Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de heros11 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Royaume de Tobin, Tome 1 : Les Jumeaux Le Royaume de Tobin, Tome 1 : Les Jumeaux
Lynn Flewelling   
une saga fascinante!

je ne connaissais absolument pas cet auteur, et je n'enchaînais que des sagas d'un niveau d'écriture extrêmement moyen (twilight, les chevaliers d'émeraude ...)
quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai commencé cet ouvrage. Un véritable bonheur à lire, des tournures de phrases élaborées, un vocabulaire extrêmement riche!!!
concernant la scénario, génial, très bien trouvé, très innovant, un suspense toujours présent ... bref une perle rare!

par Gayana
Le Crime de Paragon Walk Le Crime de Paragon Walk
Anne Perry   
http://mademoisellemaeve.wordpress.com/2015/12/11/740/

Après L’étrangleur de Cater Street et Le mystère de Callander Square, voici le troisième roman d’Anne Perry mettant en scène Thomas et Charlotte Pitt. Le crime de Paragon Walk démarre par l’agression d’une jeune femme dans le quartier où vit la sœur de Charlotte, Emily. Emily va donc être encore une fois au cœur de l’intrigue.

Ce troisième roman des aventures de Charlotte et Thomas Pitt est une réussite (comme d’hab !). On y retrouve avec plaisir les personnages auxquels on s’est attachés.

Ce que j’apprécie beaucoup dans cette série – en plus d’être toujours surprise par la fin-, c’est d’en apprendre un peu plus sur cette époque et pas seulement sur les tenues à la mode !

Dans Le crime de Paragon Walk, une jeune femme se fait violer. Son comportement est tout naturellement mis en cause par les voisins – en effet, selon eux, ces situations n’arrivent pas aux « jeunes filles de qualité »… Une bien sympathique époque pour les femmes, en somme. Heureusement que certaines arrivent à se jouer des règles et les tourner à leur avantages comme Charlotte et Emily !

Code 93 Code 93
Olivier Norek   
J’étais très emballée par cette lecture, à voir les avis à droite à gauche, je me suis dis « ok, je dois le lire! »

« Ca fait tâche sur le département d’avoir un taré qui s’amuse à torturer sa victime et accessoirement se foutre de notre gueule. C’est pas Hollywood, ici, c’est la Seine-Saint-Denis. »

Bon je ne sais pas si c’est le mois de mai qui me fait ça, mais je n’ai encore pas été embarquée ! Je pense que je vais me lire un genre totalement différent histoire de rebondir ! car c’est ma deuxième plus au moins déception du mois de mai !!!

Je m’explique ! Ce n’est pas que je n’ai pas aimé, mais en tout cas je n’ai pas sauté au plafond !

Ok c’est une écriture simple, directe, chouette un polar à la française réaliste puisque Olivier Norek est dans la partie, flic du 93 donc me suis attendu à du lourd…

« – On va rejoindre deux équipes des compagnies d’intervention pour passer la cité au Kärcher.
– Attention, tu parles aussi mal qu’un président.
– Casse-toi, pauvre con. »

Bon le début est vraiment bien parti, Bébé a perdu un truc vachement trop important…. Yes y a du lourd…. les meurtres se succèdent ainsi que les bizarreries ! et puis plouf, tout est retombée comme un soufflé … pour moi …. le livre retombe dans la seconde partie, on a vite le dénouement de l’intrigue, même si j’ai senti le truc arriver… (peut être que cela a gâché mon plaisir….), le rythme est agréable, mais la fin arrive trop rapidement, quelques chapitres flash back qui cassent le rythme plaisant du début de la lecture en tuant tout suspens.

» – T’aimes pas trop la mort, toi. Pour un flic…
– A vrai dire, je m’en fous, c’est les pauvres gens qui restent derrière qui m’inquiètent. »

La chose que j’ai en fin de compte le plus appréciée, c’est le point de vu de cet homme de terrain sur la place de la Seine Saint-Denis, avec l’arrivée du Grand Paris… J’ai trouvé l’avis de l’auteur très plausible, sur la vision que certains hommes politiques ont de ce département qui semble être un département poubelle.

Quand on habite en Seine Saint-Denis on est forcément différent, forcément pointé du doigt, on parle de dénis de faciès mais cela s’applique très bien au lieu de résidence! les gens se sentent piégés dans un département bidonville, alors qu’il y a sûrement des bons côtés à y vivre….

« C’est de cette manière que l’on respecte le 93 et ses citoyens : au point de leur foutre sous le nez des montagnes de poubelles. Une idée que l’on devrait proposer à la capitale, en intra-muros. Juste pour voir la réaction des parisiens. A moins que les pauvres et les immigrés n’aient un sens de l’odorat moins développé… »

Dans ce livre, on se dit que l’auteur va se perfectionner et j’ai plaisir à me dire que je vais lire la suite avec plaisir.

Donc un avis mitigé mais avec de bons points positifs malgré tout.

« Dans le XVIè, quand on gueule « police » tout le monde se paralyse, même ceux qui ne sont pas concernés. Quand on annonce « police » dans le 93, les racailles entendent « pool » et sortent les fusils. »
La Communauté du Sud, Tome 12 : Mort sans retour La Communauté du Sud, Tome 12 : Mort sans retour
Charlaine Harris   
Heu... Je me demande parfois ce qui se passe dans la tête de Sookie. Charlaine Harris fait prendre un virage à 90% à l'histoire. Du coup, elle n'a ni queue ni tête. Tout est tiré par les cheveux !
[spoiler]Entre Sookie qui utilise sa seule chance de sauver son amant, Eric, de son mariage arrangé pour offrir une nouvelle vie à Sam (bon, il est sympa, d'accord, mais je préfèrait de loin à ce qu'elle finisse avec Eric. Quand les gens meure, il faut l'accepter. Qu'est-ce que c'est que cette manie de vouloir ressusciter les gens ?) Et Claude qui devient le méchant de l'histoire, le monde se renverse, et pas forcément en bien. [/spoiler]

Je suis affreusement déçue, j'ai l'impression que l'auteure n'écrit que pour vendre ses tomes. Comme nous sommes des fans, on achète même si c'est vraiment bof.
Je regrette les anciens tomes, là ou je souriais quand Sookie prenait une décision (maintenant, je cris "NON"! Qu'est-ce que tu fais, idiote ?"), quand je lisais l'histoire avec avidité ( maintenant, je rechigne à lire les quelques centaines de pages)et regrettais intérieurement quand je terminais la dernière page . Dommage... J'étais vraiment conquise par cette série. Avant sa descente en enfer, évidemment.
Je ne sais pas si je dois vous le conseiller, à vous de voir.
Joujou Joujou
Eve De Castro   
Voici un roman inspiré d'une histoire vraie.

Joseph Boruwlaski était un lilliputien célèbre au XVIII ° siècle à l'époque où les nains étaient des attractions dans les cours européenne. Il était surnommé " Joujou" .

Quel destin à la fois hors du commun et tragique que celui de Joseph ! ( il vivra presque 100 ans !!).
Il sera à la fois " animal de compagnie" et artiste.
Une distraction, une curiosité, un monstre .
Il a écrit plusieurs fois ses mémoires (qui ont inspiré l'auteure ).

Histoire à la fois triste et rocambolesque qui nous fait découvrir la société de l'époque " des lumières " et le rapport entre les individus.
Joseph côtoie aussi bien les rois que la plèbe.

La fin nous tirera une petite larme .. difficile d'imaginer que tout cela fût bien réel

L'écriture est plaisante et les pages se tournent facilement. Conseil pour ceux qui aiment les destins hors du commun .

par Granny-1
Le Protocole de la crème anglaise, Tome 1 : Prudence Le Protocole de la crème anglaise, Tome 1 : Prudence
Gail Carriger   
C'était mon tout premier livre de cette auteur, que je découvre donc.
J'ai été assez déroutée par cette lecture je dois le dire. A tel point que j'ai failli le laisser de côté au bout d'une quarantaine de pages.
Bon au final j'ai bien fait de m'accrocher, puisque le voyage s'est révélé au final bien plus intéressant que le début.
N'empêche que je ne sais toujours pas dans quelle case ranger ce bouquin, et que ça me perturbe beaucoup. J'ai du mal à déterminer si les personnages et les rebondissements rocambolesques de cette histoire sont à prendre au second degré ou pas... Si oui, ce bouquin est génial ; si non, ce livre est juste sans intérêt.
Le côté fantastique est presque surclassé par les descriptions détaillées (et ennuyeuses au possible) des différentes tenues vestimentaires des protagonistes, mais finalement l'un comme l'autre sont sans grand intérêt. Le côté vampires-loup-garou est presque naïf tant il reste simple, et on ne peut pas dire qu'il apporte grand-chose à l'histoire. J'ai au final bien plus apprécié l'ambiance de ce monde irréel que les personnages et leurs aventures.
Ce n'est pas un mauvais livre, mais je crois bien que je vais passer mon tour pour la suite.

par Coriolis
Delivrance Delivrance
Jussi Adler Olsen   
Je dois dire que je ressors de cette lecture assez mitigée. Parce que l'intrigue, même si elle est dans son thème et son déroulement, assez typique de ce qu'on peut trouver en polar, avait un bon potentiel.
Que ce soit la bouteille retrouvée, un assassin convaincant et intéressant, et ses nouvelles victimes. On a ici pas mal de bonnes idées. Mais mon problème, c'est que des idées, il y en avait beaucoup trop.

Habituellement, j'apprécie les multiplications de points de vue qui permettent de tisser nous-même un lien entre les différents personnages. Sauf que là, le lien est évident. Et que tous ces points de vue ne font que briser le rythme. En plus, pas mal de points de vue n'étaient pas franchement utiles, ou alors bien trop longs. [spoiler]A quoi ça servait tous ces passages sur sa femme, elle ne fait rien, elle ne sert à rien. Son seul rôle c'est de survivre à la fin. Alors d'accord, peut-être que ça donne du relief au psychopathe, mais franchement[/spoiler] ce livre souffre de beaucoup de longueurs, ce qui fait que j'ai été à deux doigts de décrocher plusieurs fois.

Pour finalement une intrigue pas mal, mais pas exceptionnelle. En fait, le gros point fort, c'est la psychologie du tueur. On a son passé, son côté psychopathe, ses pensées, et ses manigances. Vraiment ses parties étaient bien foutues. Mais à part ça... D'autant qu'on est très loin du suspense qu'on aurait pu attendre au vu du résumé. L'atmosphère ne suffit pas à relever le niveau.

par Jenna95
Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, Tome 9 : Béziers, 1209 Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, Tome 9 : Béziers, 1209
Jean D'Aillon   
Passionnant comme toujours avec Monsieur D'Aillon ! à lire absolument, personnages et situations fascinants, difficile de quitter le livre ! On est envouté par le style et les dons de conteur de Jean d'Aillon. Pour moi, en plus, cette période de la première croisade contre les Albigeois m'étant fort méconnue, ce récit m'a permis d'enrichir mes connaissances; c'est un régal à lire, aventure et réalisme, on a vraiment l'impression d'être à coté du héros.

par JeremyD
Les Nains, Tome 1 : Le Passage de Pierre Les Nains, Tome 1 : Le Passage de Pierre
Markus Heitz   
Alors j'ai particulièrement apprécié les descriptions de l’auteur: fine, imagée, détaillée, mais sans pour autant être alourdissante pour le récit, ce que je reproche au style de Tolkien...
Au départ, l'auteur nous prend un peu au dépourvu, en enchaînant les chapitres à différentes époques. J’ai trouvé cela vraiment déstabilisant car il coupe son récit en plein milieu d’une action. Mais c’est la stratégie que l’auteur a choisi pour donner du rythme au récit. Au fur et à mesure que le récit se construit et que l’intrigue prend forme, ce choix est un peu plus cohérent, mais vraiment trop perturbant au début, j’ai vraiment réussi à rentrer dans le récit une fois les 100 premières pages passées.

Malgré les digressions temporelles de l'auteur entre plusieurs époque, on comprend rapidement que c'est autour de ce nain que l’histoire va petit à petit se construire. Sincèrement on se plonge avec beaucoup de plaisir dans cette saga ou pour une fois, les nains sont les héros. Ce sont principalement les humains, les elfes qui sont les stars de l'histoire d'habitude, j'adore découvrir enfin les nains, leur culture et les femmes des nains !!!!!

Ce un roman fantaisie est une vrai originalité et exception car l'histoire tourne autours du peuple des Nains, ce qui a rarement été fait. Le plus souvent ils sont des personnages secondaires, ou évoqué brièvement, un peu comme des mythes des temps anciens (ce qui est le cas des elfes parfois).

On est déçu au départ, les nains restent fidèles aux images traditionnelles, mais tout arrive à point à qui sait attendre! Petit à petit, ces classiques se brisent, plus de sentiments, de complexité émotionnelle, de réflexion, questionnement sur ce que doit être un nain.

Bonne lecture à vous!

par Elline
W3, tome 1 : Le sourire des pendus W3, tome 1 : Le sourire des pendus
Nathalie Hug    Jérôme Camut   
J'ai beaucoup entendu parler de ce duo d'auteurs qui avaient l'air d'être appréciés pour leurs thrillers plutôt noirs. Je me suis donc lancée sans presque l'ombre d'une hésitation.
Je dois dire que je ne le regrette pas parce que j'ai adoré ce livre.

Alors oui, la plupart des sujets abordés sont glauques, dérangeants voire insoutenables. On y parle d'enlèvements, de séquestrations, de prostitution, de viols, de meurtres, de traite d'êtres humains (en majorité mineurs), d'argent, d'une justice parfois très mal adaptée, des charognards dans les médias...
Ici, les auteurs touchent des sujets sensibles, mais ils ne se contentent pas de les survoler du bout de leur plume, non. Ils sautent dedans à pieds joints !
Ce qui fait que ce livre est la fois très addictif, mais aussi dérangeant. Franchement, lors de ma lecture j'ai (encore une fois) été malade à la simple idée de penser que ces êtes abjects et répugnants sont de la même espèce que moi...

L'histoire est franchement bien menée. On a beaucoup de suspense, de pistes, de rebondissements et parfois on rage avec les personnages de la lenteur voire de l'immobilisme de la justice.

Les chapitres ne sont pas excessivement longs, ce qui fait que la lecture est plutôt rapide, malgré le nombre de pages. Ils alternent aussi entre le point de vue des différents personnages que l'on croise tout au long de l'histoire et c'est quelque chose que j'aime beaucoup. Parce qu'ainsi on ne se lasse pas (surtout s'il y a un ou des personnages que l'on n'aime pas) et il y a sans cesse du renouveau : on part dans un autre endroit, dans une autre tête avec une autre façon de penser et de voir le monde... Je trouve que ça donne une touche de légèreté à un livre, quel que soit son nombre de pages.

Les personnages, bien que nombreux, ont chacun leur personnalité propre, leur histoire, leur caractère. Ce qui fait que malgré leur grand nombre (sans trop réfléchir j'en compte déjà au moins 7 principaux et au moins 5 plus secondaires), on ne les mélange pas et on les reconnait sans aucun problème. n'ayez donc pas peur de vous y perdre, je suis certaine que cela ne sera pas le cas.

Je ne vous ferai pas de speech comme je le fais d'habitude sur les personnage parce que, comme dit juste au-dessus, il y en a trop et je ne voudrais pas faire un pavé de 3km...
Sachez juste que j'ai trouvé leurs personnalités plutôt fouillées et bien travaillées vu leur nombre. Ils sont impliqués dans l'affaire, mais ont aussi des problèmes personnels à régler, ce qui les rend d'autant plus crédibles. Certains sont plus atypiques (Sookie et ses boîtes), d'autres nous font facilement rire (Léon le justicier emmerdeur ; Arnault et son côté à 100 à l'heure), certains entraînent la compassion (Valentin, le petit frère inquiet ; Egon avec son doux caractère), d'autres son carrément mystérieux, voire nous emmènent (peut-être) sur de fausses pistes.
Il y avait deux personnages que je ne sentais pas. Pour l'un deux, j'ai apparemment été suspicieuse pour rien (enfin à voir dans les tomes suivants), mais j'avais cependant raison pour l'autre.

Concernant la fin, je l'ai trouvée complètement dans le ton de l'ensemble du livre. On nous lâche une petite bombe/révélation ainsi qu'une fin un peu noire mais qu'on ne regrette pas car elle est aussi porteuse d'espoir.

En résumé, malgré la grande dureté des sujets abordés et la monstruosité de certains êtres "humains" (heureusement qu'il y en a pour relever le niveau), j'ai adoré cette lecture pleine de suspense, de rebondissements et de personnages travaillés. Un roman qui s'est révélé être complètement addictif et dont on veut avoir le fin mot, mais qui recèle encore suffisamment de mystère pour avoir envie de se jeter sur le T2 (même si ça ne sera sûrement que l'année prochaine si je veux pouvoir tenter de terminer mon Défi lecture 2016).
Âmes sensibles (même s'il n'y a pas de côté gore dans les descriptions), passez votre chemin.
Les autres, je ne peux que vous conseiller ce livre ! ^^

http://booksfeedmemore.eklablog.com/w3-t1-le-sourire-des-pendus-jerome-camut-nathalie-hug-a127457426

par Khiad