Livres
528 507
Membres
548 630

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Helena



Description ajoutée par Liligreen 2018-06-15T17:14:31+02:00

Résumé

La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue. Norma, seule avec ses trois enfants dans une maison perdue au milieu des champs, essaie tant bien que mal de maintenir l'équilibre familial. Quant à Tommy, dix-sept ans, il ne parvient à atténuer sa propre souffrance qu'en l'infligeant à d'autres... Tous trois se retrouvent piégés, chacun à sa manière, dans un engrenage infernal d'où ils tenteront par tous les moyens de s'extirper. Quitte à risquer le pire. Et il y a Helena...

Dans ce deuxième roman très attendu, Jérémy Fel dépeint un drame familial pour décortiquer avec une implacable maîtrise les mécanismes de la violence.

Afficher en entier

Classement en biblio - 99 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par leclipsa 2018-08-24T14:44:25+02:00

Elle avait reconnu, à travers les traits de ce jeune homme assis dans un coin, celui qu’elle n’avait pas revu depuis au moins trois ans, ce garçon qui à l’époque était bien trop jeune pour qu’elle ose s’y intéresser. C’était du moins ce que supposait Hayley, elle qui, à la façon dont sa mère en parlait, l’avait toujours soupçonnée d’être tombée amoureuse de lui bien avant leur rencontre. Elle avait vu des photos de son père à quinze ans. Il était déjà irrésistible. Ils avaient passé toute la nuit ensemble et ne s’étaient, dès lors, plus jamais quittés.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Helena est le second roman de Jérémy Fel.

J'ai lu d'une traite ce livre, dévorant les pages, comme emporté par une effroyable addiction. Et j'en suis ressorti presque sonné.

Pour autant, la première scène nous prévient, mais elle ne suffit pas à donner l'étoffe du roman : Tommy, presqu'encore un gamin, un des personnages qu'on retrouvera plus tard au cœur du récit, égorge des chats et des chiens dans un vieil abattoir désaffecté...

Le roman se situe en plein Midwest des États-Unis, précisément dans le Kansas. A un moment donné, je me suis demandé à quelle date se situait l'intrigue, tant certains personnages semblaient bien trempés dans leur jus. Non, nous sommes bien dans l'Amérique de Donald Trump, celle qui à cet endroit des États-Unis, a voté massivement pour ce Président.

Les personnages avancent un à un dans la torpeur de l'été. Il y a tout d'abord une forme d'insouciance qui caresse des adolescents qui se cherchent. Ils ont des rêves plein la tête et veulent changer de vie.

La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue. Mais voilà qu'au retour d'un tournoi, sa décapotable rouge tombe en panne dans un village en plein Kansas, pour elle c'est un endroit sordide, une sorte de brousse sauvage, perdue dans l'Amérique civilisée. Quelle galère ! La garagiste indique qu'il faut commander une pièce qu'il n'a pas en stock, cela ne prendra qu'un jour tout au plus. Heureusement, c'est sans compter sur la solidarité du coin, Norma qui habite aux abords du village, connaissance du garagiste, propose à Hayley de l'héberger pour la nuit dans sa grande maison au milieu de nulle part, en pleine campagne...

C'est ainsi que le décor se plante progressivement autour de cette voiture qui tombe en panne, d'une maison adossée à des champs de maïs qui s'étendent à perte de vue, d'une femme généreuse qui propose l'hospitalité... Sauf que Norma a pour fils le fameux Tommy qu'on a rencontré au début du roman...

Avant que tout ne bascule, nous avons juste le temps d'apprécier comme Hayley la quiétude du lieu, le temps qui semble figé dans cette campagne sereine, le vent qui agite au loin les épis de maïs comme les vagues d'un océan. Juste le temps d'apprécier cela avant que tout ne bouscule, irrémédiablement... Voilà, j'en resterai ici sur le récit. Je vous laisse le plaisir de découvrir la suite...

Que dire sur ce livre qui décoiffe totalement. Plusieurs voix viennent dire les uns après les autres les fragments d'une histoire qui les lie les uns aux autres dans un puzzle infernal. On entend leur voix et on est perdu, on ne sait plus s'ils sont victimes ou bourreaux. On est pris à notre tour dans l'histoire comme dans une de ses tornades du Midwest qui savent tout démolir sur leur passage...

Le récit est sans répit, nous tient en haleine jusqu'au bout.

Nous sommes à chaque instant comme sur un fil tendu au-dessus du vide. J'ai ressenti une forme d'addiction qui m'empêchait par moment de lâcher ce livre dense.

J'ai apprécié le récit, le cœur de l'intrigue qui se construit comme une traînée de poudre emportant un à un les personnages vers un destin implacable. Les personnages ont de l'épaisseur. On se surprend à les contempler dans une forme de gêne qui ne nous laisse pas indemne. Dans ce drame familial, car c'en est un, une petite lumière semble à chaque instant retenir son souffle et nous parler à voix basse, au bord de l'abîme, car dans chaque personnage il y a aussi une humanité et c'est cela qui rend beau et tragique ce roman vertigineux.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je suis très perplexe apres ma lecture.

C est très bien écrit l écriture est fluide sans temps mort on ne s ennuie pas une seule seconde mais je n ai pas aime l histoire non pas pour la noirceur ou les sujets qui y sont abordés mais je n ai pas compris où l auteur voulait nous emmener.

Le rôle de la mère pour ma part est trop ambivalent la froideur de ses actes la lâcheté sous couvert d amour maternel je n y ai pas cru , je voyais une psychopathe plutot qu une mere face a des choix extremes capable du pire pour proteger les siens, ce personnage ne m a pas convaincu.

La fin est on ne peut plus bizarre et je ne vois vraiment pas ce que vient faire Helena dans cette histoire ni dans le titre d ailleurs.

Bref une fin frustrante, un épilogue complètement raté, un livre (même si nous sommes tous humains ni bons ni mauvais) dans lequel a la limite les bourreaux sont les victimes des victimes.

Bon un ressenti aussi brouillé que mon commentaire.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par marggaux 2020-11-12T16:50:39+01:00
Commentaire ajouté par Totopinette 2020-09-19T23:23:12+02:00
Pas apprécié

J'hésitais déjà à abandonner au bout de la cinquantième pas. Finalement, j'ai tenu jusqu'à la deux-centième page (environ). Quel calvaire !

Peut-être que le moment était mal choisi pour lire ce roman ... peut-être avais-je besoin de quelque chose de plus léger ... Peut-être !

Quoiqu'il en soit, il m'a toujours été difficile de lire des œuvres qui trainent en longueur pour rien. Et c'est la sensation que j'ai eu ici. Généralement, les romans noirs et les thrillers m'emportent. Je ne crois pas me souvenir d'un seul thriller que j'ai abandonné ... Il y a un début à tout, visiblement.

Outre le rythme, j'ai eu un problème avec la cohérence. Quelqu'un se fait violer et agresser dans une maison pleine de monde et personne n'entend rien. Tout va bien, ce sont des bruits normaux ... En même temps, quand la mère est aussi tarée que le fils ... Enfin bref, ça ne m'a pas animé. Peut-être que je réessaierai de le lire. À un autre moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pauppau 2020-07-03T14:31:47+02:00
Lu aussi

Je suis mitigée. Très bon début de lecture, histoire tout de même prenante, des passages assez glauques. Puis vers la fin je ne comprends plus, l'histoire traîne en longueur... Tellement que j'ai mis des semaines à le finir alors qu'il ne me restait que quelques pages mais j'en avais pas envie. L'histoire de donnait plus envie. Trop de descriptions pour rien, le livre aurait pu se finir bien avant. Et la fin m'a énormément déçue. Bref je suis passée à autre chose !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loeilnoir 2020-03-20T21:49:35+01:00
Argent

Quelle claque que ce roman ! Un livre dont la couverture seule est une promesse, me rappelant celle, toute aussi inquiétante, d’Alex de Pierre Lemaitre. Dès les premières lignes, je sais que je ne suis pas là par hasard, ce que je tiens dans les mains sera réaliste, cruel et addictif… Je cherchais du noir: en voilà… Toutefois, je me suis laissé le temps après la lecture de digérer ce livre et me rendre compte à quel point il a été traité avec intelligence et subtilité: j’ai éprouvé le besoin de l’autopsier pour en approfondir les rouages et en explorer la mécanique imparable.

J’ai tout d’abord été surprise de le trouver au rayon roman et non thriller/policier de ma bibliothèque : une erreur de classement comme je l’ai d’abord supposé en lisant le premier chapitre ? A la réflexion non, et la question mérite d’être soulevée car ce roman possède le contenu d’un thriller psychologique mais est, à mon avis, bien plus que cela… Car le sujet essentiel de ce livre est l’amour, et pas n’importe lequel… Celui d’une mère… L’Amour d’une mère et son importance primordiale. Nous n’avons pas là un thriller mené tambour battant, enchaînant les scènes d’action : si l’ensemble est savamment construit et intrigue comme il se doit, l’auteur prend soin de planter le décor et prend le temps qu’il faut pour que nous soyons imprégnés des personnages : l’alternance de chapitres consacrés au point de vue de chaque interlocuteur nous laisse sans répit… Nous allons partager le quotidien d’une famille américaine en apparence lambda (en apparence seulement…) et nous astreindre à quelques clichés type Desperate Housewives, extrêmement trompeurs et surtout nécessaires à notre immersion dans la vie de ces personnages ô combien complexes.

Norma Hewitt, la petite quarantaine, est une mère de famille, aimante, attentionnée et possessive: elle n’a d’yeux que pour sa fille Cindy, huit ans, qu’elle veut propulser reine d’un concours de mini-miss… Elle est aussi la mère de deux garçons : Graham, plutôt bien dans ses baskets, qui projette d’intégrer une école de photographie à New York, en compagnie de sa petite amie. Reste à l’annoncer à Maman… Et puis, Tommy… qui visiblement souffre de quelques problèmes psychologiques, dont on a un aperçu dès le premier chapitre…

L’été s’annonce plus chaud que d’habitude dans les environs de Wichita, Texas… et c’est dans ce contexte qu’une jeune femme, Hayley Hives, fraîchement plantée par son petit ami, projette de se rendre chez sa tante, dans le Missouri, pour un entrainement à un tournoi de golf… Quatre heure de route au volant d’une Chevrolet flambant neuve… Ces personnages vont finir par se rencontrer: où, quand, dans quelles circonstances?… La tension grimpe au fil des pages… et j’ai rarement eu autant envie d’hurler à un personnage de faire demi-tour…

Si certaines scènes sont éprouvantes, décrites de façon quasi cinématographiques, et marquent les esprits par leur violence, ce qui rend ce livre vertigineux est la mise en abîme de chacun des événements : les décisions se succèdent et tirent irrémédiablement vers la catastrophe… L’engrenage est fatal : les pièces s’assemblent et la toile se tisse, enfermant chacun des personnages dans un piège sans issu… L’auteur pousse le lecteur dans ses retranchements : qu’aurions nous fait si… et les personnages qui au départ sont d’une superficialité déroutante deviennent si réalistes que l’on comprend chacune de leur motivation. Les origines du mal sont étudiées… scrupuleusement disséquées pour nous offrir en plus d’un excellent thriller psychologique, une leçon à méditer : l’amour d’une mère change tout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Oryana35 2019-10-22T23:20:06+02:00
Or

L'intrigue est captivante et addictive, avec des personnages travaillés et convaincants. Dès que les événements se mettent en place, on comprends que certaines choses vont mal finir. Il y a des scènes assez dur, parfois violente et la réaction de certains personnages sont surprenantes voire déroutantes.....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elo971 2019-09-05T04:12:26+02:00
Lu aussi

J'ai eu énormément de mal avec ce livre, je dois l'avouer.

Malgré une écriture assez fluide et des personnages "corrects", je reste sur une impression de "trop" et de "trop peu" à la fois.

Le "trop", c'est les descriptions de moments durs, que ce soit sur le plan psychologique, sur le plan violence ou sur le plan horreur. N'étant pas fan des romans d'horreur ou de violence, j'ai failli abandonner à cause de ces passages, que je trouvais trop durs, trop fréquents et qui auraient pu apporter la même chose à l'intrigue en étant édulcorés.

Le "trop peu", c'est ce suspense insoutenable Spoiler(cliquez pour révéler)"Mais qui est cette Helena ?" qui se révèle être très décevant, selon moi ... "Quoi ? Tout ça pour ça ?" Mouais. J'ai quand même continué ma lecture, malgré le dégoût que m'inspiraient certains passages, pour enfin comprendre ... Un peu déçue par la fin, donc.

Au final, je sors de cette lecture avec une impression très mitigée. L'intrigue se tient, quasiment du début à la fin, les personnages sont complexes, même si un peu trop dans l'exagération. Malgré tout, la présence de certains passages, ce suspense qui n'aboutit sur presque rien et la "fin" de l'intrigue font que je reste assez déçue de ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenna95 2019-05-30T11:36:42+02:00
Bronze

J'avoue que j'ai du mal à comprendre.

Ce livre n'est pas un vrai thriller (aucun suspense, retournement de situation, c'est juste une histoire digne d'un film d'horreur). Thriller psychologique ? Mouais, je reste dubitative. Les personnages sont trop extrêmes et exagérés pour vraiment être crédibles. C'est le risque quand on tient à dépeindre des personnages "monstrueux".

Parce qu'il n'y en a pas un pour rattraper l'autre : Tommy n'est qu'un psychopathe sadique en pleine crise psychotique, et pourtant, personne ne s'intéresse à lui, sa pathologie, et les soins dont il aurait besoin, même sa mère. On le laisse divaguer, crier sur les toits que l'ogre lui veut du mal et on le laisse en toute liberté, tout en sachant qu'il est dangereux. Incroyable...

Quant à Hayley, elle n'a clairement pas le rôle d'une victime, c'est peut-être pour brouiller les liens entre bourreau et victime mais cela n'en reste pas moins un personnage abject et détestable (on le sent dès les premières pages et cela se confirme avec son comportement par la suite).

La mère, vraiment pas mieux, cantonnée à son rôle de mère aimante et protectrice et prête à n'importe quoi pour ses enfants, et ne réfléchit pas une seconde : elle fait vraiment n'importe quoi, elle est imbuvable et odieuse. Spoiler(cliquez pour révéler)La question, comment réagirait-on en apprenant que son fils est un violeur est délicate, et il est difficile d'y répondre à froid comme ça, mais pour moi une chose est sûre : une personne saine d'esprit ne réagirait pas ainsi : on peut protéger son gamin sans séquestrer une fille et la laisser crever dans une cave.

Bon, si on oublie le manque du suspense, et les personnages peu convaincants, on nous offre une histoire d'une absolue noirceur. Mais c'est au fond, ce que je ne comprends pas : l'histoire n'est pas extraordinaire, ni spécialement originale. L'auteur ne propose pas vraiment d'innovation, et ne fait pas vraiment preuve d'audace dans la narration : on a simplement un récit raconté à plusieurs voix, les quatre personnages impliqués dans l'histoire, en alternance. L'intrigue n'a a rien de particulier, si ce n'est son atmosphère glauque et malsaine.... Et pourtant c'est bizarrement addictif, et on se laisse prendre au jeu, et on est embarqué dans cette histoire au rythme haletant. Ce n'est pas qu'on veut le fin mot de l'histoire (parce qu'il n'y en a pas, et on s'en rend vite compte), mais on veut suivre l'histoire de ces personnages détestables à souhait.

Du moins, dans un premier temps. A partir du moment où Hayley est libérée (soit à la moitié du bouquin), j'ai trouvé qu'il y avait pas mal de longueurs, et de choses inutiles. Les 700 pages n'étaient vraiment pas nécessaires, à mon avis, au bout d'un moment, ça faisait remplissage.

J'ai du mal à voir où l'auteur voulait nous mener, finalement. Surtout que si le sujet est juste ce dont une mère est capable pour son enfant, on passe à côté de pas mal de choses.

On part sur une fin bizarre qui n'apporte pas grand-chose, et qui n'a rien de vraiment surprenant, et des zones d'ombre qui persistent.

Spoiler(cliquez pour révéler)Tout d'abord, le suicide du père semble bizarre, lui qui semblait vivre pour sa fille, et pourquoi à ce moment précis ? Le point de vue d'Helena à l'épilogue, qu'apporte-t-il ? C'est un personnage totalement absent du récit jusque là, et qui n'apporte vraiment rien (alors donner son nom au livre, c'est plutôt étonnant) Des gens qui meurent complètement gratuitement, et dont on aurait pu vouloir en savoir davantage.

Bref, trop de défauts pour vraiment apprécier cette (longue) lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tessa29 2019-03-15T08:05:44+01:00
Lu aussi

Je l'ai enfin terminé et ça était un vrai challenge. Je ne suis pas une lectrice de thriller noir et helena est mon premier livre dans ce genre. Le sentiment de malaise que j'avais pendant ma lecture ne m'a pas plu. C'est glauque, malsain enfin bref pas pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par passiondulivre88 2019-03-12T13:38:35+01:00
Lu aussi

J'ai lu "Les loups à leur porte" avec un certain plaisir. Aussi, je n'ai pu résister à la tentation de me plonger assez vite dans ce nouveau roman, d'autant que les retours des lecteurs m'y ont encouragé. Dans ce nouveau roman, qui est un peu une suite puisque l'auteur y fait quelques rappels habiles de certains faits émergeant du précédent (ce qui, au passage, ne nuira aucunement aux lecteurs ayant fait l'impasse sur le premier), j'ai retrouvé l'atmosphère particulière que l'auteur a su distiller dans son premier coup d'essai. Atmosphère qui ressemble à celle dont nous recouvrent ces auteurs comme Stephen King ("Misery"), Douglas Kennedy ("Cul de sac") ou, surtout, à mon sens, Donald Ray Pollock ("Le diable tout le temps"). L'auteur est parvenu à sortir un second roman à la quasi hauteur du premier (il me manque un petit quelque chose, que je n'arrive décidément pas à définir), ce qui, paraît-il, n'est pas une mince affaire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kymmy38 2019-01-19T12:20:30+01:00
Or

Ce livre est une vraie claque. Les personnages sont poussés et très bien travaillés. A chaque chapitre on évolue avec un des personnages principaux.

Hayley la jeune bourgeoise qui veut devenir championne de golf qui va se retrouver coincé au mauvais endroit.

Norma la mère de famille qui ne veut pas regarder la réalité en face et qui chaque fois prend de mauvaises décisions

Tommy le jeune garçon timide qui se révèle être un âme torturé depuis l'enfance dont on comprendra très vite pourquoi.

Graham son frère ainé, qui veut partir loin de cette campagne du Kansas qui va prendre une décision qui va se retourner contre sa famille.

et la petite Cindy dont on ne connait pas les pensées mais qui va subir le revers de la médaille des différentes décisions de tout ce petit monde.

C'est un livre foisonnant de vies, de morts et d'horreurs.

J'ai beaucoup aimé.

Afficher en entier

Date de sortie

Helena

  • France : 2018-08-22 (Français)

Activité récente

Myl99 l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-08T17:04:58+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 99
Commentaires 32
extraits 10
Evaluations 46
Note globale 7.57 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode