Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
718 778
Membres
1 033 535

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

The Royal Coven, Tome 1



Description ajoutée par Ploudillon 2024-03-30T23:58:36+01:00

Résumé

Les sorcières se cachent parmi nous et protègent le monde de dangers que nous ne pouvons même pas imaginer. Pourtant, le plus grand péril vient de leur propre cercle. On murmure qu'une prophétie va mettre la communauté à genoux, et Niamh, Ciara, Helena, Leonie et Elle, amies depuis l'enfance et puissantes sorcières, vont être prises au coeur de la tempête. Sauront-elles empêcher le monde de sombrer ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 33 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par TheReadingGhost 2024-05-13T16:17:47+02:00

Leonie was on a roll now. ‘From the second we’re born we’re made to feel insecure about our bodies, our choices, our lives. Then we hit puberty and all of a sudden we have to be both sexual and chaste at the same time, while our bodies are going fucking mental. We start leaking, for fuck’s sake. Then, after we’re covertly trained to conceal our excellence at school, we get to go work for men who don’t understand literally any of those dilemmas, and think they’re innately more skilled than us. They want you to be like men, but also not like men. It’s a fucking trap. We’re fucked as soon as the doctor says hun, it’s a girl.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Gandalfoux 2024-05-13T09:24:45+02:00
Diamant

Une pépite !

J'ai lu un commentaire, je ne sais pas si c'est sur ce site, où il était écrit que c'était le roman "bullsh*t contre JK Rowlings", et franchement, merci. Spoiler(cliquez pour révéler)J'applaudis la performance, écrire un roman sur les sorciers.sorcières avec la question, les changements, l'intégrité du transgenre, des changements corporels, des relations amoureuses, lgbtqia+

J'ai trouvé que ce roman était une belle histoire moralisante et explicative des transformations du genre, de comment c'était perçu, du pour et du contre (ça m'a clairement retourné les points de vue contre, comme quoi, l'écriture est bonne). C'est une révélation du genre, de la chenille qui devient papillon

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CupcakesEtAlice 2024-04-30T22:43:51+02:00
Or

Quel roman! Beaucoup de péripéties pour ce groupe de sorcières modernes : un roman haletant qui ne souffle pas et qui se dévore. Si j'aurais plus de nuances et de doigté sur les questions sociétales soulevées je ne peux qu'applaudir la plume de l'autrice. Et vu comment ça se termine il me faut la suite... vite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TheReadingGhost 2023-12-28T23:13:14+01:00
Diamant

Quelle excellente surprise ! J'ai frôlé le coup de cœur pour ce roman. Au début je n'étais franchement pas convaincue mais au final, les personnages ainsi que l'intrigue m'ont complètement happé. J'ai adoré la façon dont l'autrice a amené les différentes représentations ainsi que les nombreuses références à la pop-culture. Et vu la fin, je n'ai qu'une hâte, avoir la suite entre mes mains !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Heirs 2023-07-23T23:02:47+02:00
Diamant

Ce livre fut une véritable surprise, je dirai même plus, un véritable coup de coeur. Je me suis lancée dans cette lecture avec appréhension car j'ai vu très peu de critiques positives, donc je m'attendais à être déçue. Et au final, j'ai été rapidement captivée par ce livre. C'est simple, j'ai eu la sensation de lire le scénario d'une série télé qui donne envie d'être binge-watched, j'étais accro à ce livre, je ne pensais qu'à le lire, et il était tellement dur de le lacher pour ne serait-ce que travailler ou même dormir. C'est parce que je n'arrivais pas à garder les yeux ouverts, mais je pense que j'aurais pu faire une nuit blanche juste pour le lire.

Tout d'abord, concernant l'écriture, je l'ai trouvée parfois un peu complexe. Je pense que c'est dû au vocabulaire utilisé par l'autrice qui m'était parfois inconnu. Ensuite, Juno Dawson fait plusieurs références à d'autres médias, mais si pour la plupart je les connais, pour certaines j'ai eu la sensation d'être larguée. Personnellement, je ne conseille absolument pas la lecture de ce livre à un débutant. Je le proposerais plutôt à un lecteur de livres anglais confirmé. Même avec plus de 50 livres lus en anglais à mon actif, j'ai eu parfois des difficultés à comprendre certaines phrases en raison de leurs tournures, du vocabulaire utilisé ou en raison des références à la pop-culture que je ne comprenais pas.

Concernant l'histoire, je l'ai adorée ! J'ai eu le sentiment de lire un livre qui ressemblait aux séries Desperate Housewives et Les nouvelles aventures de Sabrina. Desperate Housewives car on suit les aventures de 4 femmes âgées entre 30 et 40 ans, qui pour certaines sont mères de famille. Ce qui amène donc à des réflexions beaucoup plus matures par rapport aux autres romans de fantasy que j'ai pu lire. D'ailleurs, un grand bravo à l'autrice d'avoir écrit une oeuvre avec des femmes mûres (et non pas de jeunes femmes entre 20 et 25 ans), c'est tellement rare dans la fantasy qu'il faut féliciter les auteur.rice.s qui prennent ce risque. En outre, ce livre me fait également penser à la série Netflix Sabrina car on retrouve l'idée du coven, la vie cachée des sorcières, les sorts et les potions, les démons et forces obscures, et surtout les réflexions sur le patriarcat. Pour les personnes qui seraient tentées par un mélange entre ces deux univers, je recommande chaudement Her Majesty's Royal Coven.

Pour l'intrigue, on démarre doucement. L'autrice nous présente un univers et des personnages et nous délivre certaines informations au fur et à mesure afin que le lecteur s'interroge sur l'univers, fasse ses propres suppositions. Je me suis rapidement laissée prendre au jeu. Puis, la menace est clairement présentée : la prophétie relative au Sullied Child est sur le point de devenir réalité et Leviathan risque de s'éveiller pour détruire toute vie sur terre. Nous avons alors d'un côté Niamh et de l'autre Helena qui cherchent toutes les deux à empêcher l'avènement de Leviathan, mais en utilisant deux méthodes radicalement différentes. Et jusqu'au bout, ce combat entre deux visions sera haletant et fascinant. Spoiler(cliquez pour révéler)Je dois avouer que la montée des tensions entre Niamh et Helena me terrifiait. A la fin de l'oeuvre, Helena me terrifiait. Moi qui pensait qu'au final elle reviendrait sur ses idées rétrogrades, au final elle s'enfonce, elle est incapable de reconnaître ses erreurs, et surtout commet l'irréparable pour arriver à ses fins. Si j'avais trouvé Helena intéressante au début de l'oeuvre, je l'ai haïe à la fin. D'ailleurs, je ne suis pas totalement sûre qu'elle soit vraiment morte à la fin de ce tome. J'ai comme l'impression qu'on pourrait la revoir et qu'elle chercherait à se venger de ses anciennes amies. Reste à voir dans le tome 2 ce qu'il en est. Entre outre, on voit ces 4 femmes évoluer dans leurs vies respectives et lutter pour arriver à se maintenir à flot. Niamh a du mal à entamer une nouvelle relation amoureuse depuis la mort brutale de son fiancé il y a quelques années. Spoiler(cliquez pour révéler)Au final, elle a réussi à retrouver un équilibre grâce à Theo et à Luke. Je suis cependant extrêmement triste par la fin proposée par l'autrice. Je me sens presque trahie. J'aurais préféré que Juno Dawson trouve n'importe quel moyen pour que Niamh reste en vie pour qu'on puisse la revoir à la fin du tome 2 ou dans le tome 3. La perdre à jamais me brise le coeur. Helena tente de maintenir à flot une institution qui part à vau-l'eau car le coven est incapable de se moderniser. Spoiler(cliquez pour révéler)Et c'est d'ailleurs ce qui conduira Helena à sa perte. Elle a tellement cherché à prendre le contrôle et elle était incapable de se rendre compte que son problème avec Theo était dû à un traumatisme profond lié à Stefan, qu'au final c'est ce qui risque de détruire l'humanité. Car en agissant ainsi elle a libéré Hale et Ciara, les deux plus grandes menaces de cet univers. Le tome 2 risque d'être épique et terrifiant. Ella est une mère au foyer qui tente de cacher sa magie, d'être la femme parfaite pour son mari, et de ressembler à une humaine comme les autres, tout en devant faire face à l'éveil des pouvoirs de sa fille. Spoiler(cliquez pour révéler)Je crois que le personnage d'Elle est celui qui m'a le plus attristée. Car c'est une femme qui a été brimée quand elle était jeune car sa grand-mère était connue comme étant une sorcière, ce qui lui a donné envie de couper les ponts avec ce monde de sorcellerie. C'est ainsi qu'elle a décidé de jouer les femmes humaines parfaites. Elle a un mari séduisant, de beaux enfants, et un travail (même si elle est payée une misère). Elle cherche à ressembler aux autres mères de famille du coin. Mais le problème c'est qu'en agissant comme cela, elle fait du mal à son entourage et surtout à elle-même. D'une part, elle cache sa magie à son mari et il sent qu'elle lui cache des choses. Ceci amène d'ailleurs les amies d'Elle a éviter Jez car il ne connait pas leur monde, donc elles doivent toujours faire attention à leurs paroles. D'autre part, en cherchant à ressembler à tout le monde, Elle interdit à Holly de pratiquer la magie au sein de la maison, elle ne veut pas que ses voisins, son fils ou son mari remarquent quelque chose d'inhabituel. Mais en faisant cela, j'ai eu l'impression qu'elle bridait sa fille. Alors que la magie aurait pu les réunir, j'ai parfois senti que ce comportement de la part d'Elle amenait à un léger fossé entre elles. Mais au final, Elle accepte pleinement sa nature et leur relation est au beau fixe, que ce soit entre elle et sa fille mais aussi entre elle et son mari. Néanmoins, je pense que celle qui souffre le plus, c'est Elle. En cherchant à être la femme idéale pour son mari, Elle a recours à des charmes pour paraitre plus jeune, elle accepte de coucher régulièrement avec son mari même si elle n'en a pas envie car c'est son "devoir" en tant qu'épouse. D'un part, Elle semble s'oublier totalement dans cette relation, je trouve cela toxique pour elle car au final son mari ne semble même pas la forcer à agir ainsi. Et d'autre part, cela n'empêche pas son mari d'aller voir ailleurs. Je crois qu'Elle est le personnage pour lequel j'ai le plus de pitié. J'espère sincèrement que son personnage évoluera positivement dans la suite de la saga. Enfin, Leonie est une femme noire qui a créé son propre coven afin que les minorités puissent être reconnues, ce qui n'était pas le cas au sien de HMRC. Néanmoins, elle doit également s'interroger quant à ses plans concernant son avenir avec sa conjointe, ce qui n'est pas chose aisée. Spoiler(cliquez pour révéler)De tous les personnages, je dirais que Leonie est celle dont je me sens la moins proche. Je pense que c'est parce que j'ai moins de similitudes avec elle qu'avec les autres personnages. Je ne suis pas homosexuelle et je ne suis pas une femme de couleur, donc parfois, même si je comprends et que je soutiens ses combats, cela ne me parle pas directement. Peut-être est-ce également lié à un léger manque de développement. J'ai eu l'impression que des quatre, c'est elle dont le développement fut le plus restreint. Néanmoins, je meurs d'envie de connaître son avenir dans la saga.

Mais surtout, ce qui fait la force de ce livre, davantage que son histoire (et il est vrai que parfois cela prenait le pas sur l'histoire, un des rares défauts du livre selon moi), ce sont les réflexions relatives à la féminité, l'hétérosexualité, l'homosexualité, la transidentité, la place de la femme dans le monde, le racisme, la non-reconnaissance des personnes de couleur, etc. Je trouve que dans l'ensemble, ces thèmes ont été très bien abordés. Parfois, je ne suis pas totalement d'accord avec l'autrice. Spoiler(cliquez pour révéler)Par exemple, lorsque Leonie organise des Black Mass, des conférences dédiées uniquement aux personnes de couleur, durant lesquelles elle parle du passé méconnu des sorcières de couleur, aucun.e sorcier.e.s blanc.he.s n'est accepté.e.s. Or, je trouve que ce n'est pas la bonne manière de procéder personnellement. Leonie critique le fait que les personnes de couleur sont invisibilisées au sein de HMRC, ce qui lui a donné envie de créer un nouveau coven et d'organiser ces réunions. Mais en interdisant aux personnes blanches de s'y rendre, au final elle ne permet pas non plus aux personnes blanches soutenant son combat d'apprendre l'existence de ces sorcier.e.s de couleur qui ont fait l'histoire. En donc, ces personnes blanches qui restent tout de même influentes dans la société (on ne va pas se le cacher ...) ne peuvent pas amener au changement. Elles ne peuvent pas amener la société, le coven à s'ouvrir, à reconnaître le passé, caché ou oublié, des personnes de couleur. Je crois que c'est la seule critique vraiment négative que j'ai eu en lisant ce livre concernant les différentes thématiques abordées. Concernant la place de la femme dans la société, j'ai trouvé les propos de l'autrice très juste et ils montrent véritablement les difficultés rencontrées par les femmes au cours de leurs vies. Pour la transidentité et la féminité, je dois avouer que c'est la première fois que je lis un livre de fantasy qui attache une véritable importance à ces notions. D'habitude les auteurs en parlent brièvement mais ne s'éternisent pas, voire parfois leur personnage est transgenre mais ils n'en parlent pas pleinement, cela donne l'impression que ce personnage est trans juste pour avoir une sorte d'inclusivité. Or, dans Her Majesty's Royal Coven, Theo est transgenre et surtout c'est le coeur même de l'histoire. Les messages véhiculés par ce livre sont très beaux, et je meurs d'envie que ce livre soit traduit pour qu'ils soient accessibles au plus grand nombre.

Pour moi, ce livre est un immense coup de coeur, qui certes a parfois quelques défauts, mais ils sont légers et très peu nombreux selon moi. Je meurs d'envie de lire le tome 2, même si je vais attendre encore un peu avant de le commencer. Je le lirai durant le Pumpkin Autumn Challenge afin que l'attente jusqu'au tome 3 me paraisse moins longue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mjup 2022-10-14T18:51:58+02:00
Pas apprécié

J'ai abandonné à 25%. J'étais en plein milieu d'un chapitre et que j'ai... fermé le livre car j'en avais rien à faire de ce que je lisais ?? C'est dur à dire mais c'était mon ressenti.

Le résumé avait l'air tellement cool et intéressant, et j'en attendais énormément de la part de l'autrice (je n'ai jamais lu ses romans mais j'étais hypé quand même). L'idée du coven de la reine était tellement bien, mais c'est ça le truc : seule l'idée était bien.

Tout d'abord, je n'ai pas apprécié le style d'écriture (et c'est rare venant de moi) - en tant que lectrice française, il y a certains romans plus compliqués que d'autres à lire au niveau de la densité du langage utilité, mais ici c'était surtout en rapport avec l'argot (?) britannique, qui était beaucoup trop utilisé à mon goût : on peut montrer que le livre a lieu au Royaume-Uni sans pour autant devoir utiliser de l'argot et des façons de parler typiquement britannique toutes les 2 phrases. Parce qu'en dehors de ça, les descriptions étaient vraiment classique et assez plates, sans intérêt.

Et deuxièmement, les personnages m'ont semblé extrêmement similaire ? Heureusement il y avait le nom de chaque personnage au début des chapitres et que c'était un point de vue à la 3ème personne, car j'ai vraiment eu l'impression de lire exactement le même point de vue avec seulement des choses autour d'elle qui changeaient.

Les 100 premières pages étaient vraiment juste leur vie de tous les jours en tant que femme mariée, veuve ou mère, et c'était vraiment ennuyeux. Je voulais de la magie ? Beaucoup de chose d'un coven ? Et ça a juste eu un démarrage faiblard sur leurs problèmes de tous les jours. Je suppose que oui, la magie viendra plus tard (et encore à la vue de certains commentaires le plot n'est pas très important), mais quand c'est un roman de fantasy qui se passe dans des villes qu'on connaît ou tout du moins notre monde réel et actuel, il n'y a aucun intérêt à mettre 50 ans avant de commencer la véritable histoire. Mais c'est ce qu'il se passe là, et au final même si le plot avec Theo a l'air intéressant, j'ai perdu tout intérêt pour ça à cause du côté ennuyant tout autour de ce petit plot.

Je suis triste et déçue, ça avait l'air si bien...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pertadz 2022-06-26T17:34:02+02:00
Argent

Au départ j'étais très intéressée par ce livre, car le résumé m'avait beaucoup plu.

Mais au final, on a des chapitres sous le point de vue de 4 personnages différents (ce que je n'aime pas vraiment), et j'avais du mal à m'identifier à ces personnages, car elles avaient entre 30 et 40 ans.

L'idée de base était originale, même si j'étais un peu déboussolée de voir que l'univers LGBTQ était si présent. Ce n'était pas une mauvaise chose, juste que cela empiétait pas mal sur le fil conducteur de l'histoire. On sentait que l'auteur voulait faire passer un message et montrer son soutient, mais du coup il y avait moins de profondeur à l'histoire.

J'aurais voulu des rivalités entre des personnages plus jeunes et que ce soit 100% centré sur la magie.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"The Royal Coven, Tome 1" est sorti 2024-05-01T09:15:28+02:00
background Layer 1 01 Mai

Dates de sortie

The Royal Coven, Tome 1

  • France : 2024-05-01 (Français)
  • USA : 2022-07-21 (English)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 33
Commentaires 6
extraits 2
Evaluations 9
Note globale 7.22 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode