Livres
554 737
Membres
599 934

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de HELENE45 : Mes envies

Matière noire Matière noire
Ivan Zinberg   
✔️Mon ressenti : Quand je ne connais pas l’auteur, je suis une lectrice de couverture. Dès j’ai vu celle là à la sortie du roman, j’ai immédiatement su que je devais lire ce roman. J’ai rencontré l’auteur en février dernier à Noeux Les Mines. Le moment idéal pour agrandir ma PAL. D’un côté un enquêteur, de l’autre un journaliste. Ils enquêtent tous deux sur des affaires où les victimes sont des femmes. Deux disparues. Leurs enquêtes les amèneront à se dépasser et à cotoyer ce que l’humanité fait de pire.
Lors de la rencontre, Ivan m’a expliqué que c’est son premier roman prenant pour décor la France. Il souhaitait pour celui ci, en plus du suspense et de l’histoire originale, nous montrer la réalité et être le plus fidèle possible à ce qu’il se passe sur le terrain. C’est mission réussie.
Les deux enquêtes, avances en parallèle. On passe de l’une à l’autre sans difficultés, Ivan offre de nombreux repères. Les chapitres courts donnent le rythme et l’envie d’assouvir notre curiosité rapidement. De ce fait, c’est un livre que j’ai eu beaucoup de mal à reposer !De plus, au fil du récit, le rythme s’accélère rendant la fin complètement anxiogène.
La seule chose qui m’a manquée c’est l’histoire personnelle des personnages principaux. Oui je sais, dans la police on dédie sa vie aux enquêtes mais quand même… Enfin la fin, m’a laissé entrevoir quelques bribes…;) A voir si Ivan envisage un suite…
En bref un excellent polar totalement réaliste.
?Citation : « L’être humain est programmé pour tout supporter. Et survivre. J’en ai fait l’expérience et je sais que c’est vrai. »
?Mots Clefs : Polar / Disparition / Enquête / Journaliste / Flic
?Ma note : 18/20
1991 1991
Franck Thilliez   
Le Saint-Graal, le dernier Thilliez ! Le roman par lequel tout a commencé : la première enquête de Franck Sharko!

Décembre 1991, Franck Sharko, fraichement sorti d école, prend ses marques au 36 quai des Orfèvres, en reprenant l affaire des Disparues du Sud parisien: entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, l enquête est au point mort. Sharko s investit dans ce dossier jusqu à ce que, à quelques jours de Noël, un homme paniqué le somme de l aider. Il vient d entrer en possession d une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac. Au dos de cette photo est notée une adresse, qui va mener le jeune inspecteur sur les traces d un tueur sadique, féru de littérature, de magie et de rituels vaudous

Mr Thilliez est un magicien: le temps d un roman, il est capable de nous transporter à une époque où l on communiquait par fax, où la musique sortait d un walkman, où l on trouvait nos contact à l aide d un bottin ou au mieux du Minitel Besoin de passer un coup de fil urgent, courons à la cabine téléphonique la plus proche : à un kilomètre ? Mais à pied, ça use !! Un brin nostalgique en cette période tourmentée, l auteur ne nous aide pas à rajeunir, mais c est pas le but non plus! J imagine les plus jeunes de ses lecteurs chercher « annuaire » dans le dictionnaire Et d énumérer la liste des objets dont le concept même a disparu ou est tombé en désuétude. Et oui, il fut un temps où les réseaux sociaux c était le porte-à-porte, le bouche à oreille, le « téléphone arabe » Drôle d époque ! Ce n est pas ce que je retiendrai le plus de ce livre mais ça a le mérite de faire sourire. Et puis, l auteur a surtout mis l accent sur les difficultés rencontrées à l époque pour mener à bien une enquête criminelle. La lenteur des procédures qui, faute de moyen technologique, impliquent énormément de moyen humain et de temps donc pour aboutir à des résultats. L équipe est d autant plus soudée qu une communication efficace est nécessaire (exemple de « la bulle » : ce carnet où chacun met en commun ses déductions, ses remarques ). De nouveaux personnages que l on découvre ici, forment cette première équipe, qui va devoir se serrer les coudes face à un tueur qui se joue d eux et les entraîne dans un effroyable jeu de piste.

Franck Thilliez est également féru de magie noire, et là ça rigole moins Il est capable, par un tour de passe-passe de quelques pages, de nous entraîner dans des lieux sordides qui sentent le soufre, la folie et la perversion. Dans cette double affaire, il fait toujours preuve d une imagination terriblement sordide, macabre, c est un « jusqu au-boutiste » du mal, qui une nouvelle fois, nous entraîne au chevet d esprits profondément dérangés. Ames sensibles s abstenir ou pas! Il n y a pas une once d espoir dans ses romans, et les plus récalcitrants d entre vous me demanderons pour quelles raisons lire un roman où il n y a pas d espoir??? Parce qu il vaut mieux le garder pour la vraie vie!

Beaucoup d émotion également que de découvrir un Franck Sharko dans sa première enquête, le profil psychologique de ce flic hors-norme se dessine déjà alors qu il n a qu une petite trentaine d années : déterminé, perspicace et sensible. On pressent déjà chez le jeune lieutenant l homme qu il va devenir par la suite, au fil d enquêtes toutes plus sordides les unes que les autres. Cette première enquête ne va pas l épargner, va le lancer dans le grand bain, lui octroyer un baptême du feu digne de ce nom.

L inconditionnel lecteur connaît l avenir que Franck Thilliez a réservé à son personnage, et se fait donc voyeur bien malgré lui Personnellement, j aime beaucoup Sharko et j ai trouvé émouvant de partager ses pensées à propos de Suzanne son amour de l époque, l imaginer fonder une famille avec elle alors même que pour sa première enquête, il trouve le monde dans lequel il vit particulièrement maudit, quand on sait ce qui attend la jeune femme par la suite (Train d enfer pour ange rouge). La détermination sans faille de l inspecteur trouve sa source dans sa ville d origine: Bruay La Buissière où l auteur fait brillamment la jonction entre réalité et fiction.

Epoque des premières fois pour Sharko : première enquête, première autopsie, première découverte des quartiers de la capitale qu il arpente à longueur de journée pour du porte-à-porte. Première liaison sérieuse et promesses que l on croit pouvoir tenir, puis non-dits et mensonges car un quotidien de flic ne se partage pas avec l être aimé Ce sera également les premières désillusions face à un métier des plus difficiles, et une première confrontation avec l IGPN Bref, un début de carrière qui commence très fort

Une réflexion sur l œuvre générale de l auteur : dans le duo Sharko-Hennebelle, il me semble que l inspecteur tient désormais une place prépondérante, Mr Thilliez a t-il prévu dans de futures enquêtes de rétablir la parité ?

En conclusion, 1991 est un roman indispensable pour comprendre l un des personnages les plus marquants du thriller français!

par loeilnoir
La Chasse La Chasse
Bernard Minier   
Très bon roman sur des sujets très actuels : racisme, minorités, incivilités, manque de respect, violence policière...
Impact Impact
Olivier Norek   
Je suis un peu troublé par ce livre. Ce n'est pas vraiment une enquête policière. Les héros ne sont pas vraiment attachants comme dans les livres précédents de l'auteur. La fin est un peu optimiste, elle tourne à l'anticipation.
Pourtant ce livre est bien documenté, ce pourrait être un livre coup de point. Un appel, une sonnette d'alarme. Il faut le prendre comme ça parce qu'il dénonce vraiment une réalité brûlante.
Je pense aussi que l'auteur ne va pas se faire que des amis.

par oboys
L'Illusion L'Illusion
Maxime Chattam   
L'auteur est classé en diamant ( groupe) mais concernant ce titre il devrait être dans " j'ai lu aussi " . pourquoi?
Et bien je dirai : désillusion !
Grosse déception, en effet . J'ai terminé ce livre par respect pour cet auteur qui fait parti de mes chouchous. 5 jours sur un Chattam , déjà mauvais signe et cet après midi j'ai bouclé les cent dernières pages pour m'en débarrasser et passer à autre chose.
Je me suis ennuyée , j'ai failli lire en diagonale, voir arrêter tellement plus de la moitié du livre est lente . C'est un livre d'atmosphère qui ne m'a pas captivée . J'ai aimé le dernier quart du livre mais c'était trop tard pour changer mon sentiment sur l'ensemble de cette histoire.
Loup y es tu ? Loup y es tu ?
M. J. Arlidge   
Un tome de la Saga "Helen Grace" est toujours une valeur sûre et celui-ci ne fait pas exception. L'intrigue n'est pas très originale, mais le schéma narratif en fait un redoutable "page turner". Seul petit bémol, j'ai comme une impression que l'auteur a fait le tour de son héroïne. Peut-être devrait-il commencer une nouvelle saga ?

par LeoLabs
À la folie, pas du tout À la folie, pas du tout
M. J. Arlidge   
Premier petit bémol sur un livre de la série des Helen Grace. Moins de suspense, quelques évidences pratiques pour l'auteur mais qui gâche la lecture d'un bon polar. Sans spolier, découverte de la 1ère victime, par Helen Grace en personne, drôle de coïncidence... Bref, pas le meilleur opus. Je vais attendre le prochain qui est annoncé pour me faire mon opinion. D'aitres grands auteurs ont aussi eu des coups de mou...

par serjyo
A vif A vif
René Manzor   
Oui, mais...

Ce livre était un cadeau, et je ne connaissais absolument pas la plume de René Manzor avant de me plonger dans ce thriller.

Inutile de refaire le tour du synopsis, allons à l'essentiel. Nous retrouvons ici le capitaine Julie Fraysse, qui va mener l'enquête sur le meurtre sordide d'une petite fille retrouvée immolée dans les bois. Cette enquête va faire revenir Julie dans son village natal, où elle a pu grandir auprès de sa famille et de ses amis, dont Pierre Guinet, qui n'est autre que le père de cette petite fille retrouvée morte.
Elle va alors prendre l'affaire à cœur, et va devoir coopérer avec Novak, qui n'est autre qu'un ancien capitaine interné après avoir enquêté sur une histoire similaire, celle de l'immoleur, quelques années plus tôt.
Julie va avoir besoin de son aide pour résoudre cette affaire, et Novak va le lui apporter, au péril de sa santé, puisque cette affaire qui était jusque là classée pour lui, rouvre de vieilles blessures et le replonge dans sa folie...

Dans le fond, une histoire plutôt sympathique, mais quelque peu banale. Le déroulé n'a rien de transcendant, mais il se lit bien. On est plutôt dans un style "polar" pour moi, uniquement placé du côté des enquêteurs. On suit son évolution tout au long des chapitres, sans grand rebondissements.
L'intrigue n'est pas révolutionnaire non plus, c'est un peu du réchauffé, il faut se le dire. La façon dont cette enquête évolue également, certaines ficelles étaient un peu trop grosses en mon sens.

Par contre, ce qui a relevé cette lecture, c'est le personnage de Novak. Je l'ai adoré ! J'ai aimé cette façon qu'à René Manzor de nous confondre dans la folie de ce personnage. Si bien que, j'étais souvent perdue dans ma lecture : est-ce la réalité ? Un moment de folie ? C'est ça qui me transporte dans mes lectures. Ces moments "psychos", où l'on ne sait plus sur quel pied danser. René Manzor m'a carrément embarqué avec ce personnage, sa façon d'aborder l'enquête. Sans Novak, cette lecture aurait été plutôt fade. On se laisse porter, ça se lit vite et bien grâce aux chapitres très courts, mais il manquait du piquant pour moi.

En bref, j'ai toujours un doute sur cette fin... je n'arrive pas à trancher, et savoir quoi en penser. A vous de voir !
Une bonne lecture, se lit assez rapidement, un personnage principal hyper attachant et complètement dingue, j'ai bien apprécié. :-)

par at_books
La Chair de sa chair La Chair de sa chair
Claire Favan   
Le pitch : Mère célibataire de trois enfants, Moira O’Donnell cumule trois jobs pour joindre les deux bouts, payer les factures, nourrir la famille et payer les soins outrageusement onéreux de sa cadette. Malgré tous ses efforts et l’aide précieuse de son aîné sur qui elle se repose au quotidien, les services sociaux l’ont en ligne de mire… La descente aux Enfers ne fait alors que commencer…

Mes Bookinautes chéris… Parmi les nombreuses sorties littéraires ardemment attendues ce mois-ci figurait bien sûr ce titre, dernier né d’une autrice que j’adore et dont je crois avoir dévoré l’entière bibliographie… Aussi, malgré une PAL qui déborde autant que mon planning, je me suis évidemment ruée en librairie dès sa sortie… Pour n’en faire qu’une bouchée une fois le week-end arrivé…

Si l’intrigue semble assez convenue de prime abord, elle s’avère plutôt inattendue et surprenante… Bien plus sombre et saisissante que je ne l’avais prévue !
Terre d’accueil de la plupart de ses titres, l’autrice nous emmènne une fois encore aux Etats-Unis pour nous offrir un thriller psychologique bigrement bien ficelé et dangereusement réaliste. Partant de cette thématique aussi vaste que complexe qu’est la maternité, Claire Favan l’aborde sous un angle touchant et inédit mais particulièrement crédible, nous entraînant dès lors dans un véritable maëlstrom d’émotions et autres sentiments jusqu’à une fin absolument ahurissante.
Outre une intrigue habilement menée, l’autrice a su doter son récit de personnages richement étoffés, leur offrant profondeur, substance et supplément d’âme pour une frappe empathique maximale… Car évidemment, ça fonctionne et ça fait mal. Difficile de trop en dire à ce sujet mais il vous faut absolument rencontrer cette famille prise dans l’oeil d’un cyclone meurtier qu’on appelle la vie.
Servie par une plume fluide, efficace et soignée, un style redoutablement élégant et emprunt d’émotion, cette lecture à la fois sombre et addictive fonctionne comme un piège : terrible et machiavélique mais décidément impossible à éviter.

En bref, l’autrice nous administre une claque littéraire magistrale et nous montre une fois encore qu’elle maîtrise le thriller psychologique comme personne… Fallait-il seulement en douter ?
(Lu en mars 2021)
Chronique complète : https://deslivresetmoi7.fr/2021/03/chroniques-2021-la-chair-de-sa-chair-de-claire-favan.html
Le Repas Le Repas
Vincent Hauuy   
Mon avis
Alors là ! Punaise de punaise !
Cette nouvelle, si vous n’êtes pas fan de l’auteur après CA ! Je vous jure que vous aurez envie de lire tout ses autres histoires ; parce que ce n’est pas possible une plume pareille ! Il s’agit de Marc, policier d’état qui s’apprête à rencontrer la famille de sa nouvelle petite amie . Cela ne l’enchante guère ….
Beau papa : ancien juge pas piqué des hannetons ( Comme l’histoire d’ailleurs !)
Belle maman : Nymphomane cougar
Petite amie : elle cache bien son jeu !! La garce !
Le tout dans une maison de campagne perdue dans le trou du cul du monde en pleine saison d’hiver …..
Esprits criminels à côté , c’est le petit frère !
Une histoire de folie !! Une plume qui vous prend dès la première page et qui défile vite sans pouvoir respirer ; enfin si à la fin avec une consultation chez votre cardiologue à prendre de suite après votre lecture !!
Bref, à lire d’urgence !! Un auteur doté d’une imagination à faire des scripts pour des séries du genre de ses écrits !! Une nouvelle ? Oui , mais accompagnée d’une sacrée claque !!
Sur ce , vous n’arriverez pas à me faire parler pour savoir comment toute cette épopée se termine , à moins d’un gros pot de vin ….. Naaaananèreuuuuh !!!
Allez à plus !!

par astonDB9

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode