Livres
469 567
Membres
437 052

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

-Ne panique pas,il faut que je retire ce truc.Ce n'est peut être pas une arme fatale,n'empêche que je souffre le martyre moi aussi.

Et je retire mon panty gainant,là,dans l'entrée,non sans avoir d'abord envoyé valser mes talons hauts.

Cooper,lui,écarquille les yeux.

-C'est une proposition,ou je me fais des idées?demande-t-il,jetant sur le plancher un regard plein d'espoir.

Afficher en entier

- Non, réplique-t-il d'un ton ferme. Rien n'est trop beau pour toi. Mets-la. Et si on te le demande, dis que tu es fiancée. Je veux que tout le monde le sache, en particulier ma famille. Et plus question de s'enfuir pour se marier. Une fois qu'on aura royalement facturé mes services à Cartwight TV, on pourra, si tu le souhaite, se marier au Plaza Hôtel. Tu penses inviter combien de personnes? Et surtout, où veux-tu que nous passons notre lune de miel? Quelles poupées voudrais-tu ajouter à ta collection? Que dirais-tu de Paris? Ou de Venise? Ou bien...

Je jette mes bras autour de son coup, et je le serre à l'étouffer.

- Je n'arrive plus à respirer, Heather... dit Cooper d'une voix étranglée.

Mais ça m'est égal, je suis si heureuse, je voudrais ne jamais le lâcher.

Afficher en entier

Quand une fille mince vous dit que vous êtes en forme et que votre teint rayonne, ça signifie que vous êtes grosse et que vous transpirez.

Afficher en entier

– Nous avons prévu de nous marier en secret. Si l’un de vous révèle quoi que ce soit – y compris à mon frère ou à Tania –, je serai forcé de le tuer, c’est clair ?

Stephanie nous donne un aperçu plus complet de ses dents. Elle part d’un rire qui tient davantage du hennissement.

– Je ne plaisante pas, dit Cooper.

Le rire de Stephanie se fige.

– Cool, fait remarquer Christopher. J’ai horreur des grands mariages.

J’approuve :

– Moi aussi. Hein, qu’il n’y a pas pire ? Qui a besoin d’une nouvelle mijoteuse ?

Afficher en entier

-Oh non! s'écrie t-elle en remontant sur le haut de sa tête le masque qui lui protège les yeux.

Je constate avec stupéfaction qu'il s'agit d'une étudiante, Jamie Price. Elle a l'air horrifié.

-Gavin, c'est Heather. Tu as abattu Heather! Heather, je suis désolée.On n'avait pas réalisé que c'était toi.

-Heather?

Gavin remonte à son tour son masque. Puis abaisse son arme.

-Oh merde! J'ai foiré grave!

Afficher en entier

Sarah a beau partage mon bureau depuis près d'un an, elle ne m'a jamais posé une seule question relative à l'écriture de mes chansons - alors que j'en ai écrit beaucoup plus que Tania. D'accord, je ne suis pas parvenue à les vendre. Autant pour moi.

Afficher en entier

" J'avale ma salive. Puis, craignant la réponse tout en étant quasiment sûre de la connaître:

- C'est lié au fait que le camp d'été de Tania Trace a été transféré à Fischer Hall ?

- A vrai dire, oui. Mon père veut que je remplace le garde du corps de Tania. "

Afficher en entier

Les filles ont acquiescé.

J'en a conclu qu'il n'existe pas sur Terre de créature plus impitoyable (à l'exception des nazis, des talibans et éventuellement de la zorille du cap) qu'une adolescente qui décide qu'elle vous a dans le nez.

Afficher en entier

- Faut que je retire ce truc. Ne panique pas ! mais j'ai souffert le martyre toute la soirée !

Il se passe alors une main dans le dos et, du holster fixé à sa ceinture, sort l'arme de poing qu'il a gardée toute la soirée dissimulée sous sa chemise.

Je reste calme. Je n'écarquille pas les yeux.

Au lieu de ça je dis à mon tour :

- Ne panique pas, mais il faut que je retire ce truc. Ce n'est peut-être pas une arme fatale, n'empêche que je souffre le martyre moi aussi.

Et je retire mon panty gainant, là dans l'entrée, non sans avoir d'abord envoyer valser mes talons hauts.

Cooper, lui écarquille les yeux.

- C'est une proposition, ou bien je me fais des idées ? demande-t-il, jetant sur le plancher un regard plein d'espoir.

- Beuh. Non. Qu'est-ce que vous avez, vous les mecs à toujours vouloir faire ça par terre ? Qu'est-ce que vous lui reprocher au bon vieux lit confortable ?

Afficher en entier

– Heather Wells, dit-elle, secouant la tête. Heather Wells travaille dans un dortoir de l’université de New York et suit des cours de droit pénal.

– L’université de New York a de la chance d’avoir Heather, rétorque Cooper, fixant Stephanie droit dans les yeux. De même que les étudiants qui résident à Fischer Hall. Quant à l’aptitude d’Heather à contenir la criminalité et à faire respecter la justice sociale, Christopher en sait quelque chose. Pas vrai, Chris ?

Celui-ci est visiblement mal à l’aise :

– J’ai entendu raconter deux trois trucs en effet, marmonne-t-il.

– En fait, Stephanie, vous avez de la chance que ce soit Heather, et pas quelqu’un d’autre, qui vous ait trouvés ici. Elle assure en cas de crise. C’est une des nombreuses raisons pour lesquelles je l’épouse.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode