Livres
524 360
Membres
542 578

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Hellminster : Liste de diamant

Chantier Chantier
Stephen King   
J'ai trouvé un message important dans ce livre qui montre comment la vie d'un homme va changer du tout au tout à partir d'un mécontentement ; ce qui est alors le prétexte à laisser sortir tout ce qu'il gardait en lui jusqu'alors. Sa vie, sa famille, son emprisonnement dans sa position, sa soif de liberté. Tout ça va voler en éclat quand il va... péter les plombs. Trouvant alors un but, une destination, il va tout faire pour aller jusqu'au bout et porter ce coup symbolique contre la société, contre le monde. C'est la résistance d'un homme seul contre la vie qui le bouffe.
Marche ou crève Marche ou crève
Stephen King   
ça faisait déjà un moment que je l'avais dans le collimateur, et je m'y suis finalement mis, malgré que je doive bosser...
Au début j'avoue je me suis demandé comment SK allait pouvoir justifier cette marche en apparence stupide et à laquelle personne ne voudrait participer. C'est vrai quoi, après tout, qu'est-ce qui les oblige ?
Mais l'intérêt du bouquin n'est pas là.
Cette marche (terme employé à la place de "livre", car ici il ne s'agit que de ça : la marche) m'a apparu au fur et à mesure comme un récit relatif à la mort. La mort, ici, est omniprésente. Pas parce qu'il y a beaucoup de morts, ça c'est le côté visible, superficiel. Mais parce qu'à tout moment, à chaque page, la mort est là, dans l'esprit, dans les pensées, derrière celui qui marche, sur chaque pas. Et si on s'arrête, elle nous tombe dessus. Ainsi, on suit la marche de Garraty, qui lui aussi, comme les autres, participe. Pourquoi ? Il ne sait pas très bien. Mais on comprend, nous lecteurs, peu à peu comment fonctionne ce monde (dystopique), et la vision que peuvent avoir les gens de la Longue Marche. On ne peut pas, il ne faut pas la voir de notre point de vue, mais tenter de voir ce que ces gens, là, autour des marcheurs, le long de la route, les spectateurs ; ce que la foule en pense. "Comment peuvent-ils ?" nous demandons-nous alors. Mais pensez un moment : un monde où annuellement un évènement national est organisé sur lequel on mise, on parie ; un évènement qui rassemble tout le monde, et donc le vainqueur gagne le prix : ce qu'il veut. Il peut avoir ce qu'il veut. Un tel prix, que ne donnerions-nous pas pour l'avoir ? Et puis, marcher, tout le monde peut le faire, non ? Après tout, ce n'est que mettre un pied devant l'autre, ça ne fatigue pas trop. Et la mort ? La mort est quelque chose de si abstrait, presque une pure idée, quelque chose qui se passe, là-bas ; ça ne nous touche pas vraiment. Ajoutez à cet état d'esprit un système gouvernemental répressif qui condamne les mauvaise pensées vis à vis de la Longue Marche, et vous comprendrez pourquoi. Pourquoi chaque année on concourt, on sélectionne, on est adoré, on devient l'idole puis finalement un matin, on est cent à 9h sur le départ, frais et dispos ; increvables.

Cette marche m'est apparue aussi, plus tard, comme une analogie de la vie. Je ne sais pas si c'est ce que l'auteur à voulu montrer ou pas, mais la ressemblance est frappante. Ici, on ne peut pas décider de s'arrêter pour "faire une pause", et si on ralentit, on est largué, perdu, mort. Si on s'arrête, on est mort. Si on refuse, si on se défile, on est mort. Il faut marcher, toujours marcher, marcher sur les autres, marcher sur leurs tombes. Et malgré les amitiés, les sympathies, tout cela est vain, car à la fin on reste tous ennemis et concurrents.
Les marcheurs sont ainsi amenés à penser, encore et toujours, à penser à "pourquoi ?", pourquoi ils sont là ? Qu'est-ce qui les y a poussé ? Mais cette pensée arrive trop tard. Cette lucidité. Alors la mort, là derrière, prête à les happer, devient ce qu'il y a de plus réel et de concret. La mort, c'est l'arrêt. C'est les jambes qui ne nous portent plus. Et la mort n'est pas magnanime, pas compréhensive. Elle fait mourir. La mort n'est pas un jeu, "and so is" la Longue marche. Il n'y a pas un moment où, comme pensait inconsciemment Garraty, on va pouvoir dire : "ouf, pouce, j'suis crevé, je m'arrête un moment", ou "je rentre chez moi". Il n'y a que la route, et cette règle immuable ; un pied devant l'autre, puis un autre, un autre...
Misery Misery
Stephen King   
Sans doute le plus éprouvant des huis-clos qui existent, ecrit en prime par le maitre de l'horreur. On soutient Paul dans cet enfer, on souffre avec lui ! On se demande quand ce calvaire s'arrêtera, au fond on n'est pas vraiment certain qu'il cesse. C'est une horreur et, en même temps, c'est un chef d'œuvre. Magnifique.
Et un petit plus pour le premier chapitre de ce roman. Une prouesse d'écriture.

par Mystix
Running Man Running Man
Stephen King   
C'est le deuxième livre de Stephen King que je lis et j'ai beaucoup aimé !
Ce monde futuriste est très réussi et la traque est pleine de suspens...
Très bien !!!

par _Ambre_
Blaze Blaze
Stephen King   
Hello,
Stephen King n'a pas son pareil pour développer une intrigue aux limites du fantastique et du roman noir. Le lecteur est happé par l'histoire de Blaze, ce marginal attachant, entraîné dans un tourbillon de mauvaises décisions qui scelleront son destin. Touchant et vrai, un joyau à découvrir sans délai.
excellent!!!
marquise66
Brume, Tome 1 : Paranoïa Brume, Tome 1 : Paranoïa
Stephen King   
La diversité des nouvelles présentées témoigne du talent de king : comme dans tout recueil, suivant sa sensibilité on préfèrera tel ou tel texte, mais l'ensemble est globalement réjouissant.
Carrie Carrie
Stephen King   
mon deuxième king lu après christine...encore un choc ! cette ado souffre douleur de ces camarades et de sa mère,son don qui est aussi une malédiction,pour ceux qui on vécu les années lycée galères on s'identitfie forçément
,dire qu'il ne voulais pas le publier !! heureusement que sa femme l'à convaincu du contraire !!
Cellulaire Cellulaire
Stephen King   
En fait, ça m'a fait pensé à du Roméro stéphenkingisé. Bien que ça parle de sortes de zombies (au début), on glisse rapidement vers une intrigue typique de SK ; un truc énorme et plus profond et important qu'une simple résurrection. Cette construction petit à petit de l'entité unique par mise en commun d'éléments reprogrammés... Je trouve l'idée originale en tout cas. Bien sur, ce n'est pas, et de loin, le meilleur SK que j'ai lu, et la fin me laisse un peu sur ma... faim. Mais j'ai néanmoins apprécié ; on retrouve le style et la narration de l'auteur comme ailleurs. C'est un plaisir, sans être une révélation.
Colorado Kid Colorado Kid
Stephen King   
Surprenant pour un Stephen King, je l'ai "choisi" car il me paraissait court, donc je pensais le finir vite. Et je me suis totalement trompée ! J'aurais du m'attendre à quelques surprises avec cet auteur ^^
Je me suis vite aperçue que si je faisais autre chose en même temps, comme regarder la télé, par exemple, je perdais vite le fil de l'enquête et je me retrouvais obligée de reprendre plus haut.
Niveau personnages, je suis devenue fan de ces deux journalistes un peu vieillissants, mais toujours vifs, et surtout de cette jeune apprentie qui voit très bien leur petit jeu, mais ne peut s'empêcher d'avancer, comme une mouche attirée par la lumière.
Niveau trame de l'histoire, j'ai trouvé que par moments, c'était un peu long, voire confus, sur quelques passages, mais sinon, pas grand chose à redire.
Concernant l'enquête en elle-même, [spoiler]je savais qu'il n'y aurait pas de résolution finale, mais je voulais voir tout ce qu'ils auraient pu trouver comme infos sur cette affaire.[/spoiler]
En conclusion, c'est un livre court que j'ai beaucoup aimé. Je le conseille, mais j'en suis sûre, certains ne l'apprécieront pas, (ce que je trouve dommage, par ailleurs).

par Elo971
Danse macabre Danse macabre
Stephen King   
Decidement, le King est un genie *0* Danse macabre a ete mon premier livre de lui et j'ai ete soufflee, principalement par Le croque mitaine qui m'a fichue une trouille bleue, matiere grise et celui qui garde le ver >v< un livre que je recommande a tous les fans du King ou qui veulent le commencer >v< c'est le meilleur ouvrage pour se lancer dans du SK

par Miero

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode