Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Heavy : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La légende de l'épée noire, Tome 1 : La naissance de l'épée La légende de l'épée noire, Tome 1 : La naissance de l'épée
Margaret Weis    Tracy Hickman   
Avec pour postulat de départ une prophétie qui annonce que la destinée du monde sera menacée par la naissance dans la maison de l'empereur d'un fils Mort mais vivant, cette tétralogie s'annonce, somme toute, assez classique.

Dans ce premier volume d'introduction, l'on suit principalement les destins croisés de deux personnages. Joram au début du récit est un bébé né Mort : dépourvu de tout don pour la magie. Un enfant que sa mère, une magicienne noble, a su préserver de l'élimination en lui enseignant la prestidigitation qui permet de faire illusion. Mais à l'âge de seize ans tout bascule lorsque le surveillant du petit village où ils vivent s'aperçoit de sa véritable nature. Saryon est un Catalyste, un diacre magicien qui a le pouvoir de donner la Vie à d'autres mages pour qu'il aient plus de puissance. Ayant plus jeune fauté en voulant lire les livres interdits il est sous la coupe de l’évêque Vanya qui l’envoi pour ramener Joram à la capitale.

L'univers est assez intéressant, avec un monde créé par les magiciens en fuit de leur monde d'origine où ils étaient pourchassés. Un monde où le don de magie est obligatoire pour pouvoir vivre. Un monde rétrograde de type médiéviste où toute forme de Technologie est bannie, et où tout est façonnée par la magie. En parallèle l'on découvre dans la deuxième partie du livre le Nulle Part, un monde plus habituel en fantasy où l'on rencontre des créatures fantastiques, plus évoquées que dépeintes, mais aussi les parias de la société qui on parvenu à échapper à une sorte d'Inquisition, et bien entendu les Sorciers : ceux qui détiennent le pouvoir des Arts Noirs c'est à dire une certaine forme de technologie.

Si l'univers est dans l'ensemble plutôt bien travaillé il existe une certaine ambiguïté car dans ce tome purement introductif on ne sait pas toujours qui est avec qui ni même clairement qui sont les camps en présence. Il existe de nombreux mystères à éclaircir et il faudra au lecteur patienter pour que tout se mette bien en place dans son esprit. Si les descriptions des différents types de magie sont bien traités et que les bases de l'univers sont bien posées l'on ne sait rien du royaume adjacent ni quelles sont les interactions avec le monde décrit ni avec le Nulle Part qui lui est peu décrit aussi. On en sait également peu sur les guerres passées, les technologies très avancées utilisées qui ont amener ce monde rétrograde.

Les personnages sont dans l'ensemble bien dépeints, leur psychologie est mise en place même si sur ce point on eusse préférer que pour certains elle soit un peut plus travaillée. On s'attache facilement à Saryon qui apparaît faible et désorienté par ce qu'il luit arrive mais on a un peu plus de mal avec celui de Joram qui au commencement est très froid, même glacial et qui ne commence à s'humaniser qu'à la toute fin du présent tome. Les méchants sont parfois un peu caricaturés mais on fini par les détester ce qui est l'essentiel. On a un même droit à un personnage qu'il est difficile à catégoriser et qui apporte la petite touche d'humour mais qui se révèle pour le lecteur assez énervant.

Au final on a une fantasy qui date un peu puisque écrite vers la fin des années quatre-vingt mais assez plaisante à lire malgré un manque cruel d'action.

par Goupilpm
Le Silmarillion Le Silmarillion
John Ronald Reuel Tolkien   
Une Bible, il n'y a pas d'autre mot pour tenter de résumer le Silmarillion. Toute l'histoire du monde y est décrite dans le détail et c'est encore un moyen de se rendre compte du talent, de l'imagination extraordinaire, de la passion et de la cohérence inimaginable de Tolkien par rapport à son univers. Encore un moyen, aussi, d'être transporté dans un monde si merveilleux et inquiétant à la fois, de le comprendre. On y découvre les origines et le passé de certains personnages emblématiques du Seigneur des Anneaux et parfois de faire les liens entre plusieurs protagonistes [Galadriel qui est la belle-mère d'Elrond, par exemple]. Je qualifiais le Silmarillion de bible plus haut. En effet, en plus d'être incontournable, il possède plusieurs points communs avec la Bible chrétienne (bien qu'à mon sens l'oeuvre de Tolkien est plus intéressant car plus poétique , entre autres) On y retrouve par exemple la création du monde, ce que l'on pourrait comparer au déluge,... Bien sûr comme tout ouvrage de Tolkien, le Silmarillion est ardu à lire, et à comprendre parfois, passant parfois du coq à l'âne tout en faisant appel à ce que l'on a lu précédemment. Il y a beaucoup de personnages et leurs liens entre eux ne sont parfois pas faciles à établir, beaucoup de termes employés sont en elfique ou autre langages, difficiles à retenir. Sans oublier bien évidemment que Tolkien fournit encore et toujours une multitude de détails pour nous faire vivre au mieux les aventures de Fëanor, Beren, Turgon et j'en passe. Etant une oeuvre totalement complète, le Silmarillion contient également des magnifiques illustrations dans certaines éditions, des généalogies bien pratiques, les divisions elfiques, les prononciations,...
Pour lire le Silmarillion, il faut s'armer de détermination, de concentration... Mais aussi de passion. Ne vous en faites pas, celle de Tolkien que l'on sent au fil des pages est contagieuse.
Guerres du Monde Émergé, Tome 1 : La Secte des Assassins Guerres du Monde Émergé, Tome 1 : La Secte des Assassins
Licia Troisi   
Bien ficelé, très sombre... Je pense qu'il s'agit là d'une introduction aux deux volumes suivants. L'héroïne est attachante, son histoire poignante. On souffre avec l'héroïne, maltraitée mais restant forte et pleine d'empathie. La lecture m'a incitée à dévorer la trilogie précédente : Chroniques du monde émergé. Là l'évolution de l'univers de l'auteur est intéressante, tristement prévisible, mais, l'espoir est présent et incite le lecteur a continuer l'aventure (2 tomes et sans doute d'autres trilogies à venir). pour moi, c'est un coups de cœur !

par Lilwen
L'Épée de Vérité, tome 1 : La Première leçon du Sorcier L'Épée de Vérité, tome 1 : La Première leçon du Sorcier
Terry Goodkind   
J'ai eu tout un choc lorsque j'ai commencé à lire le livre, je m'attendais à quelques choses de léger, ce qui n'est pas le cas. L'écriture est soignée et le livre déborde d'actions et d'aventures. J'ai bien aimé le premier et j'ai bien l'intention de lire le deuxième.

par jujube
L'Épée de Vérité, tome 2 : La Pierre des Larmes L'Épée de Vérité, tome 2 : La Pierre des Larmes
Terry Goodkind   
La suite desaventures de Richard et Khalan, toujours aussi palpitante
Terry goodking joue avec nos nerfs!
Il est difficile de lâcher ce 2ème tome
A lire absolument!!!
[spoiler]On est déchiré de les voir séparer, de voir la souffrance de Richard à l'idée de remettre un collier... mais également attendri par son nouvel ami, le garn[/spoiler]


par magdave
Willow - Crépuscule d'Ombre Willow - Crépuscule d'Ombre
George Lucas    Chris Claremont   
Elora a été cachée chez Torquil (Un Nelwyn des montagnes), par Thorn Drumheller, pour échapper aux Maïzans qui veulent la tuer. Face aux nouvelles alarmantes de la progression maléfique des Maïzans, elle décide d’aller rejoindre Thorn qui est devenu influant. Il est le conseiller du chancelier de la République de Sandeni et participe à l’organisation de la résistance. En chemin elle se rend compte de la situation désespérée dans lequel se trouve son monde. La magie est systématiquement détruite, les habitants s’entretuent, les mondes se mélangent... Elle rencontre un homme qui va l’aider dans son périple en lui apprenant le métier de troubadour pour qu’elle puisse passer inaperçue. Les Maïzans offrent en effet une récompense à quiconque leur remettra Elora, sous le prétexte qu’ils veulent la protéger, cette dernière étant la Princesse Sacrée...

par Debby
Le Guide du chasseur de fées Le Guide du chasseur de fées
Édouard Brasey   
Une excellente distraction pour tous les passionnées du petit peuple. De plus c'est un très bel objet

par Milathea
La science du Disque-monde La science du Disque-monde
Terry Pratchett    Ian Stewart    Jack Cohen   
La science du disque monde est un livre des plus intéressant. Il combine un roman se déroulant au sein de l'UI ainsi qu'une étude de notre monde au travers de petites anecdotes sur notre univers et sa science.
Parfois ardue à lire, les parties scientifiques sont particulièrement inintéressantes, pour les curieux.
Vous pouvez tout a fait le lire comme une histoire des annales du disque monde et ignorer les parties scientifiques, mais vous passerez à coté d'un travail de "vulgarisation" particulièrement travaillé.

par dipediou
Contes d'hiver d'ici et d'ailleurs Contes d'hiver d'ici et d'ailleurs
Anne-Yvonne Le Bars-Risacher   
"J'ai passé mon enfance en pays Pagan, bercée par le bruit de la mer, bercée aussi par les contes que disaient les hommes de la famille certains soirs d'hiver.
Plus tard, j'ai continué à écouter dans les pays où j'ai suivi mon mari-marin. J'ai quitté la Bretagne et la mer pour l'Alsace et sa forêt, après avoir séjourné en Algérie, au Sénégal, à Tahiti, en Russie, au Japon, au Canada, au Pérou.
Ce recueil est un bouquet choisi dans mon jardin de contes. Chacun peut y retrouver ses propres rêves: c'est le moment où tout semble possible.
Mes contes sont à tout le monde. Je les ai habillés à ma façon et les offres à ceux qui les raconteront en y mettant leurs mots, leur accent, leurs émotions.
Les contes sont fait pour être transmis. Ils sont liés à la vie."

par Heavy
Contes du Cap-Sizun Contes du Cap-Sizun
Yvon Crocq   
Les amateurs de contes traditionnels savent à quel point les Bretons sont friands des histoires fantastiques, où la magie de l'Autre Monde se mêle à l'épouvante.
Qu'ils n'aillent pas croire pour autant que ce genre soit intouchable: ces 22 contes parodiques et pleins de malice le montrent bien. Ici, le méchant korrigan n'est autre que le fruit de l'imagination d'un ivrogne qui s'attarde sur la lande ; le soit-disant sort jeté sur un champ inculte n'est qu'un canular monté pour se défaire d'un usurier trop regardant ; quand au diable lui-même, il est bien évidemment tourné en ridicule et renvoyé dans sa boite d'où il n'aurait jamais dû sortir.
Aussi, lorsque vous lirez ces contes à la veillée, autour de l'âtre, ne vous inquiétez pas: si vos auditeurs tremblent, ce ne sera pas de peur, mais de rire...

par Heavy
  • aller en page :
  • 1
  • 2