Avec l’aide de Finch elle va apprendre à se connaitre et pourquoi la malchance semble la suivre à la trace.

Avec ce roman on vit une histoire dans l’histoire sans s’en douter et c’est passionnant. C’est aussi un récit plus noir et plus sombre que ce qu’on peut lire généralement dans la littérature Young Adult. Certains passages et personnages secondaires ont de quoi vous coller des sueurs froides et pourquoi pas des cauchemars.

J’ai adoré la plume de Melissa Albert, son traitement brillant de sa trame et le fait qu’on reste avec de nombreuses questions à la fin de ce premier roman. Sa plume est fluide et par moment très détaillée, j’ai apprécié qu’elle décrive ses personnages et les lieux avec minutie. Je suis donc ressortie de cette lecture ravie et avec l’envie de lire ses autres parutions.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode