Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de HenrySilverstein : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La Mort du roi Tsongor La Mort du roi Tsongor
Laurent Gaudé   
Superbe histoire contée à la manière des griots Maliens. Elle fait complètement voyager à qui veut bien se laisser aller. Le style est simple (écriture primitive, phrases courtes qui captivent comme un chant mélodieux, une éloge à la sagesse). Dans cette dramatique découverte de 6 chapitres passionnants, on tourne les pages sans temps morts et on y trouve l'aspect sanguinaire de l'homme (tribus étranges).

L'auteur nous mène vers une réflexion profonde sur la nature de l'homme (ses incertitudes, ses infidélités, ses craintes, ses penchants guerriers) grâce aux différents personnages. Mais aussi, nous décrit les différents visages d'un seul homme (et sa part d'ombre), la rédemption de ce roi par son plus jeune fils (transmission de la vie, voire de la sagesse), le repentir d'avoir conduit sa propre vie royale par le désir saignant, le rude pouvoir et la haine cruelle.
Paradoxalement, on en sort émerveillé (recherche de la vérité de Souba) et dégouté de l'instinctive masculinité qui en découle).
Le Misanthrope Le Misanthrope
Molière   
Ayant adoré "l'Avare" étudié au collège, j'ai décidé de continuer à lire d'autres pièces de Molière, autant pour le plaisir que pour la culture. J'ai bien aimé "le Misanthrope", bien que le sujet traité tout au long de la pièce soit, j'ai trouvé, plus sérieux. J'ai trouvé cette oeuvre intéressante, mais elle ne m'a pas autant plue que "l'Avare".
Le Malade imaginaire Le Malade imaginaire
Molière   
Le théâtre n'est pas ma spécialité mais lire un pièce de Molière est totalement différent !!!

par olive03
Dom Juan Dom Juan
Molière   
Un classique à lire.

Relu pour le français il y a peu, l'histoire m'a autant happée que la première fois.

Malgré le caractère peu consciencieux dépeint par Molière en le personnage de Dom Juan, on ne peut s'empêcher de le trouver juste.
Certes, le libertinage du (anti) héros nous indigne, mais les descriptions de la société du temps de Molière sont habilement restituées, et surtout critiquées.

Fabuleuse pièce de théâtre, à lire et à voir.

par Ophie
Macbeth Macbeth
William Shakespeare   
Très sombre. J'ai préféré Hamlet, Macbeth ayant une atmosphère... malsaine. Cependant, cela reste une pièce intéressante, sur le plan de la vengeance et de la folie. On est à la fois captivé et révulsé par Macbeth.

A lire, pour avoir lu.

par Vavi
Alcools Alcools
Guillaume Apollinaire   
Recueil poétique et énigmatique qui annonce la fin du monde ancien et le début du monde moderne dont il fait l'éloge.
Beaucoup de mélancolie chez Apollinaire.
La Métamorphose La Métamorphose
Franz Kafka   
La grande solitude d'un homme son désarroi, ce drame humain ou ce personnage est confiné étouffé par les malheurs de la vie.
Sa transformation nous plonge il est vrai dans un univers fantastique mais c'est un roman sur la vie, ses angoisses, ou notre "héros" est délaissé par sa famille, impossible pour lui de retourner au travail, incapable de communiquer il sombre seul abandonné!!!
Un livre terrifiant de justesse sur la grande peur des hommes : l'abandon!

par rachl
Le Spleen de Paris Le Spleen de Paris
Charles Baudelaire   
Cinquante poèmes en prose édités à titre posthume.
Un recueil que Baudelaire envoie à son ami Arsène Houssaye. Pour écrire ses "Petits poèmes en prose", Baudelaire s'est inspiré de "Gaspard de la Nuit", recueil de Aloysius Bertrand précurseur du poème en prose.
Charles Baudelaire promène son lecteur dans Paris essentiellement, dans un contexte historique de Seconde moitié du XIXe siècle. Littérature, culture et histoire sont marquées par le romantisme, le Parnasse, l'Art pour l'Art, le réalisme, le symbolisme...
"Joujou du pauvre" et "Les yeux des pauvres" sont peut-être les deux poèmes que j'ai préférés. Dans le premier, Baudelaire nous raconte l'histoire de deux enfants qui appartiennent à deux mondes totalement opposés et qui, séparés par une grille, se sourient "avec des dents d'une égale blancheur"... Dans le second, l'auteur et sa bien-aimée boivent un verre à la terrasse d'un café. Au dehors, un homme pauvre et ses deux enfants contemplent avec émerveillement le café étincelant, ce qui attendrit l'auteur, mais non sa compagne laquelle est irritée du regard de ces pauvres gens. L'auteur réalise qu'il est difficile, même entre gens qui s'aiment, de s'entendre.
Tout l'art de Baudelaire ou quand la prose égale le vers

par SuperNova
Sa Majesté des mouches Sa Majesté des mouches
William Golding   
Je trouve que ce livre est très dur et réaliste. Trop même. Il m’a assez choquée mais tout ce qui est décrit est vrai. Les descriptions de l’auteur sont super. Mais je ne vois pas comment noter ce livre. Global ? Choquant. Scénario ? Dur. Ecriture ? Bon. Trop bien décrit. Originalité ? Ben ça ! Additivité ? J’irai pas jusque là, quand même. Originalité ? J’aurai aimé mais malheureusement non. Personnages ? Humains. Humour ? J’en parle même pas.
On peut plus penser de la même façon après avoir lu ce livre. Chaque mot peut cacher une dispute qui cache elle-même une mort. Chaque île cache la terreur, la sauvagerie, la mort. Chaque enfant cache sa part d’ombre, de fureur, de sadisme, de folie meurtrière. De mort. Chaque personne est toquée. Chaque personne est cruelle. Chaque personne est un monstre sans civilisation. Nous somme tous des sauvages. Nous. Sommes. Des. Sauvages. Tous.
Comment ne pas être traumatisé après avoir vécu ça ? Comment ne pas penser différemment ? Comment ne pas frémir de peur à chaque fois que l’on prononce un nom ou un mot tabou ? Île ! Piggy ! Simon ! Feu ! Comment ne pas devenir fou, faire des cauchemars toutes les nuits, rester enfermé, laisser les lumières allumées, être constamment avec quelqu’un, ne pas se suicider après ça ? Comment vivre avec les morts sur la conscience ? Comment vivre après cette épreuve ? Autant en finir tout de suite ! Comment vivre après avoir pourchassé, avoir été pourchassé par ses semblables devenus fous de sauvagerie, avoir tué, s’être battu ? C’est comme les Hunger Games, c’est comme Titanic, c’est comme… On est marqué au fer rouge après ça. Et bien rouge. Rouge du sang dégoulinant des victimes. Rouge de Mort.
Sa Majesté des Mouches, c’est un thriller, un film d’horreur à sa façon. Et je peux vous dire qu’entre les films d’horreurs et la vraie horreur, l’écart est incroyablement plus grand de terreur.

Je tiens aussi à dire que je n'ai pas, moi, été traumatisé ou quoi par ce livre. Mais si j'étais les personnages... Je recommande même ce livre à ceux qui veulent réfléchir sur l'Humanité ou même sur leur Humanité.

par Kallik
Le Banquet Le Banquet
Platon   
'Le banquet' est l'un des textes les plus célèbres de Platon, dont l'influence sur la pensée occidentale fut profonde. Il met en scène plusieurs interlocuteurs qui s'affrontent autour d'un thème : l'amour. Une oeuvre majeure, à lire pour comprendre les sources de notre manière de concevoir le monde.

par Bbey